AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.11 /5 (sur 2225 notes)

Nationalité : Japon
Né(e) à : à Ōgaki dans la préfecture de Gifu, Japon , le 15/03/1989
Biographie :

Yoshitoki Ōima (大今 良時) est une mangaka.

Entre octobre 2009 et mai 2012, elle dessine l'adaptation en manga de la série de light novels, "Mardock Scramble" (Maruduku Sukuruburu), écrit par Tow Ubukata. Le manga a été prépublié dans le magazine Bessatsu Shōnen Magazine de l'éditeur Kōdansha, et a été compilé en un total de sept tomes. Trois films d'animation ont également vu le jour.

En 2008, elle participe à un concours de jeunes auteurs organisé par Kodansha, elle n'a alors que 19 ans quand elle remporte le 1er prix avec "A Silent Voice" (Koe no Katachi), un shōnen manga aux thématiques singulières et difficiles : le handicap et l’ijime (brimades dans le milieu scolaire).

Si elle n’a pas de handicap particulier, l'auteure a été sensibilisée très tôt à ces sujets grâce à sa mère, interprète en langue des signes qui l’aide dans la manière de représenter les échanges muets des personnages de "A Silent Voice".

"A Silent Voice" a été prépublié dans le magazine Weekly Shōnen Magazine de l'éditeur Kōdansha entre août 2013 et novembre 2014 et publié en sept volumes reliés sortis entre novembre 2013 et décembre 2014. Une adaptation en film d'animation par Kyoto Animation est sortie en septembre 2016.

Elle change de cap avec sa nouvelle série "To Your Eternity" (Fumetsu no anata e), genre fantasmatique onirique mais traitant de sujets sérieux tels que la solitude et la mort. Le manga est prépublié dans le Weekly Shōnen Magazine depuis septembre 2016 et publié par l'éditeur Kōdansha en volumes reliés depuis janvier 2017.

+ Voir plus
Ajouter des informations

Entretien avec Yoshitoki Oima à propos de son manga A Silent Voice :



A Silent Voice met en scène Shoko, une fillette malentendante. Pourquoi avoir choisi un personnage principal avec un tel handicap ?


J’ai été sensibilisée à la langue des signes très vite et j’ai toujours eu autour de moi des personnes sourdes ou malentendantes. Ma mère est interprète en langue des signes et c’est à l’époque où je vivais avec elle que j’ai eu l’idée de dessiner ce manga. D’ailleurs, le fait qu’elle pouvait me donner des conseils sur la manière de représenter les échanges muets m’a beaucoup aidé. C’est comme ça qu’est né ce personnage, Shoko.


Le personnage principal de la série est un jeune garçon, Shoya, qui la persécute sans relâche, profitant de son handicap pour la ridiculiser. Quelle a été la genèse du manga ? Aviez-vous un message à faire passer au sujet de l’acceptation de la différence chez les jeunes ?



J’ai voulu décrire le processus de rapprochement entre des personnes qui sont très éloignées à cause d’un manque de communication.
Je n’ai pas de message particulier à dicter aux jeunes mais personnellement, j’aime bien les situations dans lesquelles chacun peut apporter sa part de différence pour créer de la diversité.


Ce qui fait l’originalité de ce manga est qu’il place le lecteur, non pas comme l’on pourrait s’y attendre, dans la peau de la victime, mais dans celle du bourreau. Pourquoi ce choix narratif ?


Je ne devrais pas le dire, mais c’est parce que j’ai pensé que dans ce sens-là, ce serait plus facile pour les lecteurs de rentrer dans la peau du personnage ! Et puis les histoires de victimes de brimades, ce n’est pas ce qui manque en manga, alors que le bourreau harcèleur est lui, au contraire, rarement représenté. Donc, j’ai voulu relever le défi. Et enfin, parce qu’il me semblait intéressant de dessiner l’évolution de sentiments de Shoya ainsi que celle des autres camarades de classe.


Le harcèlement scolaire est-il un mal prégnant au Japon ? Le sujet est-il souvent abordé dans les mangas japonais ?


C’est effectivement, un sujet qu’on aborde souvent surtout dans les histoires qui se déroulent dans un établissement scolaire. Ce problème de harcèlement est donc un thème réel et proche du quotidien des enfants japonais.


L’amitié apparaît comme l’un des sujets centraux de votre saga. Vos personnages tentent tant bien que mal de la définir et réfléchissent sur les frontières de cette dernière : à partir de quand est-on ami ? Doit-on tout pardonner à ses amis ? Quel est votre avis sur la question ?


À partir de quand est-on ami… Ça, c’est une question que j’aimerais beaucoup poser aux lecteurs français !
Et à la question « Doit-on tout pardonner à ses amis ? », je répondrais que non. Mais en même temps, on a tous beaucoup d’occasions de revenir sur une décision prise et de finalement choisir le pardon.


Vous avez vous-même réalisé les illustrations de vos mangas. Comment se déroule le travail d’écriture ? Écrivez-vous le scénario avant de l’illustrer ?


C’est mon cahier de croquis qui sert de boîte à idées. Pour chaque chapitre, dès que j’ai une idée, je la retranscris dans ce cahier sous forme de scènes ou de dialogues. Ensuite, pendant 2 à 3 jours, je travaille le storyboard. Et enfin, je prévois 4 jours afin de finaliser les planches.


Votre ouvrage A Silent Voice est d’abord sorti en one-shot avant d’être décliné en série. Comment s’est passé le travail de découpage ?


Pour le découpage de ma précédente série Mardock Scramble (scénario : Tow Ubukata), j’avais procédé en centrant ma réfléxion autour d’une seule et unique question « pourquoi l’héroïne Balot tient-elle absolument à mourir ? ». Pour A Silent Voice, tome 1, le fait de passer du one-shot à la série a surtout été un exercice qui constituait à incarner un personnage précis à plus long terme. Ce personnage central, c’était bien sûr Shoko.


Yoshitoki Oima et ses lectures :


Quel livre vous a donné envie d`écrire ?


C’est 3x3 Eyes, tome 1 de Yuzo Takada. Le dessin est beau et resplendissant ! J’imitais son dessin quand j’étais enfant, avant même de me rendre compte de mon ambition de devenir mangaka.


Quelle est votre première grande découverte littéraire ?


Paradoxalement, c’est un jeu vidéo : Chrono Trigger.


Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?


« Mauvaise femme! te voilà complète. Je te déteste. », Poil de Carotte, Jules Renard.


Et en ce moment que lisez-vous ?


Ki-Itchi !!, tome 1 (manga) de Hideki Arai et Do Fish Feel Pain? 1st edition by Braithwaite, Victoria (201....


Entretien réalisé par Marie-Delphine

Découvrez A silent voice de Yoshitoki Oima aux éditions Ki-Oon :


étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Depuis 2000, Pika Edition propose de découvrir l'infinie richesse du manga en publiant parmi les plus talentueux auteurs japonais et français. Les CLAMP, Kosuke Fujishima, Tôru Fujisawa, Minetaro Mochizuki, Ken Akamatsu, Reno Lemaire, Oh!Great, Kouji Seo, Hiro Mashima, Hajime Isayama, Ema Toyama, Nakaba Suzuki, Adachitoka, Ayu Watanabe, Satoshi Kon, Yoshitoki Oima, Akane Shimizu, Boichi, Romain Lemaire et Kamome Shirahama sont 20 mangakas majeurs qui ont marqué leur époque et qui continuent d'inspirer bon nombre de jeunes auteurs. Dans ce livre-objet, qui se déploie comme une frise grâce à ses 48 pages dépliantes, Pika Edition vous invite à revenir sur ces deux décennies durant lesquelles le manga est devenu incontournable… Un ouvrage original et idéal pour célébrer la passion du manga !
+ Lire la suite
Citations et extraits (124) Voir plus Ajouter une citation
rabanne   17 avril 2017
A Silent Voice, tome 4 de Yoshitoki Oima
Je te déteste, tu me détestes...

Ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas s'entendre !
Commenter  J’apprécie          320
orbe   07 mai 2015
A Silent Voice, tome 2 de Yoshitoki Oima
C'est quoi d'abord...l'amitié ?

A partir de quel moment les gens considèrent qu'ils sont amis ? Quand ils discutent en tête à tête ? Quand ils prennent des photos ensemble ?

Et eux ? Est-ce qu'ils savent ce que c'est ?
Commenter  J’apprécie          270
rabanne   19 juin 2017
A Silent Voice, tome 7 de Yoshitoki Oima
Pour l'instant on est lycéens...

Mais après le bac, on ne sera plus rien...

Il vaudrait mieux qu'on trouve vite notre voie...
Commenter  J’apprécie          222
orbe   27 août 2015
A Silent Voice, tome 4 de Yoshitoki Oima
Laisse tomber ton carnet...on ne peut pas transmettre ses sentiments par écrit ! Je vais parler lentement...et j'essaierai de te comprendre.
Commenter  J’apprécie          190
angie22   11 juin 2015
A Silent Voice, tome 1 de Yoshitoki Oima
(...) chaque jour était une nouvelle bataille dans ma guerre contre la morosité...
Commenter  J’apprécie          190
Saiwhisper   17 avril 2018
To your eternity, tome 1 de Yoshitoki Oima
Ne pas pouvoir mourir, quelle malchance... En général, les hommes réfléchissent à ce qu'ils vont faire de leur vie... Mais quel sens lui donner si elle ne se termine jamais ?
Commenter  J’apprécie          180
Koneko-Chan   15 février 2015
A Silent Voice, tome 1 de Yoshitoki Oima
Shoya *C'était mon pupitre... Que Shoko nettoyait ce jour-là... Après ça... Tous les matins... J'ai trouvé mon bureau couvert d'inscriptions à la craie... Des horreurs que Shoko... Avait eu la gentillesse d'effacer avant que je ne les voie...*
Commenter  J’apprécie          170
Mariloup   18 décembre 2015
A Silent Voice, tome 2 de Yoshitoki Oima
Yuzuru: Tu te sens coupable et ça te pousse à te dépasser?! Tu te crois responsable? Investi d'une mission?! Tu me fais pitié!!

Shoya: Peut-être... mais si je n'avais pas rencontré Shoko, si elle ne m'avait pas aidé à ressentir tout ça, j'aurais renoncé à la vie! ça peut te paraître débile, mais tant que je serai là, je ferai tout pour elle! Tout!

Commenter  J’apprécie          150
Clem_5   12 octobre 2015
A Silent Voice, tome 5 de Yoshitoki Oima
Quelqu'un a dû lui parler... De ce qui s'est passé... De ce que j'ai fait !

- C'est vraiment cruel... C'est horrible de s'en prendre à une personne handicapée... Ou à qui que ce soit d'ailleurs! Quels abrutis...

Je sais!

- C'était qui le meneur?

C'était moi! J'étais un petit imbécile...

- Qu'est-ce qu'il est devenu?

Je suis juste devant toi...

- Si je l'avais en face de moi, je lui démonterais la tête!

Je suis là!

- Pas toi?

Si...
Commenter  J’apprécie          130
mcd30   14 avril 2018
To your eternity, tome 1 de Yoshitoki Oima
Au commencement...

Il était une sphère...

Mais pas une sphère ordinaire...

Puisqu'il pouvait reproduire n'importe qu'elle forme et se métamorphoser...
Commenter  J’apprécie          130
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

A Silent Voice

comment s'appelle la jeune fille sourde?

shoki
shoko
shaki
shaka

5 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : A Silent Voice, tome 1 de Yoshitoki OimaCréer un quiz sur cet auteur