AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
4,07

sur 29 notes
5
8 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Le jour où Pam Pam a niqué Alice.

Je ne sais pas si tu as déjà lu Alice au pays des merveilles, mais moi je l'ai fait récemment est ce fut une torture. C'est chiant, c'est pas drôle, c'est chiant et c'est pas drôle. Et en plus c'est chiant. Il fallait donc que j'exorcise le fait de l'avoir lu. Et v'là ti pas que je tombe sur Pam Pam au pays des merveilles de Berrouka et Zariel. La couverture donne le ton, c'est le truc qui va me remettre les idées d'aplomb. le monde étant bien fait, je tombe (deux fois que je tombe, hasard ?) sur une publication de Zariel qui dit que des exemplaires dédicacés existent, sans même passer par Azamone : Archives de la Zone Mondiale. Et ils sont quasi aussi rapide (les punks aujourd'hui...). En outre leur mail disant que le colis a été expédié vaut son pesant de pogo.

Cerise sur le joint, je n'ai même pas reçu de mail après pour évaluer mon achat. Ni un autre après pour évaluer le vendeur. Ni un autre après pour laisser un commentaire sur leur site. Ni un autre après pour me rappeler de ne pas oublier de ... Après Azamone est Reine du monde et les Archives de la zone mondiale croulent dans les cerveaux alzheimeriens. Résultat, si tu veux être reine roi du monde, envoie des mails.

Bref, colis réceptionné rapidement, avec plein de stickers de gauchistes anars zadistes de mes deux. Beau livre, couverture rigide, des illustrations à foison et même des trucs en plus. Et il y a même du poireau. Comme je ne suis pas un sale punk, je décide de le lire en commençant par la première page et et en finissant par la dernière. Et là je me dis qu'Alice au pays des merveilles, c'était chiant, c'était pas drôle, c'était chiant et c'était pas drôle. Et en plus c'était chiant.
Et que Pam Pam, c'est pas chiant, c'est drôle, c'est pas chiant et c'est drôle. Et en plus c'est pas chiant.

Voilà, donc tu achètes Pam Pam, même si tu ne sais pas lire car il y a plein d'illustrations (plus que dans Alice) et que même elles sont poilantes.
Commenter  J’apprécie          212
Quand l'auteur du Club des Punks contre l'Apocalypse Zombie retrouve le graphiste Zariel pour travailler sur un nouveau projet, on sait déjà que le livre sera dément.

Alors qu'il était bien peinard à buller à l'ombre d'un arbre, voilà que Pam Pam est dérangé par une fille, un poils dépenaillée, qui, après lui avoir fait un bras d'honneur, disparaît dans un arbre. Outré par cette grossièreté, le lapin décide de la suivre afin de lui dire tout le bien qu'il pense d'un tel comportement. Une décision spontanée qu'il va d'ailleurs vite regretté au vu du déferlement d'ennuis qu'il va se manger. Mais au pays merveilleux, n'entre pas qui veut et surtout comment fait-on pour en sortir ?

Épaulé par son complice Zariel, ce doux dingue de Karim Berrouka nous entraîne encore une fois dans une aventure surréaliste dont lui seul a le secret.

Avec Pam Pam au Pays des Merveilles, il s'attaque cette fois-ci au célèbre conte de Lewis Caroll, Alice au Pays des Merveilles qu'il a d'ailleurs bien déconstruit pour nous servir une version déjantée dans laquelle c'est le lapin qui ne cesse de courir après une Alice insaisissable. En outre, bien loin de la vision ingénue du dessin animée de Walt Disney, la Alice de Karim Berrouka a quand même bien morflé, sans compter que c'est une vraie peste qui prend plaisir à rendre les autres chèvres, un comble pour un lapin, me direz-vous !

Tout à son obsession de mettre la patte sur cette foldingue, Pam Pam est contraint de passer un certain nombre d'épreuves dont il a cure et finit même par s'en lasser au point de désirer juste quitter au plus vite ce pays merveilleux qui a tout de l'enfer. Malheureusement pour lui, Karim Berrouka va le torturer pendant douze épisodes ne lui laissant pas le moindre répit.

Quand il n'est pas persécuté par un sphinx du Chechire à coup d'énigmes à résoudre sous peine d'être croqué, il est parachuté dans un labyrinthe dont le ticket de sortie dépend de la création d'un profil bafouant toute notion de vie privée, doublée d'une frénésie acheteuse, pour terminer sur le banc des accusés d'un tribunal qui l'imagine déjà en civet ou la tête roulant au sol.

Tantôt cocasse, tantôt ironique, la plume de Karim Berrouka n'épargne personne et surtout pas notre société qu'elle égratigne, bien volontiers, au passage en braquant notre attention sur ses dysfonctionnement dans sa vision consumériste poussée à l'excès ou dans le dévoiement politique au nom d'une écologie surpuissante.

Entre ses lignes, tout y passe pour peu que l'on soit attentif vis à vis de ce conte déshabillé de ses atours merveilleux et remplacé par une philosophie à méditer sérieusement.

Pam Pam au Pays des Merveilles est autant drôle dans le texte que dans les illustrations avec un Zariel qui s'est bien lâché en interagissant notamment avec les lecteurs et Karim Berrouka lui-même... suite sur Fantasy à la Carte.


Lien : https://fantasyalacarte.blog..
Commenter  J’apprécie          80
Ce livre faisait partie des 80 sélectionnés du Plib2023 , c'est comme ça que je l'ai connu. Il m'a tout de suite tapé dans l'oeil, donc ni une, ni deux, il a atterrit dans ma PAL en début d'année ! J'ai enfin prit le temps de m'y plonger et c'est une belle découverte, je n'ai jamais autant rit en lisant un livre ! Cette histoire est complètement déjantée, je m'attendais à ce que ce soit barré mais pas à ce point !

J'avoue avoir eu un peu de mal avec la narration au début. C'est très familier et comme je n'ai pas l'habitude de ce genre de récits, ce n'était pas évidement à lire. Mais l'auteur manie super bien les mots donc on s'habitue vite au style. Pam-pam nous entraîne dans des péripéties plus farfelues les unes que les autres, avec des dialogues lunaires à mourir de rire. J'ai immédiatement été embarquée par cette intrigue liée à l'univers d'Alice au pays des merveilles !

L'auteur nous propose une satire sociale très originale ! Absurde mais tellement réaliste, j'ai adoré, c'était poilant ! Dommage qu'on ne le voit pas passer plus que ça car franchement, il vaut le coup d'oeil ! le final est juste excellent et les supers illustrations de Zariel viennent compléter le roman, c'est un vrai plus !

Une lecture que je vous recommande si vous voulez vous fendre la poire et surtout si vous aimez les romans décalés !

J'ai maintenant très envie de découvrir "Le club des punks contre l'apocalypse zombie" !
Commenter  J’apprécie          30
Deuxième livre que je lis de cet auteur (sur le même mois en plus, je deviens folle 😛) et j'ai préféré de loin celui-ci. Il est beaucoup plus accessible au niveau de l'histoire mais aussi du langage.

L'humour est encore bien présent mais moins lourd. C'est parfois même en touche subtiles. Déjà l'histoire qui est une sorte de réécriture de Alice au pays des merveilles est complètement loufoques. Les situations s'enchainent et elles sont de plus en plus déjantées mais on rit constamment.

Il y a aussi beaucoup de références qui ponctuent le récit qui viennent d'Alice mais aussi d'autres romans et même de la pop culture. On passe un très bon moment. La conclusion arrive un peu vite mais je trouve que ça joue un bon rôle d'électrochoc et on referme ce roman avec un grand éclat de rire.

Les pages sont toutes illustrées souvent par de petits dessins mais parfois aussi par de belles et grandes illustrations. Et il y a en a même quelques-unes en couleurs. Je trouve que c'est une belle plus-value.

Et ce roman a été sélectionné pour @leplib2023 mais il s'est arrêté aux 80, ce qui est déjà une belle étape.
Commenter  J’apprécie          30
Le commentaire de Martine :
Quel roman graphique, vraiment renversant, l'auteur nous offre une réécriture du conte de Lewis Carroll, Pam Pam se retrouve au pays des merveilles. Il n'arrête pas de courir après Alice. Pam Pam, le lapin sera obligé de passer différentes épreuves afin de découvrir le pays merveilleux, mais les étapes lui semblent de plus en plus difficiles et il aura le désir de quitter ce lieu avant d'avoir retrouvé Alice.
Une course infernale, déjantée et rocambolesque pour ce Pam Pam. Une histoire folle, comique et dingue qui nous fait passer un agréable moment de lecture. Je vous recommande afin de lire une histoire rafraîchissante.
Lien : https://lesmilleetunlivreslm..
Commenter  J’apprécie          30
Cette année, je bosse beaucoup (si, si, ça arrive). Et comme je bosse beaucoup, ben je lis moins (et moins vite). Et comme je lis moins et moins vite, ben j'essaie de rattraper mon retard de lecteurs en rognant sur d'autres activités. Et comme je rogne sur d'autres activités, ben forcément, j'écris moins de retours de lecture. Bref, c'est nul.
Surtout que, à relire mes derniers retours, je vois bien que je les écris beaucoup plus en « pilotage automatique », et c'est d'une platitude… C'est simple, on dirait une Renault !
Alors ça m'empêche pas de lire de la qualitay, hein, mais bon… S'agirait peut-être de donner un peu plus d'enthousiasme ! de disrupter les structures ! de titiller l'intellect de mon fidèle lectorat (au moins moi-même… et je sens qu'à ce train-là, je vais plus me lire bien longtemps). Rien ne va plus, donc !
J'vous jure ! A un tel point que j'en aurais presque envie de me taper la tête contre les murs. Pam Pam… Pam Pam…
Faut que j'me reprends, merde !,
Pam Pam…
Faut faire rêver le chaland !
Pam Pam…
L'emmener au pays du rêve bleu…
Pam Pam…
Au royaume des bonbons acidulés…
Pam Pam…
Au pays des merveilles…
(ouais, tu t'es tapé toute mon intro – de merde – pour ça…)
(même pas désolé)

Revenons donc à nos lapins !
Pam Pam, trop fatigué pour faire le lapin (comprenne qui pourra… et qui a l'âge, aussi), décide de faire une sieste sous un arbre. Parce qu'il fait chaud. Et que c'est à l'ombre. Logique implacable.
Quand soudain à coup, une petite fille à l'allure petite-filiale (blonde, des couettes, une robe bleue sortie d'un dessin animé d'on ne sait quel studio mainstream apôtre du Grand Capital) sort d'un arbre (me demandez pas comment, j'ai arrêté les substances illicites y a 42 ans… à part les Figolu, mais ça compte pas), voit notre pauvre rongeur aux grandes oreilles, l'insulte à coups de grands gestes obscènes que la décence nous interdit de reproduire ici, et fait demi-tour.
Ne pouvant souffrir une telle atteinte à son honneur, notre ami amateur de carottes (d'ailleurs, le sachiez-vous ? en réalité, le lapin – de manière générale, hein, pas celui-là en particulier, surtout que c'est un lapin fictif de bouquin, faut suivre, un peu – n'est pas particulièrement friand de carottes. En effet, l'herbivore qu'il est aura tendance à préférer – et à mieux digérer – du foin et autres herbes fraîches, même si le bâtonnet de carotène peut constituer pour lui une friandise tout à fait acceptable), décide de mettre le four tant qu'il est encore chaud, et de se lancer à la poursuite de l'impolie afin d'obtenir les excuses nécessaires et, le cas échéant, de la sanctionner de manière tout à fait proportionnée. Commence dès lors une course-poursuite effrénée dans un pays des merveilles aussi barré qu'un catamaran sur la Route du Rhum (qui démarrera fin octobre, faut-il le rappeler ?)

Je pourrais bien évidemment vous parler du livre en tant qu'objet (il est beauuuuuuuuu), des illustrations de Zariel (elles sont diiiiiiiingues) ou des délires linguistiques de Berrouka (ils sont drôôôôôles), mais aujourd'hui, j'ai pas envie.
Ben ouais, quoi ! Pourquoi s'emmerder à redire ce que tout le monde sait déjà ? Non, pas de ça chez nous, on ne cèdera pas à la facilité ! En plus, je trouve assez savoureuse l'idée que vous allez suivre jusqu'au bout ce retour de lecture qui ne parle pas du bouquin suscité. Les promesses n'engagent que ceux qui y croient…
D'ailleurs, en parlant de promesses, avec un titre pareil, je m'attendais à un délire sans nom. Faut avouer que la perspective de suivre un lapin courser la peste Alice pour lui foutre une raclée (vous l'avez jamais trouvée insupportable, cette fichue gamine, à poser 60 questions à la minute et à remettre en cause le pays des merveilles au motif qu'il y aurait des règles et une logique à respecter ? Hein ? Nan ?) est à peu près aussi excitante qu'un paquet de cacahuètes… à supposer qu'on soit un éléphant (d'ailleurs, le sachiez-vous ? ça les branche pas tant que ça… donc mon exemple est mauvais, vu que j'avais VRAIMENT envie de suivre Pam Pam foutre une branlée à cette insupportable gamine).
Et la promesse est tenue ! Enfin… Si vous espérez voir une déculottée en bonnet difforme, passez votre chemin. Ici, point de violence physique, mais de la gymnastique verbale, entre critiques des zéros sociaux, piques aux vieux, et hommages hommageux à ceusses qui écrivaillent des vrayes livres de la gransse littérature. En bref, un délire sans fin, sans queue ni tête. Un civet quoi. Alors ouais, c'est un grand n'importe quoi, mais loin de moi l'idée de vouloir jeter l'eau propre sur Zariel et Berrouka. Des génies, qu'on vous dit !

Quoi ? Un livre ? Quel livre ?

Pam Pam au pays des merveilles est fait pour toi si… toi aussi tu veux voir la véritable histoire derrière ce complot de discrédit éhonté de la population lapine au profit des petites blondinettes en robe, parce que nous sachons.

J'ai aimé :
- Un délire assumé de A à Z
- La fin hilarante
- Un superbe objet, entre le texte déjanté et les illustrations folles furieuses
J'ai moins aimé :
- Les Figolu… en vrai, c'est dégueulasse !
Commenter  J’apprécie          30
Pam pam au pays des merveilles n'est pas de la grande littérature, c'est pas non plus un grand texte, ni même une grande réécriture… Et pourtant c'est sacrément génial! Parce que c'est bon délire, parce que le lien auteur-illustrateur fonctionne à merveille, parce qu'on se marre franchement à la lecture et parce que c'est très réussi dans le genre grand bordel fumé absurde. Bref, j'ai passé un super moment!

Critique complète sur yuyine.be!
Lien : https://yuyine.be/review/boo..
Commenter  J’apprécie          30
Histoire courte d'un lapin qui court derrière une jeune fille malpolie et crainte part tout le pays des merveilles. Une lecture en demi teinte, Intriguée par le début et le ton employé par les auteurs. Les dessins sont géniaux et collent parfaitement au texte. Mais je me suis lassée de courir après le lapin, qui courait après la fillette.
Commenter  J’apprécie          10
Ce livre est complètement fou !!!!
Pam pam voulais faire une sieste tranquillement sous un arbre mais c'était sans compter sur une jeune fille qui débarque de nul part et qui lui sort des insanités gratuitement et sans fuit. Il décide de la suivre pour comprendre le pourquoi du comment, et il va découvrir, un monde, des personnages et des règles aussi loufoque qu'absurde.
Ça a été pour moi une bonne balade, drôle et rafraîchissante !! Une histoire bien ficeler et de belles illustrations !!
Allez-y, ce livre est complètement dingue !!!! J'ai adoré !!!!!
Commenter  J’apprécie          10
Nous connaissons tous l'histoire d'Alice qui, s'assoupissant sous un arbre, se retrouve à vivre des aventures plus incroyables et rocambolesques les unes que les autres.
Mais ici, c'est Pam Pam, lapin poli, bien sappé, adepte de musique classique et de mantras zen, qui tombe sur une Alice qui l'entraine au pays des merveilles! D'ailleurs, Alice ne s'appelle pas Alice - plutôt Séraphina ou peut-être bien Belissa Mofurieux - et profère insultes et moqueries.

Notre lapin se retrouve donc là, allant de prairies en personnages loufoques, dans ce monde où il doit résoudre des énigmes à base de code captcha ou réussir à feinter le Sphinx du Chesire.

Il faut suivre le rythme de toutes ces péripéties, et on en vient vite nous aussi à espérer que Pam Pam retrouve vite cette jeune fille de la street afin de lui dire deux mots ET de pouvoir enfin retourner chez lui, aux côtés de sa douce Hildegarde.

De la fantasy grinçante et décalée comme on les aime chez Karim Berrouka, portée par les illustrations toujours très au poil de Zariel (en noir et blanc, on adore, avec quelques bonus en couleur et sur papier glacé): laissez-vous embarquer 🤩
Commenter  J’apprécie          00




Lecteurs (69) Voir plus



Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2432 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

{* *}