AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2277124486
Éditeur : J'ai Lu (15/02/1974)

Note moyenne : 3.43/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Le Grand Monde ? C'est le plus célèbre cabaret d'Asie où se côtoient deux civili­sations : l'Orient mystérieux et fascinant avec ses traditions et ses ambitions face à l'Occident qui cherche à comprendre, préoccupé de profit. Chaque soir, dans ce faubourg du Vietnam, une foule avide de plaisirs y recherche toutes les sensations. Une nuit, le peintre Jacques Fernet et son ami Serge Martin rencontrent une ravissante taxi-girl, Maï. Chinoise fanatique, sensuelle, à la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
BVIALLET
  19 décembre 2014
Toujours à la recherche du fameux document révélant l'emplacement du plus important gisement d'uranium au monde, Jacques Fernet, le peintre aveugle et Serge Martin, l'antiquaire, poursuivent leur mission à Saïgon. Jacques file le parfait amour avec Maï, la jolie taxi-girl qui a décidé de venir habiter avec lui et de lui consacrer sa vie. Maï est la fille d'un riche mandarin chinois. Après la mort de son père et l'assassinat de son frère par les troupes japonaises, elle s'est enfuie avec sa mère dans le nord du Viet-Nam alors qu'elle était encore une enfant. Sa mère est morte de chagrin peu après et Maï s'est retrouvée seule et sans ressources. Recueillie par un oncle, elle a poursuivi de bonnes études dans un internat tenu par des religieuses françaises. A sa majorité, elle est partie vers Saïgon pour fuir l'avancée des troupes communistes et a commencé à travailler au « Grand monde », lieu où elle a rencontré son premier amant, un homme d'affaires japonais impliqué dans l'histoire du document lequel lui a permis d'assouvir sa vengeance.
« La trahison » est la seconde partie du diptyque « Le grand monde ». le lecteur y fait plus intimement connaissance de Maï, personnage ambigu, aussi tendre que violente, aussi amoureuse que haineuse et aussi fragile que redoutable. L'intrigue évolue entre l'espionnage et le roman sentimental ce qui n'est pas trop gênant car le dosage entre les genres est bien équilibré et l'histoire suffisamment intrigante et extraordinaire pour susciter l'intérêt jusqu'à la fin. S'il ne s'attarde pas sur certaines invraisemblances ou combinaisons peu réalistes dans le contexte géopolitique particulier de l'époque, le lecteur ne boudera pas son plaisir à la lecture de ce tome nettement plus enlevé que le premier. Divertissant et quasiment un document historique lu aujourd'hui plus d'un demi-siècle après parution.

Lien : http://etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   12 novembre 2013
Quand on possède la vue, on croit que l’on aura toujours le temps de contempler les belles choses et l’on regarde plus volontiers des objets sans valeur… Un jour survient où l’on ne peut plus voir et on s’aperçoit qu’on a été stupide !
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   12 novembre 2013
Jamais est un mot que vous employez en France un peu à tort et à travers ! Nous sommes plus prudents ! En Asie nous ne le prononçons que rarement mais à bon escient…
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   12 novembre 2013
On a toujours à apprendre quand on sait écouter aux portes ou derrière les paravents de laque !
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   12 novembre 2013
Il n’a pas la malignité de la Souris, l’obstination du Buffle, la violence du Tigre qui rallume la guerre, l’hypocrisie du Chat, la perfidie du Serpent, la résignation du Cheval, la puanteur du Bouc, l’ineptie du Singe, la témérité irréfléchie du Coq… Il représente l’espérance…
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 novembre 2013
Ce fut la plus merveilleuse des promenades… La Chevrolet n’aurait pas convenu : quand on est éperdument amoureux d’une fille d’Asie, il faut le cyclo !
Commenter  J’apprécie          00
Video de Guy Des Cars (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guy Des Cars
"Le chateau du clown" (Plon) est le 40ème roman de Guy des CARS, dont il lit les premières lignes à Bernard PIVOT. L'écrivain définit ce qu'est un roman, alors que le personnage de son livre, lui, a existé. Au cours d'un séjour dans le Sud il visite le château de GROK, château monstrueux ou le clown est enterré. Guy des CARS raconte, comment, jeune journaliste, il a fait une tournée avec le Cirque Pinder. Dans son roman il raconte l'ascension et le déclin de GROK.PIVOT lui parle de sa "pas bonne" réputation dans le milieu littéraire, celui-ci dit qu'il est "lu". Il a des lettres de grands écrivains, GIDE, VALERY, CARCO, COLETTE qui l'ont encouragé. Il parle du seul prix littéraire qu'il ait eu dans sa carrière, du Goncourt qu'il n'a pas eu, et de la bataille que ça a suscité à l'époque. De noblesse authentique, il est fier des militaires de sa famille, notamment celui de l'Algérie. Il se dit "heureux", entouré de gens intelligents...ne se voyant pas d'ennemis.Mot de la langue française qu'il n'aime pas : valableMot que vous aimez bien : l'amitié
+ Lire la suite
autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1597 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre