AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2954854901
Éditeur : Blind Symphonia Editions (01/06/2014)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Newport, New Hampshire, dans un futur proche. L’Enfer a désormais un nom. Autrefois si radieuse, la ville de Newport n’est maintenant plus que l’ombre d’elle-même ; une ombre grandissante, oppressante, dévorant tout sur son passage. Dans ce monde où corruption et tyrannie ont depuis longtemps pris le pas sur la démocratie, Ensaï tente de reconstruire sa vie malgré l’amnésie qui le ronge. Bientôt, de douloureuses marques apparaissent sur son corps, et d’étranges murm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
MelM
22 août 2014
17/20
Ensaï, catapulté sans aucun souvenir dans une ville hostile, le corps et l'esprit torturés par ce passé qui lui échappe, ce présent terrifiant où de jour en jour il se sent sombrer dans la douleur et la folie, ce futur si incertain. Chaque jour est un supplice auquel il tente d'échapper, sa chair et son âme tourmentées par des souvenirs enfouis qui tentent douloureusement de se frayer un chemin vers son esprit. Dans cette ville dans laquelle il n'est pas le bienvenu, Ensaï va voir sa vie changer. Mais pourra-t-il accepter les découvertes qu'il y fera?
Heather, à l'aube de sa nouvelle condition de guide de son Clan, dans les Dunes d'Ekkar, subit elle aussi une amnésie soudaine, fragilisant son esprit et l'emmenant à douter d'elle-même. Elle tentera par tous les moyens de faire renaître sa mémoire enfouie, tout en luttant contre la Guerre qui menace d'exploser au sein même de son Clan. Arrivera-t-elle à puiser en elle la force de se souvenir, afin de sauver son peuple?
Pandora Project est un roman qui sort vraiment de l'ordinaire, alliant un univers fantasy/fantastique dans lequel la magie possède une place privilégiée à un monde dystopique unique. Un univers dans lequel il faut prendre le temps de se plonger, qu'il faut apprendre à "apprivoiser", à comprendre et, par la suite, à aimer. Dès les premières pages, le lecteur est totalement immergé dans cet univers, duquel il ne sait rien, un univers vraiment très riche et unique qui sort vraiment de l'ordinaire et dans lequel on peut donc se sentir un peu perdu au départ. Heureusement, cette sensation n'est que passagère et une fois passées les incertitudes et autres petites incompréhensions, de plus grandes interrogations naissent dans l'esprit du lecteur et la curiosité joue alors un rôle important dans l'addictivité du roman. On prend extrêmement de plaisir à se plonger dans les pages de ce récit riche, magique et passionnant, l'envie d'en savoir plus grandit à fil des pages et ce roman se dévore assez rapidement.
Un autre des points forts de ce roman réside dans l'écriture de l'auteur. Yuna Minhaï Dekebat possède une plume très riche et néanmoins très poétique, très artistique. L'auteur utilise beaucoup de descriptions, que l'on peut parfois trouver un peu longues, mais qui sont néanmoins nécessaires à l'univers et qui permettent de se plonger entièrement dans celui-ci, de le comprendre et d'avoir au final l'impression de vivre aux côtés des personnages. Comme pour l'univers, une fois le (court) temps d'adaptation passé, la lecture de cette plume devient un vrai régal, les mots glissent presque tout seuls et les pages défilent sous nos mains. de plus, le choix d'utiliser la troisième personne pour la narration, bien qu'un peu déroutant pour moi au début, permet au l'auteur de passer de un personnage à l'auteur, de jongler et donc de donner un maximum d'informations au lecteur, et cela est au final très réussi et très intéressant. Autre point à soulever, l'auteur relève le défi de réussir à narrer aussi bien les scènes de combat, physique ou psychologique, que les scènes plus tendres, d'amitié par exemple.
Au fil des chapitres, nous apprenons donc à connaître les différents personnages. Ensaï, perdu, sans aucun souvenir, qui débarque dans une ville inconnue et hostile, et qui va néanmoins réapprendre à vivre et à faire confiance. C'est un personnage auquel je ne me suis attachée qu'au fil de la lecture, me paraissant un peu sauvage au début. Son combat pour la mémoire et sa douleur, lorsque celle-ci reprend vie, aussi bien physique qu'émotionnelle m'ont néanmoins touchée et je me suis sentie beaucoup plus proche de lui dans la seconde partie du roman. Au contraire d'Ensaï, je me suis très vite attachée à Heather, en quête elle aussi de certains de ses souvenirs, elle en possède néanmoins assez pour nous apporter des réponses et donc permettre au lecteur d'évoluer plus facilement avec elle au début. Au final, deux personnages très complexes et très approfondis, que j'ai beaucoup aimée et qui m'ont touchée par leurs combats, leur humanité et leurs caractères auxquels on peut s'identifier assez rapidement.
Au niveau des personnages secondaires, ils ne sont pas en reste, et sont eux aussi approfondis et desquels nous connaissons aussi quelques bribes de passé grâce à de nombreux et très intéressants flash-backs. Ienzo, un Newporter, un Exilé qui tente de survire par tous les moyens mais surtout un personnage au grand coeur qui sait voir le bien chez ceux qui doutent d'eux-mêmes. Un allié de poids pour nos personnages principaux, Ienzo est touchant et émouvant, un superbe personnage. Autre personnage que j'ai beaucoup aimé et que j'aurai aimé connaître plus en profondeur, il s'agit de Nate, un personnage dévoué à Heather, courageux et qui, comme tous les autres personnages secondaires, possède un rôle clé à jouer.
Un univers riche et passionnant mais aussi et surtout une histoire intrigante, menée d'une main de maître dès les premières pages. Énormément d'interrogations se bousculent dès le début du roman et rendent accro au roman. Les révélations, bien que certaines soient prévisibles, sont néanmoins très intéressantes et en accord avec l'esprit du roman. le genre fantasy magique prend de plus en plus de place au fil des pages et est très bien mis en place et exploité, avec les descriptions et les explications parfaites pour ne pas se sentir perdu mais au contraire immergé dans l'univers coloré et passionnant que nous livre l'auteur. le rythme de l'action s'accélère au fil de notre progression dans le récit, les rebondissements succèdent aux éblouissantes découvertes et sont toujours plus nombreux à l'approche de la fin du roman. L'ambiance devient plus sombre, plus oppressante et promet un final plein de retournements de situation.
La fin est grandiose, pleine de rebondissements, d'action, mais aussi de sentiments en tous genres. L'auteur n'hésite pas à faire des choix difficiles, aussi éprouvant pour le lecteur que pour les personnages. Une fin magistrale, qui remet en questions beaucoup des certitudes des personnages mais qui leur permet aussi d'entrevoir un avenir différent. Une fin qui, bien que dure par certains aspects, est aussi très belle et poignante. J'ai adoré cette fin qui m'a semblé presque apaisante.
Les +: l'univers riche et unique, l'écriture de l'auteur, l'histoire, les personnages, les rebondissements, le rythme de l'action, les interrogations,...
Les -: le temps d'adaptation nécessaire au début du roman
En conclusion, c'est un très bon roman que nous propose ici l'auteur, possédant un univers riche et passionnant, une histoire vraiment très intéressante et prenante, des personnages complexes et approfondis auxquels on s'attache assez rapidement. Une intrigue palpitante et au rythme s'accélérant au fil des pages, énormément d'interrogations, de découvertes, de retournements de situations mais aussi d'émotions, le tout porté admirablement bien par une plume profonde et artistique. Petit bémol vite oublié, le temps d'adaptation nécessaire à l'immersion dans le roman, heureusement le roman se révèle vite à la hauteur.
Lien : http://story-of-books.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Thalyssa
04 octobre 2014
L'histoire commence dans un aéroport, quelque part dans le futur. Nous y rencontrons Ensaï qui ne sait où aller... et qui ne sait d'ailleurs pas non plus ni d'où il vient, ni qui il est. Alors que la milice locale s'apprête à intervenir, Ienzo, simple habitant de Newport et parfait inconnu, va le prendre sous son aile. La ville est sous le contrôle d'un tyran qui identifie chaque citoyen comme du bétail et prend soin d'entretenir la misère la plus extrême. Ce climat d'insécurité lui permet de mieux dominer la ville, mais Ensaï ignore tout des règles régissant Newport et les événements tournent vite à la chasse à l'homme.
En parallèle, nous découvrons Heather, une jeune femme membre d'un clan nomade vivant dans le désert du Nevada. Choisie par son peuple, elle s'apprête à en prendre le commandement, mais elle doit faire face à une poignée de rebelles qui ont une toute autre conception de leur mode de vie. Car le clan d'Ekkar est maudit depuis des générations et chacun d'entre eux cohabite bon gré mal gré avec une créature fantastique. Une créature partageant ses pouvoirs avec son hôte et avec qui elle peut dialoguer. L'équilibre de cette symbiose n'est pas toujours facile à préserver et c'est de là qu'émergent toutes les divergences d'opinion.
Yuna Minhaï Dekebat alterne les points de vue et passe d'Ensaï à Heather au gré des chapitres. On ne sait pas ce qui les relie, ni même s'il existe une réelle relation entre eux. Dans la première moitié du roman, Ensaï lutte pour se souvenir tandis qu'Heather semble avoir tout sacrifié pour oublier un événement auquel elle ne parvenait pas à faire face. Malgré l'intérêt de ses prises de conscience, les déambulations d'Ensaï commençaient à devenir répétitives. Les premières grandes révélations sont donc arrivées juste à temps ! L'intrigue s'est enrichie et complexifiée et j'ai été agréablement surprise par ce roman dont je n'avais jamais entendu parler.
L'auteur se joue des genres : elle nous présente ainsi une femme forte à la volonté inébranlable et un homme en proie au doute qui préfère systématiquement s'en remettre à un tiers. le texte est dense et parsemé de descriptions détaillées. L'aspect visuel est tant soigné que je me serais parfois crue en pleine cinématique de jeux-vidéo RPG. Il reste néanmoins quelques tics de langage, comme ces phrases constituées d'un seul mot : « Colère. Rage. Désespoir. Soupir. ». Elles s'enchaînent par moment ; on les rencontre assez régulièrement et ce sont souvent les mêmes termes qui reviennent. Je trouve qu'elles n'apportent rien (les phrases d'avant comme d'après plantaient parfaitement le décor) et qu'elles ont plutôt tendance à casser le rythme lyrique de l'ensemble.
L'origine des créatures aurait peut-être valu d'être un peu plus approfondie, mais l'univers de Pandora Project n'en reste pas moins très bien dépeint. le dépaysement est total, que l'on voyage dans la grisaille de Newport ou dans l'aridité du désert d'Ekkar, et les rebondissements se font nombreux une fois la première moitié du roman dépassée. On ne voit pas défiler les 640 pages de cet ouvrage qui nous offre, en plus du spectacle, des thématiques variées comme les limites de l'amour et de l'amitié, le courage et l'acceptation de soi, la destinée et l'importance de parfois se battre contre elle pour choisir son propre chemin. L'auteur nous pousse également à réfléchir sur le seuil à ne pas franchir entre dévouement et sacrifice, ainsi que sur les notions de totalitarisme et de résistance : Newport subit quand elle aurait toutes les raisons de se rebeller tandis que du côté d'Heather, quelques égoïstes mettent en danger le clan tout entier.
Malgré ses petits défauts (mais qui peut se vanter d'avoir un jour atteint la perfection ?) et le titre obscur ne reflétant pas du tout le contenu, ce roman vaut clairement le détour ! L'auteur nous propose également une playlist mais ne pouvant lire que dans le calme, je n'ai pas pu tester cet aspect de Pandora Project. Je suis toujours sceptique quand on me parle d'auto-édition et du site My Major Company, mais Yuna Minhaï Dekebat m'a bluffée et a mis à mal les préjugés que je pouvais avoir en la matière. Une chose est sûre : je saurai garder un oeil sur ses prochains travaux !
Lien : https://dragonlyre.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Tari
12 septembre 2014
J'ai accepté la proposition de l'auteure parce que le résumé avait retenu mon attention, mais c'est sans attentes particulières que j'ai commencé la lecture. Et, preuve que les coups de coeur surviennent souvent là où on les attend le moins, j'ai adoré ce livre. Entièrement, totalement.
Le début de l'histoire nous place dans deux univers complètement différents : d'un côté, un paysage urbain, celui de Newport, une ville autrefois florissante mais aujourd'hui en pleine déchéance. Pour échapper au contrôle du gouverneur mégalomane, une vie souterraine où règne la loi du plus fort s'est développée. C'est dans ce décor que débarque Ensaï, notre premier protagoniste. Il n'a aucune idée de qui il est, d'où il vient, comme si sa vie avait débuté au moment où il a mis les pieds à Newport. Il va tenter de reconstituer son histoire, alors que des voix étrangères se font de plus en plus souvent entendre dans sa tête et que son propre corps commence à échapper à son contrôle.
De l'autre côté, nous sommes à Ekkar, un désert du Nevada où vit notre seconde héroïne, Heather. La jeune femme s'apprête à prendre la tête du clan de nomades dont elle fait partie, un clan depuis longtemps possédé par une forme de magie ancestrale qui pourrait bien causer sa perte. Tout comme Ensaï, Heather est aussi en proie à des problèmes de mémoire. Elle sent que quelque chose de très important dans son passé lui échappe, mais quoi ?
Unique. C'est le mot le plus approprié pour décrire ce livre, je pense. En effet, il est incomparable. Déjà, j'aurais bien du mal à le ranger dans un genre, puisqu'il mélange science-fiction, dystopie et fantasy. Un mélange assez étonnant mais parfaitement maîtrisé par l'auteure qui a su développer un univers riche et qui tient parfaitement la route, que ce soit du côté de Newport ou d'Ekkar. Alors forcément, développer à la fois un univers dystopique, un univers de fantasy avec sa propre mythologie et une intrigue qui relie les deux (parce que oui, ils sont liés, même si au premier abord rien ne semble plus différent), ça implique un certain nombre de passages narratifs et de descriptions. Mais je ne me suis jamais ennuyée pour autant. Ces passages sont bien dosés, et de toute façon, le style de l'auteure est tellement agréable qu'elle aurait bien pu écrire quelques centaines de pages en plus, j'aurais pris tout autant de plaisir à les lire, je pense. Et puis, l'action ne manque pas non plus, surtout vers la fin.
J'ai beaucoup aimé les personnages. Heather est celle à laquelle je me suis attachée le plus rapidement. J'ai aimé le dévouement de la jeune femme pour son clan, sa force mais également sa vulnérabilité quand elle cherche désespérément à retrouver le souvenir qui lui fait défaut. Il m'a fallu un peu plus de temps pour « apprivoiser » Ensaï, puisqu'au début j'étais tout autant perdue que lui, mais ça a fini par venir, petit à petit. J'ai été touchée par cet homme à qui tout échappe, y compris sa propre vie et son propre passé.
Cependant, mon personnage coup de coeur n'est pas l'un des deux protagonistes, mais un personnage secondaire : Ienzo, le Newporter qui recueille Ensaï à son arrivée et lui sert de guide dans son nouvel environnement, des plus hostiles. Ienzo m'a touchée pour son dévouement corps et âme à une cause qui ne le concerne finalement pas du tout, et parce que même s'il semble connaître Newport comme sa poche, il n'appartient en réalité nulle part. L'amitié qui lie les deux hommes est très forte, et vraiment très belle.
Ce qui rend l'expérience de la lecture de Pandora Project encore plus unique, c'est l'univers musical que l'auteure a associé à son roman. A chaque passage correspond une musique dont l'ambiance reflète tout à fait l'atmosphère de l'action en train de se dérouler dans le récit. Il m'arrive parfois de lire en musique, mais uniquement lorsque je suis dans un environnement bruyant et que je veux me créer une bulle hors du bruit ambiant, et j'écoute toujours les mêmes morceaux, sans aucun rapport avec ce que je suis en train de lire. Lire avec une playlist adaptée au roman était donc une première pour moi, et j'ai tout simplement adoré ça. La musique m'a incontestablement aidée à me plonger encore plus dans l'univers d'Ensaï, Ienzo et Heather et à vivre leurs actions encore plus intensément. Une expérience unique et une brillante initiative de la part de l'auteure.
En bref, Pandora Project est un coup de coeur inattendu, mais un très, très beau coup de coeur. Ca ne fait que quelques jours que je l'ai refermé, mais je sais déjà qu'il fera partie des livres dont je me souviendrai longtemps, qui resteront toujours quelque part avec moi. Je me ferai sans doute un plaisir de le relire dans quelques années.

Je vous le recommande si : J'ai envie de dire : je le recommande à tout le monde ! C'est assez difficile de donner une recommandation précisé étant donné que le livre ne ressemble à aucun autre... donc je vais vraiment le recommander à tout le monde. En tous cas, à tous ceux à qui le résumé parle.
Lien : http://i-read-therefore-i-am..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Sanguine
12 septembre 2014
Il y a quelque temps, j'ai été contactée par Yuna Minhaï Dikebat, elle souhaitait me faire découvrir son livre "Pandora project". Je me suis jetée sur le résumé proposé pour savoir de quoi il retourne. Et bien entendu, j'ai eu très envie de lire ce livre. J'ai donc accepté avec enthousiasme la proposition de Yuna et je la remercie chaleureusement pour sa confiance (et sa patience car ma chronique a trainé !!).

Newport, New Hampshire, dans un futur proche.
L'Enfer a désormais un nom. Autrefois si radieuse, la ville de Newport n'est maintenant plus que l'ombre d'elle-même ; une ombre grandissante, oppressante, dévorant tout sur son passage. Dans ce monde où corruption et tyrannie ont depuis longtemps pris le pas sur la démocratie, Ensaï tente de reconstruire sa vie malgré l'amnésie qui le ronge. Bientôt, de douloureuses marques apparaissent sur son corps, et d'étranges murmures le poussent peu à peu au bord de la folie. Des secrets trop longtemps enfouis semblent se battre pour refaire surface... Comment échapper à cette inexorable chute vers l'enfer qui lui tend les bras ?
Désert d'Ekkar, Nevada.
Des Dunes majestueuses, un sable doré et ardent à perte de vue, dissimulant des mystères oubliés du monde... Depuis des siècles, le Clan d'Ekkar est le théâtre de combats muets qui s'immiscent dans la vie des quelques nomades qui foulent ces terres sacrées. Parmi eux, Heather, en passe de devenir malgré elle guide de son peuple, doit affronter une guerre millénaire qui, par l'aveuglement d'une poignée des siens, éclatera sans doute très bientôt. Mais comment guider tout un peuple, alors qu'elle ne parvient même pas à lutter contre ses démons intérieurs ? Deux mondes que tout oppose, deux âmes tourmentées, unies à jamais par leur Destinée. Plongez dans les légendes ancestrales d'un peuple en perdition et découvrez leur Univers, par-delà les apparences.

Faut bien dire que j'ai eu du mal à rentrer dans ce bouquin qui est juste un pavé qui peut faire peur, la version papier du monstre ne compte pas moins de 640 pages ! Alors, pourquoi ai-je un peu pédalé au début de ma découverte ? Et bien simplement parce que l'auteure nous balance directement dans son univers sans rien nous présenter au préalable. J'étais totalement perdue. du coup, j'ai pris mon temps. Je lisais quelques pages puis quelques autres ... Je n'aime pas ne pas comprendre ...

Mais au final, j'ai vraiment bien fait de me forcer (oui car au début je me suis presque fait violence ...). Car une fois la cinquantaine de premières pages passée, on commence à ne plus trop patauger. Les personnages nous deviennent familiers et on a vraiment envie d'en savoir plus. La ville de Newport est un endroit dans lequel personne n'aurait envie de vivre et j'ai trouvé cette ville hyper intéréssante. Et puis à Newport, on fait connaissance de Ensaï ...

Et Ensaï c'est juste mon chouchou du livre ! J'ai adoré ce personnage, je ne sais pas exactement pour quelle raison. Je me suis très attachée à lui et à chaque page, je croisais les doigts pour qu'il ne lui arrive rien ... Limite je flippais pour lui. Découvrir son histoire m'a passionné, je voulais en savoir toujours plus ! Autre personnage que j'ai beaucoup apprécié, c'est Heather. C'est une jeune femme très forte qui porte une grosse responsabilité sur les épaules. C'est au fil des pages qu'on découvre quelle est sa mission.

C'est bien écrit, ça se lit plutôt facilement lorsqu'on passe le cap de l'incompréhension du début. le récit est original, entre narration pure et simple, rêves et pensées des Akkaïs (z'avez qu'à lire le livre pour savoir qui ils sont héhé). J'ai également beaucoup aimé le fait que chaque passage du livre pouvait être illustré par des morceaux de musique conseillés par l'auteure (oui, je viens de décider qu'on pouvait illustrer de façon sonore). Alors, le souci est que je ne connaissais aucun des artistes ni des morceaux et que je lisais dans mon lit alors je n'ai rien écouté de particulier pendant ma lecture.

Enfin, parlons de la couverture qui est sublaïme !! Je la trouve vraiment très jolie, très classe et à la fois très intriguante. C'est vrai quoi ! C'est quoi cet oeil qui nous regarde ?

Pour finir, je m'excuse auprès de Yuna pour avoir tardé à publier cette chronique (la reprise de mon activité professionnelle me mange pas mal de temps) et je la remercie encore très fort pour cette très jolie découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszs
10 septembre 2014
Mon avis complet ici : http://chroniqueslivresques.eklablog.com/pandora-project-yuna-minhai-dekebat-a109207828
Dès le départ, j'ai été happé par les mots, l'intrigue, la manière d'appréhender les questionnements entre autre. Les deux histoires se mettent en place en parallèle. Les détails du coté d'Ensaï et Ienzo sont plus intenses. La vie à Newport est dangereuse, sournoise, la ville en elle-même est en train de mourir sous les coups d'un homme puissant et vindicatif : Sullivan. Les Newporters, voila comment ils sont appelés, ceux qui vivent dans cette ville ou plutôt survivent. Leur histoire n'est pas simple, leur vie n'est pas évidente et l'auteure à réussit à ne pas nous les rendre minable, ou les prendre en pitié. Bien au contraire, la noirceur de leur monde est percée d'une lumière vive : l'espoir. L'Espoir qu'un jour ils pourront reprendre leur vie, l'espoir qu'un jour, ils seront enfin considérés comme des être vivants, des humains et non des numéros. L'Enfer, il n'y a pas d'autres mots pour décrire cette ville. La corruption, les échanges de coups, fuir, se cacher… La démocratie n'existe plus depuis si longtemps qu'il est impossible de ne pas ressentir la peur viscérale, les démons obscurs de la ville.
Dans le Nevada, le désert d'Ekkar recèle des dunes de sables doré à perte de vue. le clan qui y vit, celui d'Ekkar est composé de nomades qui ne restent pas au même endroit plus de six mois, voire moins. Tout pourrait être au plus calme, une vie paisible, mais les nomades qui y vivent ont un secret bien gardés et leur isolement n'est pas uniquement dû à leur désir. Les tourments les rongent immanquablement, la mémoire perdue d'Heather sera un fardeau de plus, pour elle. Les rêves, les illusions… tout sera fait pour que les deux mondes qui s'opposent se rejoignent d'une manière ou d'une autre. J'aimerais en dire beaucoup plus, mais cela serait dévoiler ce qui se trame dans l'ombre, ce qu'il se passe dans les coeurs et corps de chacun.
....
En conclusion, Yuna a une très belle plume. Il y a tellement d'extraits que je voudrais mettre, mais cela ne servirait à rien, car c'est un tout qui m'a conquise. Elle a su mélanger un rêve mythique, chaud, bouillonnant, pleine de vie et une réalité froide, glauque, détruite, réussissant à créer ce petit bijou. Un univers riche, varié, hors du commun. Une playlist que vous trouverez au fil des pages donne encore plus de profondeur au récit, même si pour ma part, la première lecture que j'en ai faite sans, était déjà dans ce sens-là. L'histoire est sans cesse en mouvement, le suspense ne s'arrête pas, même lorsque nous arrivons à la fin du livre. La dernière bataille, les dernières batailles sont impressionnantes, fantastiques, magiques. Encore un grand merci à Yuna pour cet envoi ! N'hésitez pas à vous le procurer, il vaut vraiment le coup !
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations & extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs10 septembre 2014
Et il se retrouva projeté dans l’inconnu en une fraction de seconde.

Voilà le monde. Pendant des heures, il n’avait pas tenu à le découvrir, mais celui-ci s’imposait désormais à lui par de grosses gouttes glacées qui s’écrasaient sur sa nuque. Debout à son tour sur le muret, il observa le spectacle qu’embrassaient ses yeux écarquillés. Une ombre gigantesque recouvrait la rue ; l’obscurité de cette ville terne, noyée sous une pluie agressive, ne laissait que peu de place aux rayons du soleil. Son regard se heurta aux murs, de l’autre côté de la rue, assombris par de sinistres traînées noirâtres qui s’élevaient vers le ciel et resteraient à jamais les témoins intemporels des violents incendies qui avaient ravagé le quartier peu avant. De rares passants erraient, les pupilles vides, comme s’ils n’avaient d’autre but que celui d’arpenter les trottoirs jusqu’au crépuscule, quémandant de temps à autre une petite pièce que personne ne serait pourtant disposé à leur céder. Plus loin, les Bas-fonds baignaient dans un brouillard épais et nauséabond qui engloutissait tout sur son passage comme la gueule béante d’un hideux monstre. L’horizon se perdait déjà dans la noirceur d’une nuit trop sombre qui avait réuni ciel et terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Aurore666Aurore66612 novembre 2014
Aucun Ekkarate n'osait la moindre réaction. Jamais ils n'auraient pu croire qu'un tel miracle puisse se produire. Accomplir l'Harmonie, ne faire qu'un avec cette force ancestrale à cause de laquelle ils courbaient l'échine depuis si longtemps. Les gigantesques ailes flamboyantes semblaient jaillir du dos même d'Heather et accentuait la majesté du spectacle.
Commenter  J’apprécie          20
gabrielleviszsgabrielleviszs10 septembre 2014
Le loup noir releva la tête, la truffe vibrant dans l’air du crépuscule. Aux aguets, il observait le ciel se parer de nuages menaçants. Un épais brouillard se substitua à l’horizon flamboyant et répandait sa pâleur sur les dunes. La nuit devenait inquiétante. Ienzo frémit, absorbé lui aussi par cette vision cauchemardesque. Il tenta de se redresser, mais son corps, paralysé, ne lui répondait plus. L’animal couvrit à nouveau son protégé de son regard solennel. Miroir. Dans les yeux de la bête, le Newporter crut un instant y voir les siens ; les deux émeraudes de l’Akkaï étaient animées d’une détermination farouche teintée de mélancolie. Se battre, toujours. Volonté. Ils se contemplèrent avec respect, prenant conscience du lien puissant qui les unissait. Leur combat.

Ils ont besoin de toi. Tes faiblesses deviendront ta force.



Leur combat a commencé. Ta place est à leurs côtés. Honore-la. Sois celui que tu désires. Fais ce qui te semble juste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
luckitaluckita06 août 2014
Tu as cette force en toi qui fait que tu es différente et que, mieux que nous diriger, tu sauras nous guider.
Commenter  J’apprécie          70
YunaminhaiYunaminhai09 juillet 2014
Là sans vraiment l’être, se promener entre les ombres. N’être… rien. Et, pourtant, trouver sa place et exister. Il secoua vigoureusement la tête. Qui était-il pour oser le juger, lui qui venait à douter de son propre nom ?
Commenter  J’apprécie          10
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Musique et littérature

Quel grand philosophe des Lumières s'est essayé à la musique, sans succès ?

Voltaire
Jean-Jacques Rousseau
Denis Diderot
D'Alembert

10 questions
246 lecteurs ont répondu
Thèmes : musiqueCréer un quiz sur ce livre
. .