AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 287557115X
Éditeur : BOITE A PANDORE (23/10/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Saviez-vous qu'une observation astronomique d'un très sérieux père jésuite est à l'origine de la croyance en l'existence extraterrestre ?
Saviez-vous que, déjà au XVIIe siècle, des médecins ont tenté de réaliser des transfusions sanguines pour soigner des maladies mentales, et cela en utilisant du sang de chien ou de mouton ?
La « mémoire de l'eau », la « fusion froide », la « formule du Benzène », la « fureur lobotomiste » sont autant d'affaires extra... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Eric75
  01 mars 2015
Jean C. Baudet, écrivain et philosophe, docteur en sciences de l'Université de Paris VI, n'a donc rien d'un âne (hum…). Son essai peut se lire comme l'exact prolongement – que j'appelais de mes voeux dans l'une de mes précédentes critiques, yeehaa ! Non, non, je cache trop ma joie… YEEHAAA ! – du livre publié en 2014 par un collectif de journalistes « Les grandes controverses scientifiques » compilant des articles parus dans un hors série du magazine La Recherche. A savoir, pour faire court, on quitte ici la superficialité journalistique pour la profondeur de réflexion, la pertinence des explications et le sens de l'humour bien réel de l'écrivain et du philosophe.
Un nombre incroyable de sujets sont abordés, montrant à quel point la science et les scientifiques s'égarent parfois. Selon les circonstances, on pourra être amusé, horrifié ou même totalement effondré à la lecture de ces errements pathétiques de la recherche. Tous les domaines sont touchés : physique fondamentale, médecine, sciences humaines…
L'auteur analyse les causes de ces erreurs de la science, qui sont récurrentes : le conflit d'intérêt, l'appât du gain, l'auto-persuasion, la concurrence narcissique, l'aveuglement, la supercherie, l'absence de preuve, l'idéologie politique, etc. et constate que parfois, une erreur scientifique peut engendrer une belle découverte par ricochet.
A titre d'exemple, citons (parmi les 26 proposés) quelques dossiers bien étayés : la transfusion sanguine au XVIIe siècle, la loi de Bode concernant la position des planètes, la résurrection des morts par l'électricité, la génération spontanée, les rayons N, la mémoire de l'eau, la fusion froide… Tous extrêmement édifiants ! Au vu de cette liste assez terrifiante, et malgré les leçons de l'expérience, on peut parier à coup sûr que des Dr Frankenstein et autres Dr Folamour continueront de sévir dans les années à venir !
En fin de parcours de ce tour d'horizon de tous les fiascos, l'auteur prend sa casquette de philosophe et pose la question désormais tarte à la crème dans la profession : « Qu'est-ce que la science ? » s'enquiert-il, à l'instar de nombre de ses confrères. Comme d'autres, Jean C. Baudet situe l'apparition de la science en 1543 (on n'est plus dans l'à-peu-près, c'est ce que je disais) et insiste sur la vérifiabilité et sur l'importance du raisonnement et de l'instrumentation, qui opposent la science aux discours non scientifiques (le discours religieux, la tradition, l'intuition) et aux pseudosciences (l'astrologie, la radiesthésie, la numérologie, la psychanalyse…) puis conclut magnifiquement : « La science est un discours vérifiable qui n'a pas réponse à tout, contrairement à de nombreux discours qui ont réponse à tout, mais qui ne sont pas vérifiables. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          279
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Eric75Eric75   01 mars 2015
Le raisonnement n'est pas absent des discours non-scientifiques. Mais l'instrumentation manque toujours ! Or c'est celle-ci qui donne à la science sa puissance, son caractère spécifique, qui la distingue de tous les autres discours et qui est la "vérifiabilité". Les moyens d'acquisition du savoir prétendument mis en œuvre par la non-science - tradition, intuition et contacts spirituels - sont, par essence, invérifiables. Nous pouvons dire pour conclure - tenant compte du fait que la science peut parfois déboucher sur des erreurs - que la science est un discours vérifiable qui n’a pas réponse à tout, contrairement à de nombreux discours qui ont réponse à tout, mais qui ne sont pas vérifiables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
autres livres classés : controverseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre