AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2865642755
Éditeur : Média 1000 (01/12/1988)

Note moyenne : 1.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
hellrick
  28 juin 2018
Dix ans se sont écoulés depuis l'apocalypse…Nul ne sait si ce sont les Russes, les Américains ou d'autres qui ont tirés les premiers et, aujourd'hui, tout le monde s'en fiche, le monde n'est plus qu'un amas de cendres…Dans la nouvelle capitale des USA quelques hommes tentent de reconstruire un semblant de civilisation. Un jour les militaires détectent d'étranges signaux dans un code indéchiffrable et manifestement non humain. Norton, le meilleur agent de ce monde à l'agonie, et son pilote chevronné, Robinson, partent explorer la zone dévastée.
Cinquième roman de la série, signé du pseudonyme collectif de Terence Corman, est le premier à ne pas être supervisé par Richard D. Nolane. le style s'en ressent d'ailleurs puisque le bouquin s'avère bien plus soft que les précédents. Si le tout débute par une scène d'horreur impressionnante la suite se montre timorée et verse dans les clichés de la SF de série B (ou Z) avec ces robots tueurs (les hommes d'acier du titre) devenus autonomes et capables de s'auto générer, capturant des humains pour greffer leur cerveau sur leur corps mécanique. Ces hybrides, proches des Daleks, visent évidemment à la conquête mondiale mais on besoin, pour cela, de leur « Mom », leur créatrice.
LES HOMMES D'ACIER constitue un petit roman de gare acceptable mais peu mémorable dans une veine post nuke déjà très fréquentée (notamment par la série littéraire LE SURVIVANT et tous les succédanés fauchés de « Mad Max » et autre « New York 1997 »). Mutants cannibales affamés, créatures également mutantes (ici des araignées des sables) qui attaquent les héros, robots détraqués, lien télépathique inexplicable entre une jeune fille et le fiston du principal protagoniste condamné à vivre sous une bulle d'atmosphère protégée,…
Rien de neuf, que du classique, saupoudré d'une touche d'humour (les robots se baptisent d'après des pièces de bagnoles et en réclament de nouvelles inlassablement en dépit de la destruction du monde) et d'une pincée de gore (mais finalement cet élément est très secondaire). L'érotisme, pour sa part, est absent…Bref, la série prend une autre direction après les premiers volumes beaucoup plus rentre-dedans qui s'inscrivaient dans la tradition de la collection « Gore ». Ici nous sommes plus volontiers sur le territoire du « Fleuve Noir anticipation ». Un bouquin surement vite écrit et tout aussi vite lu (en deux heures c'est bouclé). Pas désagréable mais aussitôt oublié.

Lien : http://hellrick.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : apocalypseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2647 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre