AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
4,09

sur 128 notes
5
8 avis
4
9 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis
orbe
  21 avril 2014
Qu'est-ce qu'Indiana a encore fait ? C'est ce que tout le monde se demande alors que sa mère reste introuvable et que de nouveaux événements mettent en lumière l'implication de sorciers dans les derniers rebondissements !

Notre héros, mi-homme mi-loup et rebrousse-temps à ses heures libres, va devoir à nouveau se battre contre ses nombreux ennemis pour tenter d'être accepté par le clan mais aussi de stabiliser sa place dans le coeur de Katarina.

Loups, Semis, Vampires, Sorciers... bien difficile de savoir qui est amis et qui est ennemis. Jusqu'aux membres de son clan ou de sa famille qui complotent dans différentes directions. Les épreuves seront nombreuses et dépaysantes pour Indiana !

Un dernier tome en forme de feu d'artifice pour tous les passionnés de cette très bonne saga notamment par l'humour omniprésent dans le récit. Amour, jalousie, goût du pouvoir, machinations....sont au programme !



Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          170
iz43
  25 mars 2018
Voilà c'est fini. Dernier tome des aventures d'Indiana Teller.

J'ai eu un moment de doute lors des premières pages en me disant encore la même histoire: Indiana qui cherche sa mère retenue prisonnière par son ennemi Tyler Branker dans un lieu secret.

Et puis hop la lassitude s'est dissipée par enchantement et je me suis trouvée happée par un tourbillon d'actions, d'intrigues, de rebondissements spectaculaires.

Au début du tome donc, Indiana cherche à libérer sa mère en faisant avouer à Tyler qu'il retient prisonnier dans une cage à l'aide des vampires où est la prison de sa mère. Mais Tyler est décidé à ne rien dire et menace de faire exécuter sa mère. Indiana pense alors libérer Tyler pour que celui ci le mène tout droit à la cachette de sa mère quand Tyler disparaît dans une lumière scintillante.

Dans le même temps, un cadavre éviscéré est trouvé à proximité du ranch du grand père d'Indiana. Or, ce cadavre est en fait un terrible piège, une vraie bombe qui si elle se déclenche va tout tuer à un rayon de 5 km.

Indiana découvre donc qu'une fois encore (mais qu'a t-il fait??? question que tout le monde dans l'entourage d'Indiana se pose quand quelque chose ne tourne pas rond; Pauvre Indiana) il a de gros problèmes et un terrible ennemi.

Indiana doit aussi gérer un problème de taille dans son couple. Katarina qui n'est pas acceptée par tous les loups veut le quitter .

Indiana en pleine explication se trouve à son tour kidnappé et retenu prisonnier.

C'est du lourd. Indiana va subir de terribles épreuves ainsi que se proches amis.

Son intelligence, son intégrité, son humour sont toujours là. Et c'est un pur régal de le voir se démener pour lutter contre le mal.

Un dénouement spectaculaire. Une belle chute. Des révélations.
La saga est joliment clôturée.
J'ai beaucoup aimé le personnage d'Indiana qui m'a rappelé Percy Jackson.

Beaucoup de personnages sont extrêmement attachants aussi: Chuck le loup garou et ami, Axel le semi changé en vampire, Annabelle...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Melisende
  27 avril 2014
/!\ Attention, risque de spoilers sur les tomes précédents ! /!\

Alors que j'avais beaucoup aimé ma découverte du tout premier tome il y a quatre ans, j'ai l'impression que mon intérêt est allé décroissant au fil des opus et je suis au regret d'annoncer que ce quatrième et dernier tome me laisse particulièrement mitigée. Si je ne me suis jamais lassée de Harry Potter au fil des années, trouvant une certaine évolution et maturité au fil des aventures, il n'en va pas de même pour Indiana Teller.
En quatre ans, j'ai grandi. Mais (presque) pas Indiana (à part sexuellement parlant). Si j'avais lu les quatre tomes d'affilée il y a quelques années, peut-être aurais-je plus apprécié. Il me semble aujourd'hui évident que je suis trop vieille pour ce genre d'histoires ou en tout cas, que j'ai des attentes complètement différentes avec mes lectures actuelles.
La plupart des lecteurs semblent totalement convaincus par ce quatrième et dernier opus, ravis par le dénouement final… ce qui n'est définitivement pas mon cas. Je vous invite donc à vous faire votre propre avis sur la question !

Sophie Audouin-Mamikonian (que je surnommerai dorénavant SAM pour plus de facilités) c'est un style très particulier, une fraicheur et un humour très insistants. L'auteure semble être quelqu'un débordant d'énergie et de bonne humeur au quotidien et ça se ressent beaucoup dans ses écrits. C'est dynamique, un peu fou-fou, plein de rebondissements… parfois ça part un peu dans tous les sens et peut paraître brouillon mais globalement, c'est rafraichissant. J'étais vraiment conquise au début. Malheureusement, ce quatrième tome est un peu la goutte d'eau qui fait déborder le vase.
L'humour ultra présent ne me fait plus sourire mais m'agace, les nombreux rebondissements ne m'entrainent plus dans un rythme endiablé mais me perdent et n'arrivent pas à retenir mon attention, l'amourette ne m'émeut plus mais me fait lever les yeux au ciel et surtout, tous ces bons sentiments et ce dénouement à la façon d'un conte de fées… m'exaspèrent. Je sais que lorsqu'on lit du SAM on s'attend à du « too much », mais là, trop c'est trop.
Je me rends compte que l'auteure souhaitait faire plaisir à ses lecteurs en leur offrant une fin « fantasmée » (ce qu'ils avaient envie de lire) mais bon, le « ils vécurent heureux, eurent beaucoup d'enfants, réglèrent tous leurs soucis, tuèrent les méchants, remirent tout exactement bien à sa place… », c'est trop facile et je n'y crois absolument pas. Je ne dis pas qu'on doit forcément éliminer le héros ou lui offrir un avenir malheureux… mais un peu plus d'équilibre aurait été le bienvenu, à mon goût. Cela dit, cette fin a au moins le mérite d'offrir un vrai dénouement, de répondre à toutes les questions et de laisser les fans a priori plutôt satisfaits. Tant pis pour moi qui aurais aimé plus de crédibilité.

Je me rends compte que si ce tome ne m'a pas convaincue, c'est peut-être (sans doute) parce que je n'avais pas les bonnes attentes. Il est évident qu'avec Indiana Teller, ce n'est pas le réalisme et la crédibilité qui priment (à moins que les loups-garous, les vampires et autres créatures hybrides foulent cette planète… qui sait !) mais même si je suis bien consciente que la majorité des titres imaginaires que je lis ne sont pas réalistes, j'apprécie particulièrement ceux qui s'attardent sur « l'Humain », c'est-à-dire sur les personnalités des figures, les relations qu'elles entretiennent entre elles… et ça, qu'on ait affaire à des hobbits, des loups-garous ou des petits humains lambdas, c'est globalement universel. Et de point de vue là, cette saga - et notamment ce dénouement (mais promis j'arrête) - ne me convainc et convient pas. Dommage !

C'est une série qu'il faut vraiment prendre à la légère - et je ne suis pas contre -, qu'il faut lire sans en attendre une grande portée, juste pour se vider l'esprit. On ne fait ainsi plus attention aux invraisemblances, aux passages un peu brouillons, aux trop grandes facilités… et on profite juste d'un univers un peu loufoque, généralement pas trop mal pensé et amusant.
Après une excursion du côté des loups-garous, des semis, des rebrousse-temps et des vampires, voilà que SAM développe une nouvelle caste dans ce dernier tome : les sorciers et sorcières… et se tourne notamment vers leurs origines avec les déesses-chat-lionne égyptiennes Bastet et Sekhmet ; mais je ne vous en dis pas plus. Tout ce qui a trait aux sorciers, à leurs us et coutumes, est plutôt intéressant et bien trouvé et apporte quelques scènes particulièrement originales (à la limite du « what the fuck ?! » d'ailleurs). Je pense que l'auteure a voulu prouver que son héros avait grandi et qu'il était donc capable de vivre des aventures plus dures et apparemment, ça passe par des scènes hautement charnelles. Je ne suis pas contre mais j'ai tout de même été surprise par la tournure de certains évènements.

J'ai soulevé pas mal de points en demi-teinte mais je vous rassure, ce quatrième et dernier tome n'a pas été si terrible que ça. Passés le côté un peu brouillon et fouillis des rebondissements et l'invraisemblance de certains éléments, suivre Indiana Teller n'est pas non plus insupportable. C'est un héros plutôt intelligent, débrouillard et sympathique. Il serait même un peu trop parfait parfois, mais soit. Par contre, je ne reviens pas sur sa propension à se sortir de toutes les situations désespérées alors que toutes les autres créatures surnaturelles autour de lui, beaucoup plus puissantes et expérimentées, ne parviennent à rien… après tout, c'est lui le héros, hybride qui ne sait pas faire grand-chose et qu'on nous présente constamment comme faible et sans ressources. Bref. Indiana est globalement un type sympa à suivre.
En revanche, sa nana, c'est juste pas possible. Plus vraiment humaine (mais chut, je n'en dis pas plus), elle est encore plus chiante qu'avant. Agaçante, chouineuse qui ne comprend rien… elle est insupportable. C'est elle qui aurait dû mourir à la fin. Voilà, c'est dit.
Quant aux personnages secondaires que j'avais appris à apprécier précédemment, je trouve qu'ils sont malheureusement un peu délaissés ici. Ils sont là, oui, mais on ne s'attarde pas beaucoup sur leurs aventures et leurs ressentis. Dommage, parce qu'Annabelle, Axel ou même Chuck, sont des figures indispensables à l'entourage d'Indiana et je suis un peu triste de n'avoir eu droit qu'à quelques mots pour décrire la situation de chacun.

Je suis un peu dure dans cette chronique mais je tiens à souligner que mon avis en demi-teinte provient certainement plus d'une lassitude de ma part que d'un faux pas de la part de Sophie Audouin-Mamikonian parce qu'entre le premier tome et celui-ci, l'auteure a gardé ses habitudes : son humour un peu déjanté, ses rebondissements en veux-tu en voilà, ses personnages plutôt hauts en couleurs… Son style me plaisait il y a quatre ans, me laisse sceptique aujourd'hui. J'ai tout simplement grandi et aurais peut-être aimé que le héros suive ma voie et que la maturité et la gravité se développent au fil des tomes…
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Hillel
  12 mai 2014
Voici le dernier et quatrième tome d'une série young-adult drôle, originale et décalée, à prendre au second degré.

Ce tome-ci est moins extravagant que le précédent, et pourtant tout aussi riche, rythmé et captivant que les autres.Comme dans les précédents tomes, nous retrouvons Indiana dans des ennuis jusqu'au coup. Toujours à devoir faire travailler sa tête pour se sortir des ennuis. Comme dans les tomes précédents, il est toujours entouré de surnaturels puissants et excentriques. Ils font tous preuve de beaucoup d'humour et de répliques équivoques. Des personnages que nous suivons avec plaisir maintenant depuis trois tomes. Comme dans les précédents, notre héros est toujours autant amoureux et fou de désir pour la belle Katerina, devenue, depuis peu sa femme. La sensualité entre les deux est toujours à son comble dû à cette tension sexuelle inassouvie depuis le début de leur rencontre! Et le tout ne cesse d'augmenter d'un cran.
En bref, dans ce dernier tome, l'auteur reprend la bonne recette qui a marché dans cette série particulièrement dynamique et nous en ressert un bon morceaux. le troisième tome nous avait embarqué dans des extravagances assez tirées par les cheveux. Là, il y en a tout autant, mais soit je m'y suis habituée, soit elles me sont apparues moins énormes.

Nous retrouvons notre héros, rebrousse-temps, à la recherche de sa mère kidnappée par Brandkle. En plus de cela, un terrible sorcier menace la meute Teller, et procède à des crimes atroces, menaçant directement Indiana. Enfin, Katerina tombe dans un mauvais piège, en bonne épouse jalouse qui se doit, et plaque son jeune mari. Indiana a de quoi faire. Les péripéties s'accumulent, le couple est mis à rude épreuve, tout comme celui que forme les deux vampires un peu particuliers, Axel et Annabelle... Chez les vampires, chez les loups et même chez les sorciers rien ne va plus. il est temps que les surnaturels s'entendent pour vivre en harmonie!
Dans tout ce bazar de surnaturels, Indiana est encore au centre de tout, et semble avoir un rôle à jouer, non négligeable...
Tout est énorme, caricatural, drôle, voire délirant... cela passe en prenant cela à la légère, au second degré. Mais bon, parfois je me suis dit, "qu'est-ce que c'est encore que ce truc que nous sort l'auteur?"

Ce tome clôture la série, avec une Happy-end, des réponses à toutes les questions, et une fin assez prévisible, mais qui laissera tout le monde comblé!

Encore une fois j'ai été bien surprise du ton employé par l'auteur. de l'humour et des répliques sensuelles ou clairement sexuelles à chaque chapitre. Bref, pour ma part, un roman qui se rapproche beaucoup plus du roman bit-lit que du livre jeunesse.

Un moment de lecture agréable, sympa, sans prise de tête. Une série qui se termine en beauté, sans grande surprise ou coup de coeur mais qui fait passer un agréable moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


Koneko-Chan
  04 mai 2014
J'ai lu le tome 3 exprès il y a quelques semaines pour pouvoir lire ce tome 4 ensuite. Je l'ai dévoré il y a quelques semaines donc. Mais le fait de l'avoir lu juste après le tome 3 m'a laissée plus déçue que je n'aurais pu l'être. J'ai bien aimé, mais comparé au tome 3 que j'ai adoré, j'ai trouvé que l'intrigue était un peu plate.

Cette fois-ci, les sorciers sont de la partie, eux qu'on ne voyait pas tellement jusque là. Je dois avouer que leur motif pour enlever Indiana n'est pas terrible... Une petite Vendetta plus une énorme rancune, ok. Mais l'objectif à atteindre pour se venger, boooof. le grand méchant, l'énooooorme menace n'apparaît au final que 2 secondes (et encore, pas tout à fait matérialisé). Après la super intrigue autour de Mordred, on a une intrigue bancale autour de (bon je me tais, je risque de vous spoiler) ... Arf ça m'a bien déçue, je m'attendais à mieux pour ce final que j'attendais avec impatience. C'est ça le risque, lorsqu'on a beaucoup d'attentes... Je me serais bien passée de l'épilogue aussi...
Mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier le bouquin ! L'intrigue est bien au final, juste que j'en attendais plus de l'auteure.

Bon et l'autre point que je n'ai pas aimé, c'est qu'on retrouve la relation niaiseuse entre Indiana et Katerina, tsss. Par contre, j'aime beaucoup la relation entre Axel et Anabelle, et encore plus dans ce tome. Axel est mon personnage préféré, et j'ai aimé voir d'autres facettes de lui dans ce tome.

Ce tome est dans la lignée des précédents, on ne s'ennuie pas un seul instant (sauf pendant les scènes mièvres, mais ça passe). L'action est au rendez-vous et Indiana nous épate une fois de plus avec toutes les idées dingues qui lui passent par la tête. Et on s'étonne toujours de voir sa force, lui qui n'est pas vraiment loup. Oooh j'allais oublier d'en parler, ça vient de me revenir mais : l'intrigue autour des loups est vraiment top ! Et j'ai bien ri aussi en découvrant de nouveaux personnages, du genre le vieux sorcier que Indiana qualifie de "petit vieux si recroquevillé" mais dont il se méfie depuis qu'il a vu Maître Yoda (et il a bien raison !). J'ai ri parce qu'on retrouve tout l'humour de l'auteur que j'apprécie beaucoup. Sophie Audouin-Mamikonian a le don rare de me faire apprécier un livre alors que l'un des personnages m'agace au plus haut point (Katerina, ou encore Tara dans son autre saga) et me fait fuir habituellement une telle lecture, mais pas ici.

Un bon final mais j'en attendais plus au niveau de l'intrigue.
Mon appréciation au niveau de la saga entière reste globalement la même : j'adore l'intrigue, j'adore Indiana, Axel, Anabelle et d'autres personnages secondaires sympathiques, mais je déteste toujours autant Katerina (sauf dans le tome 3 où elle est plus supportable). Indiana Teller est une excellente série adolescente, qui ravira encore plus les fans (et non-fans) de Tara Duncan !

Pour finir, je remercie Babelio et les éditions Michel Lafon pour m'avoir permise de lire ce volume et ainsi clore cette saga.
Lien : http://miyu-neko.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Mladoria
  01 avril 2022
Fin de saga young adult divertissante, un très bon page turner qui fait le job avec ses multiples rebondissements. Après les vampires et les incursions dans la légende arthurienne, ce dernier opus invitent des sorciers malfaisants et d'obscures entités. Indiana en bon cumulard, sauvera t-il la situation ? Une saga rafraichissante et sans prise de tête.
Commenter  J’apprécie          30
3447
  15 juin 2014
Ce tome fut sans doute mon préféré. La fin a été magnifique, mais je doit avouer que j'éprouve un petit pincement au coeur pour Tyler (que j'adorais).
Sinon j'ai trouvé le comportement de Sylvia/Tessa comparable à celui d'une petite fille égocentrique par moment, mais en fin de compte elle s'en tire plutôt bien.
J'ai parfois eu envie de gifler Katerina devant sa bêtise, et je dois avouer que j'aime vraiment Excalibur et que je vais regretter de ne plus lire ses commentaires en tout genre.

J'ai beaucoup apprécier cette série et je ne regrette absolument pas le temps que j'ai passé à la lire.
Commenter  J’apprécie          30
Yumiko
  27 avril 2014
Voilà le quatrième et dernier tome d'Indiana Teller. L'histoire arrive à son terme, ce que je trouve très bien car j'aurais eu peur qu'elle s'essouffle si l'auteur avait continué encore sur plusieurs tomes. J'attendais beaucoup de ce dernier tome et si je trouve dommage que le schéma de base reste le même d'un opus à l'autre, je suis satisfaite de la fin proposée ici.

Après les événements du tome 3, Indiana doit se mettre en quête de sa mère pour la sauver des griffes de Tyler. Seulement, comme d'habitude, rien ne se passera comme prévu... Quand tout devrait s'avérer assez simple, une nouvelle entité va entrer dans la danse: un sorcier! Comme d'habitude, Indiana attire les foudres de tout le monde et après les loups et les vampires, voilà les sorciers! Si l'intérêt de découvrir cette nouvelle caste est bien là, je trouve les rebondissements un peu redondants et je rejoins les autres personnes qui se demandent toujours "Mais qu'est-ce qu'Indiana a encore fait?"!

Oui parce que bon, il faut bien l'admettre tout part toujours de lui et il est souvent à la source des ennuis, comme un être qui les attirerait comme la peste... Comme si cette nouvelle chasse mortelle ne suffisait pas, sa relation avec Katerina est loin d'être au beau fixe! Indiana va tomber dans un piège très grossier qui va lui attirer les foudres de la belle semi et ne pas arranger ses affaires...

Mis à part cela, l'action est très présente ici et les pages se tournent très rapidement. Si certains rebondissements sont un peu attendus voire tarabiscotés (comme pour les autres tomes), le plaisir est au beau fixe et voire Indiana se dévoiler et évoluer est passionnant. Je me suis régalée et si la fin est attendue, elle m'a entièrement convenue. Gros point positif avec la plongée dans la magie noire qui m'a tout bonnement passionnée!

En bref, voilà une série qui se termine et si vous aimez le fantastique version YA avec des loups, des vampires et autres créatures, dans un univers complexe et des personnages attachants et parfois un peu agaçants (disons-le clairement), je vous conseille de vous lancer dans l'aventure!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
liredelivre
  23 avril 2014
Bon, sur le coup, j'ai quand même bien pris mon temps pour l'ouvrir celui-là. Il est arrivé samedi dernier, avec chéri, et même si j'ai posé immédiatement ma lecture en cours pour m'y consacrer totalement, je l'ai surtout fixé pendant dix longues minutes en me disant : "C'est la fin !" Comprenez, si j'ai fini par laisser Tara Duncan, Indiana a rapidement pris sa place et quatre tomes pour lui dire au revoir, c'est à la fois assez et pas assez. Tout ce que j'avais aimé dans Tara Duncan, je l'ai retrouvé dans Indiana Teller, mais en mieux. L'humour, la fraîcheur, le côté décalé, les rebondissements, les surprises, d'action. Et les voyages surtout. J'ai un gros coup de coeur pour les descriptions de Sophie Audouin-Mamikonian ♥ Elle nous entraîne de paysage en paysage, de décor en décor, et j'ai sans cesse cette impression d'y être, de l'avoir vu et vécu.

Dans ce quatrième opus, la peau d'Indiana et de la meute du Lykos Ranch seront encore mises à prix. Les surprises/rebondissements/révélations s'enchaîneront sans répit. Et qui dit fin, dit dernier, dit réponses. CQFD !

Je sais, c'est un résumé tout ce qu'il y a de plus bateau et de plus court, mais c'est largement assez avec la quatrième de couverture. Et je ne veux pas vous dévoiler trop de l'histoire et vous gâcher des réponses. C'est qu'il y a tellement à apprendre et à découvrir dans cet ultime tome. Au début de ma lecture, des questions par millions ont fourmillé dans ma tête : Indiana retrouvera-t-il sa mère ? Que va-t-il lui arriver ? Qu'a-t-il encore fait pour s'attirer les foudres du monde magique ? Comment l'auteure va-t-elle clore cette saga ? Si j'ai eu toutes mes réponses, je peux aussi vous garantir d'une chose : Lune d'hiver est largement à la hauteur ! Et, même si c'est le dernier [non, je ne le dirais jamais assez], je crois que c'est l'un de mes préférés de la série, bien au-dessus du premier. Parce que l'on sait enfin tout ? Parce que l'auteure nous offre une fin purement géniale ? Un peu de tout à la fois, j'ai envie de dire ! Un tome mûrit, réfléchi, délicat, pour une fin à son comble.
Lune d'hiver, c'est un peu le tome de l'aboutissement. Notre dernier voyage dans l'univers d'Indiana Teller, le dernier pour nous faire découvrir tout ce qu'on a avant aperçu. Au fil des tomes, l'auteure nous a donné son interprétation des loups-garous, des rebrousses-temps, des vampires, des semis, des fées ; ici, c'est au tour des sorciers de se dévoiler un peu plus. Et c'est encore avec tout plein d'originalité. Entrent en scène de nouveaux personnages, une nouvelle communauté, et - bien entendu - de nouveaux méchants. L'univers créé par Sophie ne m'avait jamais paru aussi grand que dans ce tome, ni même l'ingéniosité de ses personnages, tant d'un point de vue gentil que machiavélique. Bon, bien sûr, Indiana reste nettement au-dessus ! J'ai toujours apprécié sa réflexion - et ses réflexions -, mais il a bien grandi depuis les premiers tomes, et j'ai trouvé qu'on sentait davantage son évolution dans ce tome. Son personnage est davantage réfléchi, conscient, il prend aussi plus de risque et n'hésite pas à prendre les pires décisions. Quant aux autres, si Tyler et Katerina restent plus ou moins les mêmes de mon point de vue [l'un aussi désireux de pouvoir et l'autre un peu molle], j'ai aimé retrouver Axel et Annabelle, qui prennent encore un peu plus de grade dans ce tome. J'aime leur histoire, j'ai aimé ce que l'on voit d'eux au fil des pages, les épreuves que chacun traverse, les doutes qui planent sur leur couple. Et là, entre eux, rien ne m'a paru nian-nian, contrairement au tome 2, qui développait davantage la romance Indiana/Katerina.
J'ai aussi eu une grosse révélation pour Serafina et Chuck, même si chacun à des degrés différents. Chuck parce qu'il reste ce gros nounours que j'aime voir apparaître pour redonner un peu le sourire quelle que soit la situation. Serafina parce que ce tome la dévoile encore un peu plus, sous un jour... dont je vous dirais rien. Mais tout ça pour dire que c'est LE tome où chaque personnage se découvre vraiment, s'offrant tout entier au lecteur. Oh, et j'ai également ressenti quelque chose pour le méchant de l'histoire... C'est le type de méchant comme on en croise souvent, froid et efficace, aux secrets profondément enfouis et incroyablement protégés...
Pour l'histoire, on ne change pas une recette qui gagne. On retombe facilement sur nos pattes grâce aux résumés des trois tomes [résumé qui est dans chaque opus ;)], qui revient rapidement sur les plus gros événements, essentiel pour bien comprendre où on met les pieds et être en plein dedans dès que l'action redémarre. Puis ne plus en perdre une miette. Cependant, j'ai trouvé le lancement un peu plus long dans ce tome. Beaucoup de chose vont frapper en même temps notre jeune sans poils et pour lui comme pour nous, il ne sera pas aisé d'être sur tous les fronts. Alors on traite chaque chose en son temps, mais toujours dans un fol enchaînement. Sophie Audouin-Mamikonian prend plaisir à nous balader, nous balancer sur une piste pour mieux nous conduire sur une autre. Les surprises et les rebondissements se suivent sans que l'on puisse savoir avant d'y être quel sera le fin mot de cette histoire, et surtout quand il viendra. Beaucoup de fois, je me suis dit : "C'est bon, Indiana va pouvoir être tranquille", pour que le paragraphe d'après, une nouvelle tuile lui tombe sur le dos. L'ultimatum de sa mère, la menace sur le Lykos Ranch, la sécurité de la meute, les études, Indiana croule littéralement sous les pressions... Et encore, je ne vous en ai révélé qu'une infime partie. C'est un tome tellement riche !
Pour autant, je crois que je me serais bien passée du "mûrissement" de l'histoire en elle-même et des relations entre personnages. Même si on reste dans le soft et le subtil, certaines scènes à caractère sexuel parcourent la dernière partie du roman, ce qui pourrait être gênant pour un lectorat plus jeune. Il n'y a pas foule de détails et l'auteure ne s'attarde pas spécialement dessus, mais... Même si on peut s'y attendre, avec les trois premiers tomes, je ne m'attendais pas vraiment à ce que cela apparaisse ainsi. Je crois que c'est mon seul point d'ombre pour ce tome. Avec la fin, cette période où Indiana préfère rester dans une chambre avec Katerina [inutile de vous expliquer pourquoi...] plutôt que de chercher à avoir des explications et des réponses. J'ai trouvé ce coup-là un peu léger, et ça m'a quelque peu déçue parce que je pensais les avoir plus tôt, et pas devoir attendre que monsieur ait fini de batifoler. Oui, oui, je sais, on dirait que je ne suis pas team Katerina, mais j'ai vraiment pas accroché à son personnage x)

Pour clore cette chronique, Lune d'hiver est un tome sur lequel tous les fans de Sophie Audouin-Mamikonian et d'Indiana Teller devraient se jeter. Quant à Indiana Teller, c'est tout simplement la saga que vous devez attaquer si vous êtes fan de Tara Duncan et que vous recherchez quelque chose de plus "vieux". de l'humour, du suspense, de l'originalité, des rebondissements, des personnages construits et un rythme incroyable, ce serait dommage de passer à côté ! du premier au dernier, rien est mis de côté ou à mettre de côté dans cette série !
Lien : http://liredelivres.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Phooka
  04 avril 2014
Chronique à lire sur le blog:

En attendant, aucune hésitation à avoir, si vous aimez l'aventure, le suspense, les créatures surnaturelles, l'humour, les situations improbables et les rebondissements, cette série est pour vous que vous ayez 12 ou 112 ans (voire plus si vous êtes un loup-garou) !

Lien : http://bookenstock.blogspot...
Commenter  J’apprécie          30


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Tara Duncan : T. 1 : Les Sortceliers, de Sophie Audouin-Mamikonian

Comment se nomme la grand-mère de Tara ?

Isabella
Angélica
Déria

10 questions
323 lecteurs ont répondu
Thème : Tara Duncan, tome 1 : Les sortceliers de Sophie Audouin-MamikonianCréer un quiz sur ce livre