AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Sans sang (28)

gouelan
gouelan   03 août 2015
Une rafale balaya toute la maison, dans un sens puis dans l'autre comme un pendule, comme si elle n'allait jamais s'arrêter, dans un sens puis dans l'autre comme la lumière d'un phare, sur le bitume noir de la mer, patiente.
Commenter  J’apprécie          240
araucaria
araucaria   20 mars 2014
Le feu était vert, et la femme traversa la rue. Elle marchait en regardant le sol, parce qu'il venait de cesser de pleuvoir et dans les creux de l'asphalte des flaques étaient restées, en souvenir de cette pluie soudaine de début de printemps. Elle marchait d'un pas élégant, mesuré par la jupe serrée d'un tailleur noir. Elle voyait les flaques d'eau et les évitait.
Commenter  J’apprécie          160
joedi
joedi   05 août 2016
— Il y avait des tas de choses que nous devions détruire pour pouvoir construire ce que nous voulions, c'était la seule manière, nous devions être capable de souffrir et de faire souffrir, celui qui supporterait le mieux la douleur gagnerait, ...
Commenter  J’apprécie          110
Analire
Analire   04 octobre 2018
Mais rien n'arriva, parce qu'il manque toujours quelque chose à la vie pour être parfaite.
Commenter  J’apprécie          90
Neneve
Neneve   26 janvier 2017
... parce qu'il manque toujours quelque chose à la vie pour être parfaite.
Commenter  J’apprécie          90
emi13
emi13   21 août 2016
Elle essaya de se demander d'où venait cette absurde fidélité à l'horreur, mais elle s'aperçut qu'elle n'avait pas de réponse. Elle comprenait seulement que rien n'est plus fort que cet instinct de revenir là où on nous a brisé, et de répéter cet instant pendant des années.
Commenter  J’apprécie          80
LolitaNieEnBloc
LolitaNieEnBloc   14 mai 2008
Alors elle pensa que, même si la vie est incompréhensible, nous la traversons probablement avec le seul désir de revenir à l'enfer qui nous a engendré, et d'y habiter auprès de qui, un jour, de cet enfer, nous a sauvé. Elle essaya de se demander d'où venait cette absurde fidélité à l'horreur, mais elle s'aperçut qu'elle n'avait pas de réponse. Elle comprenait seulement que rien n'est plus fort que cet instinct de revenir là où on nous a brisé, et de répéter cet instant pendant des années. En pensant seulement que ce qui nous a sauvé une fois pourra nous sauver à jamais.
Commenter  J’apprécie          81
gouelan
gouelan   05 août 2015
Il lui avait expliqué que le destin d‘une femme est écrit dans sa façon de danser. Puis il lui avait dit qu’elle dansait comme si danser était un péché.
Commenter  J’apprécie          70
Neneve
Neneve   26 janvier 2017
La petite fille posa les lèvres sur le front de son père. Son père lui passa la main dans les cheveux.
- Tout ira bien, Nina.
Puis il resta là, comme s'il y avait encore quelque chose à dire, ou à faire.
- Ce n'est pas ce que je voulais.
Dit-il.
- N'oublie jamais que ce n'étais pas ce que je voulais.
Commenter  J’apprécie          60
Juin
Juin   28 février 2013
- Nous étions des soldats.
- Qu'est-ce que ça veut dire?
- Nous combattions dans une guerre.
- Quelle guerre? elle était finie, la guerre.
- Pas pour nous.
- Pas pour vous?
Commenter  J’apprécie          60




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    "Soie" tu sais ; "soie" tu sais pas !

    Ce court roman est paru en France en...

    1985
    1997
    2003

    10 questions
    211 lecteurs ont répondu
    Thème : Soie de Alessandro BariccoCréer un quiz sur ce livre