AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Raphaël Colson (Collaborateur)André-François Ruaud (Collaborateur)
EAN : 9782915793901
356 pages
Éditeur : Les Moutons Electriques (18/03/2010)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Des premiers textes explorant le XIXe jusqu’à la naissance du steampunk ; de l’éclosion du steampunk francophone aux adaptations cinématographiques et à la bande dessinée ; des jeux vidéo à l’apparition d’une culture steampunk ; ce panorama suit pas à pas la naissance d’un genre riche et complexe, aux couleurs d’un rêve empli de boulons et de vapeur.

Imaginez un passé qui aurait pu être ! Un XIXe siècle victorien soudain théâtre de l’affrontement de r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Musardise
  21 mai 2015
Qu'est-ce qu'exactement que le steampunk ? C'est là le sujet central du livre d'Étienne Barillier, qui, pourtant, ne répond pas vraiment à la question. Sans doute parce que, du moins de mon point de vue, le steampunk manque d'une identité propre. Affirmation qui ne résume pas du tout le point de vue de l'auteur, bien au contraire, mais qui résulte de ma lecture de son ouvrage. C'est la conclusion que j'en ai finalement tirée.
Certes, « Steampunk, l'esthétique rétro-futur » m'a ouvert quelques perspectives, notamment en ce qui concerne l'utilisation de la métatextualité, c'est-à-dire le jeu de références à d'autres oeuvres et d'appropriation de ses oeuvres, que j'aurais personnellement plutôt appelé hypertextualité parce que j'aime bien jouer les prétentieuses et qu'elle me paraît plus juste. Cette notion de métatextualité se révèle en effet indissociable du steampunk, bien autant que la question de l'esthétique rétro-futur. Cela dit, qui dit métatextualité (ou hypertextualité, j'y tiens) ne dit pas forcément steampunk, et d'autres points essentiels sont donc attachés au genre, comme, forcément, le rétro-futurisme. Mais là encore, il ne faut pas confondre rétro-futur et steampunk et c'est là que tout devient plutôt confus, d'autant que le titre du livre, je le rappelle, mêle les deux. Ajoutez à cela que le steampunk anglo-saxon et le steampunk francophone ne se ressemblent pas forcément (en très très gros, l'un est souvent « à la Dickens » et l'autre « à la Verne »), que le steampunk des débuts n'a plus grand-chose à voir avec l'actuel steampunk et que, enfin, le steampunk puise à la fois dans le fantastique, la fantasy, l'uchronie, la science-fiction, le weird west et j'en passe (il existe apparemment du steampunk à base de zombies, par exemple). Vous comprendrez donc aisément que le steampunk a bien du mal à trouver sa définition. Ou plutôt, vous ne comprendrez plus rien du tout.
De plus, l'ouvrage est plutôt mal écrit, le genre de truc qui m'agace bien. Et que fait l'éditeur, dont c'est tout de même le travail de pousser les auteurs à améliorer leur travail ?
Enfin, le gros du livre s'avère être un long et fastidieux catalogue, bien que non-exhaustif, de tout ce qui s'est fait dans le genre du steampunk (littérature, BD, cinéma, animation, etc.) Pas le temps, donc, pour l'analyse des oeuvres, bâclée et résumée au mieux en deux lignes. La lecture m'a parue terriblement et de plus en plus ennuyeuse au fur-et-à-mesure que j'avançais et, cerise sur le gâteau, j'étais à peu près en désaccord avec l'auteur chaque fois qu'il donnait son avis sur la qualité de tel ou tel livre, film, ou autre (quand je les connaissais, ce qui n'était souvent pas le cas). Je l'ai d'ailleurs trouvé bien indulgent et fort peu critique sur l'ensemble de la production steampunk. le clou : les photographies, en fin d'ouvrage, de personnes en costumes steampunk, soi-disant réalisées par des professionnels, mais d'une médiocrité rare (je parle de la qualité des photos, et non des costumes). N'importe quel amateur averti ferait mieux. Ce qui rattrape un peu ce gâchis, c'est la présentation d'inventions de toutes sortes d'objets à l'esthétique steampunk concoctés par quelques passionnés vraiment doués. Mais c'est loin de suffire à combler les nombreux défauts du livre !
Je ne comprends pas pourquoi Étienne Barillier a voulu présenter son travail sous forme d'essai : un dictionnaire encyclopédique du steampunk aurait mieux convenu à l'affaire. Il existe probablement des essais mieux fichus, j'espère que je tomberai sur l'un d'eux un de ces jours !


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Julian_Morrow
  13 avril 2017
Brillant, complet, passionnant, illustré, les mots manquent pour décrire l'étude magistrale qu' Etienne Barillier vient de consacrer au Steampunk et à l'esthétique rétro-futur. Partant des origines historiques et littéraires de cet objet littéraire étrange, l'auteur évoque Jules Verne, Wells, aussi bien que les dime-novels et autre publications populaires. Il passe ensuite en revue toutes les manifestations actuelles de l'art rétro-futur. Dans tous les arts : cosplay, musique, bijoux, littérature, cinéma, animation... Dans tous les pays : Europe, U.S.A., Japon. Steamboy, Metropolis, Tezuka, Allan Moore, La Brigade Chimérique, Tim Powers, tous y sont.
Commenter  J’apprécie          60
maltese
  31 août 2012
Etienne Barillier consacre tout un volume de la belle collection "Bibliothèques des miroirs" au steampunk, sous-genre de la science-fiction, qu'il tente avant tout de définir.
Et peut-être est-ce là que le bât blesse, car pour ma part cette tentative de cerner le genre est quelque peu ratée: Etienne Barillier prend le terme dans une acception très large et la confusion avec le "rétro-futurisme" est souvent au rendez-vous.
Ceci dit, le livre est un bel objet, richement illustré et mis en page, et le propos s'intéresse à tous les cas de figure dans lesquels le steampunk fait des siennes: la littérature avant tout et essentiellement, mais aussi le cinéma, la musique, le design... On tient donc là un ouvrage indispensable à tout fan du genre, également susceptible d'intéresser quiconque voudrait se pencher sur ce phénomène dont certains ont fait une façon de vivre et de (re)voir le monde.
Commenter  J’apprécie          30
Yzabel
  21 décembre 2013
Un livre qui se lit tout seul, pour ainsi dire — j'ai même eu du mal à le faire durer plus d'une journée. A mon sens, il constitue une bonne introduction à ce genre pour les néophytes, tout en étant suffisamment dense pour donner des pistes supplémentaires à ceux qui s'y connaissent déjà un peu: l'auteur explore les origines du genre, aussi bien historiques que géographiques, et explique, entre autres, la raison de tel ou tel développement dans son exploitation. de plus, l'ouvrage en lui-même est de belle facture, ce qui ne gâche rien.
Commenter  J’apprécie          10
Kanelbulle
  05 juillet 2011
Steampunk ! offre une présentation très complète de la littérature steampunk francophone et anglophone, ainsi que des genres dérivés (jeux de rôle, jeux vidéos, musique, cinéma, animation) et des communautés de passionnés. le tout agrémenté d'une iconographie très riche.
(Seul regret : les fautes d'orthographe qui rendent la lecture un peu pénible).
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
MusardiseMusardise   07 mai 2015
De fait, le steampunk n'est pas uchronique, au sens strict du terme, car il n'a pas vocation à créer une réalité historique alternative. Il vise surtout à réinterpréter la matériau de l'imaginaire du passé, à l'aide d'une fiction de nature métatextuelle proposant de fusionner histoire et imaginaire populaire.
Cette particularité s'exprime tout particulièrement dans l'emploi des personnages : si l'uchronie ne fait intervenir que es individus historiques, le steampunk favorise en revanche les héros de fiction. Mieux, le steampunk se plaît à mélanger étroitement réel et fiction, comme en atteste par exemple la bande dessinée "Empire".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MusardiseMusardise   07 mai 2015
Pas de doute, le steampunk est métatextuel. C'est-à-dire qu'il incorpore explicitement, cite, reprend, adapte ou déforme d'autres œuvres de l’imaginaire populaire. Revisiter le passé grâce à ses romans, par le biais d'une forme également romanesque, offre de nombreuses possibilités. Par exemple, il est permis de placer dans une parfaite perspective référentielle, en explorant des œuvres de grands classiques du XIXe, de Verne à Wells, de Dickens à Poe, de Shelley à Stocker. Résultat, on lit le steampunk en redécouvrant le patrimoine de la fiction populaire en même temps qu'il est réinventé par les auteurs contemporains.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MusardiseMusardise   07 mai 2015
Le steampunk est un domaine qui s'est constitué par les emprunts qu'il a pu faire aux genres établis, au bénéfice de son esthétique singulière. Ainsi peut-il tendre aussi bien vers l'uchronie, en inventant une histoire parallèle, que vers la fantasy, en intégrant magie et créatures merveilleuses, mais se nourrit tout aussi bien du polar ou du western. Autrement dit, le steampunk peut glisser d'un genre à l'autre sans perdre son identité. Comme aucune de ses composantes n'est exclusive l'une par rapport à l'autre, le steampunk est par excellence le lieu de la fusion des thématiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
KanelbulleKanelbulle   02 juillet 2011
Le steampunk invite le lecteur ou le spectateur à voyager dans un 19e siècle fantasmagorique. Signifiant littéralement "voyou à vapeur", le steampunk est né comme une distraction ludique, avant de se transfigurer en une fiction méta-textuelle puisant dans l'histoire et l'imaginaire pour proposer une relecture du passé à la fois iconoclaste et érudite. S'est ajoutée à cela une imagerie devenue marque de fabrique, à la forme aisément reconnaissable par ses constantes et ses codes : une esthétique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Étienne Barillier (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Étienne Barillier
A l'occasion du salon "Les Utopiales" à Nantes, rencontre avec Cécile Duquenne et Etienne Bariller autour de leur ouvrage "Les brigades du steam" aux éditions ActuSF.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2363211/etienne-barillier-les-brigades-du-steam-le-bras-de-fer
Notes de musique : Youtube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : steampunkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3140 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre