AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Glénat

Glénat est une maison d'édition française créée en 1969 et basée à Grenoble, particulièrement axée sur la bande dessinée et le manga. Elle commercialisa les premiers mangas en version reliée en France, avec notamment Dragon Ball et Akira. Aujourd'hui, Glénat propose chaque année plus de 400 nouveautés, les deux-tiers étant des BD et mangas.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Glénat



Dernières parutions chez Glénat


Dernières critiques
Melvane
  20 octobre 2017
L'Iliade - Tome 02 : La Guerre des dieux de Clotilde Bruneau
Je n'ai pas pu m'en empêcher, j'ai foncé vers le tome 2. Étant restée sur ma faim avec le premier volume, j'ai plongé, tête la première dans L'Iliade, 2/3 La guerre des Dieux.



En fait, les Dieux, ce sont des enfants, des auras terriblement orgueilleuses qui se taclent en faisant joujou de leur pouvoir. Entre : plan machiavélique -puissance surhumaine et vengeance de haut niveau, les petits mortels - tels des pantins - se font manipuler sous les émotions très narcissiques de nos Dieux. J'avais l'impression de lire un épisode "D'Amour, Gloire et Beauté". Non, non, je ne déconne pas.



Mais ... en mettant de côté toutes ces bassesses, j'ai fort bien apprécié regarder la guerre se dérouler sous mes yeux. Alors que le tome 1 m'avait sembler long et difficile, celui-ci s'est lu super rapidement. Beaucoup mieux expliqué, avec des personnes que j'arrivais à mettre à la bonne place et des dialogue intéressant, je pense que je vais me plaire dans mes futurs lectures parmi tout ses Dieux.
Commenter  J’apprécie          00
Caran
  20 octobre 2017
Chi, une vie de chat, tome 1 de Konami Kanata
A la base, le prochain article de mon blog devait relater mon avis au sujet d'un bouquin de Stephen King que j'étais en train de lire et que j'ai mis en pause. De plus, je me suis un peu éloigné de la lecture ces derniers temps car j'avais besoin de mettre la main sur quelque chose d'un peu plus léger. Du coup, lorsque je me suis rendu à la bibliothèque pour rendre les livres que j'avais emprunté, j'ai décidé de monter à la section enfant pour me trouver quelques bandes dessinées. En fouillant à gauche et à droite, j'ai pu tomber sur ce premier tome et je me suis rendu compte que la bibliothèque s'était procurée la série entière. Même si j'ai mis une certaine distance entre les mangas et moi, sûrement par lassitude, j'ai décidé de le prendre pour voir de quoi il retourne.

Bon ben tout est résumé dans le titre. Ce livre est vraiment sympathique à lire et au fur et à mesure que je tournais les pages, l'envie de me prendre un chat s'est vite fait sentir. Toutefois, ayant tenté l'expérience avec trois matous, j'ai décidé de ne plus en prendre car je me suis rendu compte que je n'étais pas très chanceux avec ces derniers. Le tout premier chapitre de ce tome relate comment Chi s'est perdue ( je termine ce mot par un "e" car Chi est une femelle). Fort heureusement, un humain qui passait par là décide de l'emmener chez lui afin de s'en occuper. Forcément, on a du mal à résister lorsque notre chemin rencontre celui d'un petit chat égaré et à la fin du tome, le matou réside toujours dans sa famille adoptante. Très vite, les premiers tomes se concentrent sur la vie du chat au sein de l'appartement et nous apprenons à faire connaissance avec chaque être composant la fratrie qui l'a recueilli, à savoir un père, une mère et un petit bout de chou. D'ailleurs, l'enfant fait son apprentissage en même temps que Chi et semble heureux d'avoir une camarade de jeu. Toutefois, l'immeuble dans lequel réside cette famille n'accepte pas les animaux de compagnie et forcément, le couple de parents cherche à faire adopter Chi par une personne de leur entourage. De son côté, la petite chatte tente par tous les moyens de rentrer chez elle afin de retrouver sa maman mais au fur et à mesure qu'elle passe du temps auprès cette famille, elle aurait tendance à oublier sa petite "mission".

Enfin, Chi parle d'une façon très enfantine, ce qui aurait tendance à jouer sur notre attachement avec elle. Comme c'est un chaton, elle passe son temps à faire quelques bêtises et le moment où elle doit se rendre au vétérinaire est assez drôle. D'ailleurs, nous non plus n'aimons pas trop nous rendre chez le médecin mais au lieu de faire des bonds partout et de griffer notre entourage, on cherche d'autres excuses pour se dérober.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Melvane
  20 octobre 2017
L'Iliade, tome 1 : La pomme de discorde de Luc Ferry
Bon, je ne vais leurrer personne, je ne connais strictement rien en mythologie. Non pas que cela ne m'intéresse absolument pas mais je ne m'y suis jamais penchée avec grand intérêt. Je connais notre pote Icare qui s'envole à s'en brûler les ailes, je sais que Zeus est le Roi Lion version Grecque et je connais des noms par-ci, par-là qui me rappellent vaguement de petites histoires racontées lors de soirée entre amis (Ouai, j'ai des potes qui savent EUX). Je ne suis pas une fervente connaisseuse mais j'ai des toutes petites mini rikiki bases qui me faisaient penser que je pouvais lire ces BD qui m'ont tapé dans l'oeil ! ( Oui comme je suis une acheteuse compulsive, j'ai pris les trois premiers tomes sans savoir si le premier allait me plaire, les couvertures sont belles).



Alors, qu'en ais-je pensé ... Je les trouve comiques ces Dieux. C'est vrai, je les voyais élégants, la grâce incarnée, beaucoup de jolis mots sortant de leurs bouches à me foutre la chaire de poule et qu'est ce que je lis ?! Des insultes, avec entre autres : "espèce de chienne!" J'ai éclaté de rire. Je me suis frottée les mains et je me suis dis : Bordel, je vais kiffer.



Mais malgré l'humour un peu crade, J'ai du me relire plusieurs fois. Déjà, j'ai du faire dans ma tête les deux clans : Troyens et Grecs. Check. Deux ennemis, Check. Des vols de femmes ... Heu ouai, check. Ménélas - Hector- Pâris - Diomède- Pandoros - Sthénélos .... Soudain, je me suis arrêtée de lire les bulles et un poisson rouge est passé devant mes yeux qui clignaient béatement. J'étais paumée.



C'est après une concentration bien résolue, avec les yeux froncés et les oreilles bouchées à tout bruits extérieurs que j'ai pu terminé la BD.



Pour des personnes qui n'ont pas l'habitude d'entrer dans de tels mondes, c'est un peu brut de décoffrage. C'est - je l'espère - fortement tourner à la dérision avec des noms d'oiseaux qui donnent le sourire et des personnages qui se ressemblent à peu près tous. J'arrivais également à me perdre dans les visages, ne sachant plus qui était qui et qui devenait qui ... assez frustrant mais avec une bonne patience, j'y suis arrivée.



Je mettrais trois étoiles. Une étoile pour le travail, la deuxième pour m'avoir donner un sourire pour cette semaine qui se termine et une troisième pour cette couverture que je trouve superbe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10