AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B088M9B4LT
130 pages
Éditeur : Librinova (19/06/2020)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Depuis un demi-siècle, un étrange phénomène accable une petite île aux confins de la Bretagne : au lieu de mourir en paix, ses habitants plongent tous dans un inexplicable coma.
La raison de cette anomalie est enfouie dans la mémoire effilochée du vieux capitaine Kerjean, qui vit seul dans son manoir en compagnie d’Anaël, son fidèle majordome.
Flore, jeune médecin du continent venue lui rendre visite, parviendra-t-elle à faire renaître en lui le souven... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Maplumedepaon
  23 juillet 2020
Venez vous laisser conter le mystère de l'île au Bois Dormant.
Une île de Bretagne où depuis plus de 50 ans, les habitants ne meurent plus mais tombent dans un profond coma.
L'Ankou, le passeur d'âmes vers l'au-delà ne vient plus récupérer leurs âmes, les condamnant à rester emprisonnées dans des corps léthargiques.
Le début de cette malédiction coïncide avec l'arrivée d'un cirque exceptionnel et majestueux le Grand Barouf sur l'île au début des années 60.
Quelle est cette malédiction qui s'est abattue sur les habitants de l'île ? le seul à connaître la clé du mystère est Tristan Kerjean, capitaine de la Marine à la retraite, vivant seul dans son grand manoir en compagnie d'Anaël, fidèle serviteur de la famille sur qui les années semblent glisser sans prise.
Mais malheureusement Tristan a perdu la mémoire.
Lorsqu'une jeune médecin débarque du continent pour visiter le vieux Kerjean, il se pourrait bien que sans le savoir, la belle Flore aide le vieil homme à soulever le voile sur ce mystère.
Ce roman aurait pu, mérite d'être un coup de coeur, voir même un fabuleux coup de coeur.

J'ai vraiment adoré l'univers créé par l'auteur, je me suis immergée dans cette histoire tellement fabuleuse et dans l'imaginaire fantastique de l'auteur.
L'histoire est un petit bijou teinté d'originalité.
Le roman est très visuel, on en ressort avec des images plein la tête.
Dans ce roman, « On est à la frontière du rêve où tout est possible. » et c'est ce que j'ai adoré, je me suis laissée embarqué par l'auteur dans son univers merveilleux.
A travers les lignes, on perçoit la diversité culturelle de l'auteur, et surtout la richesse de celle-ci.
J'ai apprécié les références mythologiques (celtique, grecque), littéraires, artistiques, mais très bizarrement et alors même qu'elles sont liées à l'essence même de l'histoire, je n'ai pas aimé les citations de textes de chansons qui m'ont enlevé un peu de la magie et de la féérie des mots de l'auteur qui, je trouve, se suffisent amplement à eux-mêmes. Je suis parfois terriblement paradoxale, mais j'aurais préféré une playlist suggérée par l'auteur pour accompagner la lecture, que des insertions dans le corps du roman.
C'est aussi le style parfois inégal qui est venu contrarié ma lecture. Certains passages sont d'une fluidité enchanteresse et vous entraînent, et puis d'un coup il y a un passage très court, mais dans lequel on a l'impression que l'auteur a voulu mettre dans une même phrase tous les mots qu'il aime, mais ça ne « match » pas, en tout cas pas dans ma tête, c'est dommage.
« Au-delà de cette forêt montaient des laminaires géantes qui ondulaient, lascives, telles des cirrus serpentant dans le ciel marin jusqu'au firmament inaccessible des mille paillettes lunaires. »
C'est beau, c'est poétique, mais c'est un peu too much pour moi.
Est ce lié à une déformation professionnelle de l'auteur, mais parfois j'ai manqué de transition, de liant, d'introduction, de remise en situation… Ce qui ne poserait aucun souci dans un film où tous les éléments visuels sont là pour nous aiguiller et nous raccrocher à l'histoire d'un coup d'oeil, est un petit peu plus regrettable dans un roman où l'on va mettre quelques lignes ou plus à retomber sur nos pattes et à retrouver le fil de sa lecture.
Il y a des moments où j'en aurais voulu plus, plus de détails, plus de descriptions, plus d'approfondissements... le passage du ballet sous marin par exemple est d'une densité et d'une profondeur qui vous emporte dans les abysses en apnée, mais lorsque j'ai retrouvé mon souffle j'aurais voulu en savourer plus, tellement j'y étais bien dans ces profondeurs. J'aurais aimé en savoir plus sur certains personnages, notamment celui de Flore. Quand je vous dit que je suis paradoxale
Thierry Brunello écrit « pour explorer le temps, mille émotions, et dix mille vies. »
C'est exact, car il y a tout ça dans Un jour tu verras, tout ce que j'aime, et même davantage, moi j'y ai trouvé des légendes extraordinaires, du suspens, de la romance magique, des émotions, de la douceur, de la poésie, des personnages incroyables, et surtout la vie, l'amour et la mort ce trio indissociable sur lequel tout repose et reposera toujours.
Mon personnage préféré, Zoran al Barouf (déjà il a un nom exceptionnel) pourrait être le héros d'une saga à lui tout seul, je dis ça je dis rien.
Merci sincèrement pour cette histoire, qui m'a fait rêver, voyager, m'a émue , m'a transporté et surtout qui continue à me suivre encore maintenant, et qui nourrit mon imagination de mille et un possibles.
En résumé, un roman qui certes recèle quelques défauts, mais dont la qualité et l'originalité de l'histoire vous les feront oublier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MilleetunepagesLM
  19 mars 2021
Le commentaire de Carole :
Une couverture qui laisse présager qu'on ne va pas s'ennuyer et je ne me suis pas trompée. Un mystère plane sur l'île de Kirouec, les gens se retrouvent dans le coma et ne meurt jamais. le seul qui pourrait éclaircir ce phénomène rare est probablement le capitaine Tristan Kerjean. Nous sommes donc en 1974 le mariage de Tristan aura lieu très bientôt avec la charmante Morgane, les préparatifs vont bon train et tout est en place pour une merveilleuse journée. Arrive un dénommé Zoran al Barouf, directeur de cirque qui demande la permission d'utiliser le terrain ou devait avoir lieu la noce pour installer son cirque pour une journée. La décision ne fait pas l'unanimité, mais on décide tout de même qu'il y aura une noce et en même temps le cirque. Alors que le spectacle commence, vous devinez bien que rien ne se passe comme prévue. Passons maintenant à l'an 2018 Flore, une jeune médecin, arrive au château pour un bilan de santé à Tristan Kerjean, sa rencontre avec le majordome Anaël l'étonne, c'est un personnage sans âge, mais il y a plus que ça qui la surprends. Est-elle dans un château hantée ou bien est-ce que se sont des mauvais rêves qu'elle fait, elle se pose la question. Dans l'histoire, nous irons en alternance entre le passé et le présent. C'est du fantastique avec un soupçon de romance que l'auteur a su bien mixer. Les personnages sont originaux, tels que la voyante, non-voyante et que dire d'Ankou, le passeur d'âme qui est en arrêt de travail, ils sont tous colorés et attachants. Vous aimez le fantastique, vous ne serez pas déçu de découvrir pourquoi les gens ne meurent pas sur l'île de Kirouec.
Lien : https://lesmilleetunlivreslm..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Melaniedesforges
  06 janvier 2021
Un conte à la Andersen
Pas déçue du tout ! Cette première impression était bien la bonne. on n'est pas du tout sur un schéma roman « classique », en fait, on n'est pas sur un roman, à mes yeux (et c'est un compliment, je tiens à le préciser). C'est vraiment un conte que t'offre l'auteur. Mais attention ! Ce n'est pas une version pour enfant, loin de là. Si tu as lu les contes d'Andersen, (les vrais et non ceux édulcorés qu'on connait…) tu sais qu'un conte peut être sombre. Très sombre. Et je me demande d'ailleurs comment cela peut être lu à un enfant sans le traumatiser.
Je te spoile un peu, mais dans la version originale, la Petite Sirène a l'impression de marcher sur des lames de couteaux à chaque pas (ce qui n'est déjà pas jojo), mais en plus de ça le Prince finit par en épouser une autre et terrassée par le chagrin, la Petite Sirène renonce à le tuer et se jette plutôt dans la mer, se transformant alors en écume… Ouais, c'est pas vraiment la même fin que Disney.
Eh bien, c'est ce genre de conte que te présente l'auteur. On est sur quelque chose d'assez sombre, mais que l'on adore justement ! le récit alterne entre le moment présent et les souvenirs du vieux capitaine ce qui augmente d'autant plus le côté légende. On se laisse porter par le récit et on passe vraiment de moments poétiques, au frisson, en passant par la romance. Tout est très bien équilibré.
(Suite de ma chronique sur mon site : https://www.melaniedesforgesauteur.com/2020/12/11/un-jour-tu-verras/)
Lien : https://www.melaniedesforges..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Tassedetheetpiledelivres
  26 juillet 2020
Cette fable onirique est un véritable coup de coeur. L'auteur entremêle folklore breton, créatures de cirque, amour et vengeance avec une très grande habilité.
Lien : https://tassedetheetpiledeli..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MaplumedepaonMaplumedepaon   21 juillet 2020
Mais l'esprit humain a ceci de surprenant que la curiosité se joue parfois de la frayeur. Quand on croit que l'on a rien à craindre, que le rêve n'est qu'une illusion, une aventure sans danger, on se surprend à vouloir le prolonger, à couler quelques mètres de plus, à grappiller des secondes, si bien qu'au fil du temps le cauchemar s'étire.
Commenter  J’apprécie          10
MaplumedepaonMaplumedepaon   21 juillet 2020
Dans le silence, naquit une onde, grave, pénétrante, que seuls ceux qui ont plongé dans les abîmes connaissent. Car il s'agissait du chant profond de la mer, celui qui vous attire, qui vous berce, vous endort et vous emporte à jamais.
Commenter  J’apprécie          00
MaplumedepaonMaplumedepaon   21 juillet 2020
Sa clairvoyance sur ce monde est parfois déconcertante, souvent importune mais toujours opportune. Cette extrême lucidité se teinte d'humour, une ironie froide qui honore votre intelligence. Il y a tant de mystères en lui.
Commenter  J’apprécie          00
MaplumedepaonMaplumedepaon   21 juillet 2020
La couleur de ma peau vous joue des tours, Mademoiselle. Vous qui avez de l'instruction devriez savoir que le premier humain répertorié sur cette terre était noir, et que de fait, son origine est universelle.
Commenter  J’apprécie          00
MaplumedepaonMaplumedepaon   21 juillet 2020
Au-delà de cette forêt montaient des laminaires géantes qui ondulaient, lascives, telles des cirrus serpentant dans le ciel marin jusqu'au firmament inaccessible des mille paillettes lunaires.
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Thierry Brunello (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Amélie Nothomb en titres

Hygiène de ...

l'endormi
l'assassin
l'anodin
l'ennemi

10 questions
519 lecteurs ont répondu
Thème : Amélie NothombCréer un quiz sur ce livre