AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.38 /5 (sur 87 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 06/08/1925
Mort(e) le : 07/2009
Biographie :

Noëlle Loriot mène de front plusieurs carrières : romancière à succès, journaliste (critique littéraire à L'Express), éditrice.

Elle publie son premier roman, Eve, chez Grasset en 1959. Suivront Les Grandes Personnes (1963) et Un cri (1974), devenu à l'écran Docteur Françoise Gailland avec Annie Girardot, Thérèse Humbert (1984).

Sous le pseudonyme de Laurence Oriol, elle fait paraître des romans à suspense chez Denoël où, sous son vrai nom, elle fut directrice de la collection Sueurs froides ; puis chez Albin Michel.

Avec L'Interne de service, elle obtient le Grand Prix de littérature policière en 1966.

Auteur de deux biographies, elle a remporté le Prix des Maisons de la Presse en 1991.

Sa trilogie policière mettant en vedette le juge d'instruction Laurence Larrieu (composée de Prière d'insérer, L'Inculpé et Affaire de famille) a donné naissance à la série télévisée française Le juge est une femme.

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Amanda Oriol interviewée pour son livre Confession d'une dyslexique aux éditions des Sables , au Salon du livre de Genève à Palexpo avec le Club du livre - https://club-livre.ch/ Amanda Oriol est née le 19 juillet 1993 à Lausanne. Diagnostiquée dyslexique dès l'école primaire, elle a mis beaucoup de volonté à obtenir sa maturité. Puis, parce qu'elle adore la littérature, elle s'est inscrite en Lettres, et a obtenu son bachelor (histoire de l'art) en 2016. Aujourd'hui, elle suit des études pour devenir ergothérapeute. A propos du livre "Confession d'une dyslexique" Récit touchant et humouristique. Les situations cocasses, embarrassantes et parfois dignes d'une comédie sont un quotidien dans la vie. le livre relate beaucoup de ces situations. SALON DU LIVRE DE GENEVE @salondulivregeneve Laurence Brenner, Maud Couturier CLUB DU LIVRE @clublivreswiss https://club-livre.ch/ Manuela Nathan @Manuela.nathan , Aurelie Garcia @aurelieautheatre , Williams Mouriere, Yves Jaques, Michael Bouvard @Michael_Bouvard Interview de l'Auteur : Manuela Nathan Prod/Post-prod Interview de l'Auteur : Aurélie Garcia, Reportage Suisse Romande Partenaire : Valeur Suisse Institut #clubdulivre #clublivre #livre #auteur #francophone #suisse #écrivain #salondulivre #littérature #litteraire #lecture #écriture #ouvrage #Auteur #Livre #Interview #Roman #Salondulivre #Clubdulivre #Romancier #Francophone #Litteraire #Ecrivain #Editeur #Lecture #lecteur #lectrice #Libraire #Citation #Palexpo l#ibrairie #Lectrice #Littérature #Dedicace #suisse #geneve #Livres #Salondulivregeneve #Lectureencours #Auteurs #Ecrivains #France #paris #france #Paris #Littéraire #Palexpo #éditeur #dédicace #Suisse #Genève #écrivains #écrivain
+ Lire la suite
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
babounette   08 mars 2018
Un cri de Noëlle Loriot
page 131 : Et j'aurai besoin de toute la compassion de ma famille et des mensonges de mes amis médecins pour pouvoir me cramponner à la vie, à l'espoir.
Commenter  J’apprécie          310
araucaria   04 avril 2015
Un cri de Noëlle Loriot
Si quelqu'un ose me dire que j'ai une sale gueule, je hurle.

Fatiguée. Je suis une femme de quarante-quatre ans fatiguée. Sans intérêt. Et qu'on ne me parle pas de mon sacerdoce, de ma profession admirable : la plus grande joie que m'ait donnée cette semaine un malade incurable, c'est de me dire vous êtes jolie.
Commenter  J’apprécie          120
Pixie-Flore   16 novembre 2012
Le serment d'Hippocrate de Noëlle Loriot
Si Solange me plaquait, pensait Jérôme, je deviendrais capable du pire. Étrange ce mouvement de bascule, entre la béatitude et l'horreur, que crée toute passion. Je me croyais préservé, serein, équilibré. Bel équilibre qui me donne des envies de meurtre alors que la situation est à peine critique.
Commenter  J’apprécie          50
genou   11 juin 2013
L'inculpé de Noëlle Loriot
On attribue cette chance au fait que mon père est un avocat d'assises qui a un certain pouvoir ; à mon visage qui est loin d'être laid. Si j'étais plus soucieuse d'élégance vestimentaire, en somme si mes robes-sacs ou mes pantalons trop larges n'étaient pas un défi à mes formes, on attribuerait cette chance à mon corps.

C'est à dire que, dans ce milieu, les jugements ne sont pas sérieux

Commenter  J’apprécie          40
gabylis   07 août 2018
Irène Joliot-Curie de Noëlle Loriot
Dès cette époque, Irène prend en horreur toute perte de temps; et l’est pour elle l’oisiveté, même en vacances. Quand plus tard, elle « entrera en politique », elle sera exaspérée par les discussions oiseuses de ses confrères et n’hésitera pas à se lever au beau milieu d’une de ces conversations pour retourner à son cher laboratoire.
Commenter  J’apprécie          40
nina2loin   04 mai 2012
L'inculpé de Noëlle Loriot
Vieillir c'est avoir peur, m'a dit ma mère. C 'est abandonner l'une après l'autre toutes les audaces qui faisaient de soi une vraie personne. C'est ne plus oser être naturelle devant son propre enfant devenu adulte ; ne plus oser lui parler normalement. J'ai eu tort d'épouser ton père, il est encore jeune, lui, et si peu angoissé qu'il le restera longtemps. Je ne l'ai trompé qu'une seule fois : sur mon âge avant notre mariage. J'ai, hélas, huit ans de plus que lui.

J'ai cru ce jour-là retrouver la mère qui avait enchanté mon adolescence. Mais elle a soudain repris son ton compassé et je suis retournée à mon silence égoïste, à mes obsessions professionnelles.
Commenter  J’apprécie          30
nina2loin   08 juin 2012
Le domaine du prince de Noëlle Loriot
François Caroli, de la police judiciaire de Versailles, avait été alerté par la police de la route et s'était aussitôt rendu sur les lieux. Il était évident que le meurtre n'avait pas eu lieu sur l'autoroute; c'était forcément un automobiliste qui avait déposé le corps sur la bande d'urgence : l'assassin. Les Guisard, qu'on avait contraints de rester là pour être interrogés par Caroli, répétaient inlassablement qu'ils n'avaient pas pu voir la voiture qui s'était arrêtée avant la leur. C 'était parce que le petit avait envie de vomir, etc. Bon. Le commissaire s'était dit qu'il les convoquerait plus tard et il les avait autorisés à partir.

Un cordon de policiers entouraient les lieux afin de laisser travailler les hommes de l'Identité judiciaire et le médecin légiste. " N'oubliez pas les ongles, avait dit Caroli. Le gosse s'est peut-être défendu. " Mais à 21 heures, dans son bureau, le commissaire savait déjà que le cadavre ne serait pas très bavard. Rien ou presque sous les ongles. Les prélèvements de salive sur les morsures de l'épaule et du sexe pouvaient fournir le groupe sanguin du meurtrier à condition que ce dernier n'ait pas bu d'alcool. La poussière, sur les vêtements, serait peut-être révélatrice. Restait la couverture kaki que l'on pouvait trouver dans tous les magasins. Bref, une affaire pourrie au départ, se disait Caroli, qui était encore secoué par la vision du petit corps torturé de la victime : un enfant de sept ou huit ans, mal nourri, d'une pauvreté évidente. Un avis de recherche des parents avait été lancé, mais la photographie du visage tuméfié était trop horrible et sans doute trop peu fidèle au vrai visage du gosse. Un photographe de l'Identité s'efforçait de la retoucher et de donner à cette figure d'enfant une apparence humaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FLaureVerneuil   27 octobre 2018
Le tueur est parmi nous de Noëlle Loriot
Ce qui me tue, voyez-vous, Brigitte, c'est cet effort constant que nous faisons tous pour avoir l'air uniformément normal. On devrait rayer ce mot de notre vocabulaire.
Commenter  J’apprécie          30
Fuelyod   21 mars 2016
Meurtrière bourgeoisie de Noëlle Loriot
Frémont aurait été mêlé à une affaire de pédophilie. Quelques gros bonnets seraient compromis. Ces histoires-là sortent aujourd'hui comme si c'était une mode. En fait, elles existent depuis des siècles et on fermait les yeux. Ce qui ne veut pas dire qu'aujourd'hui on les ouvre grand en dénonçant tous les milieux. Non. Seuls les sans-grades sont arrêtés. Les puissants restent impunis. Comme d'habitude.
Commenter  J’apprécie          20
antihuman   10 octobre 2014
Souriez, on va vous tuer de Noëlle Loriot
"Après la baise, les ennuis commencent."
Commenter  J’apprécie          40
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..