AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mimi Perrin (Traducteur)Isabelle Perrin (Traducteur)
ISBN : 2757814680
Éditeur : Points (17/09/2009)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.31/5 (sur 129 notes)
Résumé :
Issa, jeune musulman russe affamé, arrive clandestinement à Hambourg en pleine nuit, avec autour du cou une bourse renfermant une somme substantielle d'argent liquide et les reliques d'un passé mystérieux.
Annabel, jeune avocate idéaliste travaillant pour une association d'aide aux immigrés, se jure de sauver Issa de l'expulsion, au point de faire passer la survie de son client avant sa propre carrière. Tommy Brue, patron sexagénaire d'une banque anglaise en ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
  14 octobre 2014
Parrallèlement à la sortie du très beau film ( dernier rôle de l'immense acteur Philip Seymour Hoffman), Les Editions Points réédite le livre dans lequel je me suis plongé dans la foulée et si l'intrigue m'a paru un peu plus complexe moins claire que celle du film, la lecture démontre que les livres de Carré sont des romans dans lequel le récit a moins d'importance que les personnages pour lesquels on s'attache bien plus dans des romans d'espionnage.
A lire en priorité pour ceux qui ont raté le film en salles et qui veulent vérifier que l'espionnage ne résume pas qu'à 007.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          150
rulhe
  14 mai 2017
humour caustique,tension
croissante,scène finale
poignante, une oeuvre
qui révèle une vision sombre des services secrets, en guerre contre le terrorisme.
Commenter  J’apprécie          110
Ecureuil
  05 janvier 2010
C'est le deuxième roman de John le Carré que je lis, le premier étant "L'espion qui venait du froid".
Ici aussi, la source de la tension n'est pas l'action elle-même. le rythme est assez lent et le démarrage (je devrais dire la première moitié...) est assez déroutant. On n'a aucune idée de l'endroit où le Carré nous emmène, on ne sait pas qui sont les gentils, qui sont les méchants. J'ai cherché un héros, mais en vain. En fait, on ressent plutôt de la pitié pour les civils pris dans la tourmente des barbouzes et du mépris pour ces dernières qui ne montrent aucune compassion, qui sont froids et bassement calculateurs. La fin est totalement inattendue, brutale même (et peut-être un peu décevante aussi ?)
Je pense que tout ceci forme justement le "plus" de ce livre. L'auteur sait montrer la tension au cours des interrogatoires, les cas de consciences des personnages, les guéguerres entre les services secrets des différents pays qui se disent pourtant alliés. Et même les conflits entre les services d'un même pays ! Un roman qui est peut-être une forme d'avertissement pour que nous gardions un oeil sur ces gens qui disent veiller à notre sécurité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Rodin_Marcel
  15 septembre 2015
John Le Carré – "Un homme très recherché" – Seuil, 2008 (ISBN 978-2020980517) titre original "A most wanted man" publié en 2008

En règle générale, j’avoue ne guère apprécier les romans d’espionnage, mais je voulais en quelque sorte prendre des nouvelles de l’auteur de "L’espion qui venait du froid". C’est toujours bien enlevé, avec une intrigue riche qu’il convient de suivre attentivement si l’on ne veut pas s’y perdre, sur fond de rivalités entre les divers services d’espionnage d’un même pays ainsi que des différents pays occidentaux.

L’auteur semble avoir bien négocié la sortie de la guerre froide qui lui fournissait des trames faciles sur fond d’affrontement entre le bloc communiste et le monde dit libre. Cette fois, il prend pour personnage central un réfugié mi-russe (par son père, officier de l’Armée Rouge pillant et violant à sa guise, conservant le garçon issu de ces exactions) et mi-tchétchène (par sa mère, jeune vierge enlevée et engrossée par l’officier russe, assassinée par les membres de sa tribu pour laver l’affront), qui tente de récupérer les fonds (issus des trafics mafieux en tout genre coutumiers des officiers de l’Armée Rouge), déposés par son père auprès d’un banquier anglais installé à Hambourg.
Evidemment, tous les services d’espionnage occidentaux sont sur la piste de ce pôvre bonhomme, surtout lorsqu’ils apprennent qu’il ne souhaite rien tant que de faire de modestes études de médecine mais surtout donner la quasi-totalité de cet argent mal acquis à des «œuvres» islamistes dissimulées sous une façade caritative.

Le thème est certes bon, l’intrigue bien menée, mais c’est un peu longuet vers la fin puisque l’on pressent la fin toujours aussi peu positive avec cet auteur.
Un bon roman tout de même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coriala
  14 novembre 2015
Excellent roman traitant d'espionnage et de retournement de personnages à devenir agents dormants ou pas d'ailleurs et agents de liaison.
Un jeune tchétchène, arrivait en Allemagne après sa fuite de Turquie, est pris en charge par une avocate d'association caritative pour empêcher son extradition . Il désire rencontrer un banquier anglais établi à Hambourg où son père avait ouvert un compte illicite afin de récupérer les fonds pour l'aider à s'en sortir.
Pour l'instant tout est clair sauf que les services secrets allemands, anglais et américains vont s'en mêler pour l'arrêter et arrêter par la même occasion un prédicateur musulman sur le territoire allemand.
Double jeu, manipulation, gadgets à la James Bond tous les ingrédients y sont ainsi que les coups bas des services secrets entre eux.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
GrouchoGroucho   26 décembre 2014
- Le numéro que je viens de vous donner est bien la référence utilisée par la banque Brue Frères ou non ? expliqua-t-elle comme à un enfant récalcitrant.

Brue réfléchit à la question - ou plus exactement à la façon de l'éluder.

- Eh bien, Frau Richter, vous faites grand cas de la confidentialité du client, et moi de même commença-t-il très à l'aise. Ma banque ne divulgue pas l'identité de ses clients, ni la nature de leurs transactions. Je suis certain que vous respectez ce principe.
Nous ne révélons rien sauf quand la loi nous y oblige.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
GrouchoGroucho   26 décembre 2014
Issa venait donc de Tchétchénie, qu'il en parlât ou non la langue. Ses parents étaient morts, mais, questionné à leur sujet, il se montrait aussi perplexe que ses hôtes, se bornant à fixer un coin de la pièce d'un doux regard, sourcils levés.
Il était apatride, SDF, ex-taulard et clandestin, mais Allah lui fournirait les moyens d'étudier la médecine une fois qu'il ne serait plus un mendiant.
Commenter  J’apprécie          30
GrouchoGroucho   26 décembre 2014
Pas besoin de noms, camarades ! Confiez-nous simplement votre butin pendant cinq ans en échange d'un numéro ! Et la prochaine fois que vous reviendrez nous voir, vos investissements lipizzans seront fringants, galopants, blancs comme neige ! Nous faisons ça exactement comme les Suisses, mais nous sommes britaniques alors nous le faisons encore mieux !
Commenter  J’apprécie          30
biokibioki   19 novembre 2012
Vous êtes une femme Annabel .vous ne vous comportez pas de façon rationnelle..M Tommy Brue aime son argent. Si je lui dis de le garder, il me sera reconnaissant et il continuera de m’aider. Si je lui prends cet argent, il ne m’aidera plus, il sera faché. Voilà la logique de sa position. Et cette logique me convient aussi, puisque cet argent me répugne et que refuse de me salir les mains en les touchant. Voulez-vous récupérer cet argent pour vous ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rulherulhe   14 mai 2017
- je veux qu'on le laisse libre de circuler,dit il
a erna frey ,personne ne doit l,aborder
avant nous,surtout pas ces enfoirer d'en
face.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de John Le Carré (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Le Carré
Un Traître Idéal (Our Kind of Traitor), film d'espionnage britannique réalisé par Susanna White, sorti en 2016, d'après "Un traître à notre goût" de John le Carré. Avec Ewan McGregor et Stellan Skarsgård. Bande-annonce.
autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

L'espion qui venait du froid

"L'espion qui venait du froid" est un roman d'espionnage signé...

Frederick Forsyth
Jack Higgins
Graham Greene
John le Carré

10 questions
46 lecteurs ont répondu
Thème : L'espion qui venait du froid de John Le CarréCréer un quiz sur ce livre
. .