AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Le philosophe qui n'était pas sage (152)

pasphil
pasphil   11 mars 2019
La beauté est dans les yeux de celui qui regarde.
Oscar Wilde

Il ne faut pas s'irriter des choses, car elles s'en moquent.
Marc Aurèle

Je pense, donc je suis.
Descartes

... faire de chaque instant une éternité est le secret de l'immortalité.

Tourne la page. Tes actes passés ne t'appartiennent plus. Seul compte ce que tu fais aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          10
marlene50
marlene50   09 janvier 2019
Il laissa le temps se dissoudre, s'effacer, disparaître, et l'instant s'étendre au point de devenir infini.
Commenter  J’apprécie          40
marlene50
marlene50   09 janvier 2019
Sandro eut l'impression d'être pris au piège dans un asile de plantes folles, un asile où le vert serait de rigueur, dans toutes ses déclinaisons, du vert pâle et translucide au vert sombre comme la mort, en passant par tout un délire de verts crus des plus saugrenus.
Commenter  J’apprécie          10
fabienne1809
fabienne1809   07 octobre 2018
- Ce ne sont pas les événements qui dépassent l'homme, c'est l'homme qui s'efface devant les événements.
Commenter  J’apprécie          40
fabienne1809
fabienne1809   07 octobre 2018
- Ça va devenir très vicieux, reprit-il, un sourire aux lèvres. D'un côté on va susciter le désir de ces sucreries en les mettant incessamment sous les yeux des Indiens, et de l'autre, on va continuer de leur faire croire qu'un beau corps est un corps mince.
Commenter  J’apprécie          30
fabienne1809
fabienne1809   05 octobre 2018
Qui avait-elle choisi pour focaliser tous les regards et captiver l'attention des spectateurs ? Qui ? Une vieille peau toute ridée !!!
- Je ne comprends pas ta colère..., dit Elianta en s'approchant de lui.
- Fais pas l'idiote.
- J'ai fait de mon mieux pour répondre à ta demande.
- Arrête de te foutre de ma gueule, tu veux ?
- C'est pourtant vrai...
- N'en rajoute pas. Casse-toi.
Chimalis est une beauté parfaite. Son âme est la plus pure qui soit... Si tu en doutes, demande aux autres. Tout le monde te le dira...
- Beauté parfaite... Beauté parfaite... Elle a gagné le concours des maisons de retraite ?
Commenter  J’apprécie          50
fabienne1809
fabienne1809   05 octobre 2018
- Tant que les Indiens resteront dans cet état, ils seront intouchables.
- Cet état ?
- Ils sont pleinement eux-mêmes...
- Je ne vois pas ce qu'ils pourraient être d'autre.
- Ils sont centrés, conscients, dans l'Etre...
- Mouais... Tu peux traduire en langage courant, philosophe ?
(...)
- Ce que je veux dire, c'est qu'ils vivent chaque instant intensément, sans rien attendre,sans penser à ce qu'ils feront dans cinq minutes, dans une heure, ou la semaine prochaine. Quand ils regardent une fleur, ils regardent une fleur. Quand ils écoutent quelqu'un, ils écoutent quelqu'un. Quand ils mangent un ananas, ils mangent un ananas...
Commenter  J’apprécie          30
fabienne1809
fabienne1809   05 octobre 2018
- J'ai appris pour ton arc, dit Krakus.
(...)
L'homme le regarda, l'air étonné et amusé à la fois.
- Mais de quoi parles-tu ?
- De ton arc, bien sûr.
- Je n'ai pas d'arc.
(...)
- Je t'ai vu hier avec. T'en avais un magnifique, splendide ....
- Hier peut-être, mais aujourd'hui je n'ai pas d'arc. C'est ainsi, dit-il le plus tranquillement du monde.
-Tu dois le regretter, dis pas le contraire ! Ça doit bien te décevoir un peu, quand même !
- Cet objet n'existe plus. Pourquoi serais-je déçu de quelque chose qui n'existe pas?
Krakus s'emporta.
-Hier, il existait bien, quand même !
- Mais hier a disparu, mon ami. Nous sommes aujourd'hui, toujours aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          20
fabienne1809
fabienne1809   05 octobre 2018
Qu'est-ce qu'ils doivent s'emmerder ! se dit Krakus. Décidément, il ne comprenait pas l'engouement des journalistes et des chercheurs pour ces "peuples premiers", comme ils disaient. Encore un enrobage sucré pour édulcorer la réalité. Des primitifs, oui. Et si ces sauvages étaient heureux, c'était de toute évidence parce qu'ils étaient simplets. Des retardés mentaux, c'est tout. D'ailleurs, ne dit-on pas "imbécile heureux" ? S'il fallait devenir idiot pour s'épanouir, lui, Roberto Krakus, préférait garder ses tracas et ses malheurs. Ca mettait au moins un peu de piment dans son existence.
Commenter  J’apprécie          10
Carmendb
Carmendb   12 septembre 2018
Ce que je veux, poursuivit Sandro, c’est les rendre malheureux chaque heure, chaque minute, chaque seconde de leur vie, jusqu’à la fin de leurs jours.
Ce que je veux dire, c’est qu’ils vivent chaque instant intensément, sans rien attendre, sans penser à ce qu’ils feront dans cinq minutes, dans une heure, ou la semaine prochaine. Quand ils regardent une fleur, ils regardent une fleur. Quand ils écoutent quelqu’un, ils écoutent quelqu’un. Quand ils mangent un ananas, ils mangent un ananas…….Ils sont… libres.
Ils doivent apprendre à appeler la pluie « mauvais temps », les jeunes pousses des « mauvaises herbes », certaines senteurs des « mauvaises odeurs », etc.
Ce qu’il faut, dit enfin Sandro, c’est commencer par les rendre inconscients, leur endormir l’esprit, engourdir leur âme.
Il faut les amener à voir négativement des choses neutres.
On va les habituer à étiqueter négativement ces choses, et ils finiront par les voir ainsi. Les mots guident le ressenti.


Commenter  J’apprécie          10




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Les dieux

    Quelle est la profession de Allan ?

    Journaliste
    Chasseur de têtes
    Conseiller en recrutement
    Commercial

    10 questions
    142 lecteurs ont répondu
    Thème : Les dieux voyagent toujours incognito de Laurent GounelleCréer un quiz sur ce livre