AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Découvrez les meilleures listes de livres


Les femmes savantes

Liste créée par palamede - 13 livres. Thèmes et genres :



1 Trop belles pour le Nobel : Les femmes et la science
Nicolas Witkowski
3 critiques 5 citations

Nul n'ignore que la science a longtemps été le domaine exclusif d'Homo mathematicus, que les femmes savantes sont ridicules et que les ingénieures ne sont pas légion. Mais si les sciences dures marchent à la testostérone, c'est aussi que leur histoire a été écrite par des hommes, attentifs à prouver par X + Y que les femmes sont génétiquement incapables de rigueur logique et d'abstraction. Pour en finir avec cette histoire truquée où les femmes sont soit des curiosités de la nature, soit des muses, soit des potiches, l'auteur a préféré le mode de l'anecdote à celui de la grande synthèse théorique. De la femme de Cro-Magnon à Dian Fossey en passant par Émilie du Châtelet et Ada Lovelace, les héroïnes célèbres côtoient des inconnues non moins illustres, toutes témoignant de l'omniprésence des femmes au cœur de la science. Ni pamphlet féministe, ni évaluation paternaliste de l'apport scientifique des femmes, cette galerie de portraits montre que la science a simultanément joué un rôle dans leur émancipation et dans leur marginalisation. Une façon pertinente et drôle de remettre à leur place les mythes sexistes qui voilent durablement, au préjudice de tous, la moitié féminine de la science. Ajouter à mes livres
2 Histoire des femmes de science en France : Du Moyen-Age à la Révolution
Jean-Pierre Poirier
" La science est une chose très dangereuse pour les femmes, déclarait, en 1808, Joseph de Maistre, porte-parole des phallocrates antiféministes. On ne connaît presque pas de femmes savantes qui n'aient été ou malheureuses ou ridicules par la science. Les femmes qui veulent faire les hommes ne sont que des singes ; or, c'est vouloir faire l'homme que de vouloir être savante. " Deux siècles plus tard, personne n'oserait tenir un tel discours. Pourtant subsiste du passé une grave lacune : dans le domaine des sciences, les femmes ne représentent encore que 30 % en moyenne des effectifs des grandes institutions. Or, elles ont tenu une place déterminante dans l'histoire de l'astronomie, de la chimie, de la physique, de la médecine, etc., en France. Pour la première fois de façon exhaustive, l'auteur entend leur rendre justice en évoquant plus de 60 personnalités, des plus connues (Héloïse, Madame du Châtelet, Madame Lavoisier) aux plus obscures. Au cours d'existences riches en aventures intellectuelles et amoureuses, ces femmes ont mené des carrières que beaucoup d'hommes pourraient leur envier et participé aux grandes révolutions scientifiques. Grâce à ce livre, leur réhabilitation est enfin effectuée de manière éclatante. Ajouter à mes livres
3 Une femme honorable
Françoise Giroud
9 critiques 14 citations

Ce livre est ma lecture de la vie de Marie Curie, telle qu'elle m'est apparue depuis que j'ai été conduite sur ses pas et qu'elle ne m'a plus lâchée, cette ensorceleuse aux yeux gris. Femme d'orgueil, de passion et de labeur, qui fut actrice de son temps parce qu'elle eut l'ambition de ses moyens et les moyens de son ambition, actrice du nôtre enfin, puisque, entre Marie Curie-Sklodowska et la force atomique, la filiation est directe. D'ailleurs, elle en est morte. Ajouter à mes livres
4 Pour un monde sans sida. Un combat partagé
Françoise Barré-Sinoussi
1 critique

Seule Française vivante couronnée par un prix Nobel, Françoise Barré-Sinoussi relate dans ce livre d’entretiens avec François Bouvier ses débuts dans le monde captivant de la science ainsi que les étapes qui l’ont amenée, avec ses collègues, à prouver l’existence d’un virus, le LAV, devenu VIH, dans la maladie du SIDA. Décrivant les étapes minutieuses de la découverte et de la probation du virus, qui s’est d’abord heurtée au scepticisme de la communauté scientifique, elle revient sur le prix Nobel de médecine, qu’elle a obtenu avec Luc Montagnier en 2008. Avec une grande vivacité, et sans langue de bois, elle nous parle également de son combat actuel pour faire régresser la maladie, de ses engagements, ses espoirs et ses inquiétudes pour l’avenir ainsi que de tous les obstacles qui se dressent encore aujourd’hui pour venir à bout de cette maladie. À travers son parcours, ses émotions, ses questions, c’est tout un pan de l’histoire contemporaine des sciences et de la société qui s’ouvre à nous. Ajouter à mes livres
5 Histoire des femmes scientifiques de l'Antiquité au XXIe siècle : Les filles d'Hypatie
Eric Sartori
2 critiques 20 citations

" Dans mon jeune âge, écrit l'astronome américaine Maria Mitchell, je me disais que les femmes ont besoin des sciences exactes... Puis je me suis dit que c'était la science qui avait besoin des femmes. " Voici donc l'histoire désolante et absurde de la longue exclusion des femmes de l'aventure scientifique et technique de l'Occident. C'est une histoire parfois tragique - l'assassinat de la physicienne grecque Hypatie, qui nous a transmis la dernière version des Eléments d'Euclide, les procès des sorcières ayant engendré une société hémiplégique -, et que nous payons peut-être à travers une certaine mise en cause actuelle des valeurs de progrès. J'ai écrit ce livre pour que les trop rares femmes scientifiques de l'Antiquité à nos jours ne soient pas oubliées, leurs œuvres et leurs vies injustement méconnues, pour que ne soient pas niées les difficultés, les entraves, les mesquineries, les injures et parfois les persécutions qu'elles ont dû affronter ; pour que personne n'ose penser que le progrès scientifique et technique s'est fait sans elles ; pour qu'elles puissent servir d'exemples, d'inspiratrices ; pour qu'aucune femme qui en a les capacités et la vocation ne se trouve écartée de d'activité scientifique. Ajouter à mes livres
6 Irène Joliot-Curie
Noëlle Loriot
3 critiques 6 citations

A l'instar de ses célèbres parents, Pierre et Marie Curie, Irène Joliot-Curie a mené son combat personnel avec un talent prodigieux et curieusement méconnu. A dix-sept ans, elle est sur le front pour radiographier les blessés de la guerre de 14. Décorée de la médaille militaire en 1918, elle commence sa carrière de chercheur à l'Institut du Radium où elle rencontre Frédéric Joliot, qu'elle épouse. Ensemble, ils découvrent la radioactivité artificielle, ce qui leur vaut un Prix Nobel en 1935, mais c'est Irène seule qui est à l'origine de la découverte de la fission, premier pas vers la puissance nucléaire et la bombe atomique. Reconnue comme une des leurs par des personnalités de la taille d'Einstein ou de Perrin, première femme ministre en 1936, défendant la cause des femmes et la Paix (mais désapprouvant Munich), Irène Joliot-Curie sera de tous les combats contre le fascisme, les injustices sociales, la lâcheté et la bêtise... Une vie riche et forte, une époque passionnante, que ressuscite Noëlle Loriot, en s'appuyant sur de nombreux témoignages et une documentation approfondie. Ajouter à mes livres
7 Genre et Techniques (XIXe-XXIe siècle)
Fabien Knittel
Les objets techniques, leur manipulation, sont presque toujours renvoyés au masculin. Or, ce stéréotype n'est que partiellement vrai une fois que l'on s'est efforcé de mener une analyse fine des rapports entre genre et techniques, ambition de tous les auteurs de ce livre. Dans l'historiographie francophone, comme le lien entre genre et techniques a été rarement effectué, les principales questions à la croisée de ces deux thématiques doivent encore être étudiées et les réponses déjà apportées approfondies. Ainsi, l'étude du rapport entre les femmes et les techniques n'est qu'une première approche qui doit être étendue dans le cadre d'une problématique plus large tenant compte de tous les aspects du genre, notamment les questions liées à la masculinité. Ces aspects méritent d'ailleurs une attention toute particulière, dans le sens où l'enseignement technique contribue à la construction d'un certain type de masculinité, reproduisant, par exemple, des différences genrées à l'école et dans les milieux professionnels. Cet ouvrage permet de s'interroger sur une thématique innovante. Si les travaux d'historiens dominent, le sujet abordé rend néanmoins nécessaire une approche pluridisciplinaire. Ajouter à mes livres
8 Émilie, Émilie : L'ambition féminine au XVIIIè siècle
Élisabeth Badinter
3 critiques 4 citations

Madame du Châtelet, qui fut la compagne de Voltaire, traduisit l'oeuvre de Newton et fut l'égale des savants de ce temps. Madame d'Epinay, amie de Grimm, imagina une nouvelle pédagogie, critique de Rousseau, et traça le destin des futures mères. Ces deux ambitieuses, au sens le plus noble du terme, refusaient d'accepter les limites que la société leur assignait. Elles voulurent se donner toutes les chances, en dépit de leur sexe. Madame du Châtelet incarne l'ambition personnelle, madame d'Epinay, l'ambition maternelle, deux figures entre lesquelles se partagent la vie des femmes. Emilie, Emilie, un livre passionnant qui nous cvonduit au coeur du XVIIIème siècle sans perdre de vue le présent. Ajouter à mes livres
9 Discours sur le bonheur
Gabrielle-Émilie Le Tonnelier de Breteuil Du Châtelet
2 critiques 9 citations

Émilie du Châtelet (1706-1749) a écrit ce beau texte pour vider son coeur, hors de tout souci de publication, autrement dit sans autocensure. Forte d'une expérience intellectuelle, sentimentale et même sensuelle dont peu de ses contemporaines peuvent se targuer, Madame du Châtelet trace le bilan de ses ambitions personnelles, de ses amours avec Voltaire et de ses espérances, pour tenter de répondre à la question qui hante son époque : comment être heureux sur cette terre, et plus particulièrement comment l'être lorsqu'on est une femme qui, même exceptionnelle, se voit interdire la plupart des ambitions et des gloires permises aux hommes ? Comment l'être enfin lorsqu'on est une amoureuse passionnée, exclusive et tyrannique ?"" (Elisabeth Badinter) Ajouter à mes livres
10 Les femmes dans l'histoire du CNRS
Mission pour la place des femmes au CNRS
1 critique 1 citation

Suggéré par fanfanouche. Quel rôle les femmes scientifiques ont-elles pu tenir au sein du CNRS depuis octobre 1939, juste après le déclenchement de la guerre en Europe ? Il faut se rendre à l'évidence, l'histoire des sciences en général et celle du CNRS en particulier sont écrites au masculin ! Dans le but de valoriser la place des femmes dans les sciences, la Mission pour la place des femmes au CNRS a souhaité interroger les historiens et les historiennes. Des questions surgissent : les femmes étaient-elles nombreuses, le sont-elles davantage à notre époque et si leur nombre s'est accru, à quoi cela tient-il ? Dans quelles disciplines sont-elles plus nombreuses et pourquoi ? Exercent-elles des fonctions de responsabilité ? Peut-on comparer la situation de la France avec celle de ses voisins européens ou celle des États-Unis ? Il est temps,65 ans plus tard, de faire le bilan? Ajouter à mes livres
11 Rosalind Franklin, celle qui a découvert l'ADN
Brenda Maddox
Suggéré par petitsoleil. Le nom de Rosalind Franklin est peu connu du grand public. Ses travaux sont pourtant à l'origine de l'une des découvertes les plus importantes du XXe siècle : la structure de l'ADN. Mais elle n'en a été créditée ni par ses pairs, à qui elle a fourni, à son insu, une étape décisive dans la révélation de la "double hélice", ni par le jury du prix Nobel qui a récompensé ces derniers en 1962. Brenda Maddox retrace l'histoire de cette remarquable biologiste moléculaire britannique, en exposant l'injustice dont elle a été victime, mais aussi en soulignant la richesse de sa "vie complexe, féconde et active", bien que prématurément interrompue par son décès d'un cancer en 1958. Elle avait 37 ans. Cette biographie est un hommage, la réhabilitation d'une femme et d'une grande scientifique. Ajouter à mes livres
12 La Machine à différences
William Gibson
5 critiques 5 citations

Une idée de petitsoleil. Imaginez des ordinateurs en plein XIXe siècle, des ordinateurs composés de roues dentées, de bielles et de leviers, mus par la vapeur. Des Machines à différences, imaginées par Charles Babbage, aidé de Lady Ada Byron, la fille de Lord Byron lui-même, devenu le Premier ministre de Sa Majesté la reine Victoria. William Gibson le chantre de l'ordinateur et Bruce Sterling, le créateur du terme Cyberpunk, sont partis de cette histoire réelle pour concocter une uchronie jubilatoire. Ajouter à mes livres
13 A Female Genius: How Ada Lovelace, Lord Byron's Daughter, Started the Computer Age by James Essinger (2013) Hardcover
James Essinger
Suggéré par petitsoleil. Ajouter à mes livres
Commenter  J’apprécie          266