AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266219154
Éditeur : Pocket (05/04/2012)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 1608 notes)
Résumé :
Imaginez. Un homme vous sauve la vie, en échange de votre engagement de faire tout ce qu'il vous demande... pour votre bien. Le dos au mur, vous acceptez et vous vous retrouvez embarqué dans une incroyable situation où tout semble vous échapper. Vous n'êtes plus le maître de votre vie et pourtant... à bien des égards, elle est plus excitante qu'auparavant !
Mais peu à peu, le doute s'installe en vous : quelles sont les intentions réelles de cet homme qui s'es... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (224) Voir plus Ajouter une critique
latina
  09 juin 2012
On pourrait intituler ce "roman" : "Petit traité de psychologie". Oui, c'est de cela qu'il s'agit...
Le "roman", n'en parlons pas, il s'agit juste d'un prétexte à nous montrer comment être heureux, comment se sentir mieux dans sa peau, comment accepter d'être ce qu'on est , comment se comporter vis-à-vis des autres, sans perdre son identité, mais en les respectant.
Bref, tout ça, on connait...mais ça fait tellement de bien à le lire une fois de plus !
Voilà, je n'en dis pas plus. C'est un livre qui fait du bien, qui aide à vivre.
Commenter  J’apprécie          854
cicou45
  09 janvier 2013
Un vrai petit bijou ! C'est mon cousin (enfin excusez-moi le Papa Noël) qui a eu l'excellente idée de m'offrir cet ouvrage pour Noël et je dois dire que je l'en remercie car j'ai littéralement été absorbée par celui-ci du début à la fin.
Alan Grenmor est un jeune américain de 24 ans qui n'a jamais eu de chance dans la vie. Il n'a jamais connu son père qui s'est enfui dès qu'il a appris que sa mère était enceinte, celle-ci l'a poussé à s'inscrire dans une équipe sportive de haut niveau (bien qu'il ait horreur de cela) afin qu'il puisse faire de brillantes études universitaires et enfin, il vient de se faire plaquer par sa petite amie Audrey. Aussi, ce n'est pas par hasard qu'il ait eu l'idée d'en finir avec la vie et qu'il se retrouve en haut du deuxième étage de la Tour Eiffel, près à sauter...Mais voilà que Yves Dubreuil fait irruption dans sa vie ! Cet homme qu'il ne connaît pas va lui proposer un pacte : rester vivant mais, en contrepartie, faire tout ce qu'il lui demandera ! N'est-ce pas en quelque sorte signer un pacte avec le diable ? Mais Yves Dubreuil est loin d'être le diable puisque tout ce qu'il va faire sera dans l'intérêt d'Alan. Mais, dans ce cas, pourquoi fait-il cela ? Est-il réellement désintéressé ?
Un livre aux multiples retournements et surtout, bien plus qu'un roman à mon goût. Un livre sur la quête de soi, sur la façon dont nous devons prendre notre vie en main et surtout pas la laisser diriger par quelqu'un d'autre et sur plein d'autres choses encore. A découvrir et à méditer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          603
basileusa
  31 mai 2013
Ce livre ne m'a pas complétement transporté mais il est vraiment intéressant puisqu'il décrypte les comportements humain et nous fait beaucoup réfléchir sur notre façon d'agir et de nous comporter au quotidien . Il faut dire que l'auteur est un spécialiste des sciences humaines et connait donc bien son sujet . L'histoire est plaisante à suivre même si je ne me suis pas attachée à Alan ,le héros de cette histoire. Il manque un petit quelque chose qui aurait pu rendre son histoire vraiment belle.
Ce livre est une belle découverte et j'ai appris des choses étonnantes en le lisant ,un bon roman où la philosophie à la part belle.
Commenter  J’apprécie          490
dancingbrave
  19 juillet 2016
Un roman bien décevant. Laurent Gounelle auteur de « l'homme qui voulait être heureux » m'avait laissé espérer quelque chose d'autrement plus constructif.
Alléché par le titre qui, suivant les éditions va de « Dieu voyage toujours incognito » à « Les dieux voyagent toujours incognito », je m'attendais à une suite ou au moins à « quelque chose » dans la lignée de son si beau premier roman, mais je me trouvais rapidement devant un traité de « coaching personnel » habillé d'une histoire certes légèrement originale mais beaucoup trop longue.
Je dis volontairement de « coaching », pseudo langage de management, car il ne s'agit nullement d'affirmation du soi véritable et honnête mais d'un recueil de recettes visant à s'insérer correctement dans le monde du travail aux fondements fallacieux, et toujours au détriment d'autrui par des jeux de manipulations privant nos ennemis de liberté pour affirmer la sienne.
Jusqu'au titre qui nous manipule, car de dieux je n'ai pas vu l'ombre.
La seule idée vraiment intéressante et profonde est que « le hasard c'est Dieu ou les dieux qui voyagent incognito » Idée d'ailleurs empruntée à Einstein.
Mais pourquoi avoir choisi un habillage si diamétralement opposé aux idées nobles et vraies de « l'homme qui voulait être heureux » ?
Certes, notre héros a un sursaut vital à la fin du roman, une sorte de révolte salvatrice contre ces idées néfastes et il renoue avec des idées d'amour et de compassion.
Mais l'auteur aurai dû assurément nous faire grâce d'au moins 200 pages d'une écriture, sommes toutes, bien fade et de redondances multiples.
Il est certain que je prendrais plus de précautions avant de m'investir dans un nouvel opus de l'auteur.
Voilà pour ma critique générale. J'oserais à présent quelques mots pour faire part de ce qui m'a heurté dans ce texte :

Pourquoi faut-il que pour acquérir sa liberté, c'est-à-dire au sens de Gounelle, s'affirmer socialement, écraser quelqu'un ?
Ca commence avec les boulangers contraints à perdre leur temps, subir un stress
Puis c'est au tour d'une vendeuse de montre de chez Cartier, qui doit alors qu'elle ne peut être libre d'agir à sa guise subir les caprices d'un homme en quête d'une illusion de liberté.
Puis c'est au tour d'un chauffeur de taxi, certes vieux et borné, de faire les frais d'une moquerie qui le fera souffrir et le mettra hors de lui.
Ensuite ce seront ses collègues de travail qui subiront diverses manipulations verbales ou comportementales les privant, eux de leur liberté.
Pourquoi s'affirmer par l'écrasement de quelqu'un d'autre ; il existe tellement de moyen de « s'affirmer » par sa compétence, son savoir, sa sagesse, son charisme pour obtenir le plus naturellement du monde et sans blessure sa présence.
Et si présence il n'y a pas, à quoi sert de manipuler autrui par différentes techniques si ce n'est pour abuser d'un pouvoir artificiel ?
Pourquoi, par exemple, ressortir d'une boulangerie avec un pain plus cuit qu'on ne le désirerait, parce que l'on n'a pas souhaité ennuyer la boulangère, serait-il la preuve d'un manque de liberté ?
Prenons ce passage : « Les gens comme lui sont pourtant des inconnus que tu ne reverras jamais. Ta vie, ton avenir ne dépendent pas d'eux. Et pourtant, tu éprouves le besoin de plus ou moins te conformer à… ce qui fera qu'ils t'apprécient. Tu crains de décevoir et d'être rejeté. »
Pourquoi ne pas envisager plutôt le désir de ne pas blesser ? Ce n'est pas une contrainte, c'est une joie.

Nous sommes devant un cours de techniques visant à assurer des abus de pouvoir
Nouvelle idée abordée par Gounelle dans son plan de réalisation de son héros : Ne pas stagner, aller toujours de l'avant et de sortir cette citation de Gandhi, sortie de son contexte :
« Nous devons être le changement que nous voulons voir dans le monde. »
De la même façon j'opposerais volontiers cette citation de Jacques de Bourbon Busset (également sortie de son contexte, mais c'est de bonne guerre, non ?) :
De la constance d'un attachement naît la liberté de l'esprit, le plus précieux de tous les biens. L'esprit a besoin d'un point fixe. Quand ce point fixe est assuré par la fidélité à un engagement, il se sent libre de ses mouvements et capable de tout. Âme engagée, esprit libre.
Bref, vous voyez que j'ai eu du mal à adhérer à ces idées qui ne correspondent pas à ma façon de voir la vie, de voir le lien qui doit unir chacun d'entre nous. mais c'est une question de parcours personnel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3420
1967fleurs
  19 juillet 2016
Que dire ....que j'avais tant de joie à la perspective de lire ce livre en duo, alors voulant tenir promesse, fleur a fait le périple....mais incognito....
Je n'ai pas été transportée pourtant je suis allée jusqu'au bout du voyage...enfin de la lecture !
Pas au bord du précipice comme Allan, mais j'ai failli larguer les armares et abandonner...alors dans cette quête qu'un ange passe ou que cette histoire se révèle à moi....j'ai persévéré....
Que se passe-t-il pour Allan ? il est pret à mourir en sautant du haut de la Tour Eiffel, mais une voix, un homme surgit de nulle part : Yves Dubreuil. Il lui propose un mystérieux pacte en échange, il "garde" sa vie... : il veille, mais pourquoi ?
Il ne comprend pas, comment peut-il devenir libre en se soumettant à la vie d'un autre ?
Pourtant, Allan sous la commande de ce curieux "mentor" va faire un voyage initiatique et accepter d'aller toujours plus loin au travers de missions les plus rocambolesques.
Il va se dépasser, atteindre des sommets, il va reprendre confiance en lui....contre toute attente, il ira jusqu'au bout de l'aventure...à la rencontre de lui-même.
Gounelle nous délivre au delà de cette histoire un peu farfelue, un autre message : c'est seulement en modifiant notre comportement que nous impactons celui de l'autre...le contexte proposé dans le livre est le monde de l'entreprise.
J'adhère en partie au concept, il y a de très bons passages, de belles réflexions sur notre relations aux autres, mais dans la vraie vie....tout est si facilement transposable pour changer la donne ?... pourtant on multiplie les réunions, on arrête pas de s' organiser....on prône la qualité, l'efficience, le zéro mépris....on s' en est tellement éloigné qu'on ne s' en rend même plus compte !
Ah c'est sûr....on ne révolutionne pas comme Allan, qui a fait un véritable coup d'Etat dans sa société, ça c'est l'auteur....
Nous, on évolue, on "contribue au bon fonctionnement du service....", on apprend, à garder la bonne distance contre vents et marées dans le monde du travail...mais trop souvent encore dans des ressources si in....humaines, si impersonnelles....
Gounelle, il m'a déçue du....voyage....

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3422
Citations et extraits (296) Voir plus Ajouter une citation
tagadalove17tagadalove17   05 juillet 2018
L'enfant a envie d'évoluer. L'adulte fait tout pour ne pas changer.
Commenter  J’apprécie          70
tagadalove17tagadalove17   05 juillet 2018
Embrasse l'univers de ton prochain, et il s'ouvrira à toi
Commenter  J’apprécie          10
line70line70   20 avril 2011
Si tu veux rester jeune toute ta vie, continue d'évoluer, d'apprendre, de découvrir, et ne t'enferme pas dans des habitudes qui sclérosent l'esprit, ni dans le confort engourdissant de ce que tu sais déjà faire.
Commenter  J’apprécie          2060
latinalatina   09 juin 2012
Il va falloir que tu acceptes de ne pas forcément correspondre à ce qu’attendent les gens, ne pas toujours te conformer à leurs critères, leurs valeurs, mais oser afficher ta différence, parfois même quand elle dérange. Bref, lâcher prise sur l’image que tu souhaites donner aux autres, et apprendre à ne pas trop te soucier de ce qu’ils pensent de toi.
Lorsque tu assumeras pleinement tes différences, alors tu pourras te pencher sur celles des autres et, si nécessaire, t’y adapter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          770
latinalatina   09 juin 2012
Ta colère produit une énergie, une force, et cette force peut être réorientée et utilisée pour agir et servir tes intérêts, tandis que la vengeance ne t’apporte rien, elle ne fait que détruire.
Il faut déjà, avant tout, que tu exprimes ce que tu as sur le cœur. Tu peux, par exemple, lui écrire une lettre dans laquelle tu vides ton sac et exprimes toute ta rancœur, puis noyer cette lettre dans la Seine ou la brûler.
Ca sert à te purger de la haine accumulée en toi qui te fait du mal. Il faut que ça sorte, tu comprends ?
Ca te permettra de passer à la seconde phase. Tant que tu restes dans un état de colère, ton esprit est obnubilé par le désir de revanche et ça t’empêche d’agir pour toi. Tu rumines, tu ressasses tes griefs, et tu n’avances pas. Tes émotions te bloquent.
La seconde phase, c’est utiliser l’énergie issue de la colère pour agir, par exemple pour réaliser ce que tu n’aurais jamais osé faire. Quelque chose de constructif qui serve vraiment tes intérêts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Videos de Laurent Gounelle (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Gounelle
À l'occasion de la parution de "Et tu trouveras le trésor qui dort en toi", Laurent Gounelle, l'un des romanciers français les plus lu dans le monde a répondu à quelques unes de nos questions !
autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les dieux

Quelle est la profession de Allan ?

Journaliste
Chasseur de têtes
Conseiller en recrutement
Commercial

10 questions
138 lecteurs ont répondu
Thème : Les dieux voyagent toujours incognito de Laurent GounelleCréer un quiz sur ce livre
. .