AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782012036499
304 pages
Éditeur : Hachette (03/02/2014)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 129 notes)
Résumé :
Après douze jours enfermés dans le supermarché, les survivants décident de se séparer. Alors que Dean préfère rester dans le magasin avec Astrid et les trois autres enfants, son frère Alex et le reste de la bande se risquent à sortir pour tenter d'atteindre l'aéroport de Denver avant le départ du dernier avion et retrouver leurs parents.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  12 avril 2016
J'avoue avoir été un peu décontenancée à la fin du premier tome en apprenant que nos deux frangins, Dean (le narrateur) et Alex avaient été séparés et je ne savais pas trop comment l'auteure poursuivrait avec ce second tome mais j'avoue qu'elle s'en est incroyablement bien sortie. D'un côté, il y a Alex, partie avec Niko (le chef), Jodie et quelques petits partis avec le bus afin de tenter de rallier l'aéroport de Denver et de l'autre, Dean restés avec Astrid, Chloé et les jumeaux dans le magasin. Qui dit deux groupes dit donc deux histoires et c'est la raison pour laquelle l'auteure a décidé d'attribuer un chapitre à chacun des deux frères afin que le lecteur puisse suivre les deux parcours de chacun en même temps. D'un côté, donc, l'espoir de rallier ce dit aéroport duquel partent des navettes en partance pour l'Alaska, zone contaminée, et de l'autre, le second groupe, le plus affecté en présence des produits chimiques qui se répandent dans l'air, qui tente désespérément de maintenir leur siège en l'état en attendant que les secours (si il en reste dans ce monde en proie à l'horreur et à la destruction) arrivent. de nombreux liens vont donc se créer dans ce second tome et pas seulement en raison de la situation tragique? L4amitié et le soutien vont de paire alors que certains masques tombent, permettant à chacun de dévoiler sa véritable nature !
Dean n'est pas en reste là-dedans, lui qui a toujours craqué pour la belle Astrid sans aucune chance de la conquérir un jour, va d'ailleurs être agréablement surpris !
Un roman dans lequel les hommes dévoilent leur véritable nature lorsque leur propre vie est en jeu. Dans ce monde-là, il n'y en a que pour soi mais certains vont faire preuve d'empathie et d'altruisme au-delà de tout ce qu'il est possible d'imaginer et de rêver ! Un second tome qui s'avère très prometteur encore une fois pour le troisième et dernier volet et une série que je ne peux donc que vous recommander !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
iz43
  19 mars 2018
Un 2ème tome très réussi.
On a dépassé le stade du "chouette on a un centre commercial rien que pour nous".
Nos ado et enfants se sont pris quelques bonnes claques dans la figure.
J'ai vraiment été surprise par l'idée que les produits toxiques réagissent différemment selon le groupe sanguin. Certains se couvrent de cloques alors que d'autres deviennent fous et se transforment en psychopathes.
Le groupe décide de se séparer. Certains restent au centre commercial dont mon personnage préféré Dean. Alors que d'autres tentent de rejoindre l'aéroport. Dans ce groupe il y a le frère de Dean, ALex, Niko le chef et Jodie et quelques petits.
On arrive à suivre les aventures de chaque groupe par une alternance de récits. Un coup on suit Dean et un autre coup on suit le groupe d'Alex par la voix d'Alex.
Ce tome est bourré d'actions et d'épreuves. Il n'y a aucun temps mort.
J'ai hâte de lire le tome 3.
Commenter  J’apprécie          172
Saiwhisper
  24 avril 2017
Dans cette suite, l'intrigue se déroule exactement où le premier tome a cessé : lorsque les adolescents se séparent. Afin de n'oublier personne, l'auteure alterne les points de vue à chaque chapitre : on passe d'un frère à l'autre. Il y a Alex, le plus jeune, qui est parti avec le bus et la moitié du groupe à la recherche de secours en direction de l'aéroport et Dean, l'aîné, qui est resté au centre commercial avec une poignée d'enfants afin de ne blesser personne à cause de leur groupe sanguin. Honnêtement, j'ai trouvé le rythme bien meilleur que le premier opus : quelles que soient les équipes, on ne s'ennuie pas. Chacun doit affronter des dangers, certes différents, mais qui mettent réellement leur vie en péril. Il n'y aucun temps mort et, qu'ils soient à l'intérieur du Greenway ou dehors, les rencontres sont nombreuses ! L'avancée de chaque groupe est donc très intéressante à suivre. le fait de scinder les rescapés est bien vu, car chaque équipe comporte ses faiblesses (jeunes enfants, blessés, groupes sanguins plus ou moins dangereux) et ses têtes pensantes. Globalement, j'apprécie plus ou moins chaque protagoniste sauf Astrid qui m'a un peu énervée à retourner sa veste en deux jours… Je suis tout de même curieuse de voir comment les choses vont avancer pour elle d'ici quelques mois…
Malgré le fait que j'ai passé un bon moment de lecture avec ces jeunes luttant pour leur survie, j'ai tout de même quelques regrets. le style d'écriture est toujours aussi simple et fluide, cependant il m'a encore fait serrer les dents : Emmy Laybourne donne la parole aux deux frangins qui sont des ados et parlent comme des ados… Ainsi, les phrases sont parfois mal construites ou très courtes. Ce n'est pas aussi frustrant que le tome un néanmoins, j'ai quand même tiqué sur quelques phrases de-ci de-là… Je trouve également que certaines situations sont résolues trop facilement… J'aurais souhaité voir les héros se démener davantage pour surmonter certaines épreuves. Ils ont beaucoup de chance… Par ailleurs, je pense que l'auteure aurait pu finir avec ce tome, quitte à laisser quelques questions irrésolues… Sans l'épilogue, ça aurait pu. Mais je dois surtout avouer que j'avais complètement oublié le personnage dont les survivants parlent à la fin du livre… Pourtant, il a été utile à plusieurs reprises ! Mais je dois avouer que je ne m'étais pas spécialement attaché à lui. Lorsqu'on a parlé de ce protagoniste, je me suis simplement dit « Ah, oui, il y a encore X dehors… Bof, pas grave ! ». J'achèterai quand même la suite une fois qu'elle sortira en version le Livre de Poche, toutefois ce n'est pas grâce au cliffhanger final, parce que ça a vraiment eu l'effet inverse sur moi, mais parce que j'ai aimé l'ambiance de ce récit post apo'.
Cette saga a ses petits défauts toutefois, elle reste très prenante. Ça se lit bien, il y a de l'action, du suspense, du danger et des morts et c'est une première approche avec le genre post-apocalyptique. À douze/quinze ans, j'aurais adoré lire cette série. Adulte, je suis également conquise même si je reconnais que cela fait très ado/young adult. Bref, un second tome efficace et dynamique qui surpasse son prédécesseur.

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          132
Analire
  20 février 2014
Vous souvenez-vous de mon bilan de fin d'année 2013 ? J'avais placé le premier tome de Seuls au monde en deuxième position dans mon classement principal des lectures effectuées au cours de l'année précédente. Autant vous dire que ce seconde tome était la principale lecture que j'attendais avec empressement. Un sentiment d'envie de poursuivre les tribulations effroyables des héros, mais aussi d'effroi quant à une possible déception, se sont emparés de mon être. Ne vous inquiétez pas, ces hésitations ont été de courte durée ; sitôt le livre reçu, j'avais déjà le nez plongé dedans.
Chose tout à fait agréable à l'ouverture du livre, un court résumé du volume précédent permettait à notre esprit de replonger dans l'intrigue délaissée quelques temps plus tôt, pour reconquérir au plus vite le fil de l'histoire.
Suite à ce court retour en arrière, l'haletant récit était désormais en droit de reprendre son horripilante traversée. Je vous rappelle en quelques brèves phrases les grandes lignes de l'histoire : l'Apocalypse plonge le monde entier, et particulièrement la vallée de Monument, dans le noir et le chaos le plus total. Une ribambelle de jeunes se sont réfugiés dans un centre commercial pour éviter les fumées toxiques qui s'étiolent et s'emparent du monde extérieur. Suite à une décision quelque peu ardue à prendre, ces adolescents-enfants ont décidés de se diviser en deux groupes : tandis que l'un reste en sécurité dans le magasin, l'autre s'empare d'un bus pour tenter de rallier l'aéroport de Denver, situé à plus d'une centaine de kilomètres...
Le ton est donné, Emmy Laybourne nous plonge in medias res dans le feu de l'action, rendant son roman beaucoup plus sombre que le tome précédent. Usant de descriptions à vous glacer le sang, à vous faire frissonner d'horreur ou à vous liquéfier de peur, elle relève le défi d'un roman noir à l'excès, d'un thriller post-apocalyptique, digne des grands maîtres du polar noir. Même si l'atmosphère générale ne détrône pas le grand maître Stephen King, une impression commune de suffocation, d'étouffement et d'emprisonnement dans une fumée dense et noire s'est fait ressentir dans le second tome de Dôme.
Outre cette terreur ascendante, l'excitation et l'empressement qu'on ressent envers l'histoire qui se déroule ne fait qu'ajouter au halètement d'impatience sur la finalité de l'action. Les personnages sont si attachants, l'action est omniprésente et l'atmosphère semble à la fois figé, mais accéléré ; tant de caractéristiques qui font de ce petit roman de 300 pages une partie de plaisir intense, bien trop courte, qu'on aimerait prolonger au maximum. Tout passe si vite...
L'union se ressert autour des personnages, qui commencement momentanément à perdre leurs attributions humaines au profit symptomatique de bestioles agressives, avides de sang, violentes à souhait. On perçoit plus nettement les enfants, non comme des hommes à part entière, mais plus comme une émission animée, simplistes, mais amplement réussis.
Grâce à de futiles termes, rédigés dans une langue à la portée de chacun, l'auteure arrive à faire passer maintes fortes émotions, toutes plus violentes, sanguinaires et horrifiantes les unes que les autres. le don du suspense et de l'action à retardement sont deux points forts d'Emmy Laybourne, que j'avais déjà pris plaisir à découvrir dans le premier tome de la saga.
Accrochez-vous bien, ce second tome décèle encore plus de terreur et d'actions que le premier. La fin est un appât efficace pour convaincre le lecteur de continuer à lire la suite de cette fabuleuse saga. J'en suis certaine, je serais de la partie... et aux premières loges !
En exclusivité, vous trouverez à la fin de ce roman une petite nouvelle, en rapport avec l'histoire (mais sans impact sur la continuité du récit), qui ravira les plus enthousiastes. Je vous conseille et re-conseille cette série ; une plume unique, ravissante, doublée d'originalité éclectique... un réel plaisir de lecture, une détente garantie, avec sa dose de frissons.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
Virginie94
  30 août 2014
On retrouve les héros du premier tome. Ils sont divisés en deux.
Un groupe est resté dans le magasin. J'ai eu peur que ce soit un peu réplétif par rapport au premier tome. Mais non, les choses vont plus loin. Dean et Astrid progressent dans leur histoire. le magasin se fait attaquer, les dangers sont nouveaux.
Un deuxième groupe est parti pour rejoindre Denver. On les suit avec un nouveau narrateur : Alex le frère de Dean. C'est intéressant de sortir du magasin et de découvrir une situation apocalyptique.
J'ai été étonnée par une telle violence dans un roman ado. Sans en dire trop, l'auteur n'hésite pas à tuer certains personnages.
Les héros sont vraiment attachants. Ils ont tous des failles, hésitent sur ce qu'il y a à faire. Ce les rends très humains et crédibles.
Bon, on peut souligner que certaines coïncidences sont un peu trop grosses, que les héros échappent à de grands dangers juste au dernier moment.
Mais je retiens surtout qu'on ne s'ennuie pas un instant. Comme on passe d'un groupe à l'autre, on est sans cesse en train de se demander ce qui va arriver à l'autre groupe. Bien sûr chaque fin de chapitre nous laisse sur du suspense. J'ai dévoré le roman.
Un petit point négatif : la nouvelle de Jack. Jack a quitté le magasin à la fin du premier tome et à la fin du tome deux, une nouvelle propose de suivre ce qui lui est arrivé après son départ. C'est une très bonne idée. Ca permet de comprendre un peu mieux Jack mais j'aurais voulu savoir ce qui lui arrive pendant tout le temps où il est hors du magasin pas pendant un jour ou deux. Je crois qu'il manque quelque chose. D'autant qu'il rencontre des personnages et qu'on voudrait savoir ce qu'ils deviennent.
Le roman propose une sorte de fin. J'étais contente que ca ne s'éternise pas plus et que les choses progressent. Mais il y a plein de choses qui ne sont pas réglées, des personnages encore en difficulté… et il y aura donc un tome trois que je lirai avec plaisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   20 avril 2017
Petit problème de maths :
Huit jeunes, ne pouvant être exposés à l'air extérieur plus de trente ou quarante secondes sans en subir d'horribles conséquences psychotiques, partent pour un voyage de cent dix kilomètres sur une autoroute sans visibilité, à bord d'un bus ayant survécu à un méga-orage de grêle qui a fini encastré dans les portes coulissantes d'un centre commercial Greenway. Ils risquent d'être attaqués ou retardés par une quantité inconnue d'obstacles (meurtriers et bandits affectés par des produits chimiques militaires, blocages routiers, etc.).
Calculez les chances que ces jeunes ont d'arriver à l'aéroport de Denver où, à ce qu'ils croient, ils seront sauvés.
Je sais, il vous manque des données pour calculer les probabilités comme il faut. Mais si vous connaissez tant soit peu les maths - ne seraient-ce que les principes de base des probas -, vous l'aurez compris : nos chances de réussite, elles puent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131
MyDiogeneClubMyDiogeneClub   19 juin 2014
Des fois, chez nous, un plomb sautait, et j’avais la trouille de descendre a la cave actionner l’interrupteur. J’avais peur parce qu’il y faisait noir et qu’il y avait des trucs, la-dedans. Des trucs qu’on ne voyait pas, mais qu’on sentait. Des boites aplaties, des vieux outils de papa, la tondeuse a gazon – rien d’effrayant en pleine lumière mais, rien qu’a les savoir embusqués la, je flippais. Je craignais tout le temps qu’un meurtrier soit tapi dans l’ombre, et qu’il me saute dessus, même si ca n’avait rien de logique.
Se rendre a la Meadow Flowers Mobile Home Community à pied, c’était comme descendre a la cave sans lumière, sauf que la, il pouvait vraiment y avoir un meurtrier tapi dans l’ombre.
C’était meme statistiquement probable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
clara35310clara35310   06 mai 2015
On ne s'est pas dit une seule seconde qu'il pouvait vouloir nous blouser ou nous enfermer. Vu comment il ne voulait pas nous aider à la base. Pourquoi aurait-il cherché à nous piéger ensuite?
Il était réglo.
Il avait beau être râleur et grognon, je lui ai fait confiance d'emblée. Les autres aussi, je pense.
Et on a eu raison.
Cet homme nous a sauvé la vie, il s'appelait Mario Scietto.
Commenter  J’apprécie          40
AnalireAnalire   18 février 2014
Souffrir, c'est bon ; la douleur se consume et te rend fort. Mais souffrir sans raison, laisse ça aux faibles.
Commenter  J’apprécie          150
AnalireAnalire   18 février 2014
Et vous savez quoi ? C'était bon, d'avoir une raison de se battre - en plus de la simple question de la survie.
Commenter  J’apprécie          80

Video de Emmy Laybourne (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmy Laybourne
Monument 14 by Emmy Laybourne - author video
autres livres classés : apocalypseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le quiz de seuls au monde par Carla

Qui est le personnage principal ?

Jeremy
Brayden
Dean
Josie

5 questions
34 lecteurs ont répondu
Thème : Seuls au monde, tome 1 de Emmy LaybourneCréer un quiz sur ce livre

.. ..