AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Belfond

Pierre Belfond crée la maison d'édition éponyme en 1963 avec sa femme Franca avec la collection de livre de poche "Poche Club" associant souvent un grand nom de la littérature à un auteur méconnu. En 1993, Belfond fusionne avec les Presses de la Renaissance...

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Belfond



Dernières parutions chez Belfond


Dernières critiques
nounouu26
  17 janvier 2018
De force de Karine Giébel
Habituellement j adore ses livres mais celui là j ai eu du mal à le lire . Avec les personnages sa part un peu dans tous les sens on a des descriptions mais sa va plus loin . J avoue j ai pas aimé
Commenter  J’apprécie          00
JulieVasa
  17 janvier 2018
Voici venir les rêveurs de Imbolo Mbue
L’Eldorado, la promesse d’une vie meilleure ! C’est ainsi que l’Amérique apparaît aux yeux de Jende. Il décide alors de quitter son Cameroun natal et d’y tenter sa chance.

C’est l’histoire du rêve américain avec, pour finir, un bilan en demi-teinte. Comme tant d’autres, Jende a cru à une vie meilleure. Deux années à travailler d’arrache-pied pour parvenir à faire venir sa femme et son fils. Et quand il y parvient, tout semble se passer pour le mieux. Jende décroche un travail en or : chauffeur d’un dirigeant de la Lehman Brothers ! Avec son salaire, sa vie s’améliore, sa femme poursuit ses études de pharmacienne et un autre bébé aggrandit même la famille.

Mais c’était sans compter la crise de 2008, la chute de la société qui l’employait. Retour à la case départ ? Rien n’est moins sûr. Jende tente de s’en sortir et enchaîne les petits boulots. Mais à quoi bon ? Dépourvu du sésame qui lui permettrait de s’installer définitivement aux Etats-Unis, la fameuse green card, Jende s’interroge sur le bien-fondé de sa décision : ne vaudrait-il pas mieux retourner au Cameroun ?

Le premier roman d’Imbolo Mbue est très réussi. Elle y peint un tableau réaliste avec des personnages attachants. Auteur prometteuse, à suivre…

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JulieVasa
  17 janvier 2018
Au jour le jour de Paul Vacca
Envie de vous divertir intelligemment ? Alors embarquez dans cette lecture réjouissante : Au jour le jour de Paul Vacca, un livre qui nous emporte avec délice dans le Paris de la fin du XIXe siècle !

Nous plongeant dans la genèse des célèbres Mystères de Paris d'Eugène Sue, ce roman met en scène différents personnages hauts en couleur qu'on a grand plaisir à (re)croiser tels le Chourineur, la Goualeuse, la Chouette ou encore le terrifiant Squelette…

Mais plus encore, c'est le portrait du dandy Eugène Sue qui est ici dressé. De retour de l'armée où il n'a guère brillé, notre héros, jeune homme brillant et séduisant sous la plume enlevée de Paul Vacca, vit au rythme des soirées parisiennes qu'il affectionne tant, en toute insouciance, délaissant des études de médecine auxquelles il était pourtant destiné. Et c'est à la faveur de la rencontre avec une actrice qu'il aura voulu séduire en lui inventant un rôle qu'Eugène se met à écrire et investit alors un style littéraire en vogue à l'époque, celui des romans-feuilletons. Nombreux étaient alors les auteurs qui permettaient de fidéliser les lecteurs des journaux en distillant, au jour le jour, des histoires trépidantes à rebondissements, dont chaque épisode s’achevait par « la suite à demain », les ancêtres de nos séries télévisées. Un beau jour, confronté au manque d'inspiration, Eugène troque ses élégants habits contre la tenue d'un peintre et endosse alors le rôle de Rodolphe pour mieux infiltrer le Paris populaire dont il ignore alors tout. Il pénètre ainsi grimé au cœur des bas-fonds de Paris, aux antipodes du milieu privilégié qu'il fréquente habituellement. La gouaille colorée des gens qu'il croise, leur quotidien, fournissent à Eugène une source d'inspiration puissante qui le révèle non seulement à son cercle habituel et au grand public, mais aussi et surtout à lui-même. D'un naturel sur de lui, Eugène/Rodolphe expérimente alors une vie plus âpre et prend petit à petit conscience des réelles conditions de vie du peuple, qu'il retranscrit dans son feuilleton. Lui qui était royaliste épouse entièrement la cause socialiste ! Plus encore, c’est le véritable l’amour qu’il découvre au gré de ses incursions en la personne de Fleur-de-Marie, et avec elle une source formidable d’inspiration, en particulier lorsque celle-ci disparaît du jour au lendemain.

Au-delà de l'histoire mise en scène qui ravit le lecteur, Paul Vacca nous invite à une passionnante réflexion sur les rapports tenus qu'entretiennent fiction et réalité en littérature, d'autant plus dans le genre littéraire qu'il aborde avec Au jour le jour. Les relations entre fiction et réalité nourrissent nombre d'écrits, certains auteurs entretenant le mystère mêlant le vrai au faux, d'autres revendiquant au contraire la fiction tout en utilisant des éléments autobiographiques forts...

L'écriture des Mystères de Paris nous révèle de quelle manière fiction et réalité peuvent se nourrir l'un et l'autre, au point d'y perdre parfois leur propre auteur ! Une lecture riche, divertissante, qui m’a enthousiasmée !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00