AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les innocents coupables tome 1 sur 4
EAN : 9782818903155
48 pages
Bamboo Edition (09/03/2011)
3.82/5   75 notes
Résumé :
Janvier 1912. Quatre jeunes parisiens sont conduits dans une lointaine campagne. Condamnés à diverses peines, ils rejoignent la colonie pénitentiaire agricole "Les Marronniers".

Les poulbots vont découvrir et apprendre de nouvelles règles dans ce lieu que l’on appellera plus tard "les bagnes d’enfants". L’injustice et la violence, mais aussi l’amitié et la solidarité, constituent le quotidien des colons. Jean a ses secrets ; Adrien, ses doutes ; Migu... >Voir plus
Que lire après Les innocents coupables, tome 1 : La fuiteVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,82

sur 75 notes
5
3 avis
4
17 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
1 avis
En 1912, Honoré, Adrien, Miguel et Jean, 4 jeunes adolescents, sont conduits aux Marronniers, un camp de redressement car ils ont commis quelques délits. Face aux conditions de vie difficiles, aux mauvais traitements, à la violence, les 4 garçons vont devenir amis et s'entraider. Jean recherche désespérément son frère, Germain Thébaud, qui a volé de la nourriture pour aider leur mère malade et survivre. Mais Germain n'est pas aux Marronniers ni à l'hôpital. A sa sortie de l'hôpital, Jean retrouve ses 3 amis, ils projettent de s'évader.

J'aime beaucoup le travail de Laurent Galandon dont j'ai lu plusieurs BD déjà. Celle-ci nous place au début du XXème siècle, dans un bagne pour enfants, un camp de redressement, structures qui ont réellement existé. J'ai trouvé ce côté réaliste et historique mais peu connu intéressant.
On plonge dans la misère des conditions de vie très dures où le froid, la faim et même les abus sexuels sur les plus faibles se côtoyaient.
Les couleurs utilisées (gris, vert kaki, vert bouteille, bleu foncé, beige, marron) sont bien choisies pour illustrer le cadre de vie des garçons.
Les personnages principaux, très proches physiquement, sont parfois en revanche difficiles à reconnaître. Certains personnages sont émouvants et paraissent encore plus fragiles que les autres, comme le jeune Adrien qu'on voit pleurer à plusieurs reprises, tandis que d'autres, comme Gourdin, apparaissent comme de véritables brutes.
Personnellement, j'ai hâte de lire la suite des aventures des 4 garçons. Réussiront-ils dans leur fuite ou ce qui les attend sera-t-il pire encore ?
Commenter  J’apprécie          90
Dans ce premier tome on fait la connaissance de quatre jeunes garçons, Honoré, Adrien, Miguel et Jean. C'est l'année 1912 et ils sont envoyés dans une colonie pénitentiaire pour enfants. Les conditions de vie sont très dures et chacun essaie de survivre, tout en essayant de tenir la promesse qu'ils se sont fait. Rester unis quoiqu'il arrive.

L'auteur dénonce les bagnes pour enfants et toutes les maltraitances et les horreurs qui s'y sont déroulées. Les jeunes étaient livrés aux sévices et aux violences des gardiens. Loin de les remettre dans "le droit chemin" ces établissements étaient le plus court chemin pour les envoyer au bagnes dès l'âge adulte. le seul espoir qu'il leurs reste c'est l'évasion mais bien peu y réussisse.

Bonne BD très instructive et très intéressante
A lire
Commenter  J’apprécie          120
Ce roman graphique met en avant les conditions de reclusion et de detentions au début du XXeme siècle de jeunes délinquants dans les colonies pénitentiaires.
Les textes sont graves et nous donnent à mieux comprendre le quotidien de ces mineurs.
Le premier tome se termine dur une évasion...
Commenter  J’apprécie          131
Les innocents coupables, ce titre a de quoi surprendre pour les penseurs de la pensée binaire car soit on serait coupable, soit on serait innocent. Or, en grandissant un peu, on sait que le monde est plutôt gris. Ces enfants qui s'apparenteraient à des délinquants sont placés dans une institution qui prône l'insertion.

Cependant, les méthodes employées sur nos chères têtes blondes sont plutôt celles employées par des sadiques dans une véritable prison en bonne et due forme. Il y a erreur sur l'institution ! Néanmoins, il y en aura toujours pour objecter qu'il y a pire. Certes ! Pour ma part, j'ai toujours considéré que c'est la misère qui génère les larcins ainsi que la violence. Il est vrai que les riches ne sont pas en reste mais sans doute pour d'autres raisons alors qu'ils devraient se montrer exemplaires. Bref, on s'évade toujours pour une cause bien précise.

Pour en revenir à la bd, c'est parti d'une bonne idée. On se croirait dans la série Prison Break mais transposé à la France de l'avant Première Guerre Mondiale. La lecture des deux premiers tomes a été pour l'instant très agréable. Un troisième tome viendra clore une histoire dont on devine déjà les contours sur le thème électoraliste « ensemble, nous pouvons réussir ». L'apparition d'un personnage à la fin du second chapitre laisse augurer une suite à rebondissement. Il s'agit maintenant de réussir la sortie ou devrais-je dire l'évasion.
Commenter  J’apprécie          60
Critique commune aux trois albums de la série

J'ai emprunté récemment à la médiathèque plusieurs bandes dessinées, dont les trois albums qui composent une série intitulée Les innocents coupables, signée Laurent Galandon au scénario et Anlor à l'illustration. le résumé présenté en quatrième de couverture du premier album m'avait bien plu :

Janvier 1912. Quatre jeunes parisiens sont conduits dans une lointaine campagne. Condamnés à diverses peines, ils rejoignent la colonie pénitentiaire agricole « Les Marronniers ». Les poulbots vont découvrir et apprendre de nouvelles règles dans ce lieu que l'on appellera plus tard les « bagnes d'enfants ».

L'injustice et la violence, mais aussi l'amitié et la solidarité, constituent le quotidien des colons. Jean a ses secrets, Adrien ses doutes, Miguel ses blessures, Honoré un caractère bien trempé… Et nos héros refusent d'être écrasés par le système pénitentiaire. D'autant plus qu'à l'échelle de ce microcosme social, ils ont chacun leurs projets …

Le premier épisode, La Fuite, permet de présenter les quatre personnages principaux (Honoré, Adrien, Miguel et Jean) ainsi que le cadre de la colonie pénitentiaire dans laquelle ils sont envoyés par la justice. Nous découvrons ainsi une galerie de personnages plus ou moins sympathiques (plutôt moins que plus, d'ailleurs), que ce soit les autres « pensionnaires » ou le personnel du « bagne ». Très vite, les quatre nouveaux amis ne vont avoir qu'une seule obsession : s'évader.

Cette évasion, ou plutôt ces tentatives d'évasion, vont servir de fil rouge aux trois albums de la série. Mais au-delà de ce récit déjà intéressant en soi, nous pouvons également découvrir les événements qui ont conduit chacun des quatre protagonistes jusqu'aux Marronniers. Chacun a son histoire, plutôt touchante, et cela dresse un tableau cruel de la France et de son enfance au début du XXè siècle.

Les trois albums sont également une dénonciation implacable des colonies pour enfants qui étaient alors monnaie courante à l'époque. L'indignité dans laquelle les enfants étaient traités, les conditions de vie et de travail (oui, de travail) de ces gamins nous font bondir désormais, et c'est l'une des qualités de cette série de montrer cette réalité.

J'ai avalé les trois albums de la série (chacun faisant 48 pages me semble-t-il) en très peu de temps, l'histoire se lit très rapidement et les dessins sont excellents. C'est une très bonne découverte que j'ai faite en tout cas, je ne regrette pas d'avoir empruntés ces trois albums à la médiathèque !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Bien, votre présence ici est pleinement justifiée, jeunes gens.
Cependant chacun à droit à une nouvelle chance.
C'est pourquoi l’État a choisi de vous confier aux Marronniers pour vous extraire de l'environnement nefaste que constitue la ville.
Aux Marronniers vous apprendrez à devenir d'honnêtes citoyens, travailleurs et respectueux des règles.
Vous y trouverez ce qui vous a manqué jusqu'alors : une famille. Une famille responsable !
Commenter  J’apprécie          60
Tu veux être un cul terreux avec des sabots boueux toute ta vie, toi !?
Commenter  J’apprécie          70
Le vrai courage ne se laisse jamais abattre.
Commenter  J’apprécie          40
Innocent ou coupable, il faut choisir.
Commenter  J’apprécie          40
Le vrai courage ne se laisse pas abattre.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Laurent Galandon (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Galandon
L'alibi
autres livres classés : Colonies pénitentiairesVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (112) Voir plus



Quiz Voir plus

L'envolée sauvage

Quel est le nom de l'acteur principal ?

Adrien
Simon
Alexandre

8 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : L'envolée sauvage, Tome 1 : La Dame Blanche de Laurent GalandonCréer un quiz sur ce livre

{* *}