AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782910030940
Éditeur : Gaïa (01/01/2001)
3/5   1 notes
Résumé :
L’espion en herbe est un inédit de Leif Davidsen, une courte nouvelle …A sept ans Tom se demande comment il a pu arriver un premier mai bien arrosé puisque son anniversaire tombe juste après le nouvel an et bien d'autres choses encore...

4e de couverture :
Il arrive souvent, au cours de soirées entre amis peut-être plus arrosées que de raison, que soit abordée une question philosophiquement incontournable : et toi, qu'est-ce que t'emporterait s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
genougenou   18 juin 2015
«Il ne parle guère, ce petit», dit le Douanier par une soirée claire ou le parfum des fleurs du sureau et des églantines envahissait tout.
«C'est vraiment un bon petit, répondit sa mère.
- Il te ressemble.
- Oui. Tout le monde le dit. Per tient de son père. »
Alors le Douanier soupira et Tom vit que sa mère prenait sa main, comme pour le consoler.
« Je ne sais pas ce qu'on devrait faire, dit sa mère.
- Je ne peux pas me résoudre a la quitter.
- Non. Bien sûr.
- Il faut que tu essaies de me comprendre.
- C'est ce que je fais. Seulement, je ne sais pas ce que, moi, je dois faire.
- Elle ne doit rien savoir. Elle ne le supporterait pas.
- Non. Bien sûr. »
Tom s'étira sur le transat et il ouvrit les yeux tout grands. Le Douanier retira sa main d'un air déroute. Le lendemain soir, il donna de l'argent a Tom pour qu'il aille au kiosque a glaces s'acheter un énorme eskimo et regarder la télévision avec les enfants des touristes allemands. Il y avait un film de cow-boys a la télé. Il n'y en avait presque jamais, et il avait la permission de rester jusqu'à la fin parce que c'étaient les grandes vacances et que la nuit ne tombait pas. Tom ne comprenait pas pourquoi ils n'allaient pas ensemble chez le Douanier pour regarder la télé chez lui, mais, bref, les grandes personnes se comportaient souvent si curieusement. Les Allemands, les enfants comme les grandes personnes, parlaient de manière bizarre. Mais c'étaient des gens pacifiques, pas du tout la race guerrière que disait son père. Tom ne comprenait pas un mot de ce qu'ils disaient, mais il aimait bien les drôles de sons étrangers qui leur sortaient de la bouche quand ils parlaient. C'était tout a fait différent du danois et différent aussi de la langue que parlaient les indiens et les cow-boys a la télé. Cette langue-la s'appelait l'anglais, disait Per qui n'arrêtait pas de dire allright a tout bout de champ. (p28)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
genougenou   18 juin 2015
Tom trouvait que les grandes personnes avaient une drôle d'odeur, forte et bonne. Ils ne sentaient pas mauvais, non, mais pas du tout comme les enfants. Ils sentaient presque tous la fumée de tabac, l'odeur de tabac des femmes était différente de celle des hommes. Plus mélangée, comme ce qu'elles se mettaient dans les cheveux quand elles se les frisaient. Leur odeur de tabac se mélangeait avec du parfum et ça la sucrait. Les hommes sentaient le tabac pour pipe..(p13)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
genougenou   14 septembre 2013
C'était compliqué avec les adultes. On ne savait jamais, avant l'avoir posée, si une question était idiote ou intelligente. (p35)
Commenter  J’apprécie          21
genougenou   18 juin 2015
Tom ne comprenait pas comment il avait pu arriver un premier mai bien arrosé puisque son anniversaire tombait juste après le nouvel an. (p14)
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : gaiaVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
125 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre