AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Retour de service (58)

Julitlesmots
Julitlesmots   29 juin 2020
Premières lignes…

Notre rencontre n’a été arrangée par personne. Ni par moi, ni par Ed, ni par des manipulateurs en coulisse. Je n’avais pas été ciblé. Ed n’avait pas été téléguidé. Nous n’avions fait l’objet d’aucune surveillance, discrète ou visible. Il m’a lancé un défi sportif, je l’ai accepté, nous avons joué. Rien de calculé là-dedans, pas de conspiration, pas de collusion. Certains événements de ma vie (rares ces temps-ci, je le reconnais) sont univoques. Notre rencontre en fait partie. Mon récit n’a jamais varié au fil des nombreuses occasions où on m’a obligé à le répéter.

C’est un samedi soir à l’Athleticus Club de Battersea, dont je suis le secrétaire à titre purement honorifique. Je suis assis sur un transat matelassé près de la piscine intérieure. Sous le haut plafond des immenses locaux que nous occupons dans une
ancienne brasserie, la piscine se situe à une extrémité et le bar à l’autre, reliés par un couloir qui dessert les vestiaires et les douches genrés.

Faisant face à la piscine, je suis de biais par rapport au bar, derrière lequel se situent l’accès au club, le vestibule puis la porte donnant sur la rue. Mon emplacement ne me permet donc pas de voir qui entre dans les lieux ni qui se trouve dans le vestibule à lire les affiches, réserver un court ou s’inscrire pour le tournoi échelle. Le bar est très animé. De jeunes demoiselles et leurs chevaliers servants discutent entre deux plongeons.

Je suis en tenue de badminton, short, sweatshirt et nouvelle paire de tennis montantes achetée en raison d’une douleur tenace à la cheville gauche qui me gêne depuis une randonnée dans les forêts estoniennes voilà un mois. Après une longue série d’opérations à l’étranger, je savoure cette permission bien méritée en m’employant à ignorer le nuage qui plane sur ma vie professionnelle : ma mise au rebut prévisible ce lundi. Je me répète en boucle : Eh bien soit, j’entame ma quarante-septième année, j’ai eu un beau parcours, je savais que cela finirait ainsi, alors pas de regrets.

https://julitlesmots.com/2020/06/29/premieres-lignes-retour-de-service-de-john-le-carre/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
SZRAMOWO
SZRAMOWO   27 mai 2020
Notre rencontre n’a été arrangée par personne. Ni par moi, ni par Ed, ni par des manipulateurs en coulisse. Je n’avais pas été ciblé. Ed n’avait pas été téléguidé. Nous n’avions fait l’objet d’aucune surveillance, discrète ou visible. Il m’a lancé un défi sportif, je l’ai accepté, nous avons joué. Rien de calculé là-dedans, pas de conspiration, pas de collusion. Certains évé- nements de ma vie (rares ces temps-ci, je le reconnais) sont uni- voques. Notre rencontre en fait partie. Mon récit n’a jamais varié au fil des nombreuses occasions où on m’a obligé à le répéter.
C’est un samedi soir à l’Athleticus Club de Battersea, dont je suis le secrétaire à titre purement honorifique. Je suis assis sur un transat matelassé près de la piscine intérieure. Sous le haut plafond des immenses locaux que nous occupons dans une ancienne brasserie, la piscine se situe à une extrémité et le bar à l’autre, reliés par un couloir qui dessert les vestiaires et les douches genrés.
Commenter  J’apprécie          80
miriam
miriam   05 juillet 2020
Vous quittez l’Europe en prenant vos grands airs. “Nous ne sommes pas comme tout le monde, nous sommes
anglais, nous n’avons pas besoin de l’Europe. Nous avons gagné toutes nos guerres tout seuls. Sans les
Américains, sans les Russes, sans personne. Nous sommes des surhommes.” Et le grand président Donald Trump qui aime tant la liberté va sauver votre économie, à ce qu’il paraît. Tu sais ce que c’est, Trump ? – Dis-
moi. – C’est le nettoyeur des chiottes de Poutine. Il fait tout ce que le petit Vlad ne peut pas faire lui-même : il pisse sur l’unité européenne, il pisse sur les droits de l’homme, il pisse sur l’OTAN. Il nous assure que la Crimée
et l’Ukraine appartiennent au Saint-Empire russe, que le Moyen-Orient appartient aux Juifs et aux Saoudiens, et
merde à l’ordre mondial ! Et vous, les Britiches, vous faites quoi ? Vous lui taillez une pipe et vous l’invitez à
boire le thé avec votre reine.
Commenter  J’apprécie          20
ileana
ileana   03 juin 2020
Trump, c'est le balayeur de chiottes de Poutine. Il fait tout ce que le petit Vlad ne peut pas faire lui-même : il pisse sur l'unité européenne, il pisse sur les droits de l'homme, il pisse sur l'OTAN.
Commenter  J’apprécie          20
jongorenard
jongorenard   21 juin 2020
J’y ai longuement réfléchi, et à mes yeux, pour la Grande-Bretagne comme pour l’Europe et la démocratie libérale dans le monde entier, le Brexit pendant l’ère Trump et la dépendance totale que la Grande-Bretagne va avoir envers les États-Unis, qui sont en train de plonger dans le racisme institutionnel et le néofascisme, c’est un méga boxon à tous points de vue.
Commenter  J’apprécie          11
RomansNoirsEtPlus
RomansNoirsEtPlus   12 juin 2020
« Quand tu disais aux autres qui ils devaient être, tu t’interrogeais des fois sur qui tu étais toi ?»
Commenter  J’apprécie          10
RomansNoirsEtPlus
RomansNoirsEtPlus   12 juin 2020
- Et toi , tu penses encore ça de notre pays?
- Avec certaines réserves .
- De grosses réserves ?
- Ben forcément, enfin ! dis-je , piqué au vif par sa façon de sous-entendre que je n’ai pas conscience de la débâcle actuelle.
Un gouvernement conservateur sans majorité composé de bras cassés, un ministre des Affaires Étrangères d’une ignorance crasse que je suis supposé servir , les travaillistes aux pâquerettes aussi, le délire absolu du Brexit ...»
Commenter  J’apprécie          10
chicha56
chicha56   12 juin 2020
Le problème avec Trump, c’et qu’il est né chef de gang. Il a été élevé dans le but ultime de foutre en l’air la société civile par tous les moyens, pas d’en faire partie. » p 240 a 9
Commenter  J’apprécie          10
paleoliticgirl
paleoliticgirl   01 juin 2020
Eh bien, Ed, disons les choses ainsi: oui, le Brexit est bien un méga boxon, même si je doute que nous puissions faire quoi que ce soit maintenant pour revenir en arrière. Cela vous convient, comme réponse?
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui
rkhettaoui   01 juin 2020
Mais ce ne sont pas des agneaux innocents, Steff ! Ils se portent volontaires, pour la plupart. Et nous veillons sur eux, sur leur bien-être. Si c’est de l’argent qu’ils veulent, nous leur en donnons un paquet. Si c’est Dieu, eh bien, vas-y pour Dieu ! Tout ce qui peut marcher, Steff. Nous sommes leurs amis, ils nous font confiance. Nous répondons à leurs besoins et eux aux nôtres. C’est comme ça que le monde fonctionne. 
Commenter  J’apprécie          10




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    L'espion qui venait du froid

    "L'espion qui venait du froid" est un roman d'espionnage signé...

    Frederick Forsyth
    Jack Higgins
    Graham Greene
    John le Carré

    10 questions
    57 lecteurs ont répondu
    Thème : L'espion qui venait du froid de John Le CarréCréer un quiz sur ce livre