AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782745921383
151 pages
Éditeur : Milan (20/04/2006)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
GoldleadGoldlead   29 mars 2015
Bizarrement, si la malveillance du réel n'a aucune existence objective, le bricoleur semble tout mettre en oeuvre pour lui donner corps. Serait-il pervers au point de vouloir démontrer que les choses sont intrinsèquement perverses ? Une chose est sûre : dans le bricolage, la "loi de l’Emmerdement Maximum" prend toute son ampleur. Elle semble même pouvoir accéder au statut de loi véritable, parce qu'elle parvient à décrire, avec un haut degré de précision, la réalité du malheureux bricoleur. [...]

"Pour un revêtement normal, plusieurs couches de peinture monocouche sont nécessaires" ; "Toute planche sciée à la main ignore la ligne droite" ; "Ce n'est qu'une fois sur l'escabeau que l'on constate avoir pris le mauvais tournevis" ; "Si un pot de laque doit être renversé, il le sera juste à l'endroit où la bâche est trouée" ; "Moins l'endroit est accessible, plus il y a de choses à y faire" ; "L'outil dont on a besoin est soit au fond de la boîte à outils, soit ailleurs que là où on se trouve, soit définitivement introuvable" . Et pour finir avec un grand classique : "Quel que soit le projet, la liste des achats n'est jamais exhaustive, ce dont on ne s'aperçoit qu'une fois le travail entamé".

Tous ces déboires sont l'occasion de quelques scènes d'anthologie. Et le bricoleur prend des visages les plus inattendus. On le connaissait affable et distingué, il se met à parler gras, génialement vulgaire lorsqu'il recourt aux jurons les plus osés et les moins usités de la langue commune ou lorsqu'il invente, pour les besoins de la cause, des associations d'images insolites et suggestives. On le savait matérialiste, il devient animiste, tutoie la colle qui ne veut pas prendre et sermonne son rouleau, ses murs, sa moquette murale, attendant de leur part une prompte réaction. On le savait équilibré, il se révèle potentiellement schizophrène quand il se donne des conseils à lui-même et commente chacun de ses gestes. Il se disait rationaliste, il tombe dans le mysticisme lorsque, les yeux au ciel, il s'exclame : "Y'a des jours où ça veut, y'a des jours où ça veut pas !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : littérature jeunesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1125 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre