AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur La Fille du train (308)

Colette
Colette   09 juillet 2015
C'est ma faute. Je buvais déjà, de toute façon, j'ai toujours aimé boire. Mais je suis devenue plus triste, et la tristesse, au bout d'un moment, c'est ennuyeux - pour la personne qui est triste et pour tous ceux qui l'entourent. Puis je suis passée de quelqu'un qui aime boire à alcoolique, et il n'y a rien de plus ennuyeux que ça.
Commenter  J’apprécie          670
marina53
marina53   18 août 2015
Le vide: voilà bien une chose que je comprends. Je commence à croire qu'il n'y a rien à faire pour le réparer. C'est ce que m'ont appris mes séances de psy: les manques dans ma vie seront éternels. Il faut grandir autour d'eux, comme les racines d'un arbre autour d'un bloc de béton; on se façonne malgré les creux.
Commenter  J’apprécie          582
Kittiwake
Kittiwake   03 août 2015
C’est ce que m’ont appris mes séances de psy : les manques dans ma vie seront éternels. Il faut grandir autour d’eux, comme les racines d’un arbre autour d’un bloc de béton ; on se façonne malgré les creux
Commenter  J’apprécie          500
bilodoh
bilodoh   10 mai 2016
Soyons francs, encore aujourd’hui, la valeur d’une femme se mesure à deux choses : sa beauté ou son rôle de mère. Je ne suis pas belle, et je ne peux pas avoir d’enfant. Je ne vaux rien.
(p.102)
Commenter  J’apprécie          420
marina53
marina53   18 août 2015
Un soleil radieux dans un ciel sans nuages, personne à voir, rien à faire. Vivre comme je le fais, c'est plus difficile l'été, avec ces journées si longues, si peu d'obscurité où se dissimuler, alors que les gens sortent se promener, leur bonheur est si évident que c'en est presque agressif. C'est épuisant, et c'est à vous culpabiliser de ne pas vous y mettre, vous aussi.
Commenter  J’apprécie          410
le_Bison
le_Bison   30 octobre 2017
Soyons francs, encore aujourd’hui, la valeur d’une femme se mesure à deux choses : sa beauté ou son rôle de mère. Je ne suis pas belle, et je ne peux pas avoir d’enfant. Je ne vaux rien.
Commenter  J’apprécie          403
isabiblio
isabiblio   17 juillet 2015
Il n'y a rien de plus douloureux, de plus destructeur que le doute.
Commenter  J’apprécie          400
Ptitgateau
Ptitgateau   03 août 2015
Quelle connasse. Si c'était un oiseau, ce serait un coucou. Elle est venue pondre ses oeufs dans mon nid. Elle m'a tout pris. Elle a tout pris et maintenant elle m'appelé pour me dire que ma détresse la dérange ?
Commenter  J’apprécie          351
canel
canel   13 juin 2015
La vie devait être tellement plus simple pour les alcooliques jaloux, avant les e-mails, les textos et les téléphones portables, avant l'ère de l'électronique et toutes les traces que cela laisse. (p.149)
Commenter  J’apprécie          330
Gwen21
Gwen21   26 septembre 2016
Quand on est stérile, on n’a jamais le loisir de l’oublier. Pas quand on atteint la trentaine. Mes amis avaient des enfants, des amis d’amis avaient des enfants, j’étais constamment assaillie de grossesses, de naissances, et de fêtes de premier anniversaire. On m’en parlait en permanence. Alors, quand est-ce que ça allait être enfin mon tour ? Au bout d’un moment, notre impossibilité d’avoir des enfants est devenue un sujet normal à aborder à table, le dimanche midi, et pas juste entre Tom et moi, mais de manière générale.
Commenter  J’apprécie          324




    Acheter ce livre sur

    AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

    Autres livres de Paula Hawkins (1) Voir plus




    Quiz Voir plus

    La fille du train - Paula Hawkins

    Combien y a-t-il de narratrices ?

    1
    2
    3

    10 questions
    151 lecteurs ont répondu
    Thème : La Fille du train de Paula HawkinsCréer un quiz sur ce livre