AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782915101836
45 pages
Éditeur : Edition Dynamite (23/10/2012)

Note moyenne : 2.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Réservé à un public averti.

Dans l’ultime épisode de cette fresque hallucinante de poésie et de fantasmes fous, Baldazzini explore les territoires du manga en appliquant le style japonais à ses créatures parfaites.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Shool
  05 janvier 2013
Merci à Babelio et aux masses critiques pour cet ouvrage.
Attention, vous entrez dans un monde où l'homme et la femme n'existent plus.
Je ne suis pas un adepte de la BD réservée aux adultes, et malgré une histoire sans réel intérêt, j'ai trouvé le concept plutôt bon.
Les femmes possèdent des sexes à faire pâlir les hommes (à moins que ce ne soient des hommes qui soient dotés de seins à faire pâlir les femmes ?) et s'en servent de façon répétitives, voir excessives.
Baldazzini livre un fantasme sexuel à travers le personnage d'Angela, jeune fille à l'éducation rude qui prend le train pour retrouver sa tante Liz.
On va vivre avec elle certains flash back de punitions qu'elle a pu avoir à l'école. Tout le monde a le sexe à l'air mais les seins cachés. Est-ce une pudeur féminine contre une exhibition masculine ?
Lors de son voyage en train, elle se retrouve dans un compartiment avec une prof de maths à l'aspect plutôt stricte qui va très rapidement se retrouver excitée. Mais ça ne s'arrête pas là, deux autres personnages entrent en scène pour créer ce qu'on appelle une partouze constituée d'enculeries et de sucions.
Au delà de la nausée ou de l'excitation que peut provoquer cet ouvrage, je ressens réellement une marque d'engagement sur les travers de l'humanité.
Dans cette période un peu difficile pour l'homosexualité, je trouve de plutôt bon goût cet ouvrage qui castre l'appartenance à un sexe pour uniformiser l'acte.
Rien de "didactocrate" là dedans, simplement l'idée un peu saugrenue où la reproduction semble impossible et où l'hermaphrodite domine le monde.
Le dessin laisse à désirer, les couleurs sont pâlichonnes et froides. A moins que ce ne soit un choix pour garder une distance avec l'histoire ?
Et si c'était ça, la fin de l'humanité ? du sexe pour du sexe, du plaisir pour du plaisir, et aucune reproduction possible. Abolition des peurs liées aux maladies et de tout risque. Un idylle où l'enfer ? Pourquoi choisir ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lanacroft123
  22 janvier 2013
Tout d'abord parlons de la couverture du livre :
L'illustration de couverture donne tout de suite le ton : cette bande-dessinée est destinée à un public adulte. N'espérez pas feuilleter cet ouvrage discrètement dans les transports en commun. Et par pitié, veillez à ne pas laisser traîner ce livre sous les yeux innocents de vos bambins si vous en avez. Votre réputation auprès des maîtresses de vos enfants risquerait d'en prendre un sacré coup et vous risqueriez de choquer votre précieuse progéniture. ^^
Hum... Pardonnez-moi cet égarement mais je pense qu'il était tout à fait indispensable de vous avertir. ;-)
Et plutôt deux fois qu'une !
Je vais vous avouer que j'ai moi-même été drôlement surprise en découvrant la couverture de près. Bien sûr, je m'attendais à une bande-dessinée érotique, mais je peux vous assurer que j'ai poussé un "Oh, my God !" (A ne pas confondre avec "Oh, my gode." ^^) lorsque j'ai ouvert le paquet. Pourquoi ? Hum... En fait je n'avais pas vu un petit détail : jetez donc un oeil à la photo de couverture, juste au niveau des culottes des demoiselles... Alors ? Vous avez vu ? ^^ Vous ne trouvez pas que ces créatures à demi-nues en ont un peu trop dans la culotte ? ^^

Passons à mon avis sur le livre.
Revenons un peu sur les particularités des personnages de cette bande-dessinée. le choc de la découverte passé, je me suis dit qu'après tout c'était un concept original : des femmes ayant à la fois des attributs féminins (et quels attributs ! Mon Dieu ! ^^) et des attributs masculins (Ben oui, comme je vous le disais, elles en ont dans la culotte ces filles ! ^^).
Vous ne trouverez pas la moindre trace d'hommes et de femmes tels que nous les connaissons. Tous les personnages sont des sortes d'hybrides homme/femme.
Bref, l'idée me semblait intéressante.
Mon homme a été le premier à lire cette bande-dessinée (il adore les bds et c'est un peu lui qui m'a incitée à cocher cet ouvrage dans la liste de propositions de Babelio : il avait envie de voir ce que pouvait donner une bande-dessinée érotique.). Lorsque, alors qu'il était en pleine lecture, j'ai vu les yeux qu'il faisait, que j'ai entendu ses petits ricanements étouffés, je me suis dit "Aïe ! Je pense que je vais avoir du mal à chroniquer ce livre.".
Mais j'ai pris mon courage à deux mains et je l'ai lu jusqu'à la dernière page.
Les graphismes sont assez sympas mais je trouve qu'ils manquent de couleurs.
Concernant l'histoire par elle-même j'ai un peu été déconcertée : le récit n'a ni queue ni tête (enfin, si, des queues on en trouve à foison ! ^^). Mais en y réfléchissant bien, cette bande-dessinée n'est pas une histoire véritable mais plutôt l'expression d'un rêve débridé, d'un fantasme délirant de l'auteur.
Personnellement, les premières pages m'ont fait sourire mais au fil de ma lecture je me suis un peu lassée de toutes ces érections. le sperme coule à flot ! Limite aurait-on envie de prendre un mouchoir en papier pour éponger les pages par peur que le liquide séminal ne finisse par dégouliner sur son pantalon. ^^
Les demoiselles mises en scène se promènent la bite à l'air (tralalère ! ^^). La mode vestimentaire étant aux shorts, robes et pantalons laissant respirer l'entre-jambe en permanence.
La moindre discussion tourne forcément en orgie. Peut-être cela peut-il se révéler excitant pour la gent masculine (encore que... mon homme a trouvé refroidissant et légèrement choquant le mélange androgyne. Mais certains apprécieront peut-être. Tous les goûts sont dans la nature après tout. ;-) ) ?
Attention ! Les scènes basculent très vite dans le porno, dépassant allègrement les limites de l'érotique. ;-)

En conclusion :
Sans être véritablement déçue, je n'ai pas été emballée à 100%. Pourtant l'idée me semblait prometteuse. Mais quand je lis un ouvrage j'attache beaucoup d'importance à l'histoire et aux personnages. Pour les personnages, ça aurait pu le faire (même si le comportement obsessionnel de chacun d'eux a fini par m'agacer un peu) mais le scénario est quant à lui quasiment inexistant.
Si comme moi vous accordez surtout de l'importance à l'histoire, passez votre chemin. Si en revanche vous êtes amateur de porno, hentai et autres joyeusetés dans le même genre, vous serez sûrement en mesure d'apprécier pleinement cet ouvrage. Dans ce cas, n'hésitez pas à tenter l'expérience. ;-)

Je tiens à remercier Babelio ainsi que les éditions La Musardine (Dynamite) pour m'avoir permis de découvrir cette bande-dessinée.
Lien : http://les-chroniques-de-lan..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BVIALLET
  28 décembre 2012
Que dire de cette BD portant en écusson cette indication « Sexplosif – Réservé aux adultes » ? Qu'une fois de plus, il y a tromperie sur la marchandise et qu'elle ne navigue pas élégamment aux limites de l'érotique et du pornographique. En effet, si l'on considère que l'érotique se limite à la suggestion de la sexualité en ne montrant pas ouvertement les images d'organes sexuels en action alors que la pornographie s'y complait, alors le lecteur peut considérer que cette « Casa » est profondément immergée dans le porno le plus « hard », le X le plus vulgaire et le plus répétitif qui soit...
L'histoire, qui pourrait tenir au dos d'un timbre poste, est celle de la jeune Angela, une mignonne hermaphrodite dotée d'une paire de seins comme des obus et d'un pénis de belle taille qui prend le train pour aller rejoindre sa tante Liz à la Casa Howhard, lieu dans lequel elle pourra assouvir tous ses fantasmes et épanouir une sexualité déjà exigeante. En chemin, elle rencontre d'autres hermaphrodites qui se baladent sexe et poitrine au vent et sont toutes prêtes à mignardises masturbation, éjaculation et copulation. Pas une vraie femme ni un vrai homme dans cette BD répétitive jusqu'à l'obsession. L'auteur suit son fantasme de la femme au sexe d'homme, sorte de travelo qui n'est pas allé au bout de sa démarche et qui ne pense qu'à gicler de plaisir et à enculer sa semblable. Les saynètes, par leur monotone répétition jusqu'à la nausée ennuient très vite. L'ensemble est relativement bien dessiné, mais sans plus. On est loin de la qualité du coup de crayon d'un Aslan, d'un Manara ou d'un Tacito. Même les couleurs, dans les roses, mauves et jaunâtres ne sauvent pas cette piètre pochade.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80


autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3929 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre