AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782080687661
381 pages
Éditeur : Flammarion (02/11/2005)
3.86/5   692 notes
Résumé :
Tara Duncan, la jeune princesse magicienne, doit précipitamment quitter la Terre pour AutreMonde : sa mère, Selena, a été blessée lors d'un attentat.

Et le cruel Magister, maître des Sangraves, que tous croyaient disparu, est de retour. Avec l'aide d'une immense et redoutable armée de démons, il prétend s'emparer de l'Empire d'Omois. Et peut-être éradiquer ensuite la race des dragons...

D'ailleurs qui pourrait résister au pouvoir du S... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 692 notes
5
14 avis
4
8 avis
3
3 avis
2
4 avis
1
0 avis

Aryia
  08 septembre 2017
A mes yeux, les tomes de saga, c'est comme le chocolat : plus il y en a, plus je suis heureuse. Par conséquent, je suis une grande amoureuse des séries à rallonge qui découragent ou agacent certains lecteurs. J'aime suivre l'évolution des personnages auxquels je me suis attachée (et même ceux que je n'aime pas tellement, d'ailleurs), j'aime me plonger durablement dans un univers qui me fait rêver … bref, quand une saga s'éternise, cela ne me fait pas peur, bien au contraire, ça me ravit. Et Tara Duncan a clairement sa place dans la catégorie « grande saga » : avec treize tomes pour le premier cycle, deux hors-série et un second cycle qui débute, cette série semble ne pas avoir de fin. Et, contrairement à la légende populaire qui veut qu'une saga trop longue s'essouffle à partir du troisième tome, je n'ai nullement ressenti cela en lisant ce-dit troisième tome …
Après avoir accepté son héritage familial imprévu, Tara retourne en urgence sur AutreMonde pour y retrouver sa mère, blessée lors d'un attentat commis par une organisation se revendiquant comme parti des nonsos contre les sortceliers, puis se rendre à Omois pour débuter sa formation d'Héritière impériale, statut dont elle se serait bien passée. Mais Magister, aux ambitions dominatrices toujours aussi démesurées, vient ajouter un peu de danger à son quotidien déjà bien mouvementé … Après avoir capturé l'Impératrice et l'Impérator, obligeant Tara à soutenir le poids de l'Empire sur ses frêles épaules d'adolescente, le maitre des Sangraves dévoile son arme secrète : le Sceptre Maudit, objet démoniaque à la puissance incroyable qui risque bien de détruire la planète. Aidée de ses amis, Tara va combattre une fois de plus cet ennemi coriace, découvrant par là-même des secrets qui remettent en question toutes ses certitudes.
Ce tome est clairement celui où la saga bascule : si les deux premiers tomes nous offraient quelque chose d'assez léger en dépit des dangers que devaient traverser nos jeunes héros, celui-ci est nettement plus sombre et moins enfantin. Tara se retrouve plongée au coeur de diverses machinations qui s'entremêlent et qui sont bien difficiles à dénouer. Complots politiques mais aussi idéologiques, conspirations collectives mais aussi vengeances personnelles, il faut s'accrocher pour ne pas se laisser submerger par toutes ces sous-intrigues qui se croisent et se mélangent pour former une histoire terriblement addictive. Tout du long, on se creuse les méninges pour tenter de deviner qui se cache derrière ces différentes attaques ou menaces, et finalement, on n'en devine même pas la moitié et on se laisse surprendre à chaque révélation ! Face à ses responsabilités nouvelles et aux terribles événements qui l'entourent, Tara se voit obligée de grandir soudainement, bien trop vite, de laisser son enfance derrière elle. Tara évolue énormément au cours de ce tome, et on la plaint autant qu'on l'admire …
Mais on retrouve dans ce tome l'humour qui fait tout le charme de cette saga. Portée par la narration mais aussi par certains personnages – Cal, pour ne citer que lui –, cette ironie mordante et débordante me fait toujours autant rire. Entre les jeux de mots et le comique de situation, entre les expressions incongrues et les bizarreries d'AutreMonde, il y a de quoi entrainer des fous rires à presque chaque chapitre. C'est vraiment rafraichissant, et j'apprécie énormément l'équilibre qu'a su trouver l'auteur entre cet humour si léger et cette intrigue si pesante. Je pense qu'au final, c'est bien ce délicat mélange qui fait la particularité de cette saga. On retrouve toujours la même fluidité dans la narration : Sophie a habilement dosé la part de descriptions, d'informations, de dialogues et d'actions pour que le lecteur ne soit lassé d'aucun de ces éléments sans pour autant rester sur sa faim. Ce qui est également très intéressant, c'est qu'à chaque fois que je relis ce tome – et les autres –, je me rends compte de nouveaux détails, ou bien je comprends des subtilités qui m'échappaient lorsque j'avais douze ans. C'est clairement un livre qui peut être lu autant par de très jeunes adolescents que par des adultes, et c'est un super point positif !
Dans ce tome nous sont introduits de nouveaux personnages qui, sans aucun doute, auront un rôle à jouer dans l'ensemble de la saga (car Sophie ne fait jamais rien au hasard et n'introduit par de nouveaux protagonistes sans une bonne raison). Je pense particulièrement à Jar et Mara, ces deux jumeaux sortis de nulle part qui ne cessent d'empoissonner l'existence de Tara avec leurs blagues. Au départ, on se dit qu'ils ne sont là que pour amuser la galerie – le lecteur – et point final. Mais finalement, au fur et à mesure que l'intrigue avance, on se rend compte qu'ils ont une importance capitale dans ladite intrigue … et dans la vie de Tara, qui s'attendait à tout sauf à cela. Ces deux jeunes sortceliers sont aussi attachants qu'inquiétants : on ne sait pas vraiment à qui va leur loyauté, et cela ne fait aucun doute qu'on va de nouveau entendre parler d'eux plus tard, surtout au vu des révélations à leur égard ! Deux autres personnages font également leur apparition au cours de ce volume : Medelus, le nouveau prétendant de Selena, à qui Tara ne fait absolument pas confiance et qu'elle ne veut surtout pas avoir comme beau-père, et Eléanora, une jeune fille dont Cal est tombé follement amoureux mais qui semble détester ce dernier. L'un comme l'autre sont suffisamment louches pour promettre des tas de rebondissements à venir … j'ai hâte !
En bref, un troisième tome qui n'a rien à envier aux deux premiers et qui fait plonger l'intrigue générale de la saga dans une perspective moins légère et plus complexe, sans pour autant renier l'humour qui caractérise la narration addictive de l'auteur. Un livre qui fait rire, trembler et pleurer, un livre qui fait réfléchir, s'interroger et sursauter, en clair, un livre qui n'épargne pas plus le lecteur que les personnages ! Ce tome est littéralement impossible à lâcher : les fins de chapitre sont toujours si intriguant ou si choquants qu'on peut difficilement résister à l'envie de lire « encore un chapitre » … pour finalement tourner la dernière page et se rendre compte qu'il est trois heures du matin ! Un petit conseil pour ceux qui décident de se lancer dans cette lecture : assurez-vous d'avoir le tome suivant sous la main, car la fin est juste atrocement insupportable !
Lien : https://lesmotsetaientlivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ewylyn
  19 septembre 2014
Un second et un troisième tome tout aussi riche et passionnant à lire, la série Tara Duncan reste une belle valeur pour son charme, ses rebondissements fréquents, son style d'écriture à la fois soigné et débordant d'humour. C'est un vrai régal que je conseille aux fans de ce genre de lecture. J'avais écrit deux petites chroniques et je me suis décidée à les réunir en une seule, je vais donc rester très sommaire sur les histoires pour éviter de gâcher la découverte.
L'histoire nous propose une ribambelle d'aventures toutes aussi captivantes les unes que les autres. Chaque chapitre détient son lot impressionnant de fous rires, de révélations, de péripéties, je ne me suis pas ennuyée durant ce tome. C'est même un tome que je fais directement entrer dans le top de mes préférés. Pourquoi ? Très simple, nous avons une belle histoire centrée autour de Cal – qui est mon protagoniste favori. Cependant, il vient s'intercaler de drôles d'affaires, un Ravageur d'âme prenant possession de Fafnir, un mystérieux Chasseur déterminé à s'en prendre à nos héros, une partie de la vérité autour de Tara, un second tome très prenant. le troisième m'aura peut-être moins emballée dans l'histoire, mais plus dans le développement de l'univers créé par l'auteure. Seules les reliques comme le Sceptre Maudit auront relancé mon intérêt, ou bien cette découverte de l'armée des démons et de leur histoire avec les dragons. Toutefois, ce troisième opus reste de très bonne facture, riche en rebondissements, avec humour et aventure, l'imagination est partout présente pour mon plus grand bonheur.
L'univers de Tara Duncan est impossible à critiquer négativement, il y a tellement d'éléments, de mondes à voir, de lieux à découvrir, de personnages, de secrets, de créatures... On est happé dans cet AutreMonde est il m'a été difficile de ne pas en décrocher. Chaque détail, chaque fait nouveau m'émerveillaient. La magie est omniprésente, les créatures fantastiques sont passionnantes à voir, j'aime ce monde des démons très angoissant, le Ravageur d'Âme est une belle création. Les limbes et ce Livre Interdit, les gnomes bleus, les Familiers, heureusement il existe un lexique très alléchant à parcourir en fin d'ouvrages. J'aime avoir ces petites informations croustillantes. Surtout que les noms sont parfaitement inventés par l'auteur qui ne manque pas d'humour pour en parler. C'est maîtrisé et envoûtant, tout ce que j'adore dans la création.
La plume de l'auteure est comme pour le premier fluide et très agréable à lire. Les descriptions coulent d'elles-mêmes et nous présentent un monde, des émotions, des histoires, des personnages avec simplicité et précision. On est au coeur de l'action, on se sent proche de certains protagonistes, les mystères, l'humour et l'action sont bien dosés, permettant au passage de toujours garder l'attention du lecteur. C'est vrai que j'ai une préférence pour le second tome, mais les deux opus restent bien écrits, précis, palpitant et maîtrisé, avec un final toujours très fort. L'auteure sait véritablement terminer ses tomes, une fois finit, on veut directement avoir la suite et je ne sais même pas pourquoi je me suis arrêtée avant de reprendre récemment les aventures de Tara.
Pour terminer cette chronique, je parlerais des personnages. Ils sont évidemment trop nombreux pour en parler, en plus je pourrais gâcher certaines surprises, ce serait bête. Il faut tout simplement retenir qu'ils sont sympathiques, même les méchants comme Magister j'arrive à m'y attacher. Ils ont tous un rôle à jouer, une raison d'être là, de vivre ces aventures. Tara n'est pas mon personnage favori, néanmoins, elle reste pétillante, proche de ses amis, déterminée et drôle. Ma préférence vont naturellement à Cal et à Gloria (Moineau). le premier est un Voleur bien adorable, tellement drôle et formidable, j'adore chacune de ses interventions, sa manière d'être, c'est mon petit chouchou. Ensuite, Moineau, j'aime son tempérament, sa loyauté, sa force, son histoire ; elle est très touchante. J'adore Manitou ou encore Maître Chem, la grand-mère de Tara m'amuse énormément, l'Impératrice m'agace en raison de son comportement égoïste et avide de pouvoir, Magister m'intrigue toujours autant... C'est une belle pléiade de personnages et un vrai régal de les voir vivre toutes ces palpitantes aventures.
En conclusion, j'ai réuni deux anciennes chroniques que je n'avais jamais publiées, honte à moi. Ayant repris la série, je me rends compte à quel point elle m'avait manquée. Les protagonistes sont une bouffée d'air, l'univers est totalement magique et envoûtant, riche et complexe, la plume de l'auteure est un régal, les histoires sont plurielles et captivantes. Il subsiste toujours un détail, un fait, une réplique, une créature, une révélation pour nous tenir en haleine, l'humour est sympathique et les mystères nombreux, premier en tête : Qui est Magister ?
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Etherckhos
  14 octobre 2015
Après un premier tome très honorable qui commençait parfaitement la saga de la jeune Tara, sortcelière qui s'ignorait, héritière de la plus puissante lignée qui n'ait jamais existé, se retrouvant du jour au lendemain confronté à ses pouvoirs, les ennemis qu'il implique, et tout un univers auquel elle n'aurait jamais songé ; nous avions retrouvé Tara et son petit groupe d'amis fidèles qui s'était formé autour d'elle pour une suite explosive au suspense haletant ayant donné lieu à une alliance inattendue avec son némésis pour finir sur une note complètement inattendue qui nous a laissé avec une Tara désignée comme l'héritière de l'Empire d'Omois.
C'est sur cette note que nous retrouvons Tara, en plein tumulte politique, qui va rapidement l'amener à répondre à ses responsabilités d'héritière impériale.
Politique, intrigues de cour, crises mondiales, guerre... sont donc les grands thèmes de ce troisième volet. Des thèmes qui impliquent évidemment un rythme plus lent que le volume précédent. Ce n'est donc pas étonnant de ressentir une certaine lenteur et des moments vides, surtout quand on sort directement de la crise du Ravageur...
Toutefois, on sent un certain manque de maîtrise de l'auteure dans ce type de récit et l'essence s'en retrouve parfois manquée ou dispersée, ce qui entraîne des très longs moments où on attend l'excitation... Dans un livre pour adultes comme ceux de George R.R. Martin, ce n'est pas un problème, mais dans une littérature jeunesse, un adulte y voit de suite les vides qui ne peuvent être comblés à cause du public cible, quant à ce dernier ce n'est, d'ordinaire, pas ce qu'il recherche à cet âge là...
Ajoutons à cela que les intrigues alternatives manquent de tonus, et on arrive à un volume qui semble ne jamais vouloir démarrer et n'est rattrapé que sur la toute fin par un ensemble de rebondissements, comme semble savoir si bien les maîtriser l'auteure, ainsi qu'une action très vive.
Sophie Audouin-Mamikonian rate ici sa cible, et c'est encore plus flagrant avec les deux premiers tomes ayant été menés crescendo avec brio ; elle s'aventure dans un terrain qu'on sent comme n'étant pas le sien, certainement dans un souci de poser des bases pour la suite, mais avec un certain manque d'âme...
A-t-elle voulu planter les graines de la suite de sa saga en apportant trop d'éléments à la fois ? Ou tout simplement s'est-elle essayée à un type de récit qu'elle ne maîtrisait pas encore ?
Quelle que soit la réponse, la conclusion est la même : un volume largement en-dessous des deux premiers qui semble avoir perdu l'âme de la série et ne la retrouver que sur la fin...
Heureusement le retour de l'auteure à son ancien rythme, sur la fin, et les éléments scénaristiques plantés ne rendent pas inquiets pour la suite, mais il reste quand même dommage d'avoir dû en passer par un tome presque entier où l'ennui a prévalu...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Vania_lecture
  09 octobre 2018
Cette série de livre a été un de mes coups de coeur. Je suis tombée dessus par un merveilleux hasards en commençant les tomes 4 et j'ai pas du tout été perdue. Merci Sophie pour avoir créé « Dans les épisodes précédents », son bestiaire imagés, ses descriptions des personnages et surtout un humour que j'ai retrouvé dans tous ses livres !
Les phrases sont toujours aisées à lire, un vocabulaire simple mais varié, un monde bien imaginé et bien pensé. Des héros qui tiennent une logiques, des retournements de situations et ce rythme ! Vous l'aurez compris, c'est du dent de scie. On pense comme les héros « c'est trop calme » et pourtant. Et cet énigme de Magister !! Juste la perfection ! Il y a des descriptions mais juste le nécessaire qui laisse place à l'imagination et en voyant les illustrations on n'imaginait pas les personnages, les lieux autrement.
Si vous êtes fan d'humour, de fantasy, de romance, des noms compliqués (dont on est pas sûr de savoir prononcer), des « bestioles » surprenantes et des rythmes saccadés et des coupures sadiques entre les chapitres et la fin des tomes alors vous serez assurément fan de Tara Duncan (et surtout de Sophie Audouin-Mamikonian)
Petite info que j'ai aussi envie de souligner : Cette auteurs a régulièrement publié des avancées sur son livre mais aussi lorsqu'il y aurait un retard de parution avec beaucoup de respect pour ces lecteurs. Et je pense ne pas avoir été la seule à apprécier ce fait. D'autant que je préfère largement un retard qu'un roman bâclé peu importe la raison
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Chalilodimun
  22 novembre 2010
Ce livre était super comme tous les autres. Sophie a vraiment l'âme d'un auteur célèbre. Je trouve sa façon d'écrire très particulière et j'adore ça. Je vous conseille de lire les autres qui devienne de plus en plus intéressant au fur et à mesure des tomes.
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
mathilde08mathilde08   09 mai 2013
- Ohhhh, fit Cal comme s'il venait de découvrir un trésor, c'est donc ça, hein, tu es romantique ! Mais si tu ne dis pas ce que tu penses vraiment, comment veux-tu que nous nous en sortions ? Nous ne sommes pas télépathes ! Bon, alors, physiquement, quel est ton type, grand, petit, moyen, blond, brun ?
Piquée au vif par sa remarque, Tara décida d'être honnête, même si Cal était petit et brun.
- Plutôt plus grand que moi (et paf!) avec les yeux et les cheveux clairs...
Elle vit que Cal se rembrunissait et amortit sa remarque :
- … mais il y a aussi des bruns qui sont très beau. Les cheveux longs me plaisent mais seulement depuis que je vis sur AutreMonde parce que sur Terre je trouvais ridicules ces garçons avec leurs queues de chevale et leurs serre-têtes ! J'admire par-dessus tout la courtoisie et l'élégance et je me fiche des vêtements, parce qu'ici on peut s'habiller comme on veut, grâce à la magie, ce qui fausse la donne.
Tout en définissant son idéal, Tara réalisa soudain, mal à l'aise, qu'elle était en train de décrire... un elfe ! Et un elfe bien particulier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Ombeline75Ombeline75   02 septembre 2013
Soudain il eut une idée. Les snuffy utilisaient souvent la diversion quand ils s'apprêtaient à dérober quelques poulets ou une tarte qui refroidissait sur le rebord d'une fenêtre. Ils projetaient des sons d'une grande puissance dont il était impossible de déterminer la provenance.
Ces deux Grands allaient-ils se laisser berner? Gonflant sa maigre poitrine, il imita le terrible cri de chasse du draco-tyrannosaure. Les gardes réagirent au quart de tour.
- Qu'est-ce que c'est que ce son horrible? interrogea l'un d'eux, d'une voix blanche.
- Le cri de ta mère lorsqu'elle t'a vu à la naissance... blagua, goguenard, le second.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
ysalineysaline   30 décembre 2011
_Mainenant...maintenant, il faut...que je vous dise.Magiter.Je sais qui est Magister !
Tara écarquilla les yeux.
-Comment ?
- J'avais perdu mon odorat en tombant dans un champ d'astophèles, murmura-t-il. Mais je l'ai enfin retrouvé. Et j'ai reconnu son odeur. C'est...
Le souffle lui manqua.
Commenter  J’apprécie          321
IshimaruIshimaru   02 novembre 2013
- Bon, j'y vais.
- Tu vas où ?
- Je... vais aller voir si Fab... Barune va bien.
Barune, hein. Bon, si elle voulait la jouer comme ça...
- C'est ça, vas-y ! A tout à l'heure ! Et fais-lui une caresse de ma part !
Moineau qui avait foncé vers la porte comme une fusée se retourna d'un bloc, les yeux écarquillés.
Tara, hilare, précisa :
- Je parlais de Barune bien sûr !
Commenter  J’apprécie          160
mathilde08mathilde08   09 mai 2013
Tara s'empara de sa mèche blanche et se mit à la mordiller. Ce mot, « gris », évoquait pour elle... Soudain elle se raidit :
- Les couleurs ! S'exclama-t-elle. La plaine grise, les démons, les couleurs !
Les autres la regardèrent en haussant les sourcils, genre « ne-vous-en-faites-pas-ma-chère-ils-sont-un-peu-dérangés-dans-la-famille ».
Cal fut plus directe.
- Ça y est, se lamenta-t-il. Elle a pété un plomb !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Sophie Audouin-Mamikonian (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Audouin-Mamikonian
la saga de tara Duncan n'est pas finie interview par de jeunes lecteurs
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tara Duncan : T. 1 : Les Sortceliers, de Sophie Audouin-Mamikonian

Comment se nomme la grand-mère de Tara ?

Isabella
Angélica
Déria

10 questions
316 lecteurs ont répondu
Thème : Tara Duncan, tome 1 : Les sortceliers de Sophie Audouin-MamikonianCréer un quiz sur ce livre

.. ..