AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9780063005549
403 pages
Avon Books (06/10/2020)
3.67/5   61 notes
Résumé :
Et si vous viviez une histoire d'amour... avec votre idole ?

Acteur d'une série à succès, Marcus n'est pas une star comme les autres. Sous son image de playboy, il a plus d'un secret à cacher. Il se moque des ratés scénaristiques de la série dans laquelle il joue à travers des fanfics qu'il publie sous pseudonyme. Si quelqu'un découvrait son identité, c'en serait fini de sa carrière à Hollywood.

Amatrice de fanfic et de cosplay, April e... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,67

sur 61 notes

Quand on achète ce livre c ‘est évidemment pour se distraire et non pas pour se délecter d'une grande littérature ni pour découvrir une intrigue crevante de crédibilité . Oui mais quand même, il y a un minimum syndical, et faut que ce soit bien m'né pour parvenir à ce but . En fait de me distraire ce récit m'a plutôt considérablement agacée.

Les personnages ont plus souvent l'air d'avoir 15 ans que de graviter autour de la quarantaine, 1er écueil.

Ce n'est pas leur passion commune pour l'univers de la fanfic qui m'a dérangée, on a le droit ( pour ne pas dire le devoir?) d'entretenir une part de l'âme de sa jeunesse et de ne pas se tourner que vers les échecs ou le tricot passé l'âge de la puberté . Donc, non, ça ne m'a pas choquée outre mesure

Ce sont plutôt leurs réactions et leurs attitudes qui m'ont menée à cette impression.

Les deux personnages principaux apparaissent quand même d'une immaturité émotionnelle assez sidérante.

Que ce soit Marcus qui bégaie comme un ado complètement empoté pour ne pas dire attardé dès qu'il doit articuler trois mots au début de l'ouvrage ,ou April qui entretient avec sa mère des rapports qui me paraissent largement dépassés quand on a franchi l'âge de la vingtaine.

Le père d'April a effectivement l'air d'être un abruti arrogant qui méprise les « gros » , c'est April qui nous le dit, mais finalement on ne le voit quasiment pas dans l'histoire donc on n' a pas beaucoup à se mettre sous l'oeil pour étayer ce fait, même si le peu qu'on entraperçoit va dans ce sens, je ne le nie pas bien sûr.

Je veux simplement dire qu'on aurait aimé que le personnage qui suscite un tel mal être chez sa fille au point qu'elle coupe les ponts, soit un peu plus présent et développé, de manière à pouvoir, nous aussi, le détester encore plus fort et penser encore plus fort que c'est bien fait pour ce sale type.

C'est un exemple parmi d'autres dans ce récit peu approfondi qui peine à nous embarquer. C'est cependant me semble-t-il un peu plus creusé et subtil concernant la relation de Marcus à ses parents, et finalement c'est celui qui suscite le plus notre empathie, bien qu'il n'en fasse pas tout le cirque et le battage que nous inflige sa compagne avec ses propres géniteurs.

J'ai effectivement trouvé le personnage d'April extrêmement centré sur son nombril, et très, très, très intransigeante et exigeante , notamment avec ce pauvre Marcus qui s'en prend carrément plein la mouille.

April juge et arbitre sans nuances, ne laisse rien passer, et comme elle est toujours à l'affût de la moindre parole susceptible d'être discriminante à son égard, hé bien, disons que ce n'est pas facile facile de lui parler, moi, je trouve .

On aurait aimé un personnage un peu plus nuancé qui ne se pose pas d'emblée en victime potentielle face aux propos à venir de tout un chacun. Quelqu'un qui se remette un peu plus en question au lieu de systématiquement imputer la faute aux autres et à leur perception de son apparence .

Alors , oui, on a bien compris, elle est perturbée à juste titre par certaines expériences intimes précédentes, par sa mère qui la saoule avec ses menus allégés et ses suggestions vestimentaires, et par la société qui ne lui fait pas que des cadeaux , mais elle même n'en fait pas aux autres, et elle met quand même un peu beaucoup de temps à se rendre compte qu'elle n'est pas parfaite non plus .

Personnellement je trouve qu'elle a BEAUCOUP de chance de tomber sur un gars comme ce (trop) brave Marcus, et ma remarque n‘a évidemment rien à voir avec son surpoids, mais bel et bien avec son caractère qui m'a franchement irritée.

J'ai un peu plus apprécié le personnage de Marcus, parce que j'ai trouvé sa réflexion et ses sentiments très joliment dépeints par l'auteure, et que c ‘est ce qui m'a le plus charmée et même émue dans l'histoire .

Mais bon, Marcus est très caricatural aussi , et pour le coup, il en manque un peu, lui, de tempérament (à part au lit visiblement) ! C'est quand même le vrai béni-oui-oui de service : il comprend tout, il encaisse tout, il excuse tout, et se remet , lui, systématiquement en cause puisqu'il n ‘a de cesse de se battre douloureusement la coulpe à chaque coup de règle administré sur les doigts par son implacable chérie.

Il approuve aveuglément, la truffe humide et montrant des yeux _ fort beaux_ suppliants de cocker, la moindre parole, réaction, opinion ou coup de gueule de sa bien aimée .

Bref, il est d'une loyauté, d'un dévouement, d'une abnégation à toute épreuve, et, pardon, mais il tient quand même bien davantage du compagnon canin que de l'être humain . April n' aurait -elle pas mieux fait d'adopter un bon toutou ?

Mais, las, il a beau faire et tout faire (je n'ai toujours pas compris quel était son crime lors de leur visite chez les parents d'April) , même quand il éradique de son vocabulaire tout ce qui est fruit, légume ou salle de gym, bah on lui mène encore la vie dure .

Alors ça, j'ai trouvé que c'était complètement ridicule, pour ne pas dire insultant : J'imagine bien que ce n'est pas parce qu'on est gros qu'on ne supporte pas la vue ni l'évocation d'un fruit ou d'un légume , ou bien qu'on passe son temps comme April à se goinfrer de sucreries et de trucs gras, même si on a évidemment le droit comme tout le monde de se faire plaisir . C 'est quand même le comble de convoquer de tels clichés dans un roman qui se veut dénonciateur des préjugés liés à la grossophobie .

Le pauvre Marcus ne peut même pas évoquer un jus d'orange ou je ne sais plus trop quoi dans un petit déjeuner sans se faire aussitôt larguer , parce que, hein, April, on ne la lui fait pas, si on a l'outrecuidance d'évoquer devant elle une orange c ‘est forcément pour qu'elle devienne vegan ou qu'elle arrête de manger des beignets. Franchement…. !

Je n 'ai pas non plus été dévastée par cette infâme trahison dont elle a bien failli ne pas se remettre après avoir découvert le pot aux roses : Marcus ne lui a jamais dit qu'avant leur rencontre, il était , sous l'anonymat de son pseudo, son ami et confident intime sur le site de fanfic où elle se rend régulièrement pour écrire et correspondre avec les autres participants . Il le lui a d'abord dissimulé , au tout début de leur histoire, par souci de discrétion vis à vis de sa carrière ( en bref, célèbre acteur d'une série , il ne peut se dévoiler comme étant l'auteur de ses fictions et de ses posts qui révèlent sa désapprobation vis à vis de ce que font les scénaristes , au risque de se faire virer ) et par crainte d'une indiscrétion de la part d'April qui aurait pu lui faire perdre sa place. Puis, le temps passant , il n'osait plus lui avouer qu'il le lui avait caché _ et comme on le comprend !_ surtout qu' il avait disparu du site après avoir débuté leur relation, ne voulant pas poursuivre un double jeu, et sacrifiant son propre bonheur d'écrire, ce qui est tout à son honneur d'ailleurs. Mais sa " disparition" subite du monde de la fanfic avait provoqué un grand désarroi chez April, qui avait émis le voeu de le rencontrer, sachant qu' elle avait quand même un petit béguin _ ça ne la dérangeait pas visiblement de son côté de cacher cela au vrai Marcus_

Ne sachant pas que cet ami virtuel et Marcus ne faisaient qu'un en réalité, elle avait été très blessée qu'il ignore sa demande et disparaisse des écrans radar , pensant qu'il fuyait la rencontre en raison de son embonpoint . Vous me suivez ?

Bref, April, une fois enfin au fait , ne le supporte pas . Elle se sent affreusement trahie au point de penser ne jamais pouvoir pardonner à Marcus de lui avoir caché cela, et elle met une fois de plus un terme à leur relation ( mais nous, on n ‘y croit pas, donc on ne souffre pas trop du suspens...) Sauf qu'elle oublie aussi bien vite, qu'elle même, au tout début du roman et avant qu'elle ne change d'emploi, faisait des pieds et des mains pour que personne ne la soupçonne d'être l'auteure de ce qu'elle écrivait sur le site, justement par peur de perdre son job. Par exemple .

Enfin bon, voilà . Moi je ne l'ai pas trouvée très sympa, April .

Pour ce qui est de la forme, j'ai _ vraiment_ eu du mal avec les passages évoquant les échanges et les productions "littéraires" d' April et des participants du forum de fanfic, qui sont régulièrement insérés entre les autres chapitres . Je les ai d'abord survolés pour ensuite totalement faire l'impasse sur la plupart des suivants .

J'ai notamment beaucoup bloqué sur les écrits très crus et complètement hallucinants d'April et de ses pairs, qui dans leurs fictions semblent être carrément obsédés par l'idée de flanquer des godes dans tous les orifices de leurs personnages, et notamment de ce pauvre Cupidon.

Bah oui, je vous le livre tel quel, moi aussi ça m'a sidérée et laissée complètement sur le cul (que j'ai gardé bien serré posé sur ma chaise, vu l'ambiance débridée ) .

Quand on pense que , vers la fin du livre, April est promue par ses lecteurs comme étant la meilleure autrice érotico/pornographique du site, bah, ça vous laisse pareillement échoué sur le derrière, quand même .

Il y a aussi pas mal de scènes très « hot » relatant les ébats torrides d'April et de Marcus, sans godes, c ‘est pas plus mal .

Et Marcus se tripote beaucoup ….les cheveux , tout au long du récit . Apparemment il est très préoccupé par ses cheveux . ( Et il aime aussi beaucoup ceux d'April) . Il y a un certain nombre de passages consacrés aux tripotages capillaires, ou à la hair care routine de Marcus.

Son péché mignon .

Au final, quand je me relis, je me demande quand même comment je suis arrivée au bout de cette histoire ? Bon, à part les chapitres fanfics, c'est pas mal écrit.

Voilà voilà .

Commenter  J’apprécie          00

Ancienne grosse moi-même, quand je vois une romance et plus largement un roman qui fait le choix de choisir une héroïne de forte corpulence, ça m'intéresse. Je suis toujours curieuse de voir le traitement qu'on leur réserve et j'ai toujours l'espoir d'avoir une vraie belle histoire dénonçant la grossophobie ambiante de notre société mais sans en faire trop non plus. J'ai eu cela ici avec en prime une bien jolie histoire d'amour totalement improbable mais charmante.

D'entrée, j'étais à fond dans le concept de suivre un duo de héros qui écrivaient des fanfictions sur un roman et une série ayant un rapport avec la mythologie grecque. Premier point très positif ici. J'avoue que le fait que l'une soit une géologue anonyme dans la vie et l'autre un acteur à succès a ajouté à mon intérêt. Quand en plus est venu se surajouter qu'April était en surpoids et Marcus complexé par sa dyslexie et la société des apparences dans laquelle il vit qui ne voyait en lui qu'une belle gueule, ce fut génial.

J'ai adoré les thématiques de cette romance. C'était beau de voir April essayait de faire comprendre aux autres qu'elle s'aime telle qu'elle est et que ce n'est pas une tare, ni un poids, d'être grosse. C'était émouvant de voir Marcus lutter contre sa timidité et ses complexes liés, eux, à son intellect et à l'image d'un beau gosse idiot qu'il renvoyait. C'était un travail très intéressant et globalement très bien fait à part un où deux moments où April est pour moi allée trop loin dans les reproches qu'elle fait aux autres, alors que l'écriture de Marcus a été bien plus juste.

Par contre, même si ce sont deux beaux personnages auxquels j'ai accroché, j'ai eu plus de mal avec leur romance pour plusieurs raisons. Celles-ci d'abord démarre trop vite et est peu crédible au début à mon goût. En effet, ils se rencontrent parce qu'April se fait attaquer en raison de son physique sur les réseaux sociaux et Marcus vient la défendre, l'invite à dîner et craque direct. Bof bof. Après un premier flop bien vite surmonté, ils se mettent aussi à passer beaucoup de temps ensemble très vite, trop vite, pour que ça soit crédible pour moi. J'ai eu l'impression que l'autrice forçait un peu trop le trait pour montrer que c'était vraiment trop chouette qu'un acteur aussi beau et bien fichu que Marcus craque pour April. Bof bof.

Cependant, je dois reconnaitre que j'ai quand même craqué pour leur relation où Marcus a une attitude très saine vis-à-vis du poids de sa compagne dont il se contrefiche et à l'inverse qu'il apprécie beaucoup les rondeurs sensuelles de celle-ci, notamment lorsque son désir prend le dessus et ça arrive souvent. Les scènes de sexe sont ainsi totalement libérée et jamais il n'y a un mot de trop en raison des rondeurs de l'héroïne, au contraire, elles sont célébrées !

Malheureusement, une autre épine dans le pied est arrivée dans leur relation : leur carrière respective cachée d'auteur de fanfic. Marcus a beau être acteur, insatisfait de sa série, il écrit aussi des fanfics de celle-ci plus proche de ce qu'il souhaiterait. Sur le même forum, sans le savoir, April fait de même car elle adore les personnages, notamment l'une à laquelle elle s'identifie et qui a été gâchée dans la série. Ils deviennent par ce biais de très grands amis, qui peuvent se confier l'un à l'autre. Mais quand débute leur relation, Marcus comprend très vite qui elle est sur le net, mais pas elle, et il lui cache leur autre relation virtuelle presque tout du long de leur relation IRL. Je n'ai pas du tout aimé cela. Je n'aime pas la tromperie et les excuses que l'autrice invoque derrière ne m'ont pas vraiment convaincue.

Il y a cependant grâce à cela un traitement fort intéressant de l'univers des fanfictions, des fandoms en général et du cosplay également, ainsi que des séries adaptant des romans à succès. On croirait d'ailleurs ici lire une critique à peine déguisée de l'adaptation en série TV de Game of Thrones, où comme ici quand la série suivait les romans elle était excellente, puis elle est devenue banale voir médiocre dès qu'elle a été livrée à elle-même. le parallèle était assez évident pour moi. Mais pour revenir au roman, c'était intéressant de voir le traitement fait aux acteurs qui étaient priés de se taire par la menace des scénaristes et qui craignaient la moindre parole, le moindre écrit. C'était aussi intéressant de voir abordé l'image que projettent les dits acteurs et la différence avec leur caractère IRL, le poids des médias dans la construction de cette image, etc. Et là, j'ai trouvé les propos assez juste.

Ainsi, il y a du très bon et du moins bon dans Attention Spoiler, mais c'est une romance qui change car elle propose une belle romance en dehors des codes habituels avec des personnages aux corps et caractères différents de d'habitude. C'est touchant de lire une histoire body positive, qui traite également de dyslexie et évoque le milieu des fandoms et des séries tv. Alors même si la plume de l'autrice ne m'a pas entièrement convaincue et qu'il m'a manqué quelque chose, ce fut tout de même un très bon moment de lecture où je suis totalement tombée sous le charme de la fragilité et la bonté de Marcus.


Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          80

C'est un roman que j'ai souhaité lire car le résumé m'a interpellé, j'ai adoré l'idée de ces personnages de fiction se mêlant à d'autres de la réalité, de voir une fan rencontrer son idole. Je crois que c'est un peu un rêve que beaucoup ont du faire à un moment de leur vie ! On a tous été accroc à une série, au point de s'imaginer des tas de scénarios où l'on pourrait rencontrer celui qui incarne son personnage préféré. En général, ce sont les séries qui nous attirent alors car elles durent sur plusieurs années et nous « grandissons » avec les personnages. J'ai aimé l'idée de départ.

Dans cette romance, nous suivrons donc une héroïne, April, elle a 36 ans et elle exerce le métier de géologue. C'est une femme cultivée, intelligente et qui mène sa vie comme elle l'entend. Elle sépare son travail et sa passion, passion qui l'occupe énormément, elle passe ses soirées sur son ordinateur à assouvir ce besoin de vivre pleinement son intérêt accrue pour la fanfiction autour d'une série. Marcus quand à lui est acteur de cette série qu'aime tant April. Il a 40 ans et s'il a continué de jouer ce rôle dans cette série très connue, il sait aussi quelles en sont les faiblesses, mais il lui est difficile d'en parler. Ce milieu n'accepte que difficilement la critique et chacun doit rester à sa place, et la sienne est juste de jouer son rôle, un point c'est tout. C'est pourquoi, il écrit des fanfictions sur sa propre série, corrigeant ainsi les erreurs notamment sur le scénario de cette dernière. Il connait donc bien ce monde, et il apporte un regard assez intéressant sur ce qu'il s'y passe.

Leurs débuts se feront suite à la publication d'une photo sur twitter : April a pris une photo d'elle en cosplay qu'elle a partagé sur son compte qui marche plutôt bien, assumant ainsi ses formes car elle est très voluptueuse. Elle s'est alors attirée bien des commentaires et beaucoup sont désobligeants et portés sur son physique. On reconnait bien là les réseaux sociaux et l'amoncellement de jugements gratuits et souvent méchants envers des personnes qui n'ont pas un corps dans les « normes » que la société impose. le regard porté alors sur l'image de cette femme qui montre ses rondeurs et qui pense juste partager sa passion, va vite tourner au pugilat. Marcus va avoir vent de ces commentaires et il va alors intervenir sur cette publication pour faire taire les haters, sous son identité d'acteur. C'est ainsi qu'il va être amené à la rencontrer en vrai et commencera alors leur histoire.

Ce qui est assez intéressant aussi, c'est qu'ils se connaissent déjà de par leurs pseudos. En effet, Marcus en écrivant des fanfictions tait bien entendu son identité d'acteur, sinon il risquerait de perdre sa place, il se « cache » donc derrière un pseudo pour se faire plaisir. C'est ainsi qu'ils échangent virtuellement sur la fanfiction depuis un moment déjà, mais ça elle ne le sait pas ! Cela apporte une dimension supplémentaire, mais on notera aussi que le mensonge peut très vite s'installer et l'on sait que quand la vérité voit le jour, elle peut parfois causer bien des dégâts. La relation qui va naitre, se construit d'une bien belle façon, j'ai beaucoup aimé pouvoir les accompagner à chaque étape de cette histoire. Il y aura bien des obstacles à abattre, beaucoup d'ordre psychologique car tous deux ont un vécu individuel que l'on se doit de connaitre pour bien comprendre chacune de leur réaction. Il y a beaucoup de méfiance d'abord, on se doute bien qu'une femme plutôt forte aura du mal à croire qu'un acteur puisse s'intéresser à elle, puis il se passe aussi tant de choses liées à ce qu'ils vivent dans ce rapprochement.

J'ai été sensible à ce qu'ils ont pu ressentir l'un auprès de l'autre, avec ses débuts sans même pouvoir imaginer qu'il puisse se passer quelque chose à ces moments où en fin de compte, le rapprochement et l'attirance mutuelle fera naitre alors bien des moments partagés. Je crois que l'on aborde aussi des thématiques qui restent très proches des lectrices et ce sont là des sujets qui nous touchent. Être femme de nos jours n'est pas chose facile, et si la société véhicule une image de la femme assez erronée par rapport à la réalité, être différente reste difficile à vivre car les gens se permettent si facilement de juger gratuitement ! Les réseaux sociaux sont alors un accès facile pour se porter en juge de telle ou telle action des personnes qu'ils suivent.

L'auteure insère son histoire dans l'univers de la fanfiction, et si j'ai déjà eu l'occasion d'en lire, j'avoue que c'est toutefois un monde que je ne connais pas et c'est là que j'ai été sacrément déroutée car le récit regorge de références à cet univers, voir parfois un peu trop à mon goût. On dirait presque qu'elle ne s'adresse qu'aux initiés, j'ai été à de nombreux moments un peu perdue, n'ayant pas connaissance des codes employés dans ce monde, du coup, cela a quand même beaucoup pesé sur le reste du récit que j'ai lui, bien apprécié.

A la lecture de cette histoire, j'ai été étonnée de découvrir l'âge des protagonistes, plus proche de la quarantaine, alors que selon ce que je me suis représentée d'eux, je les imaginais plus jeunes. Cela m'a un peu déroutée, bon pas de trop non plus, mais selon leurs attitudes, leurs expériences ou encore leur façon de voir les choses, je ne leur aurai pas donné cet âge-là. Peut-être est-ce lié aussi à cet univers abordé qui font des adultes, des éternels enfants dans l'âme – remarque absolument pas désobligeante de ma part, étant pour ma part plutôt geek !

Une lecture en demi-teinte du coup, j'ai trouvé que les personnages étaient adorables et je les ai beaucoup aimé, tout comme leur histoire qui née d'une bonne intention, là-dessus je n'ai rien à redire, je me suis régalée de les suivre. Si on prenait que cette partie du roman, j'aurai pu avoir un coup de coeur pour eux, mais j'ai été sacrément gênée par cette omniprésence de la fanfiction, qui prend alors trop de place dans les pages du roman – pour moi. Il y a en effet tous les termes de cet univers, mais on a aussi l'impression d'être submergée par cette fanfiction dont ils parlent et qui prend parfois le pas sur la romance elle-même. On s'y perd, il y a beaucoup trop d'informations à mon goût. Je trouve vraiment dommage car je n'ai pas réussi à apprécier comme je l'aurai souhaité ma lecture à cause de cela. Il est difficile de se sentir complètement en harmonie avec une lecture lorsque l'on ne comprend pas une partie des termes employés, liés ici à l'univers proposé. Par contre, ceux qui sont fans de fanfictions et connaissent bien ce domaine ont du se régaler, et peut être qu'à d'autres, cela ne les aura pas gênés.


Lien : http://www.livresavie.com/at..
Commenter  J’apprécie          40

Quelle excellente lecture ! Si, au premier abord, j'ai eu du mal à rentrer dedans, j'ai tout simplement adoré la suite. C'est comme s'il m'avait fallu 5/6 chapitres pour me situer et comprendre les bases que l'autrice avait envie de poser. Car ensuite, elle m'a emportée dans ses thématiques, si justement traitées.⠀

"Attention Spoiler" est une histoire autour des préjugés, autour de l'apparence que l'on donne, mais également sur les failles de l'être humain, celles qu'on ne laisse entrevoir qu'à nos proches, qu'à ceux à qui on décide de faire véritablement confiance. On suit ici April et Marcus. Dans les faits, ils se connaissent depuis plus de deux ans, cachés derrière des pseudonymes, sur internet, où ils échangent autour de fanfictions sur leur série préférée...série dont Marcus interprète le rôle principal dans la vraie vie. 🙊 Et quand ils se rencontrent sans savoir qui ils sont, la réalité dépasse bien vite la fiction...⠀

La relation se développant entre les protagonistes m'a vraiment touchée ! Chacun est tellement loin du stéréotype auquel on pourrait s'attendre. Marcus est acteur, beau comme un Dieu, mais pourtant bien loin de ce qu'on pourrait attendre de lui. Idem pour April, dont les kilos en trop la poursuive depuis son plus jeune âge... Bien déterminée à être plus que ça, à être appréciée pour ce qu'elle est, je l'ai trouvée vraie, réaliste et elle a parfois mis à mal mon petit coeur, tant j'ai pu me retrouver en elle. le traitement de la romance rend la lecture addictive, et les non-dits donnent de la tension à l'ensemble ! ⠀

Vraiment un très bon roman, j'ai adoré !

Commenter  J’apprécie          80

J'ai tout de suite été séduite par la promesse atypique de cette comédie romantique. C'est donc les yeux fermés que je me suis lancée et si j'ai été séduite par certains aspects de cette lecture, d'autres m'ont profondément ennuyés. C'est donc un avis en demi teinte que je vais vous livrer.

April est une beauté hors norme, parce qu'elle a des rondeurs. Elle les assume pleinement mais ce n'est pas forcément le cas de son entourage. Quand elle poste une photo d'elle sur Twitter dans un costumes de sa série favorites, elle s'attire des commentaires haineux et grossophobes de la part des internautes. La star de la série, Marcus, prend alors sa défense et l'invite à dîner. Ce que ces deux personnages ignorent c'est qu'ils se connaissent déjà. Ils écrivent tous les deux des fanfictions autour de la série sous pseudonymes et sont devenus proches. Si Marcus va vite le savoir, April ignore tout de sa double identité…

J'aimerai commencer par aborder les points positifs de cette lecture avant de passer au négatif. J'ai beaucoup aimé les thématiques abordées par l'autrice. Des thématiques fortes et d'actualité qui donnent de la profondeur à cette intrigue. Avec deux personnages qui semblent n'avoir rien en commun, elle nous montre qu'il faut savoir voir au delà des apparences et dépasser ses préjugés. Les messages véhiculés sont forts et importants et je trouve maîtrisés. Ils apportent une vraie plus-value à ce roman qui serait sinon peut être un peu terne. Nous découvrons ainsi une femme toute en volupté, sensuelle et sexy mais surtout brillante et drôle. April respire la joie de vivre et à confiance en elle, même si ça n'a pas toujours été le cas. Elle casse les codes et les standards de la beauté classique fortement représentée en littérature et cela fait un bien fou. Elle n'a pas un physique parfait mais qui peut se targuer de l'avoir ? Marcus est à l'opposé d'April. Il rentre parfaitement dans le moule que la société nous impose. Il est riche, beau, célèbre et sexy mais perd de son intérêt quand il ouvre la bouche. du moins c'est la vision qu'à Avril de lui avant de le connaître réellement parce qu'elle va vite se rendre compte qu'il s'est volontairement créé ce rôle d'imbécile.

J'ai aimé la relation qui se noue entre eux. La romance est douce, addictive, émouvante mais également torride par moment. Certaines scènes sont explicites et rendent la romance plus épicée que ce à quoi je m'attendais. le passé douloureux et les histoires familiales de Marcus et April rendent leur histoire plus profonde qu'il n'y parait. Chacun va devoir faire face à ses démons pour avancer et s'ouvrir complètement à l'autre. J'avais vraiment hâte de voir leur relation évoluer et passer les obstacles. Il y a cependant un petit souci avec l'âge des protagonistes. L'autrice nous dit qu'ils ont 36 et 40 ans mais ils ont des réactions très puérils et sont assez immatures si bien que j'ai plutôt eu l'impression d'avoir affaire à des jeunes adultes. Cela n'est pas gênant en soi mais je n'ai pas compris pourquoi l'autrice voulait mettre en scène des personnages censés être plus murs sans aller au bout de son idée.

Maintenant que j'ai parlé de ce que j'ai aimé, il est temps d'aborder ce qui m'a dérangée et profondément ennuyée : l'univers de la fanfiction bien trop présent à mon goût. L'autrice a créé un réel contexte avec une série TV, des livres et des fanfictions qu'elle a intégré à son récit. Mais j'ai trouvé qu'il y avait trop de références à cet univers inventé de toute pièce et franchement je n'ai pas adhéré. Cela ne m'a absolument pas intéressée. Pire ces parties m'ont terriblement ennuyée si bien que j'ai fini par sauter ces passages qui pour moi n'apportent rien à l'intrigue à part de la confusion et des longueurs. Je préférai me concentrer sur la relation naissante entre Marcus et April.

Une comédie romantique aux nombreux messages mais au rythme trop inégal.


Lien : https://monjardinlitteraire...
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation

C'est toi qui m'attires. Parce que ce qui est caché, ce qui est vrai, est toujours plus intéressant et important à mes yeux que les apparences, les rôles qu'on joue.

Commenter  J’apprécie          50

Son corps tiède et voluptueux se lova contre le sien, abandonné, remplissant des vides dont il ignorait jusque-là l'existence.

Commenter  J’apprécie          40

Des millions de personnes savaient l'identifier sous les lumières éblouissantes d'un tapis rouge. Mais si elle le touchait ainsi suffisamment longtemps, peut-être qu'elle arriverait à le reconnaitre même dans le noir, simplement au toucher, d'une façon qui le rendait sien, unique.

Commenter  J’apprécie          00

Lavinie Is The Star : Quoi qu'en dise EvinieOTP, je suis fermement convaincue qu'on ne peut pas qualifier une fanfic de "combustion lente" s'ils niquent dans le premier chapitre.

Commenter  J’apprécie          00

Ensuite, comme il l'avait fait si souvent auparavant, il écrivait jusqu'à ce que la douleur qui lui déchirait la poitrine s'atténue.

Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : fanfictionVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4782 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre