AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,96

sur 14 notes
5
5 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

Critiques filtrées sur 4 étoiles  
DocteurVeggie
  15 septembre 2020
Philippe K Dick. J'ai connu cet auteur par une connaissance assez friande de l'auteur et qui avait présenté plusieurs des ses ouvrages de manière assez dynamique pour en suscité par curiosité. Si de base, je ne suis pas fan de science-fiction, je dois dire que j'ai aimé les livres que j'ai lu de l'auteur. Ce petit coté seventies me m'avait pas déplu. Ubik et le temps désarticulés.

Lorsque je l'ai vu dans la sélection du Masse Critique, je l'avais sélectionne en espérant en apprendre plus sur l'auteur dont je connaissais uniquement quelques nébuleuses anecdotes.
Je dois avouer que je n'ai pas été déçu, il s'agit un guide sous format poche assez compact qui regorge de détails, d'entretiens, de présentations chronologiques à propos des oeuvres de Dick.

Ce que j'ai aimé, c'est la manière dont l'auteur nous invite à découvrir l'auteur, ses origines, sa vie, sa manière de voir le monde en laissant de coté le pathos. C'est assez bienveillant sans tomber dans le coté « regardez, je vais vous présenter un auteur maudit », c'est agréable et appréciable. Tout comme la dernière partie qui serait un peu post-mortem avec l'influence de Dick au théâtre, à la radio, au cinéma etc.

Il n'y a ni rature ni fioriture comme l'aurait d'ailleurs fait, lui-même, Dick. La manière de présenter le bouquin me fait penser à la la science-fiction dans le sens où l'auteur du livre répond à dix questions, puis vient à présenter les ouvrages de Dick à un moment précis qui permette aux lecteurs de faire des choix ciblés quant à ce qu'ils voudraient lire, puis revient à dix questions et repart répondre à un autre salve de questions. C'était intéressant et d'ailleurs, je crois que j'éprouve beaucoup de sympathie pour Dick qui tirait des casseroles aux pieds qu'il tentait tant bien que mal d'atténuer.

Quoi qu'il en soit, j'ai passé un moment agréable à découvrir l'oeuvre d'un auteur dont je connaissais le nom, mais pas grand chose de sa carte du monde.

Merci encore à Babelio et aux éditions Actusf / Hélios pour cet ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Fromtheavenue
  17 avril 2021
Aujourd'hui, lecture de ce guide surprenant et passionnant qui, comme un roman de Dick, semble aller dans plein de directions à la fois. Il progresse en spirale, s'éloignant et se rapprochant sans cesse de son centre.

Il faut dire qu'Etienne Barillier est fan de cet auteur depuis son adolescence et sa lecture d'Ubik.

La structure de l'ouvrage est hors du commun et plutôt amusante. L'auteur semble prendre plaisir à construire un guide dans la lignée des oeuvres de Dick, c'est à dire en s'éloignant d'une narration linéaire pour lui préférer des allers et retours bienvenus.

On retrouve des respirations autour des différentes parties et notamment des séries de questions que nous pourrions nous poser, nous lecteurs de Dick. Charge à lui de nous éclairer sur tous ces points plutôt bien vus.

C'est ainsi que tandis qu' on découvre ou redécouvre l'ensemble des romans, des nouvelles et des adaptations, on va pouvoir aussi mieux comprendre la biographie et le développement créatif de Dick. La place de sa soeur jumelle décédée peu de temps après leur naissance et dont la tombe portait le nom de Philip dès les années 20 car ses parents ne pensaient pas qu'il survivrait bien longtemps. Des anecdotes et des interviews de réalisateurs d'adaptation. C'est donc un livre hybride qui surprend et dont j'ai beaucoup aimé le développement de plein de surprises, ce qui est rare pour un guide.

Un bémol cependant car certaines adaptations, filmées notamment, occupent de nombreuses pages alors que d'autres textes majeurs sont résumés en quelques lignes. C'est dommage. J'avoue que j'aurais aimé, parfois, plus de précisions sur certains textes que je n'ai pas encore lus. Cela m'aurait aidé dans mes choix futurs.

Mais que cela ne vous empêche pas de goûter au plaisir authentique et communicatif que procure cet ouvrage.

Je pense y revenir de temps en temps pour vérifier où j'en suis de mes lectures dickiennes. Et surtout comment choisir les prochaines.
Lien : https://fromtheavenue.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lehibook
  03 août 2020
J'ai reçu ce livre dans le cadre de l'opération Masse Critique . C'est un travail très complet effectué par un spécialiste et un fan de Philip K.Dick. J'aime beaucoup cet auteur ( surtout sur son versant SF) , j'ai lu une grande partie de son oeuvre mais cet ouvrage m'a appris énormément de choses. Analyse de l'oeuvre complète ( et sans spoiler !) , étude sur la biographie de l'auteur, c'est du classique. Mais la partie remarquable c'est une analyse de l'influence de Dick et des oeuvres (ciné , télé, radio, théâtre,livres) inspirées par lui. A lire pour les fans mais aussi pour les novices car les conseils de lecture sont très pertinents.
Commenter  J’apprécie          40
adrock
  02 mars 2020
Un guide sur l'oeuvre de Dick par Etienne Barillier aux éditions Actu SF, reçu lors de la Masse Critique Non Fiction. Merci Babelio et Actu SF !

Difficile quand on apprécie Philip K. Dick de faire le tri dans l'océan de nouvelles, romans ou de films qui existent. Ce guide signé Etienne Barillier vient remettre de l'ordre dans ce bordel. C'est, il me semble, une réédition et une mise à jour d'une précédente version.

Le livre se présente sous un format poche et est découpé en plusieurs parties : romans, courte bio, adaptations (en BD, TV, ciné ou autres), bibliographie, etc

Le gros du guide concerne les nombreux romans, classés par date d'écriture. Une fiche de lecture d'une ou deux pages avec synopsis et commentaire de l'oeuvre détaille chaque livre. Bien pratique pour faire son marché et se faire une idée de ce que l'on a raté en dehors des grands classiques !

La seconde partie intéressante est celle concernant les adaptations cinématographiques (existantes ou non). C'est assez drôle de découvrir la genèse de certains films , ou les différences entre ceux-ci et leur matériau d'origine.

Il y a aussi une section sur l'Exégèse, pour les gens qui seraient assez fous pour s'y attaquer.

C'est un guide très pratique pour ceux qui veulent approfondir leurs connaissances sur l'auteur et découvrir certaines de ses oeuvres moins connues. On y voit quand même plus clair sur la carrière, les idées et l'évolution de Dick au fil du temps après l'avoir lu. Nul doute que je le ressortirais pour me choisir une prochaine lecture prochainement. Seul regret : je trouve qu'il reste pas mal de coquilles, erreurs de relecture ou tournures de phrases étranges qui bloquent parfois la lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Acidus
  12 mars 2021
Les éditions ActuSF ont publié quelques guides permettant de mieux appréhender ou découvrir un auteur ou un genre littéraire. Grâce à eux ainsi qu'à Babelio, j'ai pu lire celui destiné à Philip K. Dick, écrivain que j'apprécie d'ailleurs grandement.


Etienne Barillier aborde son sujet sous trois grands axes : l'étude de l'Oeuvre de PKD, sa vie puis son influence. C'est bizarrement ce dernier point qui est le plus développé avec l'accent mis sur les adaptations cinématographiques. C'est d'ailleurs ce déséquilibre entre les trois parties que je regrette. Les commentaires des longs métrages sont bien plus poussés que ceux sur les romans. On a l'impression que la biographie de Philip K Dick ainsi que ce regard sur sa bibliographie, son style et ses sujets de prédilections sont balayés bien trop rapidement. Bien qu'intéressant, ce choix est discutable étant donné le sujet du livre…


Ce petit guide reste appréciable et accessible à tous, qu'on ait lu ou non du Dick.
Commenter  J’apprécie          20
AdamPK
  07 juillet 2021
La chance pour moi de recevoir, via « Masse critique »  de Babelio ,  « Le guide de Philip K. Dick » rédigé par Etienne Barillier, aurais-je envie de dire, c'est une sorte de mise à niveau , rattrapage… je ne dirais pas sorte d'auto-psychanalyse en-abîme, retour vers une source d'ivresse . Mon profil est celui de quelqu'un qui avait ,depuis plusieurs décades, gardé en lui le souvenir de cette écriture ,de cet écrivain et j'avais ,me semble-t-il, essayé d'oublier certains aspects pénibles croisés au détours douloureux mais inspirés ,révélations d'existences insoupçonnées et difficiles à reconnaître bien qu'on en soit habité, comme une énigme. Bon il n'est pas le seul( au moment oû j'écris ceci Tobie Nathan me fait aussi cet effet là, mais en beaucoup plus doux). Ce rejet, un mouvement que j'ai mis du temps à surmonter , c'est surement, je ne vais pas redire combien inimitable ce génie est , comme une sorte de peur liée à l'incapacité à un jour arriver à résoudre les questions qu'il avait pu me poser ,alors que je n'avais que commencé à aborder le rivages du continent que constituent ses livres. L'obligation de relativiser les compréhensions courantes ne m'a jamais quitté .Non pas qu'il fût le seul initiateur de cela. Récemment , quand cette sorte d'attirance à caractère un peu nébuleux , parmis un vortex d'interêts ( rien de sombre la dedans sinon que nous oublions souvent que le cosmos entier est rempli de nos ignorances )parallèles m'a conduite à nouveau vers cet auteur, j'étais dans une échoppe de bouquiniste pour la troisième fois en trois ans , mais cette fois-ci bien déterminé à acheter pour trois fois rien « Le Dieu venu du Centaure » vu deux ans auparavant et délaissé comme on méprise sa première chemise oubliée. Tant de respirations , de mensonges m'éloignaient encore de ce roman que je n'ose hélas encore commencer à lire -surement un peu à cause de cette nouvelle qui me hante encore «  le voyage gelé » traumatisante (Etienne Barillier la qualifie ainsi : «  le thème du voyage intérieur, traité avec juste ce qu'il faut de cruauté pour un final assez glaçant. »).Mais le résumé de " le Dieu venu du Centaure" que je peux trouver dans ce guide me rend optimiste car étant décrit comme un chef d'oeuvre ...sans parler de son ultime nouvelle qui semble être un petit bonheur .
J'avais déjà essayé de reprendre contact avec Philip K Dick il y a peut-être vingt ans en achetant « Ubik » en vain, de même je réitérai il y a environ dix ans en achetant « Loterie Solaire »  fiasco ! Raté !… je commence à
désesperer de moi quand apparaît (je ne remercierais pas assez Masse critique , Babelio ainsi qu'Etienne Barillier ) «  le guide Philip K. Dick » et joie ! Sa lecture aisée m'ouvre un peu l'esprit en des bouffées d'humour , des informations,( par exemple ce qui fait que" loterie solaire" ou " Ubik " valent le détour ) des sensations oubliées et familières , comblant beaucoup de lacunes , fourmillant de détails ,comme par exemple que cet auteur reconnu dans le monde de la S.F. aurait voulu être un auteur de roman réaliste comme Stendhal, par exemple, qu'il admirait .C'est parfaitement plausible, mais difficilement crédible quand vous lisez dans sa bibliographie des titres de romans aussi incongrus que «  L'homme dont les dents étaient toutes exactement semblables », non ? Ou bien serait-ce seulement une sorte de comble dans cette catégorie mais à condition de déborder du cadre scolaire habituel, des programmes en somme...difficulté dans notre époque oû sévissent de pleutres enseignants ,pas tous non, contraints par des hauts fonctionnaires déconnectés de la réalité pédagogique directe. Oui, en quatrième de couverture ne lisons-nous pas cette citation de Art Spiegelman « Ce qu'a été Franz Kafka pour la première moitié du vingtième siècle, Philip K. Dick l'a été pour la seconde » Oui nous avons là un bel objet  de couleur plutôt pourpre et bleu en couverture avec des illustrations à caractère oû l'on distingue très bien, les thématiques majeures( Société de consommation, drogues, religion, inquiétude métaphysique, double , androïde...) signées Diego Tripodi. Graphisme propre de l'Atelier Octobre Rouge / Kitchengarage ,bravo les éditions Hélios dont Jérôme Vincent est le directeur. le prix est très accessible .
L'ouvrage dépeint avec assez de légèreté l'importance , le poids , les ramifications , l'influence dans plusieurs arts de l'imaginaire Dickien. Lui-même se révélant un peu tel un léonard de Vinci en auteur du « Codex Atlanticus »( comme tous les créateurs?)abreuvé à une source encyclopédique et se déversant sans fin dans un réservoir trop plein , chez P. K. Dick à l'image de son « L'exégèse » dont j'apprends l'existence ,traduite en français, le sourire irrépressible me vient en lisant ces lignes de Etienne Barillier : « Alors nous sommes tous des voleurs d'une pensée en mouvement, qui avance à hue et à dia, sans jamais s'arrêter de théoriser, de citer, de rechercher et de compiler. Attention cela peut être aussi addictif qu'épuisant ».
Ce que ce guide peut nous inviter à revoir afin de cibler nos lectures, ne serait-ce que pour tenter de réaliser sous-tend l'interêt que nous portons parfois aux personnages déclassés, et préciser quels livres seront plus riches en humour noirs , ou alors seraient plus drôles et jubilatoires, et malgré la fréquence du caractère paranoïaque , explorer en quoi chez P.K.D. dont il est dit qu'il ne supportait d'autres autorité que la sienne, les boulversements de réalité finalement chose inévitable pour tous
prennent une saveur qui est très différentes que chez cet autre auteur géant, son compatriote contemporain en la S.F. : Isaac Asimov plus scientifique .
Il est évident qu'il y a quelque-chose de vintage dans mon intérêt pour P.K. Dick, mais ce guide rafraichit .Les façons de voir , les hypnoses diverses auxquelles nous sommes soumis nécéssitent que nous tentions d'analyser et les guides servent, aident à cela.
N'oublions pas les guides.
Merci !



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1158 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre