AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.74 /5 (sur 475 notes)

Nationalité : Israël
Né(e) à : Kibbutz Kinneret , le 13/05/1959
Biographie :

Née dans le même kibboutz que la poétesse Rachel en Galilée, Zeruya Shalev est une écrivaine.

Elle grandit à Bet Berl, près de Kfar Saba, avant de venir étudier la Bible à l’université hébraïque de Jérusalem. Sa famille compte plusieurs écrivains, et elle a baigné dans une atmosphère où l’écrit et la littérature étaient valorisés au plus haut point. Son père, Mordehai Shalev, est un critique littéraire renommé. Son oncle est le poète Itshak Shalev et son cousin l’écrivain Meir Shalev.

Mariée (l'écrivain Eyal Megged est son troisième mari) et mère de deux enfants, elle a fait des études bibliques et vit aujourd’hui à Jérusalem, où elle travaille comme éditrice aux éditions Keshet. La famille Shalev compte plusieurs écrivains et poètes.

Ses quatre romans, auxquels s’ajoute un recueil de poésie et un livre pour enfants, lui ont suffi à occuper une place en vue au sein de la nouvelle génération d’écrivains d’Israël.

Son dernier livre, Théra, (2007) qui vient d’être publié en France, est déjà traduit en 7 langues et les trois précédents ont été traduits en pas moins de 22 langues, parmi lesquelles le grec, le slovène, le croate ou le coréen…

Son précédent livre, "Mari et Femme" (2000-2002), est un best-seller dans plusieurs pays d’Europe, et notamment en Allemagne, où il s’est vendu à plus de 800 000 exemplaires.

"Vie amoureuse" (1997) a obtenu le Golden Book Prize de l'Union des éditeurs et le Ashman Prize.

Le 29 janvier 2004, rentrant à pied chez elle, Zeruya Shalev est blessée dans un attentat suicide qui fait plusieurs morts. Les blessures et le choc l'empêcheront pendant quelque temps de travailler à son roman "Théra", sorti avec un an de retard.

Elle reçoit le Prix Femina étranger 2014 pour "Ce qui reste de nos vies".
+ Voir plus
Source : wikipedia, vudejerusalem.20minutes-blogs.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Zeruya Shalev   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Thierry Frémaux, directeur de l'Institut Lumière et délégué général du Festival de Cannes, publie «Sélection officielle», le journal d'une année dans la vie d'un boulimique de cinéma. Il évoque les rouages de la machine du festival, qui fête ses 70 ans en 2017. A ses côtés, Costa Gavras, qui fait paraître le premier volume de l'intégrale de ses films, souvent adaptés de romans. Anne Akrich part sur les traces d'une figure culte du cinéma, Marlon Brando, héros de son dernier roman, «Il faut se méfier des hommes nus». La romancière israélienne Zeruya Shalev, Prix Femina étranger 2014, publie «Douleur», cinquième roman très remarqué. Yelena Moskovich complète la liste des invités avec «Les Natasha».
+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (106) Voir plus Ajouter une citation
Bookycooky   04 mars 2017
Douleur de Zeruya Shalev
Si seulement on savait s’aimer autant que se fâcher, embellir autant qu’enlaidir, donner et prendre du plaisir autant que donner et prendre des coups.
Commenter  J’apprécie          512
Piatka   25 avril 2017
Douleur de Zeruya Shalev
Comment accepter qu’il soit plus simple de communiquer avec un étranger qu’avec son mari ? (..)

Tel est sans aucun doute le paradoxe le plus répandu et le plus révoltant de la vie conjugale, à quoi bon se mettre ensemble si c’est pour s’éloigner au fil du quotidien ?

L'intimité engendre tant de frictions et de vexations, de blessures et de cicatrices, que n'importe quel sujet devient rapidement trop sensible et on ne peut plus en parler avec efficacité.

Commenter  J’apprécie          370
palamede   16 février 2019
Douleur de Zeruya Shalev
Quand on aime quelqu’un, on sent sa douleur.
Commenter  J’apprécie          380
palamede   28 février 2019
Douleur de Zeruya Shalev
Y a-t-il un événement aussi heureux et aussi douloureux à la fois que la naissance ?
Commenter  J’apprécie          360
Piatka   23 avril 2017
Douleur de Zeruya Shalev
La douleur serait donc un processus de défense, lui répète Micky tandis qu’ils roulent sur la voie sinueuse vers le haut de la colline. D’une manière générale, le système nerveux produit une douleur pour prévenir que quelque chose ne va pas dans l’organisme, mais s’il est lésé, il agit comme le détecteur de fumée qui continue à sonner après que le feu a été éteint. Tu as compris, c’est passionnant ! Il a même dit que, parfois, c’est la guérison qui engendre le problème. Le nerf blessé qui guérit se réveille et commence à émettre des signaux de détresse. Ça s’appelle une douleur post-traumatique.

-Je suis contente que ça t’enthousiasme autant, susurre-t-elle, parce que moi, ça me déprime.
Commenter  J’apprécie          310
Bookycooky   04 mars 2017
Douleur de Zeruya Shalev
Parfois c’est ainsi, mais parfois c’est le contraire : la puissance de la relation parentale exclut les enfants.
Commenter  J’apprécie          310
1967fleurs   15 février 2018
Douleur de Zeruya Shalev
Elle qui a si souvent répété à ses élèves que les mensonges revenaient toujours à faire des croches-pieds à ceux qui les avaient inventés, voilà qu'elle en est l'incarnation parfaite, mais il arrive exagérait-elle parfois pour augmenter sa force de dissuasion, que certains mensonges se transforment en vérité à notre insu.
Commenter  J’apprécie          284
jeunejane   25 octobre 2018
Douleur de Zeruya Shalev
...de blanches ambulances mutiques qui arrivent, puis une étroite civière ailée descend vers elle, elle est soulevée, déposée dessus et c'est à cet instant , l'instant où elle est arrachée à l'asphalte brûlant, qu'elle le sent pour la première fois, ce mal abominable qui prend possession de son corps.
Commenter  J’apprécie          280
alainmartinez   27 mai 2017
Douleur de Zeruya Shalev
Et pour la première fois, elle songe qu’elle aussi est une femme sous influence, qu’elle aussi s’est laissé dominer, toutes ces années, par un cruel tyran : son passé, dont l’ombre pesante et corrosive lui a gâché la vie.
Commenter  J’apprécie          250
Piatka   23 août 2018
Ce qui reste de nos vies de Zeruya Shalev
Il est plus facile de retenir les images que les idées ou les mots. (..) nous créons donc dans notre cerveau des châteaux de souvenirs pour pouvoir ultérieurement venir visiter tous les espaces ainsi définis.
Commenter  J’apprécie          250

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Douleur

Le père d'iris est mort dans son tank après l'explosion d'une bombe. Pour quelle guerre avait-il été mobilisé ?

La guerre des 6 jours
La guerre du Kippour
La première intifada

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Douleur de Zeruya ShalevCréer un quiz sur cet auteur

.. ..