AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
3,88

sur 16 notes
5
5 avis
4
1 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Fifrildi
  04 avril 2020
J'ai tellement de livres à lire à la maison que lorsqu'un nouveau arrive j'ai parfois droit à quelques taquineries de la part de mes ados. Quand j'ai reçu celui-ci, le fiston s'est approché pour jeter un oeil sur la couverture, était-ce (encore) un Poul Anderson ? En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il l'avait embarqué pour feuilleter les illustrations d'Alfonso Pardo Martinez. Depuis le canapé, il m'a lancé un « merci maman ! » Voilà comment on se fait piquer son bouquin avant de l'avoir lu o.O

Cela n'a en rien gâché ma lecture, c'est d'ailleurs un gros coup de coeur « feel good ». J'ai adoré lire ce roman qui m'a beaucoup fait rire.

Des super-héros médiévaux (comme le titre l'indique) formés à la RUSH et des super-héros néocourbevoisiens (la SJNC) vont devoir lutter à 7 siècles de distance contre une épidémie de peste lancée par une super-vilaine ! le voyage dans le temps est donc au menu de cette grande aventure déjantée.

L'écriture est réjouissante avec des clins d'oeil à l'histoire, à la culture populaire et des tas d'autres choses... Les personnages sont trop bien campés et mémorables. Je n'ai qu'une envie : relire ce livre tout de suite!

Mention spéciale à la scène des BlapheMen qui combattent un autre fléau tout aussi ravageur que la peste : la religion. Ce n'est pas un thème qui m'attire en SFFF mais ici c'était bien amené et traité.

Une chose est sûre quand j'emmènerai mes ados à Paris on ira manger une pizza à Courbevoie ^_^



Challenge mauvais genre 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          332
laulautte
  18 novembre 2016
« […] nous ne sommes pas dans un mauvais roman pour adolescents, et il faut croire que Notre Seigneur a bien plus d'inventivité qu'un gratte-papier lambda, lui qui échafauda en moins d'une semaine un univers cohérent qui aurait pris des années de travail opiniâtre à un ersatz de Tolkien » [Le Saint].
Avec Medieval Superheroes on n'est pas un mauvais roman, loin s'en faut (un de mes coups de coeur de l'année et l'une de mes meilleures découvertes sur Babélio). On n'est pas non plus dans un roman pour adolescents, un ado d'aujourd'hui – même un jeune adulte de la génération Pokemon – ne piperait mots ou disons plutôt passerait un peu à côté… Il est indéniable que son auteur, Olivier Boile, a bien plus d'inventivité qu'un gratte-papier lambda, lui qui nous plonge dans un univers cohérent qui a dû lui donner un peu de travail (opiniâtre je ne saurai dire) car Medieval Superheroes c'est un Joyeux Bordel sans nom… qui n'a rien d'un ersatz de Tolkien, ce dernier n'a rien à voir dans l'histoire.
L'an de grâce 1348, la Peste Noire se répand dans le Royaume de France, une situation telle qu'on ne saurait vers quel saint se vouer mais c'est sans compter, ou presque, sur le Saint, chef de file des Superhéros Médiévaux, une joyeuse bande que cette Justice League moyenâgeuse, , capable de bien des prouesses et surtout de voyager dans le temps et atterrir dans le XXIe siècle où la Peste Noire fait également des ravages… mais là c'est sans compter la présence d'Orlando pizzaïolo, pote de Mario et Luigi qui n'ont rien à voir dans l'histoire, ce ne sont pas eux qui vont aider Orlando à enrailler l'épidémie. A autre siècle (an 2000 et quelques, ou des brouettes au choix) autres superhéros, modernes ceux-ci, et qui dit superhéros dit supervilains quel que soit l'époque, une joyeuse bande là encore .
Un Joyeux Bordel donc (qui porte bien des noms en fait)… pourtant l'intrigue se tient et barrée comme elle est ne peut que se solder par un Deus Ex Machina de ouf… et d'un autre temps… un final avec The Superhéros et The Supervilain ; pourtant le récit est ordonné par l'alternance des chapitres entre les deux époques du XIVe et XXIe siècle qui comportent de savoureuses phrases introductives ; pourtant on s'y retrouve dans cette ribambelle de super personnages avec leurs illustrations (pour l'essentiel d'entre eux) d'Alfonso Pardo Martinez dans les premières pages du roman (un bonus tip top ! et que dire de la couverture !)… car Medieval Superheroes c'est un mix de toute la culture geek des années 70/80, bourré de clins d'oeil, de blagues foireuses et vaseuses, de jeux de mots savoureux et douteux… une pure parodie qui, à mon sens, mérite d'être connue par tous les lecteurs de +ou- 30/40ans amateurs de comics, de fantasy, de jeux de rôles, de mangas, de bons films et de bons vieux tubes des années 80, d'humour décalé et de n'importe nawak. Si vous êtes de ceux-là, je vous invite à le lire, moment de franche rigolade assuré. Tout bonnement Génial !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          175
ollyve
  19 juillet 2012
Saviez-vous qu'il y avait des super héros au Moyen-âge ? Eh bien il y en avait et ils pouvaient se déplacer dans le temps. Il y avait aussi des super méchants. Ce roman nous raconte un chassé-croisé temporel entre des super héros médiévaux, des pseudo super héros modernes et des super méchants qui veulent juste anéantir l'humanité.
Il y a tout pour faire un excellent roman : une histoire prenante, de l'humour (un humour décalé très rafraichissant), des personnages attachants et, pour la plupart, complétement barrés.
Un mélange littéraire entre Kick Ass et Héro Corp.
C'est un très bon premier roman et j'espère qu'il y aura une suite comme peut le laisser penser la fin.
Commenter  J’apprécie          70
Kenehan
  08 avril 2020
Dans une parodie totalement déjantée, Olivier Boile nous balance sa culture geek pour mieux nous remémorer la notre à coup de clins d'oeil et autres références. Tiraillé entre les versions, distantes de sept siècles, d'un Paris fantasmé, un groupe de superhéros met tout en oeuvre pour contrecarrer une épidémie peu naturelle.
Bien plus que l'histoire, somme toute sympathique, c'est la narration qui vaut ici le détour. Drôle, dynamique, joliment tournée, c'est elle qui donne toute sa saveur à ce roman.
Commenter  J’apprécie          60


Aeyrine
  31 janvier 2013
J'ai découvert ce livre grâce à la chronique de Books in Wonderland qui avait adoré cette lecture. Et bien je n'ai pas regretté de m'être laissée tenter, j'ai adoré ce bouquin.

Tout d'abord, dans ce qui m'a plus, il y a la couverture, même si ce n'est pas le plus important pour moi dans un livre. Elle fait très comics et avant de le recevoir je me demandais vraiment ce que j'allais avoir entre les mains, une BD ? un livre ? Ensuite, j'ai beaucoup aimé les illustrations au début du livre qui représentent certains des personnages les plus importants de l'histoire (bons et méchants). C'est un bonus très appréciable, au fur et à mesure que ces derniers apparaissaient dans l'aventure ça me permettais de les visualiser de suite.

J'ai trouvé que cela se lisait facilement. J'ai aimé l'écriture de l'auteur, c'était fluide et si j'ai mis du temps à le lire c'est seulement par manque de temps à consacrer à la lecture, mais surtout parce que j'avais vraiment envie de le faire durer. L'humour est présent tout le long sans être lourd, au départ j'ai pensé que ce serait à la Donjon de Naheulbeuk mais en fait je dirais que c'est un humour plus proche de la série Kaamelot et Hero Corp et je préfère ça finalement. J'ai ri du début à la fin. le nombre de références à des films, séries et autres est impressionnant (on se demande vraiment comment l'auteur a pu penser à tout ça) et je pense que même un non-geek peut comprendre et apprécier.

Tout le long de l'histoire, Olivier Boile nous fait voyager entre le XXIe siècle et le XIVe siècle en alternant par chapitres et ça ne gêne aucunement dans la compréhension de l'histoire, au contraire. On fait connaissance avec les super-héros du XIVe siècle qui sont super entraînés au combat, mais aussi ceux du XXIe siècle qui sont de "simples" citoyens essayant de faire régner la justice au quotidien. Et ils vont lutter tous ensemble contre le mal qui touche leur siècle respectif.

Côté personnages, je suis fan de la plupart rien que pour leur nom et leur caractère : Bat Moine, Ronan le Destructeur (et son épée politiquement incorrecte), Captain Insensible, le Saint, l'Auriculaire, Palsecam, Princesse Microbe etc... fallait y penser ! J'ai adoré les super-héros du XIVe siècle, tout particulièrement Rainbow (qui porte bien son nom) et La Chouette (les deux personnage sur la couverture du livre). Cette dernière a une façon de parler plus proche de notre époque que de son siècle d'origine avec ses "tu vois", mais ça n'est pas choquant ça m'a même bien amusée. Côté XXIe siècle c'est Sammy que j'ai adoré, il est juste hallucinant !

J'avoue que je n'aurais pas été contre une suite mais la fin est une vrai fin, avec un épilogue qui clôture bien l'histoire et ne laisse a priori pas penser qu'il y aura une suite aux aventures de nos super-héros. Mon seul bémol, c'est qu'il y a un petit manque d'action ou plutôt que le plus gros de l'action n'arrive que vers la fin de l'histoire mais c'est un final explosif !

Bref, je peux dire que ce livre est un coup de coeur. J'y ai trouvé ce que j'attendais : de l'humour, de l'aventure, des héros attachants et l'histoire est truffée de références pas seulement réservées aux geeks, et ce du début à la fin. J'espère qu'Olivier Boile en a prévu d'autres comme ça !
Lien : http://monuniverslivresque.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Soudy
  28 août 2012
Médiéval SuperHeroes c'est un livre qui se lit vite. Bourré d'un humour axé sur la culture retro-geek qu'une personne lambda peut ne pas comprendre si elle n'a pas quelques références déjà en tête.
Pour moi, un moment de lecture au soleil plutôt sympathique où j'ai pu rire de certaines situations cocasses et carrément space. Changer de Nouvelle-Courbevoie du 21è siècle au Paris du 14è m'a un peu déboussolé mais les chapitres sont organisés ce qui facilite nettement la compréhension.
M'enfin... Il reste toujours cette histoire de paradoxe temporel avec le Saint... !
Commenter  J’apprécie          50
bib_aulnay
  28 décembre 2012
Medieval SuperHeroes : le chainon manquant ?
Au début nous étions un peu septiques :
"""Nouvelle-Courbevoie, XXIe siècle, Orlando a tout quitté : son devoir de super-héros et son XIVe siècle natal. Il vend maintenant des pizzas en banlieue parisienne et se persuade qu'il n'aura jamais à retourner dans ce Moyen-Age plein de maladies, de guerres et de gueuses… Mais c'est sans compter sur ses anciens compagnons : les super-héros médiévaux, et sur le retour de la Peste Noire…"""






Dès les présentations faites et les premières pages, nous nous vîmes emportés par la drôlerie du propos et le rythme fluide de la narration ...




Nous suivons donc les aventures enlevés de nos X-Men médiévaux projetés dans un futur proche en banlieue. Rassurez vous ! tout les clichés du genre sont présents : les collants pour les héros et les tenues suggestives pour les femmes. Les noms des protagonistes finissent par emporter le tout : Bat Moine ou Mad Dogtor pour mes préférés. de l'humour, des références plutôt geek ( euh? retro geek ?!) et une trame romanesque qui attend maintenant une suite ?

Sympathique surprise de fin d'année pour nous paru chez Nestiveqnen avec en prime la très réussie couverture de Alfonso Pardo Martinez www.pardoart.com

Le chainon manquant donc entre "Le livre dont vous êtes le héros" et "kick Ass"
(Pour reprendre l'image d'Oliv)
Lien : http://futuriales.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2081 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre