AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782490295012
192 pages
Éditeur : Editions de l'Eclisse (14/03/2019)
3.5/5   6 notes
Résumé :
Avec sa plume maniant le grotesque et l'absurde, Zoran Feric se révèle être un brillant analyste des idées reçues, de la stupidité, de la vacherie et de la vulgarité humaines. Ces dix nouvelles résonnent entre elles comme un roman choral et témoignent de l'humour noir typiquement balkanique de la période post-communiste et de la tradition littéraire kafkaïenne et hrabalienne des grands auteurs d'Europe centrale.
Ce recueil classique de la littérature croate ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
cvd64
  09 septembre 2021
Zoran Feric, auteur croate du XXème siècle nous livre ici sa toute première oeuvre sous la forme d'un recueil de 10 nouvelles plus pittoresque les unes que les autres; mêlant ironie, grotesque, fantastique et humour noir pour nous dépeindre la société et les habitants de Croatie.
une première création qui donne envie d'aller voir d'autres de ses productions quand elles paraîtrons en français.
Commenter  J’apprécie          190
Ingannmic
  15 mai 2020
Voilà un recueil qui n'aura guère laissé de traces... Une quinzaine de jours après sa découverte, hormis deux ou trois de ses textes, j'en ai déjà tout oublié. Néanmoins je ne regrette pas cette lecture. Elle a été l'occasion de découvrir un auteur croate, et je garde par ailleurs une vague mais plaisante réminiscence du ton atypique, à la fois absurde et macabre, qui teinte ces nouvelles, où l'étrange s'invite dans la banalité, et où il nous est régulièrement fait rappel de la propension de l'homme à la cruauté. Il sourd ainsi de ces textes une certaine violence, dont l'auteur varie les manifestations, et qu'il exprime avec un humour (très noir) et un détachement qui la rendent d'autant plus glaçante.
Et c'est peut-être, paradoxalement, ce qui a contribué à la fugacité de l'empreinte de ce "Piège Walt Disney" dans ma mémoire. Chacun de ses épisodes se déguste comme une friandise acidulée, avec le plaisir un peu coupable que peut procurer une blague méchante et un peu sadique ; en rire n'engage guère ; on profite, l'espace d'un instant, de la griserie de la transgression... puis on passe à autre chose...
N'hésitez donc pas, malgré mon amnésie, à pénétrer dans l'univers à la fois loufoque et grinçant de Zoran Ferić. Vous y trouverez entre autres autres des employés de pompes funèbres et des docteurs s'adonnant avec la plus parfaite désinvolture à un jeu sinistre ; une femme à l'imagination fertile et angoissée persuadée, à l'occasion d'une escapade adultère, d'être traquée par la mafia ; un adolescent fasciné par les éventreurs ; un pervers dissimulant son attirance pour les petites filles derrière une bonhomie toute enfantine... bref, tout un cortège de doux illuminés, d'individus dangereux ou d'êtres foncièrement malheureux, que l'auteur transforme en victimes des pirouettes du destin, ou place dans des situations souvent banales, qu'il rend révélatrices des travers des héros ou du poids d'un contexte -politique, social-, par un détail insolite, ou un dénouement inattendu.
Lien : https://bookin-ingannmic.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lsky
  16 janvier 2021
Zoran Feric nous plonge dans son univers par 10 étranges nouvelles, entre psychédélisme abstrait et désillusion réaliste de notre monde. Ne serait-ce que part le titre, on s'attend à cette mordante critique de la société, mais il faut dire qu'elle est belle cette critique, sombre, mais si bien faite, si bien mise en scène ! de Walt Disney, en passant par le culte de la minceur et la surconsommation dont les Eglises sont des centres commerciaux qui tiennent plus du centre de concentration que du lieu de culte… Incisif, rapide, l'auteur va droit à l'essentiel tout en laissant toujours planer une poétique insaisissable, tapie dans l'ombre, discrète, mais qui ne fait que donner plus de piquant à la critique.
Lien : https://barauxlettres.wordpr..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   11 novembre 2019
Il avait lu aussi que, pour les Maures, l'espace était un moyen de concevoir le temps. Cette phrase l'avait beaucoup fait réfléchir.

Un thé au Sahara, p. 152
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17144 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre