AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,81

sur 62 notes
5
3 avis
4
15 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
MurielT
  28 avril 2018
Dans ce premier tome on fait la connaissance de quatre jeunes garçons, Honoré, Adrien, Miguel et Jean. C'est l'année 1912 et ils sont envoyés dans une colonie pénitentiaire pour enfants. Les conditions de vie sont très dures et chacun essaie de survivre, tout en essayant de tenir la promesse qu'ils se sont fait. Rester unis quoiqu'il arrive.

L'auteur dénonce les bagnes pour enfants et toutes les maltraitances et les horreurs qui s'y sont déroulées. Les jeunes étaient livrés aux sévices et aux violences des gardiens. Loin de les remettre dans "le droit chemin" ces établissements étaient le plus court chemin pour les envoyer au bagnes dès l'âge adulte. le seul espoir qu'il leurs reste c'est l'évasion mais bien peu y réussisse.

Bonne BD très instructive et très intéressante
A lire
Commenter  J’apprécie          110
prune42
  03 octobre 2018
En 1912, Honoré, Adrien, Miguel et Jean, 4 jeunes adolescents, sont conduits aux Marronniers, un camp de redressement car ils ont commis quelques délits. Face aux conditions de vie difficiles, aux mauvais traitements, à la violence, les 4 garçons vont devenir amis et s'entraider. Jean recherche désespérément son frère, Germain Thébaud, qui a volé de la nourriture pour aider leur mère malade et survivre. Mais Germain n'est pas aux Marronniers ni à l'hôpital. A sa sortie de l'hôpital, Jean retrouve ses 3 amis, ils projettent de s'évader.

J'aime beaucoup le travail de Laurent Galandon dont j'ai lu plusieurs BD déjà. Celle-ci nous place au début du XXème siècle, dans un bagne pour enfants, un camp de redressement, structures qui ont réellement existé. J'ai trouvé ce côté réaliste et historique mais peu connu intéressant.
On plonge dans la misère des conditions de vie très dures où le froid, la faim et même les abus sexuels sur les plus faibles se côtoyaient.
Les couleurs utilisées (gris, vert kaki, vert bouteille, bleu foncé, beige, marron) sont bien choisies pour illustrer le cadre de vie des garçons.
Les personnages principaux, très proches physiquement, sont parfois en revanche difficiles à reconnaître. Certains personnages sont émouvants et paraissent encore plus fragiles que les autres, comme le jeune Adrien qu'on voit pleurer à plusieurs reprises, tandis que d'autres, comme Gourdin, apparaissent comme de véritables brutes.
Personnellement, j'ai hâte de lire la suite des aventures des 4 garçons. Réussiront-ils dans leur fuite ou ce qui les attend sera-t-il pire encore ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
badpx
  22 mai 2019
J'ai découvert l'existence des bagnes d'enfants, il y a quelques années lors de mon premier séjour à Belle-Île. Voici encore un volet bien sombre de notre histoire. C'est un sujet qui m'intéresse (encore un) et sur lequel je pensais un jour me documenter un peu. Mais faute d'avoir pris le temps de lire des livres sans images sur le sujet, me voilà juste avec une BD si je puis dire.
Au travers de ces 4 ados, c'est un rapide résumé des motifs qui pouvait mener des ados à ce type de condamnations, et ensuite de leur vie entre ces murs.
C'est triste, c'est glauque, mais en même temps ils semblent vouloir résister et se battre... était-ce la réalité de tous les colons dans la réalité ?
Cela reste donc un sujet à creuser
Commenter  J’apprécie          60
Pixie-Flore
  02 juin 2018
Quatre jeunes garçons sont envoyés dans une colonie pénitentiaire agricole, c'est à dire dans un bagne pour enfants. Chacun aura pour but de s'enfuir mais pour cela, ils devront rester souder.

C'est une bande-dessinée prenante et touchante. On a de la peine pour ces enfants qui n'ont rien fait pour mériter un tel traitement. Entre le travail forcé, les actes de tortures et d'humiliation et les abus en tout genre, ces endroits représentaient l'enfer sur Terre. Ce premier tome illustre très bien tout ça et on espère vraiment pour eux qu'ils vont s'en sortir. On attend impatiemment qu'ils trouvent le moyen de s'enfuir et on recherche avec l'un d'entre eux ce qui a pu arriver à son frère. Mais tout ne se passe pas toujours comme prévu malheureusement...
Commenter  J’apprécie          60
Vexiana
  09 janvier 2018
Voici une agréable surprise.
On m'a tendu le premier tome et on m'a dit : "c'est très bon".
La couverture était sympa mais sans plus.
J'ai feuilleté et arf, non, vraiment, de dessin n'est franchement pas ma tasse de thé.
Mais bon, je m'y suis mise et j'ai été conquise par le scénario qui nous raconte une histoire d'amitié entre adolescent sur fond pénitentiaire en 1912. le rythme et les rebondissements (quoique un peu attendus) sont plutôt bons.
Je ne me fais vraiment pas au dessin mais je passe dessus en me jetant dès que possible sur le tome 2.

Commenter  J’apprécie          60
Clelie22
  26 septembre 2015
Jean, Miguel, Honoré et Adrien sont 4 jeunes garçons arrêtés pour des délits plus ou moins graves et envoyés dans une colonie pénitentiaire pour enfants. Ils font connaissance dans le fourgon qui les y conduit et décident de s'unir pour tenir le coup. Une fois sur place, ils découvrent la vie dure des "colons" : travail dur, brutalités des surveillants, menaces et conflits avec les autres enfants prisonniers, quartier disciplinaire à la moindre incartade. Ils n'ont alors qu'une idée en tête : s'évader. Mais personne n'a encore réussi à s'évader des Marronniers : poursuivis par le directeur et son fils, leurs chiens et les paysans d'alentour, les évadés sont vite repris.

Cette BD très intéressante nous fait découvrir la réalité méconnue des bagnes d'enfants, racontée à travers l'histoire de 4 jeunes garçons attachants. J'ai bien aimé le dessin. Je conseillerai cette BD à partir de 14-15 ans car certains sujets évoqués (harcèlement sexuel, prostitution) ne sont pas adaptés pour des plus jeunes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
brigittelascombe
  04 mai 2012
"Des Marronniers on ne s'évade pas".
1912. Un établissement pénitentiaire pour adolescents.
Honoré Bonnot (persuadé que son père, truand notoire viendra le rechercher), Adrien Pointet (doué pour dessiner des nus), Miguel Agostino(qui cache un secret et Jean Marguin (à la recherche de son frère Germain) ont fait le pacte de "rester unis".
Sur le thème de la maltraitance, ce premier tome de Les innocents coupables, aborde l'exploitation (travail agricole) d'enfants par des adultes, la débrouillardise et le courage pour survivre aux vexations,répression de la part du directeur intransigeant et des plus âgés (devenus des caïds) qui font la loi.
Les illustrations d'Anlor son excellentes (couleur bleu-vert,personnages bien croqués et expressifs,gros plans). le scénario (à mon avis), malgré parfois un langage populaire ("tinettes", "giton", "tonte","pompes") qui rend le sordide du lieu, s'embourbe dans le manque d'action. J'aurais vu les deux tomes en un!
Commenter  J’apprécie          30
MLClerc
  26 décembre 2020
Quatre mômes arrivent au centre de détention pour jeunes qui est censé leur apprendre un métier et leur donner un cadre de vie. En réalité, cet endroit ressemble davantage à un camp de redressement, et les jeunes ne rêvent que d'une chose: s'en évader.
Ils comprennent rapidement que pour survivre dans cet enfer où la moindre maladresse peut leur coûter un séjour à l'isolement, ils doivent rester unis. C'est ainsi que Jean, Honoré, Adrien et Miguel essaient de s'entraider.

C'est une BD très bien dessinée, sur un thème très dur et hélas réel, qui se passe juste avant la première guerre mondiale. Des gamins livrés à eux-mêmes pour on ne sait quelle raison, qui se retrouvent là pour un simple vol, ou pour l'un d'entre eux, pour une tentative de meurtre. de jeunes adolescents qui cherchent juste à être heureux et croire en leurs rêves...
Commenter  J’apprécie          20
Fredo_4decouv
  25 juin 2012
Laurent Galandon est un scénariste dont je prend plaisir à suivre le travail depuis L'envolée sauvage, Tome 1 : La Dame Blanche et Gemelos, Tome 1 : Différends. Avec les Innocents Coupables, les enfants sont une nouvelle fois les acteurs principaux d'un récit qui prend racine dans L Histoire française, comme avec l'Envolée ou plus récemment Pour un peu de bonheur. Comme à son habitude, le scénariste trouve le parfait illustrateur qui va parvenir à retranscrire à la fois le tragique, la mélancolie mais aussi le lyrisme et la poésie de son script. Et c'est d'ailleurs une illustratrice talentueuse, Anelor, qui met en image cette nouvelle partition de Laurent Galandon.
Commenter  J’apprécie          20
MissAllsunday
  19 octobre 2020
Quatre mineurs sont amenés en «maison de redressement» après un simulacre de procès. Là ils sont maltraités , mal nourris, obligés de travailler pour pouvoir gagner leur pitance....
Basée sur l'histoire des bagnes d'enfants , cette Bd nous présente un pan méconnu et tabou de notre Histoire. J'avais entendu parler des bagnes d'enfants, mais j'étais loin d'imaginer que leur histoire était encore si récente.
Dans ce tome, on suit quatre enfants aux passés différents mais au destin commun prêts à tout pour survivre, chacun à sa manière.
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'envolée sauvage

Quel est le nom de l'acteur principal ?

Adrien
Simon
Alexandre

8 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : L'envolée sauvage, Tome 1 : La Dame Blanche de Laurent GalandonCréer un quiz sur ce livre