AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1770761306
Éditeur : Éditions Dédicaces (01/01/1900)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
ISBN : 978-1-77076-130-8
Format : 184 pages, 6.0 x 9.0 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Qui se soucie aujourd’hui de la vertu? Qui se souvient de son pouvoir fondateur des sociétés durables? Socrate amenait les Athéniens, pris dans leurs prétentions et leur immodestie, à un partage de vérité avec cette assurance du vieux sage qui ne craint plus au... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
taktic66
  05 juillet 2013
La question est posée d'emblée, et la réponse y est implicite...
Tout au long de cet essai, l'auteur nous amène à résoudre cette question par une réflexion personnelle, qui est un prétexte à une profonde critique sur l'évolution de la société. En passant par des exemples empruntés à la littérature, la musique qu'il juxtapose à l'histoire socratique, il nous mène jusqu'au lien d'une société en manque de vertu et la mise à mort collective de ce peenchant pour la réflexion, Mais si c'est collectivement que nous avons assassiné la vertu, peut-être ne pouvait-il pas en être autrement ... Si telle est la conclusion... le constat final... que nous reste-il ?? Apparament rien!! Non, si l'auteur est cynique, l'espoir existe ou plutôt résiste...
Original, intéressant,
Commenter  J’apprécie          30
suinqc
  11 juin 2013
L'essai exprime l'opinion de son auteur. de là l'importance de la présence d'une bibliographie qui documente exemples et faits permettant d'en appuyer la thèse : «Contrairement à l'étude, l'essai peut être polémiste ou partisan» (www.fr.wikipedia.org/wiki/essai). L'essai littéraire défend en effet une idée avec laquelle on pourrait ne pas être d'accord. C'est pourquoi les sources demeurent si importantes.
Ici, M. Botet Pradeilles développe son argumentaire à partir d'énoncés attribués, entre autres, à Socrate, au cours de son enseignement et de son procès. Empruntant le discours socratique qui étaye sa thèse, l'auteur produit une démonstration résolument difficile à suivre, sinon à accepter, dans le cadre d'une argumentation posant des jugements de valeur sévères sur notre modernité, ses valeurs, ses démocraties et ses populations :
«Le discours Socratique n'a jamais arrondi une bourse, mais depuis que Platon l'a vendu chacun retaille cette rêche vérité sur des formes à sa mesure. Les petits maîtres à penser l'utilisent à faire accoucher de meilleures idées par les niais. L'usage sert l'incapacité générale à réfléchir un peu...» (96) ou, plus loin, «Lorsque l'hystérie a épuisé le catalogue de ses objets elle devient l'une de ces méchantes vieilles qui font les matriarcats forts.» Que penser de telles assertions ?
Partout, M. Botet Pradeilles fait appel à sa culture étendue des oeuvres d'autres philosophes célèbres comme Montaigne, Machiavel, Voltaire, Nietsche, Teilhard de Chardin. Mais encore une fois, à moins de connaître leurs thèses préalablement, il nous est impossible de retourner aux sources de l'auteur pour étudier l'écart possible entre leur interprétation par M. Botet Pradeilles et la formulation des textes originaux.
Finalement, l'opération de réécriture requise avant publication a laissé passer des erreurs orthographiques et morpho-syntaxiques telles que la lecture et la compréhension de la thèse de l'auteur s'en trouvent négativement influencées. En outre, le Dr. Botet Pradeilles emprunte résolument le lexique de la psychanalyse d'où il tire sa formation professionnelle et son expérience de clinicien. Ce biais terminologique freudien (Moi, Surmoi, névrose, hystérie, etc.) nomme plusieurs éléments de sa grille d'analyse, ce qui nous rend quelque peu perplexes devant certaines de ses conclusions..
Lien : http://georgesbotetpradeille..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
taktic66taktic66   05 juillet 2013
... sortir de chez soi pour aller assumer en ville la proclamation du juste et du vrai est d'un courage infini et quasi suicidaire. (...) la folie du discours consumériste s'entend mieux. Socrate n'était que philosophe. Le premier. Peut-être le seul. Etre assassiné est un destin commun à ceux qui choisissent de dire le vrai
Commenter  J’apprécie          60
suinqcsuinqc   07 juin 2013
Dans nos temps plus sûrs le pulsionnel ne sait se satisfaire que dans l'étourdissement. La surabondance des informations et des sollicitations nous sature et nous gave. Maintes choses sont possibles à tout instant. Cela engendre les mouvements de l'agitation. Faute d'avoir à traquer le nécessaire on finit par suivre le futile des yeux et faire cent choses inutiles...
Commenter  J’apprécie          10
suinqcsuinqc   11 juin 2013
Voler, abuser, mentir, tricher, apprendre à se justifier, feindre la générosité et la bienveillance, aimer seulement à temps perdu, vont fonder l'homme nouveau.(69)
Commenter  J’apprécie          10
suinqcsuinqc   11 juin 2013
Le totalitarisme enfantin des pulsions désirantes, toujours déçu jadis, découvre enfin du possible assez facile. Le renard venu en ville, fatigué de chasser au hasard un gibier improbable, va se mettre en quête des restes de gens trop nourris. Le monde citadin foisonne de poulaillers mal défendus. (25)
Commenter  J’apprécie          00
suinqcsuinqc   11 juin 2013
Il faut bien que la chair exulte chantait Brel du meilleur de son désespoir. Cela va rarement sans une part de mensonge opportun et de déni du vrai.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Georges Botet Pradeilles (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges Botet Pradeilles
Les Editions Dédicaces ont participé pour une quatrième année consécutive au Salon du livre de Paris, qui s?est tenu du 22 au 25 mars 2013 à la Porte de Versailles, au stand C17 : http://bit.ly/2Km1alt.
Plusieurs de nos auteurs y ont participé pour signer leurs oeuvres littéraires au grand public : Cycy Anne Foyle, Marc Feuermann, Pascal Renaudineau, Directfrigo, Magali Bergeon-Lefranc, Paul-Gabriel Dulac, Georges Botet Pradeilles, Jean-François Capelle, Bernadette Cornette, Jean-Louis Riguet, Thierry Rollet, Gérard Porcher et Richard Taillefer.
Le Salon du livre de Paris 2013 accueillait cette année plus de 190 000 visiteurs. Si Barcelone et les lettres roumaines étaient à l?honneur, ce sont également le numérique et ses enjeux qui auront retenu l?attention des visiteurs et motivé les débats : innovation, diffusion, évolution des pratiques et nouveaux usages? de l?innovation à l?évaluation, retour sur cet évènement à travers les regards croisés de plusieurs contributeurs? Des contributions qui soulignent le faible attrait des visiteurs professionnels pour les sujets traditionnels qui, hier encore, les faisaient se presser entre les stands, au profit des restitutions sur ce que sera le futur de l?édition et de la lecture dans un contexte où les grands éditeurs eux-mêmes ont renoncé à présenter toute la variété de leur offre imprimée.
Cet événement fut un autre succès pour les Éditions Dédicaces et leurs auteurs. le plaisir et la joie ont régné parmi les participants qui ont eu la chance de rencontrer les visiteurs du salon et d?ouvrir la discussion avec eux. Nous tenons à remercier chaleureusement notre auteur et collègue Richard Taillefer qui s?est occupé de la tenue de notre stand lors de cet événement littéraire international. Nous remercions aussi Directfrigo, Gérard Porcher et Pascal Renaudineau d?avoir filmé l?événement. Nous vous invitons maintenant à regarder cette vidéo intégrale dans laquelle vous pourrez entendre plusieurs de nos auteurs en entrevue...
+ Lire la suite
autres livres classés : réécritureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
299 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre