AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marc Rozenbaum (Traducteur)
ISBN : 2952037310
Éditeur : One Voice (01/12/2009)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Pour Linzey, les droits des animaux et la théologie animale ne font qu'un. La théologie historique, dans une définition innovante, doit renoncer à l'antrhopocentrisme. L'auteur remet en question l'idée que la théologie ne pourrait aborder cette question qu'en se plaçant "du côté des oppresseurs". Dans sa quête théologique, Linzey étudie non seulement les abstractions de la théorie, mais aussi les réalités de la chasse, de l'expérimentation animale et des manipulatio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
sumitsukisumitsuki   14 mars 2011
Comme l'a fait remarquer Karl Barth, il n'existe aucun fondement biblique permettant de nier que les animaux ont une âme et qu'ils ont un esprit. La Genèse (1:30) dit clairement que le "souffle de vie" divin (nephesh) est présent chez toute créature vivante. Le psaume 36 (6b) dit carrément : "Tu gardes, Ô Eternel, les hommes et les bêtes." Il y a aussi dans l'Ecclésiaste (3:9-21) ce rappel à l'humilité : "Car le sort des fils de l'homme et celui de la bête sont pour eux un même sort ; comme meurt l'un, ainsi meurt l'autre. Ils ont tous un même souffle, et la supériorité de l'homme sur la bête est nulle ; car tout est vanité. Tout va dans un même lieu ; tout a été fait de la poussière, et tout retourne à la poussière. Qui sait si le souffle des fils de l'homme monte en haut, et si le souffle de la bête descend en bas dans la terre ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
sumitsukisumitsuki   14 mars 2011
Quelle que soit l'interprétation la plus juste de ses écrits, il est certain que la postérité de Descartes, en ce qui concerne les animaux, aura exercé une influence entièrement négative. Le mouvement formé par ses disciples - le cartésianisme - a bel et bien légitimé la maltraitance des animaux. Comme le rapport un témoin, ses disciples de Port-Royal "frappaient leurs chiens et disséquaient leurs chats sans pitié, riaient de quiconque leur témoignait de la compassion et comparaient leurs cris au bruit de machines que l'on casse". Quand bien même ce commentaire serait exagéré, il indique que le lien entre penser que les animaux ne sont que des automates et les traiter comme on traite des automates est devenu une tradition culturelle en l'espace de quelques générations. Quelles que soient les qualifications intellectuelles caractérisant ce que Descartes avait vraiment voulu dire ou n'avait pas vraiment voulu dire, le mal était fait : le mythe selon lequel les animaux ne seraient que "des bêtes stupides incapables de sentiments" avait pénétré l'imagination populaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : antispécismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
il était Zen
Catholique

10 questions
1044 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre