AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365407528
Éditeur : Éditions Sharon Kena (05/09/2014)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Il fallait que ça me tombe dessus maintenant, à trente-sept ans !Toute une existence à vivre dans le conformisme imposé par feu ma Môman, et BAM ! Il suffit qu'il débarque avec son indolence, son sourire ravageur et son regard déstabilisant pour que j'en prenne plein la vue... et le c?ur.Je suis supposé réagir comment, moi ? Dois-je lutter ou enfin m'accepter ?D'autant que ce rebelle n'est pas n'importe qui : c'est le fils de mon boss !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
gabrielleviszs
  28 septembre 2014
Louka, 37 ans, travaillant en tant que capitaine à la PJ de Dieppe, va rencontrer un jeune homme de 18 ans, Ethan, le fils de son commissaire dans des circonstances plutôt étranges – même si cela m'a bien fait rire. Ethan a été arrêté pour trafic de stupéfiant et son père ne sait plus quoi faire. Il va demander à Louka de le mettre en garde à vue et de le laisser en cellule. Plus le temps passe et plus la tension monte, d'un côté comme de l'autre. Entre l'un qui se montrera plus explicite et le second qui va faire comme s'il ne comprenait rien, la situation sera des plus rocambolesques au premier regard, mais par la suite, nous ne pouvons pas faire autrement que voir ce qui est caché. Des problèmes vont intervenir, des solutions seront visibles et pourtant certains vont avoir des oeillères. L'histoire ne s'arrête pas là, mais le reste est à découvrir par vous-même.
D'un côté, nous avons Louka, qui malgré son âge et l'époque dans laquelle il vit, n'arrive pas à savoir ce qu'il est vraiment. Il fait tourner les femmes dans ses bras, mais ce qui m'a le plus choqué, c'est la réaction de sa mère lorsqu'il était plus jeune. Les flashs que nous avons sont difficiles pour un enfant si jeune qui se découvre. Il est vrai que malheureusement la situation qu'il a vécue est très réaliste, donnant plus de poids au récit. Une éducation très stricte, avec un marteau au-dessus de la tête pour lui enfoncer ce qui se fait, ce qui doit être fait et qu'il n'est pas normal s'il regarde un homme… le traumatisme est important dans sa vie d'adulte ce qui oblige Louka à se remettre en question à chaque instant de sa vie.
De l'autre côté, nous avons Ethan, jeune homme fougueux qui sait ce qu'il est et ce qu'il veut. Il ne le cache pas, et veut obliger son père à le comprendre, ce qui est dur, très dur. le commissaire est quelqu'un qui ne veut pas de « ça » dans sa famille… Il joue de son charme, de sa jeunesse, et met ses désirs en avant, faisant en sorte que le capitaine soit à l'aise avec lui. Surtout que nous comprenons vite ce qu'il veut obtenir de lui.
J'ai vénéré un moment – oui, oui, carrément –, celui entre Sophie, une jeune femme et Louka. Elle va lui révéler des passages de sa propre vie sans qu'il n'en ait prit conscience et cela vaut tout l'or du monde. A la place de Sophie, je ne pense pas que je serais restée en sachant et entendant ce que pourrait me dire celui avec qui je partage mes nuits et le lit. Elle a un caractère fort et j'ai beaucoup aimé la façon dont elle lui explique les choses en tentant de prendre des gants.
Que dire sinon que j'ai adoré la manière dont l'auteur présente les choses. Les deux personnages sont différents, tant en âge, qu'en attitude, mais, le plus jeune est celui qui est le mieux dans sa peau, d'une manière générale. Il cherche juste l'approbation de son père, tandis que Louka ne cesse de voir les images de feu sa mère en tête. Beaucoup de confusion en premier lieu, beaucoup de remise en question également. le plus, ce sont les scènes d'intimité : douceur, légèreté, charme, délicat, recherché… J'aurais d'autres qualificatifs à donner, mais le principal est là. Les actions sont amenées posément, l'histoire est fluide et sans s'en rendre compte, le livre défile à une vitesse incroyable. J'ai juste un tout petit souci, c'est à propos de la fin, le dernier paragraphe je dirais. Je ne comprends pas comment cela à pu se produire, entre le commissaire et l'autre personne. J'ai l'impression qu'il manque des éléments, et pourtant j'ai relu plusieurs fois l'histoire sans trouver la solution, à moins qu'elle ne soit bien cachée :p.
C'est une belle histoire, avec des hauts et des bas dans les émotions des personnages, des scènes d'intimités qui sont véritablement de l'érotisme pure et pas de vulgaire scènes qui ne font que nous expliquer par A+B comment faire, tout est dans la sensualité et la découverte d'un amour naissant entre deux hommes. J'oubliais une chose, la confiance en soi, c'est l'un des sujets qui est évoqué à maintes reprises, avoir confiance en soi et éviter d'écouter ce que les autres disent, mais vivre pour soi ! C'est une bonne leçon en très peu de pages, donc n'hésitez pas et allez le lire ;)
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-fils-de-mon-boss-laure-izabel-a112617742
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LunaZione
  18 mai 2015
Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Sharon Kena pour l'envoi de ce livre dans le cadre d'un Lucky Day. J'ai franchement passé un bon moment avec ce livre qui m'a beaucoup surprise : en effet, rien dans le résumé ne me laissait présagé qu'il s'agissait d'un Boy's love (une histoire érotique masculine). Pour tout vous dire, c'était la première fois que je lisais ce genre d'histoire et je ne suis pas certaine que je me serais dirigée de moi-même vers ce genre... mais la découverte a été bonne, du coup, je ne pense pas du tout que ce sera le dernier ! ;p
J'ai bien aimé la toile de fond de l'histoire : le flic homo' qui ne s'assume pas ou plutôt, qui n'a pas pris conscience de ce qu'il était. C'est intéressant la façon dont Louka évolue entre le début du roman et la fin. On sent qu'il prend réellement conscience de ses envies et de sa "nature" et surtout qu'il n'y a pas de honte à sortir du schéma classique amoureux... J'ai beaucoup aimé ce côté "initiatique" de l'histoire et surtout voir qu'il n'y a pas d'âge pour l'amour (que ce soit pour rencontrer l'amour comme pour les différences d'âges dans un couple).
Ethan me laissera sans doute un souvenir moins fort : il est jeune, beau, rebelle, expert en séduction... Il est sans aucun doute un peu trop parfait pour moi. Bien sur, il a des fêlures que l'on exploite vraiment dans cette histoire mais, personnellement, je ne me suis pas sentie autant concernée par son combat que par celui de Louka.
Le fait que le fils de mon boss ! soit écrit par une femme m'a tout de suite frappé : ça se sent ! Bien que l'on sent une volonté de masculiniser ses propos - je vais écrire un truc cliché mais le vocabulaire est assez vulgaire par moment - son écriture reste féminine et assez sentimentale. Ce n'est pas une critique, c'est même un point positive de mon point de vue : elle a su me mettre à l'aise et je ne me suis pas sentie dans un rôle de voyeur. Bien que les personnages soient des hommes, cela reste une romance et plus particulièrement une jolie histoire d'amour qui, comme toutes les histoires d'amours, nous fait forcément un peu rêver...
Une jolie histoire d'amour.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AlouquaLecture
  28 mai 2018
Je vous ai déjà parlé de Laure Izabel avec d'autres de ses parutions : OPJ #1 dont je vous donnais mon avis il n'y a pas longtemps, ainsi que Caladrius dont mon avis est sur l'ancienne adresse du blog (si vous voulez le lien, je vous le rajouterai). Cette fois encore, j'ai apprécié la plume de l'auteure, bien que ce soit dans une histoire courte et rapide à lire (moins de 100 pages), j'y ai bien retrouvé son style qui m'avait plu. Ayant eu l'occasion de découvrir le fils de… mon boss, je ne pouvais passer à côté. J'aurais fini par le lire, mais quand, voilà la bonne question.
Je ne vais pas vous donner trop de détails, c'est une histoire courte, donc je partirais trop vite dans le spoiler. je vais donc vous en dévoiler le moins possible.
Louka, homosexuel refoulé, suite à l'éducation très stricte de sa mère, il a enfoui au fond de lui la personne qu'il est vraiment. Cela dit, il le vit plus ou moins bien jusqu'au jour où Ethan va faire une entrée fracassante dans sa vie. Ethan, c'est le fils de son boss, mais l'attirance peut-elle se faire museler par cette excuse ? Louka tente tant bien que mal de garder au fond de lui ses désirs, son attirance, son envie. Plus facile à dire qu'à faire, et pourtant c'est ce qu'il doit faire ! Ethan est un jeune homme touchant, il assume pleinement son orientation sexuelle, le souci, c'est qu'il ne peut pas s'empêcher de faire des conneries, mais nous allons mettre ce point sur le fait de sa jeunesse.
Combien de fois n'ai-je pas eu envie de crier à Louka de se lacher, d'assumer cette attirance. Sa mère est morte, pas besoin de garder ses leçons de morale d'une autre époque. Merde ! A presque 40 ans on est capable d'assumer qui on est, non !!! En même temps, je peux aussi comprendre Louka, il a toujours vécu en refoulant son homosexualité bien loin au fond de lui, alors devant ce jeune homme qui assume qui il est, qui ne cache pas son attirance envers lui, sa frustration est au maximum. A un moment, il faudra bien lâcher la pression mon cher Louka !
Maintenant que j'ai lu cette parution de Laure Izabel, j'ai encore plus envie de découvrir celles que je n'ai pas encore lues. Je trouve que sa plume est carrément envoûtante, c'est un plaisir de la lire, de voler d'une page à l'autre sans louper un seul petit mot. Une plume que vous devriez découvrir si ce n'est pas encore fait !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Azul47
  28 décembre 2014
5 heures du matin. Comment remédier à une insomnie ? Se lever, boire un café, allumer sa liseuse et sélectionner le Fils de... mon boss.
J'ai déjà pu apprécier le style de l'auteur au travers d'autres publications, il n'était donc pas question de fermer ma liseuse avant d'être allée au bout de cette histoire.
Le début semble banal, presque mis en place pour servir l'histoire. On sent assez vite qu'il existe un possible entre le flic gros dur et le jeune Ethan, bouleversant de tendresse ; un gosse dont les larmes ne peuvent laisser indifférent (ni les paires de claques administrées par son commissaire divisionnaire de père).
Au fil de la lecture, on comprend qu'il ne s'agit pas là d'une énième histoire gay. Les sentiments sont plus profonds, font appel à des interdits enfouis par l'éducation rigide de parents intolérants.
On aborde alors les thèmes classiques liés à l'homosexualité et tout ce qu'elle entraîne de refoulement, de peur, d'angoisse à l'idée d'être découvert, mais que rien ne peut étouffer quand le possible survient. le tout exprimé avec beaucoup de sensibilité et de pudeur en même temps.
J'aime décidément la plume de cette auteur que j'ai bien l'intention de suivre. Ma liseuse est fin prête à recevoir la prochaine sortie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Samounette
  27 juillet 2016
Alors alors... alors je ne sais pas trop si c'est une nouvelle ou un roman court mais en tout cas ce qui est sûr c'est que ça se lit très très vite. Je suis assez partagée par la lecture de cette histoire parce qu'autant il y a des trucs qui m'ont agacée autant d'autres m'ont beaucoup plus. Je n'ai pas aimé le style de l'auteur que j'ai trouvé un peu lourd et emprunté. Je ne sais pas si c'est à force de lire des auteurs VO mais je trouve que parfois, certains auteurs VF ont tendance à faire des phrases de trois kilomètres de long. Ils utilisent tout un tas d'adjectifs qui alourdissent la phrase là où trois mots auraient suffit. Au détriment de l'histoire.
Comme toujours, quand ce style est justifié par le background du personnage, pourquoi pas.. mais là, ce n'était pas le cas.
Ce qui m'a légèrement agacée aussi c'est que tout un tas de choses sont effleurées mais aucune n'est approfondie. Ce qui est clairement dommage car énorme point positif du roman: l'auteur a réussit à créer une tension sexuelle intense tout au long du roman, faisant monter la pression jusqu'à une scene de sexe cependant frustrante. J'avoue que je m'attendais à plus.
Au final, une histoire mignonne qui aurai pu être plus développée mais qui reste agréable à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   28 septembre 2014
Une pointe de solitude m’envahit sans crier gare. Un sentiment de tristesse, d’abandon me crève la poitrine. La quintessence d’Ethan se mélange à l’air de la pièce et imprègne le skaï de mon divan. Je soupire de désarroi et retourne à mes occupations. Malgré tout, je ne peux me faire à l’idée que ce sale môme qui me chamboule ne trainera plus dans les parages.
Je ne m’étais encore jamais posé la question. Cependant, à cet instant, je réalise qu’une personne peut prendre une place énorme dans une vie en un rien de temps. Comme quoi, un regard, un parfum, une caresse subversive, une passion taboue… en un claquement de doigts, peut décontenancer un homme de manière irréversible.
Amen !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3584 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre