AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714419720
Éditeur : Belfond (01/01/1987)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
C'était en Rhodésie du Nord, dans les années 60... Poussés par les nationalistes, les Noirs sont mûrs pour la révolte. En dépit des troubles, Than Profane n'obéit qu'à sa seule vocation : soigner. Soulager les corps décharnés et purulents. Indifférent au danger, le jeune médecin américain parcourt la brousse...
Mais l'Ennemi n'est pas là où on l'attend. C'est parmi les quakers de la mission que le talent de Profane fait des jaloux. Hostiles, irréductibles, ce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Ellane92
  05 août 2015
Dans les années soixante, Than Profane se rend en Rhodésie, au chevet de son père qu'il n'a pas vu depuis plusieurs années. Ce dernier en effet, à la mort de sa femme, est parti oublier son chagrin en tant que médecin de la mission Quaker Suseshi, et y a refait sa vie auprès de Katherine, et de ses enfants, Jayne et Tom. Than ne lui a jamais pardonné de l'avoir abandonné, seul et orphelin, aux USA.
Mais Than arrive trop tard, son père vient de décéder. S'il est dans les temps pour assister à l'enterrement de son père, il ne pourra jamais s'excuser de la froideur et de la rancune dont il a fait preuve au cours de ces quinze dernières années, malgré plusieurs tentatives de rapprochement de son père. Than est en congés pour 6 semaines. Sensible à la détresse humaine africaine, il prend rapidement la place de son père à la tête du petit hôpital de brousse de la mission. Il découvre les maladies tropicales innombrables, le manque d'hygiène tout autant que de moyens, la malnutrition, tout autant que les us et coutumes des Rhodésiens.
Mais Than, jeune médecin sexy en diable, bien dans son corps et peu croyant, a bien du mal à s'intégrer dans la communauté puritaine des Quakers...

Demeure mon âme à Suseshi est l'un des livres préféré de ma mère et de ma soeur ainée, qu'elles me conseillent depuis longtemps déjà. Grâce au miracle de l'internet, qui permet de trouver à bon prix des livres d'occasion introuvables neufs, j'ai réussi à mettre la main sur mon propre exemplaire.
J'ai eu énormément de mal avec les 200 premières pages, avec l'envie plus d'une fois d'abandonner cette lecture. C'est la foire aux clichés, aux poncifs, du gentil noir copain des blancs au méchant noir pas disposé à plier l'échine, le puritanisme exacerbé des quakers, pour lesquels il vaut mieux sauver l'âme que le corps avec son corolaire puant, à savoir réserver les soins aux seuls convertis !... Notre héro lui-même n'échappe pas au stéréotype de l'homme libéré, comprendre : à l'aise avec sa sexualité (ou la, ça doit faire rêver les adolescentes prépubères tout ça !!). Bref, ça a tout du roman Harlequin, collection exotisme.
Et puis, passé le début laborieux et franchement niais (pardon maman...), le livre prend un rythme de croisière finalement pas désagréable. Les explications des troubles qui secouent l'Afrique et plus particulièrement les pays limitrophes avec la Rhodésie du nord prennent le pas sur l'avancée dans l'histoire (où il ne se passe pas tant de choses que ça, en tout cas, rien que du très prévisible). L'auteure croque moins les états psychologiques de ses personnages (ouf !) que des petits moments de vie, précieux et solidaires parfois, révoltants à d'autres. Même si l'ensemble reste souvent "sentimental", la lecture n'est plus pénible, et les descriptifs de la brousse et des rituels des habitants locaux sont plutôt sympathiques. de même, le livre évoque de façon plutôt maline le jeu des alliances et d'opposition des ethnies africaines, qui perdurent au-delà des frontières arbitraires posées par des "blancs" colonisateurs qui ont apporté le "progrès" et la religion, et donc l'âme éternelle, aux Africains...
Cette lecture me laisse donc avec un sentiment mitigé... j'ai envie de dire qu'après un début "désastériffique", un héros énervant, des positions stéréotypées, ce n'était quand même pas si mal, d'autant qu'il n'est pas évident de trouver des ouvrages qui évoquent, dans le cadre d'un roman, les troubles liés à l'indépendance de la Rhodésie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
sylvie2
  17 novembre 2012
Le livre se passe dans les année 60. Un jeune chirurgien américain (Than) vient travaillé dans une mission en Rhodésie.
C'est une histoire de blancs pour blancs où les "noirs" sont considérés comme pas grand chose (méchant ou gentils slon le côté où on se place).
On a tout de même l'occasion dans ce livre de voir les mesquineries qui traînent au sein d'une mission de ce genre où porter la bonne parole a plus d'importance que sauver des vies.
Le docteur Than, profane travaillant dans la mission est considéré comme un Saint dans le livre. A mes yeux, ce personnage est aussi antipathique que les missionnaires car il représente vraiment le cow-boy américain type.
Ce livre a néanmoins l'avantage d'être facile à livre, relaxant et ralatant assez bien les faits historique de la Rodhésie.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Ellane92Ellane92   05 août 2015
On meurt parfois de ne plus avoir la volonté de vivre.
Commenter  J’apprécie          290
autres livres classés : quakersVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quiz Sweet Sixteen

A quelle époque se passe cette histoire?

Années 50
Années 60
Années 70

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre