AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2332759034
Éditeur : Edilivre-Aparis (21/08/2014)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Laurie vit avec son grand-père dans le Colorado. Un jour, elle est kidnappée par un inconnu qui s'avère être son frère. Elle part alors à l’aventure, sur les traces de ses origines et traverse les Etats-Unis pour retrouver une famille dont elle ignore tout et qu'elle devra apprendre à connaître et à aimer…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
PetiteBiblio4
  14 décembre 2017
J'ai de suite accrochée à notre héroïne, Laurie. Elle a tout pour plaire d'ailleurs ! Après avoir découvert une nouvelle, disons-le bouleversante, elle se reprend et tente de comprendre son histoire. Elle va peu à peu découvrir de nombreuses choses, mais le plus important, elle se découvrira elle-même ! C'est une magnifique histoire, très bien portée par la plume de Marie-Helene Carpi. N'oublions pas que la recherche d'identité est un sujet lourd et parfois compliqué, mais ici cela est fait tellement fluidement, qu'on se retrouve surpris à chaque nouvelle page!
Grant, est celui qui est chargé de “kidnapper” Laurie. Ils sont par la suite devenus très proches tout les deux (enfin, dès que Grant avoue la vérité sur sa famille à Laurie) et deviennent rapidement inséparable. Bon, comme on pourra rapidement le deviner, Grant, ressentira des sentiments ambiguë pour cette soeur qu'il rencontre 22 ans trop tard, et ça semble être réciproque. Par la suite on apprendra que Grant a été adopté par Richard et Samatha (youhou, ils ne sont donc pas liés par le sang), alors forcément, on se demande si il vont assumer leurs sentiments. Bon, et entre-temps, elle se met à sortir avec Mack. Mack qui ressemble plus à un frère que Grant (et Grant qui ressemble plus à un potentiel petit copain) … C'est à s'y perdre ! Mais heureusement tout fini toujours par s'arranger ! Mais en attendant, triangle amoureux et jalousie sont de rigueur. Jusqu'à la fin, ou le choix est fait, et où l'on s'aperçoit qu'une seule issue était possible.
Evidemment, après avoir découvre la vérité, Laurie se met à douter de tout, même d'elle-même. Elle ne sait même plus si elle doit avoir confiance en Josh, son grand-père, qui l'a élevée. C'est tout à fait compréhensible, mais parfois j'ai envie de la secouer pour lui faire ouvrir les yeux ! D'un côté, elle a une famille, avec son grand-père et son meilleur ami, et de l'autre, un père, des frères et soeurs qui n'ont pas arrêtée de la chercher pendant 22 ans !
Mais, il est vrai qu'à sa place je n'aurais pas eu le courage dont elle fait preuve. Tantôt inquiète, tantôt heureuse, tantôt rebelle, tantôt énervée. Mais qui ne le serait pas à sa place ? Découvrir que toute sa vie est un mensonge doit vraiment être affreux pour elle, qui a passée 22 ans à pleurer un père mort (Josh lui avait dit que son propre fils mort à la guerre était son père).
Souvent, elle prendra la fuite (mentalement et physiquement), mais elle reviendra toujours, en esperant des reponses. Mais aussi et surtout puisqu'elle assume son rôle.
Petit bémol cependant, le fait que l'auteur alterne beaucoup entre les différents personnages dans les chapitres, m'ont souvent perdue, mais rapidement, je reprends le fil de la lecture. Disons qu'il me fallait juste le temps de comprendre que le point de vue avait changé !
J'ai trouvé aussi certains passages trop rapide, comme lorsque Mack rentre chez lui, et qu'une terrible nouvelle atteint Laurie. Pour ce passage, en fait, il s'agit plus d'un résumé des mois précédents, mais en même temps, avoir la description de tout cela aurait été bien trop lourd.
Mais pour moi, c'est vraiment une belle histoire qui traite de la recherche d'une identité perdue, et pour ma part, j'avais vraiment envie de tout comprendre comme Laurie !
Je pense que Marie-Helene Carpi mérite d'être connue non seulement pour cette histoire mais aussi, pour les futures si il y a ! Elle possède réellement une plume qui se doit d'être connue !
N'hésitez pas, lancez-vous!
Lien : http://unepetitebibliotheque..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Solivresse
  28 février 2018
Je tiens à remercier l'auteure, Marie-Hélène Carpi, et le site simplement.pro pour l'envoi de ce roman.
Nous y suivons Laurie, qui n'ayant jamais connu ses parents, vit avec son grand-père et un ami de celui-ci. Peu après son anniversaire, alors au volant de sa voiture, elle va se faire kidnapper par un inconnu, qui va l'emmener « retrouver sa véritable famille ».
Je n'ai pas aimé la façon dont l'auteure à structuré son récit. Dans un même chapitre, tous les personnages ont leur point de vue, et parlent à tour de rôle. Je m'explique ; sur une même page, en changeant simplement de paragraphe, le récit passe des pensées d'un personnage à un autre, ce qui n'a aucun sens ! Ou alors c'est une nouvelle manière d'écrire, mais à laquelle je n'adhère malheureusement pas...
De plus, toujours dans le même registre, l'auteure passe beaucoup trop vite sur des évènements trop importants ! Par exemple, sur une ligne, nous allons avoir « j'ai un accident », sur celle d'après « je suis sortie de l'hôpital » et encore celle d'après « je rentre à la police ». Ce qui fait qu'on a un peu de mal à suivre et à accrocher l'histoire...
Dès le premier chapitre, j'ai su que je ne pourrais pas m'attacher aux personnages. Encore une fois, des détails manquants, des descriptions trop succinctes. La personnalité de Laurie ne m'a pas du tout plu, petite fille riche qui se lamente, habituée à avoir ce qu'elle veut quand elle veut. le seul qui aurait pu me plaire et encore est le grand-père ! Mack est niais à souhait. Et la relation entre Laurie et son frère est malsaine et ne sert pas à grand-chose !
J'ai regretté d'avoir des éléments de l'histoire si vite. On apprend des choses dès le premier chapitre qui ne devrait pas être révélées si rapidement. Dans le résumé, on nous parle d'un inconnu, mais au vu des noms de familles donnés, on se doute un peu de qui est cet inconnu, ou du moins d'où il vient. Enfin, encore une fois, le suspens ne dure pas longtemps, puisque son identité nous est rapidement dévoilée !
Des évènements improbables (SPOIL : du genre donner une gifle à sa fille alors qu'on vient de la retrouver, après lui avoir dit qu'elle ne ferait jamais un métier comme celui-ci. Je crois rêver.), qui, comme tout passe trop vite, n'ont aucun sens. Pas de révélations magistrales, puisque comme je le disais, tout est dit d'avance. Pas non plus de scènes incroyables, pas d'émotions ressenties. Ah ! Et aussi une mentalité que je n'ai pas du tout appréciée !
Je suis sincèrement désolé de mon avis si négatif, mais puisqu'il faut chroniquer ce roman, je ne préfère pas mentir sur mon avis ! C'est donc une grosse déception pour ma part... Un roman niais, où tout est joué d'avance, avec une héroïne qui fait des caprices pour un oui ou pour un non, et qui ne procure aucune émotion. La couverture reflète parfaitement l'univers vous me direz !
Lien : http://solivresse.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MiAngeMiDemon
  22 janvier 2018
Je remercie l'auteure pour l'envoi de ce service presse.

J'aime bien la couverture du livre que j'ai reçu mais en regardant pour mettre les infos du livre j'ai vu une autre couverture , la "complète" avec la voiture. Personnellement, je la trouve beaucoup plus belle, même si le liseré blanc donne du cachet à la mienne.




Le résumé m'a intriguée, pas forcément une romance comme j'en lis mais plus pour le coté "policier". Il n'y a pas vraiment d'enquête policière, plus des découvertes. La vie entière de Laurie étant basée sur des mensonges à part l'amour de celui ci envers elle.

Franchement, à sa place, je ne sais pas comment je réagirais. Et vous?

Concernant la romance, malgré le fait que le résumé n'en laisse pas présager, ce coté est quand même beaucoup présent et pas forcément comme on s'y attend.

On voyage aussi énormément, dans plusieurs villes dont l'architecture et les paysages sont bien décrits.

C'est le premier roman de l'auteure pourtant, on ne le dirait pas, sa plume est poétique, juste et sans fautes. Mon seul bémol concerne la longueur abominable des chapitres. le livre fait 203 pages et n'a "que" 6 chapitres. Ceux ci durent plus d'une cinquantaine de pages contre 4 à 10 dans un livre habituellement du coup, mes débuts on étés laborieux.

J'aime beaucoup Laurie, sa situation n'est pas facile, l'auteure à bien su retranscrire ses sentiments et surtout, elle s'est bien renseignée en amont sur les relations fraternelles des personnes qui se retrouvent après des années de séparations.

Du coté des hommes, mon coeur à souvent balancer entre Mack son petit ami non officiel et Grant, son frère "kidnappeur". L'un étant le parfait opposé de l'autre. Là ou Mack est sanguin, prompt à réagir, Grant à une façade lisse d'homme parfait.

La fin m'a surprise, je ne m'attendais pas du tout à ça. Je ne peux pas vraiment expliquer pourquoi sans spoiler, mais une petite phrase perdue au milieu du roman m'avait fait espérer une autre fin mais j'aime quand même celle ci, même si tout arrive trop vite à ce moment là .





Lien : https://labibliothequedemian..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Patricia1987
  23 février 2018
Je tiens tout d'abord à remercier Marie-Hélène Carpi de m'avoir fait parvenir son roman auto-édité via le site Simplement.pro. J'ai été dans un premier temps attiré par sa couverture et quand j'ai lu le résumé j'ai eu envie de découvrir l'histoire ainsi que la plume de son auteure. J'ai passé un bon moment de lecture.
Nous allons ici faire la connaissance, d'une jeune femme nommée Laurie, qui mène une existence paisible et heureuse avec son grand-père et son meilleur ami Mack. La période de son anniversaire est un moment très difficile pour elle à cause du déces de son père qu'elle n'a jamais connu. La seule famille qui lui reste sont donc Mack et son grand-père, qui sont pour elle de véritable piliers dans sa vie. Un jour, elle se fait kidnapper par un inconnu, il aurait des révélations à lui faire sur sa véritable famille. Laurie va alors se rendre compte que son grand-père n'était pas forcèment celui qu'elle croyait et va aller de découverte en découverte. Comment fera t'elle face à toute cette vérité? Sera t'elle rester elle même et ne pas se perdre en chemin?
La plume de Marie-Hélène Carpi est fluide et elle réussie nous faire ressentir des émotions contradictoires. Il n'y a qu'un seul bémol c'est au niveau du changement de point de vue des personnages, je ne sais pas si cela était du à la mise en page ou un changement trop brutal dans l'histoire mais parfois j'avoue avoir été un peu perdue mais j'ai rapidement réussi à reprendre le fil.
En conclusion, « Amère Vérité », m'aura fait passé un agréable moment de lecture, j'ai aimé me plonger dans ce roman qui traite de la recherche d'une identité perdue et on a envie de connaitre le fin mot de cette histoire mais les trops nombreux changement de points de vue au fil de ma lecture ne m'ont malheureusement pas aidé à m'attacher aux différents personnages. Malgré cela, Marie-Hélène Carpi a une plume qui mérite d'être connue et si vous aimez les romances melant une quête d'identité ce roman sera vous plaire.

Lien : https://leblogdepatricia.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pierrette73
  07 mars 2018
Je remercie l'auteur de m'avoir confié ce service de presse car la lecture de ce roman m'a fait passé un bon moment.
Ce livre offre un bon moment de détente au lecteur par le choix du thème et de l'environnement de l'héroïne : on voyage du Colorado aux plages de Californie même s'il manque d'éléments ou de descriptions concrètes des lieux, mais le lecteur situe bien le cadre. On imagine bien à partir de ce livre, le scénario télévisuel avec une ambiance des dynasties familiales semblables à certaines séries…
A ce dépaysement s'ajoute un contexte social et familial des protagonistes financièrement favorisés qui contribue à reposer un lecteur en quête d'évasion temporaire de ses soucis quotidiens sans être dupe d'une suggestion totalement idéalisée. le destin si particulier de l'héroïne sera malmené entre ses deux familles. L'originalité de cette destinée marque l'imagination fertile de l'auteur.

J'ai moins aimé :

L'immaturité de l'héroïne dessinée avec une spontanéité outrancière, trop « enfant gâtée » dans ses attitudes ; or je suppose que c'est le but recherché par l'auteur, mais cette tendance aurait dû être modérée car on a du mal à partager ses émotions. Les comportements et l'attitude des personnages (ex. La relation entre Grant et Laurie dérange) manquent de justesse à mon sens.
Les dialogues s'apparentent parfois à des tirades ou monologues et estompent la spontanéité pourtant nécessaire dans ce cas, où normalement ils apportent du rythme à la narration.
La taille des chapitres trop imposante mériterait de les diviser pour reposer le lecteur et mieux marquer les transitions dans le récit.
Lien : http://lesparolesenvolent.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   13 août 2016
La rue est une des meilleures écoles qui soit pour faire de toi un homme. Le système D était devenu ma devise, étant bien entendu que la seule personne sur qui je pouvais compter n'était autre que moi-même. Mes relations de cette époque n’étaient pas de celles que l’on présente à ses parents. Plus d’une fois j’ai franchi la ligne légale entre le bien et le mal. Mais je n’avais pas d’autre choix. Je devais vivre et même survivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 août 2016
Chaque fois que le destin l’avait placée devant des choix déterminants pour son avenir, elle était venue en référer à Nicolas…. Virtuellement.
Au fil du temps, il était devenu son talisman secret en quelque sorte. La protégeant par-delà la vie terrestre et la nébuleuse. Jamais elle n’avait pu se résoudre à sa disparition. Jamais !
L’absence lourde, sourde et cruelle de son père était une plaie vive de douleur au cœur de la vie de sa fille. Les années n’avaient en rien atténué le chagrin de la jeune femme. Au contraire ! Désormais cela faisait  partie entière  de son être. Toute sa vie elle vivrait avec pour unique compagnon cette douleur lancinante et présente. Le manque d’amour paternel serait sa croix. Chacun a sa propre croix à porter. La sienne avait un nom !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 août 2016
Je devais être âgé d’environ huit ans lorsque mon père a décidé de me rayer tout simplement de son existence. Il est parti sans laisser d’adresse.
Ce jour-là, mon existence à complètement chaviré. J’avais l’affreuse impression de n’être devenu aux yeux de mon père qu’une valise encombrante que l’on abandonne sur le quai d’une gare en panne de départs de trains.
Tous mes repères disparaissaient avec lui. J’étais devenu boiteux comme amputé d’une partie essentielle de mon être.
Heureusement ma mère a toujours été présente pour moi. Pourtant l’absence de mon père me causait une douleur vive. Sans lui, il me manquait une partie de mes racines. Ma vie n’avait plus de sens. J’étais pareil au chêne déraciné des légendes passées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 août 2016
Elle n’était pas une poupée de salon ayant en permanence besoin d’une présence masculine pour se sentir rassurée, bien au contraire ! Mack était bien placé pour le savoir. Seulement elle était trop fière pour admettre cette évidence considérée, selon ses propres critères, comme un signe de faiblesse. Foutaises que tout cela !
Chaque fois qu’elle avait du chagrin, où allait-elle chercher du réconfort ? Nulle part sinon sur l'épaule de son ami. Il répondait toujours présent lorsqu’elle avait besoin d’une épaule pour épancher ses chagrins…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pierrette73pierrette73   07 mars 2018
Les épreuves de la vie sont faites pour appréhender le côté positif des problèmes.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3584 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre