AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Émilie Terrao (Traducteur)
EAN : 9782290404690
736 pages
J'ai lu (03/04/2024)
  Existe en édition audio
4.06/5   1047 notes
Résumé :
Un mariage. Un voyage en Espagne. L'homme le plus exaspérant. Et trois jours à faire semblant. Ou en d'autres termes, un plan qui ne marchera jamais.

Catalina Martín est désespérée. Pour ne pas arriver seule au mariage de sa soeur, auquel assisteront son ex et sa fiancée, elle a assuré à toute sa famille en Espagne qu'elle viendrait accompagnée de son petit ami américain. Sauf que ce petit ami n'existe pas. Et voilà que ce qui n'était qu'un mensonge i... >Voir plus
Que lire après The Spanish Love DeceptionVoir plus
Les soeurs Bellinger, tome 1 : C'est arrivé un été par Bailey

Les soeurs Bellinger

Tessa Bailey

4.17★ (455)

2 tomes

Windy City, tome 1 : Mile High par Tomforde

Windy City

Liz Tomforde

4.18★ (199)

2 tomes

Critiques, Analyses et Avis (132) Voir plus Ajouter une critique
4,06

sur 1047 notes
The french grosse deception....

Alléchée par le succés annoncé sur la couverture de ce roman " best seller international qui a séduit plus de 500 000 de lecteurs", je me disais que je tenais peut-être LA comédie romantique de l'année, mais non, je m'y suis ennuyée à cent sous de l'heure et j'ai fini par survoler des passages tellement il y a des longueurs (très longues !) .
Et pourtant l'histoire commençait bien, j'avais adoré le roman d'Elizabeth Young " Petites embrouilles et pieux mensonges" dont le début est presque pareil...

Une jeune femme espagnole, qui vit à New York, doit se rendre au mariage de sa soeur, le problème étant qu'elle en a marre de faire pitié. Cela fait six ans qu'elle ne s'est pas remise d'une rupture et il se trouve que non seulement l'ex est le témoin du marié, mais c'est aussi son frère. Elle a l'idée de trouver un bel et sombre inconnu qui lui servira de faux-petit ami . Se propose, alors ,un collégue de boulot qui ne peut (soi disant ) pas la piffer . Elle non plus.

Et il y a beaucoup de petites invraisemblances comme cela, dans l'histoire...
Si Aaron ne l'aime pas pourquoi se propose-t-il de lui rendre ce service ? Et elle qui ne peut pas le voir , non plus, pourquoi accepte-t-elle ?
Parce qu'en fait , il est secrétement amoureux d'elle... Mais c'est tellement cousu de fil blanc, c'est tellement évident et il n'y a tellement qu'elle qui ne le voit pas , que s'en est ridicule ! Et la lectrice assiste impuissante à des kilomètres de lamentations, soupirs, coup d'oeil , tirades, et c'est long, mais long ...!
Il n'y a aucun suspens, juste des passages bien mièvre, bien guimauve .
Deuxième invraisemblance : alors que Lina rentre en Espagne dans sa famille , après des mois (ou des années ? ) d'absence, il n'y a que deux ou trois scénes vite fait, avec ses parents. Aucune scène "intime" où elle se retrouverait seule avec eux, avec des questions sur son boulot , sur sa vie là-bas loin d'eux. . Mais quelle famille (du sud !) réagit comme comme ça, après aussi longtemps ? L'autrice préférant privilégier des scénes (stupides de jeux stupides) lui permettant de ne mettre que des personnages du même âge, or les mariages, ce n'est pas ça, c'est l'occasion de mêler plusieurs générations, de leur faire passer un bon moment ...
Et du coup le ton est identique, que Catalina soit aux States, ou en Espagne, entre collégues ou en famille, on a la même personne. Aucune variation, aucune, richesse, aucune subtilité, aucune touche psychologique qui permettrait à ce roman de dépasser la romance et de s'élever...
Les dialogues sont d'une platitude...
L'histoire d'amour est d'un fade que ça en est franchement ridicule..
Les personnages sont creux, on ne connait rien de leur personnalité, de leurs goûts ( à part leur "traumatismes" respectifs) , elle n'est pas du tout attachante, lui est beau et amoureux ... Et on ne voit rien de l'Espagne, le Aaron a traversé l'Atlantique et...rien.

Vous l'aurez compris , je ne fait pas partie des 500 000 lecteurs (lectrices ? ) qui ont aimé ce roman. Sur le thème du faux petit-ami, il y avait matière à créer du suspens, des nuances, à amener des quiproquos, des gaffes qui auraient engendré de l'humour, de la tonicité, du pétillement ...

Amigas, fuyez , et lisez plutôt l'excellent " Petites embrouilles et pieux mensonges "de l'excellente Elizabeth Young ...
Commenter  J’apprécie          4515
The Spanish Love Deception était sans doute l'une des sorties de mai que j'attendais le plus. Il faut dire qu'il faisait déjà pas mal parlé de lui depuis un bon bout de temps. Alors bien sur, j'avais de nombreuses attentes mais aussi un peu d'appréhension, car plus un livre nous fait envie, plus la chute peut-être brutale. Mais je ressors de ma lecture totalement conquise. On peut même dire qu'il s'agit d'un coup de coeur.

The Spanish Love Deception, c'est l'histoire de Catalina, Lina et Aaron. Alors qu'elle part bientôt en Espagne pour retrouver toute sa famille à l'occasion du mariage de sa soeur, Lina s'embourbée dans un mensonge aux lourdes conséquences. Pour faire face à son ex, le frère du marié, sa famille et le flot continue de remarques sur son statut de célibataire, elle a prétendu avoir un petit-ami. Mais à un mois du week-end fatidique, elle n'a ni copain, ni même plan B. Jusqu'à ce que Aaron, ce collègue qu'elle déteste tant, et réciproquement lui propose de l'accompagner.

On est ici sur une romance avec tout pleins de tropes que j'adore. Déjà, on est sur un slow-burn en puissance. Cette belle brique de presque 700 pages fait monter doucement mais surement la tension entre nos deux personnages. Et pour le coup, c'est un vrai slow-burn. Ne vous attendez même pas à un rapprochement significatif dans la première moitié, ça n'arrive pas tout de suite. Et bon sang, qu'est-ce que c'était top ! Ensuite, on est ici sur deux collègues qui se détestent, et ça, on adore. Car ça donne lieu a quelques piques, quiproquos sur la situation et surtout des préjugés sur l'un et l'autre. Arrive alors le petit accord entre nos deux personnages dans le cadre du mariage de la soeur de Lina et on entre dans le faux couple, doublé d'une petite proximité forcée et là, on touche à tout ce que j'aime. Cette romance, c'est un vrai petit bonbon. Une animosité certaine, une attraction qui augmente au fil des pages, des moments si mignons qu'on fond totalement pour Aaron, une petite dose de séduction avec des flirts d'abord innocents puis bien plus sexy et le tour est joué. D'ailleurs, ma seule appréhension pour cette lecture était l'aspect spicy que beaucoup ont critiqué. Pour ma part, j'ai trouvé que les scènes, déjà peu nombreuses, étaient certes assez détaillées mais bien écrites et surtout en total adéquation avec les deux personnages. Cela ne dénature pas avec leur relation et c'est vraiment dans la continuité de leur histoire. Elles sont sensuels et franchement je les ai trouvé bien amené et digne de ce slow-burn.

Nos personnages sont vraiment géniaux. J'ai rapidement accroché à Lina. C'est un personnage joyeux, boute-en-train, qui met tout le monde à l'aise. Elle ne manque pas d'humour, avec son petit côté miss catastrophe et son tempérament sans filtre. Visualisez un personnage à la Bridget Jones qui en peut s'empêcher de tout commenter et tout interprété et vous aurez une petite idée du personnage. Pour autant, elle cache derrière cette carapace de jeune femme joyeuse une autre facette qu'Aaron découvrira au fil des pages. A l'inverse, Aaron est un personnage assez opposé. Voilà un autre trope que j'adore le Grumpy/Sunshine. A savoir un personnage solaire et joyeux et un autre plutôt grognon. Aaron est travailleur, sérieux, avec le visage souvent indéchiffrable et qui, à l'inverse de notre héroine est assez secret. Il ne fait pas ami-ami avec ses collègues et garde souvent une distance. Ce qui fait que la première rencontre entre ces deux-là a été sous haute tension. Mais c'est bien connu, les apparences sont trompeuses. Comme je m'en doutais, il n'en ai rien et j'ai fondu pour ce personnage, respectueux, attentif aux détails et si... parfait ! On notera aussi son attention particulière à toujours respecter Lina.

The Spanish Love Deception c'est aussi pas mal de sujets abordés au delà de la romance. La famille y a une place importante, notamment concernant Lina, avec le mariage de sa soeur. Une famille très soudée, avec son lot de personnalités toutes plus folles les unes que les autres, mais terriblement attachantes. du côté d'Aaron, où il faudra un peu creusé pour en savoir plus mais je n'ai pas été déçue de cela. Il est aussi question de la place des femmes dans les entreprises, de leur statut hiérarchique et des relations entre collègues. Des sujets importants et bien traités ici.

The Spanish Love Deception c'est une lecture totalement addictive. Il se découpe vraiment en quatre phases. La première étant la mise en place de l'histoire et de ses personnages, ce qui nous fait comprendre que ces deux-là sont assez opposés. La seconde où il est question de passer ce fameux accord, qui amène nos personnages à revoir leur vision qu'ils ont l'un de l'autre. Puis arrive le mariage de la soeur de Lina qui fait passer la relation à un autre stade et enfin l'ultime partie qui vient rebattre les cartes et clotuter sur une note superbe avec de l'émotions. J'ai fondu pour les déclarations ! J'ai dévoré ma lecture et n'ai pas vu passer cette belle brique.

En conclusion, coup de coeur pour The Spanish Love Deception. C'était drôle, mignon, juste ce qu'il faut de sexy et un slow-burn digne de ce nom ! Clairement, cette lecture vient se placer tout en haut de la liste dans mes lectures du genre. Je vous le recommande sans hésiter !
Lien : https://my-bo0ks.over-blog.c..
Commenter  J’apprécie          130
Je savais bien qu'il y avait de fortes chances pour que je me casse les dents sur the Spanish Love Deception mais j'ai voulu tester par moi-même et bien mal m'en a pris…

Pour faire court (pas ma spécialité), Catalína refuse de se rendre au mariage de sa soeur sans cavalier parce que ce serait un aveu de faiblesse devant sa famille et son ex, le témoin du marié. Elle va donc s'y rendre avec un fake date, son collègue qu'elle ne supporte que difficilement mais qui a des GROS MUSCLES et les YEUX BLEUS.

Mais que c'était loooooong, mais que ça se répétait… Catalìna ressent beaucoup d'émotions (parce qu'Aaron a de GROS MUSCLES principalement) et se plait à sur-analyser absolument tout ce qui lui arrive pendant des pages et des pages. Et comme on n'a que son point de vue, ça devient très vite saoulant. Les autres personnages ont l'épaisseur et la saveur d'un sandwich SCNF… Oui, même Aaron et ses YEUX BLEUS qui ne semble pas avoir d'autre fonction dans la vie que d'être un sosie d'Henry Cavill sur pattes et que d'appeler ses partenaires « bébé » après 24h de relation (alerte au mega red flag 🚩).

Tout n'est pas à jeter, il y a quelques scènes mignonnes et certains thèmes intéressants mais rien n'est suffisamment développé (sauf les GROS MUSCLES d'Aaron) pour que cela ne capte vraiment notre attention. L'autrice préfère revenir très vite à ses moutons, c'est à dire les émotions de Catalìna et les YEUX BLEUS de son crush sur plus de 500 pages extrêmement laborieuses.
Commenter  J’apprécie          184
Je suis littéralement tombée amoureuse du love interest et c'est pourquoi j'annonce sans détour que ce roman a été un véritable coup de coeur.

J'ai bien aimé découvrir la plume d'Elena Armas. Elle est simple, sans fioriture, mais additive et elle dégage pas mal d'émotion. Il y a eu des passages où j'ai été totalement happée et je n'arrivais tout simplement pas à décoller mes yeux de mon livre tellement j'étais avide de savoir ce qui allait se passer. Ca a été une très belle découverte et je retenterai l'expérience avec plaisir - surtout que j'ai vu que l'autrice a écrit une romance spin-off à The Spanish Love Deception, donc j'espère très sincèrement qu'elle sera aussi éditée en France !

Catalina, dite Lina, se retrouve face à un problème de taille et surtout enlisée dans un mensonge. Isabelle, sa soeur, se marie et le témoin du marié n'est nul autre que Daniel, son ex qui a détruit son coeur et qui a refait sa vie avec une autre. Tout le monde sait à quel point Lina a souffert de leur rupture, et même si aujourd'hui elle s'est remise de tout cela, elle est toujours célibataire. Sa famille s'inquiète de cet état de fait. le problème de Lina, c'est qu'elle est soucieuse de ce que ses proches pensent d'elle, et en a oublié d'affirmer et d'assumer comment elle se sent, elle. Et surtout, elle veut prouver à Daniel qu'elle a remonté la pente. Alors pour palier sur ces niveaux, elle s'est inventée un faux petit ami et elle a promis de venir avec pour le mariage... Au moment où nous faisons sa connaissance, la date fatidique est très proche, et elle n'a toujours pas trouvé quelqu'un pour jouer ce rôle. C'est là qu'Aaron, un de ses exaspérants collègues, se propose de l'accompagner...

Entre Lina et Aaron, on s'attend à un typique ennemies to lovers. L'histoire se déroule uniquement du point de vue de notre héroïne, donc nous n'avons que sa vision des événements ; mais si Aaron apparaît comme étant exaspérant et ne semblant pas apprécier plus que ça la façon d'être de Lina, on peut se demander pour quel motif est-ce qu'il souhaite accompagner notre héroïne à un mariage ? A partir de ce moment-là, les questions ont commencé à fuser dans tous les sens sur ce qui motiverait notre bel Aaron (oui, parce que vous vous doutez bien qu'il est canon : brun, yeux bleus, une plastique de rêve...) à tenir à ce point à aller à ce mariage. La première raison donnée m'a paru un peu trop simple et un peu trop bateau pour être la véritable explication, mais je me suis laissée prêter au jeu et finalement, mon coeur a littéralement fondu d'amour. Aaron et Lina alternent entre moments torrides et complètement cocasses qui m'ont bien fait rire.

La tension sexuelle entre Lina et Aaron est présente au fur et à mesure qu'ils apparennent à se connaître - ou plutôt dirais-je au fur et à mesure que Lina apparend à le connaître. Certains passages m'ont donné des vapeurs et la frustration a quasiment été à son comble. A son contact, Lina laisse progressivement tomber les barrières qu'elle a instauré entre eux, et Aaron pénètre petit à petit son espace. Leur romance m'a faite vibrer et m'a transportée. Plus d'une fois, je me suis plu à m'imaginer à la place de Lina. Clairement, moi aussi, je veux un Aaron !

Gros plus pour moi, c'est que Lina et moi avons les mêmes origines hispaniques et je n'ai eu absolument aucun mal à visualiser les différents paysages que l'autrice nous décrit car nous venons du même coin. Alors moi aussi, maintenant, j'hésite à m'envoler vers les USA pour aller me trouver mon Aaron :'D

Malgré le fait que ce soit un coup de coeur, il y a deux petites choses que je pourrais reprocher à The Spanish Love Deception : la longueur des chapitres et la lenteur de l'histoire pendant la quasi première moitié du roman. Les chapitres n'ont pas tous la même longueur. Certains sont beaucoup plus long que d'autres (jusqu'à environ 30 pages pour les plus longs) et c'est vrai que lorsqu'on lit cette romance, il ne faut pas avoir un truc sur le feu parce qu'on ne sait pas trop à quel moment on va pouvoir s'arrêter. Et si vous êtes comme moi, et que vous n'aimez pas vous arrêter au beau milieu d'un chapitre, il va falloir vous faire une raison si jamais vous devez arrêter votre lecture... Pourtant, le découpage des chapitres est loin d'être mauvais. Avec le recule, je pourrais pas dire que tel chapitre aurait mérité de s'arrêter à un moment donné pour en commencer un autre, le découpage a du sens. Et puis, en fin de compte, une fois qu'on est entré dans l'histoire, les pages défilent toutes seules.

Et mon deuxième petit bémol, c'est que l'histoire devient réellement très addicitve une fois qu'on a franchi la moitié. Pendant la première moitié du roman, j'avoue avoir un peu cherché où est-ce que l'autrice voulait nous emmener. L'espace de quelques pages, j'ai eu un peu peur que le roman ne soit pas crédible, mais finalement, une fois qu'on en sait plus sur les non-dits, tout fait sens et c'est tout simplement génial !

Si vous souhaitez une bonne petite romance fun, drôle, rafraichissante, spicy avec une tension de dingue, ce livre est pour vous ! Je lirais bien évidemment avec plaisir The American Roommate Experiment qui est centré sur le personnage de Rosie, la meilleure amie de Lina, qui semble être hyper intéressante à suivre.
Commenter  J’apprécie          50
Plus je pense à cette lecture et moins j'en garde un bon souvenir…

Et pourtant, ça avait si bien commencé ! L'immersion était totale dès le 1er chapitre où nos deux protagonistes étaient insupportables et se montraient ô combien ils se seraient bien passés l'un de l'autre. Je ne pouvais que soutenir Lina qui devait faire face à la froideur extrême d'Aaron dans une société où elle devait lutter face au sexisme de certains de ses collègues.

Tout était pour me plaire : un enemies to lovers mélangé à un long slow-burn, le tout saupoudré de fake dating et de messages importants. Tous les tropes que j'aime, avec un fond plus sérieux.

Sans oublier l'excellent rythme où malgré les longs chapitres, il m'était impossible de m'arrêter de lire. L'autrice nous glissait à la fin de chacun d'entre-eux un élément qui me poussait à continuer, qui me tenait en haleine et me faisait dire « encore un chapitre de plus ».

Mais malheureusement, j'ai vite perdu mon entrain. Parce que ce livre est bien trop LONG. À la moitié seulement de celui-ci intervient l'élément-clé du livre.

Mais surtout, à la moitié de celui-ci, j'ai trouvé que le style du roman avait changé du tout au tout. Peut-être était-ce l'effet « vacances » lié au décor du livre ? Possible, mais j'en doute.

Aaron est devenu niais. Aucunement mystérieux, l'homme parfait, en total décalage avec ce qu'il était 2 jours plus tôt. Alors certes, c'est mignon et divertissant au premier abord dans une romance, mais pas pendant plus de 200 pages.

Si j'étais jusque-là attachée à Lina pour les combats auxquels elle devait faire face, j'ai perdu toute sympathie quand celle-ci ne pouvait s'empêcher de constater à presque CHAQUE chapitre, à quel point le corps de son partenaire lui faisait de l'effet. Les enjeux et messages importants soulignés au début du livre ont été relégués au second plan, ou du moins n'avaient plus du tout le même impact sur moi.

Et je ne vous parle pas de l'autrice qui trouvait toujours un moment pour permettre à Aaron de s'exhiber. On a compris, il est PARFAIT, son corps aussi, mais à la longue, ça n'a plus rien d'intéressant.

Sans parler des scènes de rapprochement entre nos deux protagonistes qui m'ont extrêmement gênée avec Aaron qui développait un caractère bien trop différent et dont les répliques sonnaient… particulièrement mal. Et ça ajouté à des descriptions aux termes plus que discutables (comme Lina qui se faisait empaler sans pression…).

C'est seulement dommage quand on voit la différence d'entrain par rapport au début de ma lecture. D'un début prenant à une fin qui ne m'a absolument rien inspiré. Il n'y avait pas d'enjeux, pas de rebondissements. Tout était à la fois couru d'avance et plat.

Pourtant, quand j'ai refermé ce livre, je n'avais pas la sensation d'avoir passé un mauvais moment. Seulement celle d'avoir lu une romance comme une autre, d'où ma première note de 3,5/5. Mais à y réfléchir une seconde fois, en étant objective avec moi-même, le début accrocheur ne peut pas tout rattraper.

Et malheureusement, je pense qu'il s'agit du genre de livre où plus on y pense, et plus il est difficile de ne pas en constater les défauts…

Alors, je ne vois pas comment je pourrais vous recommander ce livre.

En résumé : un bon départ totalement addictif, mais dont les longueurs cassent le rythme. La romance saura vous plaire à condition que les changements de personnalité de ses personnages et de la tonalité de l'histoire ne vous dérangent pas… ce qui n'est pas certain.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (104) Voir plus Ajouter une citation
« Les battements de mon cœur résonnaient si fort que j’avais du mal à me concentrer sur autre chose que la voix d’Aaron.
— Et vous savez ce que j’ai fait ? a-t-il poursuivi d’un ton plein d’amertume. Au lieu de rire comme je le voulais, au lieu de lever les yeux vers elle et de dire quelque chose d’amusant qui aurait probablement déclenché l’un de ces sourires éclatants que je l’avais vue distribuer généreusement au cours de la brève réunion que j’avais passée avec elle, j’ai posé la tasse sur mon bureau. Puis je l’ai remerciée et lui ai demandé si elle avait besoin d’autre chose.
Je savais que je n’aurais pas dû être gênée, mais je l’étais. Tout autant qu’à l’époque, sinon plus. C’était tellement idiot de ma part, et je m’étais sentie si petite et stupide quand il avait balayé mon geste avec tant de froideur.
En fermant les yeux, je l’ai entendu continuer :
— Je l’ai pratiquement virée de mon bureau alors qu’elle avait fait l’effort de m’offrir un cadeau.
La voix d’Aaron était dure à présent.
— Un putain de cadeau de bienvenue.
J’ai ouvert les yeux juste à temps pour le voir tourner la tête dans ma direction. Nos regards se sont croisés.
— Comme le gros con que j’avais annoncé que je serais, je l’ai chassée. Depuis, je regrette ma réaction chaque fois que cette scène me traverse l’esprit. Chaque fois que je la regarde.
Il n’a même pas cillé pendant qu’il parlait, me regardant droit dans les yeux. Et je ne pense pas l’avoir fait non plus. J’avais sans doute même cessé de respirer.
— Tout ce temps gâché si bêtement… Tout le temps que j’aurais pu passer avec elle. »
Commenter  J’apprécie          10
« — Catalina.
C’était reparti. Pas Lina. Catalina.
— Je suis content de ne pas t’avoir embrassée.
Quelque chose s’est brisé dans ma poitrine.
— Pourquoi ?
Ma voix n’était rien de plus qu’un murmure tremblant.
— Parce que quand je prendrai enfin tes lèvres, il ne sera plus question de faire semblant. Je ne te montrerai pas ce que ce serait si tu étais à moi. Je te montrerai ce que c’est. Et je ne chercherai pas à te prouver à quel point tu te sentirais bien si j’étais à toi. Tu sauras déjà que c’est le cas.
Il a marqué une pause, et j’ai vu l’effort qu’il faisait pour se contenir, comme s’il s’empêchait de me sauter dessus pour reprendre la scène où nous l’avions interrompue, contre la porte de l’armoire.
— Quand je t’embrasserai enfin, tu ne douteras pas un seul instant que tout cela est réel. »
Commenter  J’apprécie          00
Parce que quand je prendrai enfin tes lèvres, il ne sera plus question de faire semblant. Je ne te montrerai pas ce que ce serait si tu étais à moi. Je te montrerai ce que c’est. Et je ne chercherai pas à te prouver à quel point tu te sentirais bien si j’étais à toi. Tu sauras déjà que c’est le cas. [...] Quand je t’embrasserai enfin, tu ne douteras pas un seul instant que tout cela est réel.
Commenter  J’apprécie          70
- Je suis content de ne pas t'avoir embrassée.
Elle a écarquillé les yeux.
- Pourquoi ?
Son expression sincère m'a fait craquer, et j'ai répondu avec la même honnêteté.
Parce que quand je prendrai enfin tes lèvres, il ne sera plus question de faire semblant. Je ne te montrerai pas ce que ce serait si tu étais à moi.
Je te montrerai ce que c'est. Et ie ne chercherai pas à te prouver à quel point tu te sentirais bien si j'étais à toi. Tu sauras déjà que c'est le cas.
Et parce que je refusais de me contenter de demi-mesures ou de demi-vérités, parce que j'avais assez attendu et que je la voulais totale-ment, complètement, j'ai ajouté :
Quand je t'embrasserai enfin, tu ne douteras pas un seul instant que tout ceci est réel.

(Chapitre bonus, Pov Aaron)
Commenter  J’apprécie          20
Parce que la vie n'était pas idéale. Elle vous emportait l'espace d'une minute et vous ramenait à la case départ l'instant suivant.
Contrairement à ce que la plupart des gens pensaient, lorsque j'avais postulé pour ce programme international qui m'avait amenée à New York, un an après que tout m'avait explosé à la figure, je n'avais pas fui Daniel, j'avais fui la situation dans laquelle ma relation avec lui m'avait placée. D'accord, dans le processus, il m'avait aussi brisé le coeur. Et c'était ce que tout le monde avait vu. La fuite de la femme brisée.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : romanceVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (2444) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5286 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..