AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pocket

Pocket est un éditeur généraliste de littérature au format poche, créé en 1962 sous le nom de Presses Pocket. Ses collections couvrent tous les genres de la fiction et de la non-fiction, dans un catalogue très varié. Il fait partie des premiers éditeurs de poche en France.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Pocket



Dernières parutions chez Pocket


Dernières critiques
BDGest
  24 novembre 2020
L'Enfant Océan de Jean-Claude Mourlevat
Jolie pépite pour la collection du même nom, L’enfant océan constitue une lecture des plus appréciables qui saura toucher les enfants (et aussi les grands).


Lien : https://www.bdgest.com/chron..
Commenter  J’apprécie          00
JulieGorsky
  24 novembre 2020
Miss Cyclone de Laurence Peyrin
On continue le marathon « Laurence Peyrin » avec cette semaine une vraie tornade, où devrais-je plutôt dire : Miss Cyclone.. Un véritable ouragan d’émotions.



Miss Cyclone s’ouvre à l’hiver 1980, Angela et June, les inséparables opposés, fument leur éternelle cigarette sur un rocher face à l’océan. Du haut de leurs seize ans, les deux filles parlent d’avenir, parlent d’amour, parlent de la vie… Des chemins contraires bien tracés, mais la même ambition, celle d’être amies pour la vie. Miss Cyclone suit la vie d’Angela à travers ses joies, ses peines, ses échecs et ses secrets.



Ce roman est avant tout, un roman d’amitié. Si on suit la vie d’Angela, nous suivons aussi en parallèle celle de June qui n’est jamais bien loin. Une amitié, qui au rythme des années et des bouleversements, se renforce. Une amitié indéfectible à l’épreuve du temps.



Le roman se déroule autour de quatre évènements majeurs de la vie de ces deux jeunes femmes : la mort de John Lennon en 1980, la tempête de l’Halloween 1991, l’affaire Monica Lewinsky en 1998 et les attentats du 11 septembre 2001. Une histoire dans l’Histoire. Quatre évènements qui surgissent au cours des épisodes importants de leurs vies : premiers émois, mariage, maternité, et vie professionnelle… des chamboulements, du remue-ménage, nous voyageons avec elles.



Un voyage de 21 ans à New-York, entre Coney Island et le Brown Building, aux côtés de June et d’Angela et des autres personnages de ce roman : Nick, Irene, Joey ou encore Adam. Imparfaits, mais attachants.



Un roman bouleversant d’émotions et de sincérité qui nous prend aux tripes. À partir de la vie plutôt simple de deux jeunes femmes, Laurence Peyrin arrive à nous projeter dans notre propre vie et nos propres interrogations. Un questionnement sur le destin et sur la fatalité qui s’inscrit tout au long de la lecture.



Miss Cyclone est un peu notre miroir. On s’identifie, on a l’impression de faire partie intégrante du livre comme si nous étions devenus des personnages à part entière du roman. On rit avec elles, on pleure avec elles, on vibre avec elles. June et Angela sont à la fois nous et les autres.



Après Las Vegas, un aller-simple pour New-York où j’ai eu du mal à me défaire de ma lecture. Une nouvelle fois conquise, Laurence Peyrin nous fait passer par toutes les émotions. Elle sait nous embarquer dans des histoires de la vie.
Lien : https://juliegorsky.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ramettes
  24 novembre 2020
Les sales gosses de Charlye Ménétrier McGrath
Mais qui sont en fin de compte ses « sales gosses » ?



C’est un roman touchant et drôle qui met en scène des personnes de 80 ans qui sont à un moment de leur vie où on leur fait croire qu’il ne faut plus rien attendre de la vie. C’est cette génération qui a connu la deuxième guerre mondiale, une autre époque et d’autres mœurs. Ils font partie de la bourgeoisie. L’argent n’est pas le sujet, ils sont indépendant financièrement, et au niveau motricité. Ce sont d’autres préoccupations qui vont les occuper.

L’histoire se déroule principalement à Lyon, mais pas que…

Nous avons une résidence pour personne âgées. La narratrice tient un journal intime est c’est à travers son regard que nous allons découvrir les événements. On a parfois les journées qui sont racontées comme dans n’importe quel journal et parfois le récit est en court de réalisation, on est alors dans le présent ou dans les pensées de Jeanne.

On va suivre les différentes étapes. Jeanne veuve dont les enfants décident ce qui est le mieux pour elle. La sidération, la capitulation… toute son éducation de femme de son milieu. Sa colère, sa prise en main de sa vie…

Ah les diktats de la société !

Elle décide de se venger de ses enfants qui l’on installée dans cette résidence. Cette partie est drôle au regard des misères qu’elles leur fait vivre et en même temps très triste puisque c’est la seule manière de pouvoir exprimer sa colère. Il y a des scènes gag.

Cette étape dure assez peu car elle va faire la rencontre de Léon, Lucienne, Jo, Louis et Paddy… Chacun a vécu cette entrée en résidence différemment, eux étaient pleinement consentants.

Comme je disais plus haut ils sont autonome et ont de l’argent alors ils mènent une vie agréable et assez active. Jeanne va vite s’intégrer. Et elle va insuffler malgré elle une nouvelle énergie et ça va être un tourbillon d’émotions et d’aventures/mésaventures.

Ce qui m’a plu ce sont les secrets de famille dévoilés, l’affirmation d’une femme face à sa famille, la réalisation de rêves…

C’est un roman qui se lit d’un trait, c’est dû certainement aux différentes projets qui sont menés mais aussi au format court des chapitres qui correspondent à les jours d’écriture.

Des personnages attachants qui nous font vivre leurs émotions en live ! sans filtre...

Un épilogue permet de clore ces histoires…


Lien : http://ramettes.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00