AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations sur Le prophète (525)

latrace
latrace   30 mai 2010
Vos enfants ne sont pas vos enfants. ils sont fils et filles du désir de vie en lui-même. Ils viennent par vous mais non de vous, et bien qu’ils soient avec vous, ce n’est pas à vous qu’ils appartiennent. Vous pouvez leur donner votre amour mais non vos pensées, car ils ont leurs propres pensées. Vous pouvez loger leurs corps mais non leurs âmes, car leurs âmes habitent la demeure de demain, que vous ne pouvez vous efforcer de leur ressembler, mais n’essayez pas qu’ils vous ressemble. Car la vie ne retourne pas en arrière ni s’attarde à hier. Vous êtes les arcs qui projettent vos enfants telles des flèches vivantes. L’archer voit la cible sur le chemin de l’infini, et il vous courbe avec toute sa force pour ses flèches aillent vite et loin. Que cette courbure, dans les mains de l’archer, tende à la joie; car comme il aime la flèche qui vole, il aime aussi l’arc qui est stable.
Commenter  J’apprécie          9465
Azilice
Azilice   12 avril 2010
Quand l'amour vous fait signe de le suivre, suivez le,
Bien que ses chemins soient rudes et escarpés.
Et lorsqu'il vous étreint de ses ailes, abandonnez-vous,
Bien que l'épée cachée dans ses pennes puisse vous blesser.
Et quand il parle, croyez en lui,
Bien que sa voix puisse briser vos rêves comme le vent du nord dévaste le jardin.
Commenter  J’apprécie          4932
darkmoon
darkmoon   01 juillet 2013
Quelques-uns d’entre vous disent, « La joie est plus grande que la tristesse », et d’autres disent, « Non, c’est la tristesse qui est la plus grande ». Mais je vous dis, elles sont inséparables. Elles viennent ensemble, et quand l’une est assise seule avec vous à votre table, n’oubliez pas que l’autre est endormie sur votre lit.
Commenter  J’apprécie          4464
darkmoon
darkmoon   07 juillet 2013
Aimez-vous l’un l’autre, mais de l’amour ne faites pas des chaines :
Qu’il soit plutôt une mer se mouvant entre les rives de vos âmes.
Remplissez vos coupes l’un pour l’autre mais ne buvez pas dans une seule coupe.
Donnez-vous du pain l’un à l’autre mais ne mordez pas dans le même morceau.
Chantez et dansez ensemble, et soyez joyeux, mais que chacun puisse être seul, comme sont seules les cordes du luth alors qu’elles vibrent d’une même musique.
Donnez vos cœurs, mais pas à la garde l’un de l’autre. Car seule la Vie peut contenir vos cœurs dans sa main.
Restez l’un avec l’autre, mais pas trop près l’un de l’autre : Car les piliers du temple sont éloignés entre eux, et le chêne et le cyprès ne poussent pas dans l’ombre l’un de l’autre.
Commenter  J’apprécie          2000
Danoutcha
Danoutcha   17 juillet 2012
Tous peuvent entendre mais seuls les être sensibles comprennent
Commenter  J’apprécie          1550
Jooh
Jooh   26 octobre 2014
Et il y a ceux qui ont peu et qui donnent tout. Ceux-ci ont foi dans la vie et dans la générosité de la vie, et leur coffre n’est jamais vide.
Commenter  J’apprécie          1420
Danisis
Danisis   21 octobre 2007
Vous donnez peu lorsque vous ne donnez que de vos biens.
C'est en donnant de vous-mêmes que vous donnez véritablement.
En effet, que sont vos biens sinon des choses que vous gardez et défendez par crainte d'en avoir besoin demain ?
Commenter  J’apprécie          1370
Malaura
Malaura   09 novembre 2011
Qu'est-ce donc que mourir, si ce n'est s'offrir nu au vent et s'évaporer au soleil?
Quand vous aurez bu à la rivière du silence, alors seulement vous pourrez véritablement chanter.
Et lorsque vous aurez atteint le sommet de la montagne, vous commencerez à monter.
Et dès lors que la terre aura réclamé votre corps, vous saurez enfin danser.
Commenter  J’apprécie          1280
patrick75
patrick75   11 août 2011
Car comme il en a toujours été, c'est seulement à l'heure de la séparation que l'amour connait sa propre profondeur .
Commenter  J’apprécie          1270
Jooh
Jooh   21 octobre 2014
Il est bon de donner quand on le demande, mais il est encore mieux de donner par discernement, quand on ne le demande pas ; et pour la main ouverte, chercher celui qui recevra est une plus grande joie que de donner. Et que pourriez-vous refuser ? Tout ce que vous avez, sera donné un jour ; donnez donc maintenant, afin que le moment de donner soit le vôtre et non celui de vos héritiers.
Commenter  J’apprécie          1000




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

    Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

    Paris
    Marseille
    Bruxelles
    Londres

    10 questions
    937 lecteurs ont répondu
    Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre