AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Thibaud Desbief (Traducteur)
ISBN : 2811635475
Éditeur : Pika Edition (19/04/2017)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 93 notes)
Résumé :
Une mystérieuse sphère a été déposée sur Terre. Elle peut adopter la forme de tout ce qu elle touche. La mort ne peut la vaincre. D'abord simple pierre, elle va prendre l'apparence d'un loup qui a succombé à ses blessures et faire la rencontre d'un jeune garçon abandonné de tous... Ici débute un voyage éternel...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  01 mai 2018
Série découverte aux 48h BD 2018* ! Quelque part dans d'espace, quelque part dans le temps, un être découvre l'existence... Dieu ou alien, il découvre les stades minéral, végétal et animal et sous l'apparence du loup appelé Joan il découvre un humain qui le traite en égal. Et ce dernier lui montre ce qu'est l'espoir et le désespoir quand dans le grand froid ils partent en quête de sa communauté et de sa triste destinée... Au bout du bout il lui demande de se souvenir de lui, et en souvenir de lui il prend son apparence : c'est ainsi que seul et au milieu de nulle part « Imm » découvre le stade humain de l'existence et commence son voyage non dans l'éternité mais dans l'humanité... Mais comment va-t-il apprendre la vie, lui qui ne connaît pas la mort ?
Un long et dur voyage le mène au pays de Ninanna, où la petite March qui ne rêve que de devenir adulte est choisie pour être sacrifiée à Oniguma le dieu de la montagne (une sorte d'ours mutant géant). Palona à qui naguère on a sacrifié sa soeur au dieu de la montagne tente de l'arracher des griffes de la guerrière de Yanome qui est venue imposer la peur et l'ignorance pour mieux les amener et dans les ténèbres les lier. Comment va réagir Imm à leur rencontre ?
Yoshitoki Oima a déjà rencontré la succès avec son très beau et très engagé manga "The Silent Voice" traitant du handicap, de la discrimination et de la ségrégation, des brimades et du harcèlement. Entre Science-Fiction et Fantastique elle est ici pile-poil à la croisée des chemins des graphismes souvent réalistes parfois cartoonesques et des thématiques humanistes et existentialistes de Yukito Kishiro ("Gunnm", "Aqua Knight") et Makoto Yukimura ("Planetes", "Vinland Saga") en sachant que tous deux ne sont des padawans du grand Hitoshi Iwaaki ("Parasite" / "Eurêka !" / "Historie", qu'on aimerait enfin voir traduit !). Je ne sais pas où elle veut nous amener, mais ici ce qui importe c'est moins la destination finale que le voyage auquel elle veut nous faire participer !

* Sélection entièrement jeunesse (à part celui-ci) plus faiblarde et plus chère que les éditions précédentes (et je ne parle même pas de cette connerie d'avoir proposé des tomes x incompréhensible sans avoir lu les précédents) : je ne félicite pas ses organiseurs !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
RosenDero
  22 novembre 2017
Dieu a créé, avec ses petits doigts (notez que ce sera sûrement important pour la suite...), une boule de lumière immortelle, capable de se transformer en tout ce qu'elle touche ou à déjà touché (notez que ce sera sûrement important pour la suite...) si tant est qu'un stimulus se présente.
Lancée sur terre comme un Héphaïstos minuscule, elle s'écrase dans un lieu inconnu (sûrement en Scandinavie s'il s'agissait de la terre, mais on n'en sait rien, et c'est un peu déroutant…). Là, après s'être transformée en caillou, puis en mousse, elle se métamorphosera en loup (et on apprend qu'elle peut se régénérer, même quand elle est mortellement blessé).
Et c'est là où le bât blesse, et où les incohérences commencent, car ce loup ne se souvient pas comment manger, ne se souvient pas comment marcher, soit, mais il se rappelle toutefois très bien du village d'où il vient et du chemin pour y retourner… mouaiiis, allé, pourquoi pas.
Là, il y retrouve son petit maître, âgé d'une douzaine d'années, complètement timbré et idiot, rendu dingue par la solitude (oui, il était resté bien sage, tout seul, pendant plusieurs années). Sa démence va le pousser à vouloir se mettre en quête du paradis, rien que ça (sauf que la démence n'est à mon avis pas prévue comme telle dans ce manga, c'est juste que le personnage a un comportement totalement irrationnel et puéril. Franchement énervant). Partant en voyage, donc, bravant le froid, la neige, le vent, la glace avec un sourire aux lèvres des plus niais, il finira bien entendu comme il se doit : en bouffe pour asticots !
Bon, là on a passé la première moitié de l'histoire et c'était franchement pas jojo. Heureusement, la suite relève un peu le niveau avec un histoire de sacrifice humain, un ours géant de la taille de 2 mammouths, et une petite piss-heu fille insupportable mais qui pimente un peu l'histoire. La suite relèvera surement le niveau, d'autant que cette idée de boule divine métamorphe et invulnérable est sympathique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
mcd30
  20 avril 2018
Je viens de finir To your eternity,le début a l'air prometteur avec cette créature immortelle mais le récit m'a semblé long et assez froid, je ne suis pas entré dans l'histoire. Je ne suis même pas curieuse de lire la suite. Cette histoire manque de suspense à mon goût, j'ignore où Yoshitoki Oima veut nous mener. Je crois que je lirai la suite si quelqu'un l'encense sinon je m'abstiendrais.
Commenter  J’apprécie          265
Mladoria
  23 juin 2017
Merci à Babelio et aux éditions Pika pour cette nouvelle découverte manga.
On suit une entité étrange, métamorphe et immortelle envoyée sur Terre. Pierre, mousse, loup, humain, cet être chemine sans autre but que de découvrir plus loin le monde, en restant étranger et en ayant beaucoup de difficultés à s'adapter. Car il n'a jamais appris.
Puis on assiste à une rite ancestral de sacrifice à un dieu de la montagne. La petite fille sacrifiée pourrait bien en se liant à cet immortel lui apprendre beaucoup sur le monde des humains.
Les graphismes sont fins et détaillés, les personnages assez mystérieux et l'intrigue encore plus puisqu'on ne sait pas d'où vient le personnage principal ni quel est son but. C'est un premier tome qui donne vraiment envie d'aller lire la suite. Les thèmes du rituel religieux, des esprits, de la résurrection empreints de magie et de spiritualité proches du chamanisme des steppes sont abordés par le côté mystique, nébuleux et attirant comme un brouillard de neige.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
Saiwhisper
  20 avril 2018
« To your eternity » s'est avéré être un premier tome déroutant, insolite et assez morbide… J'avoue avoir eu beaucoup de mal à poser des mots sur mon ressenti. En effet, j'ai été très partagée si bien qu'à l'heure actuelle, j'ignore si je me pencherai ou non sur la suite… La première partie de ce manga met en scène une mystérieuse forme immortelle extraterrestre capable de prendre l'apparence des défunts et ce, à l'infini. Elle va commencer par prendre la forme de Joan, un loup apprivoisé qui cohabite avec un enfant dont on ne connaît pas le nom. L'ambiance est particulière : on se demande ce que souhaite la chose… Va-t-elle attaquer le garçon dont toute la famille est morte ? Va-t-elle se contenter d'observer ? Va-t-elle le protéger ou s'en faire un ami ? On va suivre le quotidien de cet orphelin et du loup au jour le jour. La démence et la solitude rongent leur quotidien… Certaines scènes sont douces et d'autres émouvantes. J'avoue avoir grandement aimé la première partie, car elle dégage énormément d'émotions. L'enfant est attachant, jovial et plein d'espoir. On a envie qu'il découvre le monde et retrouve des survivants pour ne plus être seul… Malheureusement, cet univers post-apocalyptique semble très hostile… La scène finale est déchirante et a provoqué une boule dans ma gorge… J'étais vraiment très émue.
La seconde partie m'a moins plu, car j'ai moins adhéré aux personnages. Par contre, le rythme est largement plus dynamique, ce qui contraste énormément avec l'atmosphère intimiste du début. On distingue March, une petite fille que l'on va offrir en sacrifice pour calmer les dieux. J'avais du mal à cerner cette fillette tantôt amusante, hystérique, effrayée ou heureuse. Sans compter que j'avais du mal avec son design : à cause des peintures sur son visage, elle semblait tout droit venir de Zelda The Wind Waker alors que le reste est très réaliste. Or, elle ne faisait presque pas humaine… J'ai préféré le design plus naturel du petit orphelin de la première partie… En revanche, j'ai adoré les scènes en forêt qui m'ont rappelé « Princesse Mononoké » de Miyazaki avec les gros esprits de la forêt ! C'est vraiment magnifique ! le coup de crayon est d'ailleurs assez chouette. Certes, certains personnages sont parfois effrayants, mais le style est vraiment fin et détaillé. Certaines pages dégagent énormément de choses !
Une saga insolite, originale, déstabilisante, mystique, sombre et pleine de sensibilité, c'est ce que vous propose Yoshitoki Oima grâce à son étrange créature qui va découvrir et observer l'espèce humaine. Que le récit vous plaise ou non, une chose est sûre : je suis certaine que vous ne resterez pas indifférent !
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122

critiques presse (5)
BDZoom   19 juin 2017
Dans cette œuvre de fantasy mariné de spiritisme, on retrouve toujours un dessin envoûtant et un scénario poignant. Yoshitoki Oima est clairement une auteure à suivre qui sait émouvoir son public sans en faire trop : elle sait viser juste là où il faut.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Sceneario   07 juin 2017
Une série qui vient donc juste de commencer et qui se distingue déjà par ses atmosphères atypiques !
Vivement la suite qui sort bientôt !
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   17 mai 2017
Rares sont les shonen capables de susciter autant d’émotions et de fascination.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Bedeo   12 mai 2017
Sous ces apparences sympathiques, de part sa couverture et la découverte des premières pages, ce shonen se veut en réalité complexe et plus sombre que ce que l’on pourrait en penser à première vue.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BDGest   11 mai 2017
De la profondeur, de l'émotion et de la réflexion émaillent ce singulier voyage au bout de la vie.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   17 avril 2018
Ne pas pouvoir mourir, quelle malchance... En général, les hommes réfléchissent à ce qu'ils vont faire de leur vie... Mais quel sens lui donner si elle ne se termine jamais ?
Commenter  J’apprécie          140
Le_chien_critiqueLe_chien_critique   09 juillet 2017
La plupart des animaux ne choisissent pas l'environnement dans lequel ils vivent... De ce fait, ils ont besoin d'évoluer afin de pouvoir s'adapter à ce qui les entoure...
Pour les hommes, les signes du changement se manifestent par les émotions.
Commenter  J’apprécie          80
mcd30mcd30   14 avril 2018
Au commencement...
Il était une sphère...
Mais pas une sphère ordinaire...
Puisqu'il pouvait reproduire n'importe qu'elle forme et se métamorphoser...
Commenter  J’apprécie          130
ColibrilleColibrille   22 septembre 2017
- Tu vas mourir, petite March... [...]
- Moi, j'ai pas envie de mourir... Si je meurs, je deviendrai jamais une adulte, hein ?
- En effet...
- Dans ce cas, je veux pas mourir...
- C'est dommage pour toi, mais c'est ainsi...
Commenter  J’apprécie          10
RosenDeroRosenDero   28 octobre 2017
Tout homme a l'âge de sa sagesse.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Yoshitoki Oima (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yoshitoki Oima
Yoshitoki Oima dessine des personnages de A Silent Voice .
autres livres classés : métamorphosesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

A Silent Voice

comment s'appelle la jeune fille sourde?

shoki
shoko
shaki
shaka

5 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : A Silent Voice, tome 1 de Yoshitoki OimaCréer un quiz sur ce livre
. .