AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Nathalie Peronny (Traducteur)
ISBN : 2350212424
Éditeur : Naïve (20/04/2011)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 335 notes)
Résumé :
Royaume-Uni 2142. Peter et Anna coulent des jours tranquilles en Ecosse avec leur fille Molly, vivant à une adresse secrète pour leur protection.
Pendant ce temps à Londres, un événement affole la puissante société Pincent Pharma qui commercialise les pilules de Longévité: une étrange épidémie provoque la mort subite de centaines, puis de milliers de gens semant consternation et affolement dans cette société qui avait occulté toute idée de mort...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
Missbouquin
  13 juin 2012
L'idée n'est pas de vous dévoiler la suite de cette histoire passionnante, dont j'ai déjà chroniqué le premier tome, La Déclaration, il y a quelques mois. Il aurait été plus logique de chroniquer la trilogie en une seule fois, mais les hasards des lectures et de la bibliothèque ont fait que je n'ai pu mettre la main que récemment sur les deux derniers tomes ! Tomes que j'ai dévoré en une semaine, me demandant comment j'avais pu attendre aussi longtemps de connaître la suite.
En relisant mon billet de l'époque sur le tome 1, je me rends compte que cette histoire ne peut en réalité que se lire comme un tout. Je trouvais par exemple que le monde n'avait pas été assez développé, et c'est chose faite dans les 800 pages suivantes : on revient sur l'historique du monde, sur le moment où il a divergé du monde que nous connaissons, et on en apprend beaucoup sur l'histoire de chaque personnage.
Ces personnages évoluent d'ailleurs lentement mais sûrement durant ces deux tomes, devenant plus matures, en même temps que le lecteur qui apprend à mieux les connaître au fur et à mesure du texte. Des personnages dont la narratrice emprunte à chaque fois le point de vue, y compris pour des personnages secondaires, ce qui enrichit le fil narratif et la qualité du texte.
Et plus j'y réfléchis, plus je me dis que cette série a vraiment tous les ingrédients pour être un excellent livre : facile d'accès pour les adolescents, ou plus jeunes, elle est bien écrite et reste très agréable pour des lecteurs adultes.
Grâce à sa thématique très riche, la trilogie invite à la réflexion sur différents niveaux, et même si les péripéties sont nombreuses, on sent que l'auteur prend son temps et croit profondément en son propos fondamental : la force de la jeunesse, de la vie humaine qui doit rester courte pour garder toute sa saveur, l'aveuglement des autorités supérieures qui se confortent dans un conservatisme dangereux, la nécessité du renouvellement, et surtout la conservation du cercle de la vie, qui impose disparition et renaissance. Sans la mort, la vie n'est “qu'une prison sans murs, une condamnation à vie répétée en boucle. Personne n'était heureux, personne n'était quoi que ce soit ; les gens existaient, point final. C'était d'un ennui incroyable.”
C'est finalement l'histoire d'une confrontation entre la volonté de puissance de Richard Pincent, “l'inventeur” de la longévité, pour qui l'argument fondamental est que “l'homme a toujours aspiré à la vie éternelle, que ce soit à travers la religion ou par le biais de la philosophie. Or cette possibilité t'est aujourd'hui offerte sur un plateau.”; et la volonté de son petit-fils Peter qui “aspire à la vie. A la vraie vie, avec ses joies, ses peines, ses contrariétés et ses plaisirs. Une vie avec une fin, et dont chaque seconde aurait de l'importance. Une vie synonyme d'amour, et non de souffrances pour autrui.”
Un livre dont on ressort différent, avec un regard autre porté sur la vie. Il est vrai qu'on entend toujours les gens autour de nous dire qu'ils n'ont pas le temps de faire tout ce qu'ils veulent; d'autres ont une peur paralysante de la mort. Ce roman nous fait voir autrement nos peurs les plus intimes, en dessinant un scénario “catastrophe” des hommes ayant accédé à la vie éternelle.
Un roman dystopique par excellence, à découvrir sans attendre.
Lien : http://missbouquinaix.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
dreamworld
  11 mai 2016
J'ai vraiment beaucoup aimé la fin de cette trilogie. Alors que le premier tome m'avait plu, mais sans plus, j'avais préféré le deuxième et cette fin était à la hauteur de la trilogie.
On retrouve ici à nouveau Anna et Peter, mais également Jude, Sheila, Paul, le maléfique Mr Pincent, et aussi Mme Sharpe, la femme qui avait aidé Anna et Peter à s'échapper. Deux années après leur fuite, Anna et Peter vivent tranquillement à la campagne avec Ben, le frère d'Anna, et leur fille, Molly. Pendant ce temps, à Londres, une étrange maladie semble se propager, due à la Longévité. Mr Pincent pense alors savoir d'où vient ce remède et cherche à obtenir la recette originale de la Longévité, jamais trouvée.
J'ai adoré me replonger dans cet univers très bien décrit qui nous pousse à nouveau à nous questionner sur le prix de la vie éternelle. Il y a à nouveau beaucoup d'action et de nombreux rebondissements. Ce que j'ai préféré dans ce roman, c'était le fait d'être à tous les endroits à la fois et suivre tous les personnages qui nous ont accompagné tout au long de cette trilogie. Moi qui déteste d'ordinaire le point de vue omniscient et ne jure que par celui à la première personne ("je"), il ne m'a ici pas du tout dérangé puisque je m'y étais habituée lors des précédents romans et qu'il était ici très bien justifié. Je dois avouer que certains chapitres et personnages n'avaient pas beaucoup d'intérêts, comme Anna et Peter au début du roman, ou Mme Sharpe tout le long, mais cela m'a fait plaisir de les retrouver et de voir ce qu'ils devenaient. J'ai notamment trouvé le dernier passage où l'on voit Mme Sharpe avec son mari très touchant.
Au niveau des sentiments, il n'y a pas grand chose à dire. Je ne suis pas attachée aux personnages et les histoires d'amour ne sont pas creusées ; on ne ressent pas grand chose, ni de l'amour, ni de la tristesse. Ce n'est pas vraiment le point fort du roman. En revanche, il y a beaucoup d'action et c'est cela qui m'a plu, alors que ça ne m'intéresse pas vraiment d'ordinaire. Il y a beaucoup de secrets qu'on découvre au fur et à mesure et, à la fin, il y a un énorme rebondissement qui change tout. Même si je l'ai vu arriver avant qu'il soit dévoilé, je peux reconnaître que je ne m'en doutais pas du tout en lisant les deux premiers tomes et le début du troisième. Ici encore, il y a de grands retournements de situations, qui, bien s'ils m'ont rarement surprise, m'ont vraiment plu.
Par rapport aux personnages, je dois reconnaître que je les trouve tous un peu immatures et naïfs. Je n'ai toujours pas apprécié Peter, qui n'arrive pas à ce contenter de ce qu'il a et est toujours aussi égoïste. Anna, quant à elle, est comme dans le roman précédent : elle ne sert pas à grand chose, son rôle est de s'occuper des petits et de préparer à manger. J'ai beaucoup aimé Jude, malgré son obsession de toujours vouloir être meilleur que Peter. C'est ce seul personnage que j'ai trouvé intéressant. Enfin, le grand-père de Peter, Mr Pincent, est le genre de méchant que j'adore (bien que je l'ai préféré précédemment), car il est vraiment méchant, assoiffé de pouvoir, avide d'argent. Ce que je préfère, c'est qu'il fait vraiment réel, c'est le genre d'homme qu'on peut croiser à chaque coin de rue et cela rend l'histoire plus crédible.
En conclusion, j'ai passé une bonne lecture en lisant ce roman. J'ai beaucoup adoré toute l'action, tous les secrets, les enquêtes, les questions qu'on se pose et les retournements de situation. Je me dois aussi de noter qu'il y a une vraie fin, avec un épilogue qui nous montre l'avenir des personnages et qui se termine avec une "petite surprise" que j'ai adorée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
tousleslivres
  30 juillet 2013
Le premier tome « La Déclaration » était vraiment une très belle découverte. le second, « La Résistance » a été un très gros coup de coeur et ce troisième est une belle fin, mais je n'ai pas eu ce coup de coeur, celui que j'espérais en commençant ce livre, mais j'ai tout de même beaucoup aimé cette trilogie !!!
Ce troisième tome nous apprend beaucoup de choses sur ce qui c'est passé dans "les coulisses" si je puis m'exprimer ainsi, enfin c'est ce que j'ai ressenti en lisant, puisque nous retournons dans un premier temps en 2025, l'année où le professeur Albert Fern a découvert presque par erreur puisqu'il cherchait à guerrier le cancer pour sa fille qui en était atteint, un antidote contre le vieillissement. Les gens n'allaient plus mourir. C'est ce que pensait Richard, l'assistant du professeur. D'ailleurs le professeur n'a jamais fait confiance à cet homme qui c'était imposé à lui et aussi avait conquit sa fille. C'est quand cette dernière a contracté le cancer que le professeur a travaillé avec acharnement et a réussi à trouver la formule magique. Mais c'était sans compter sur Richard qui c'est tout de suite emparé de l'échantillon et a fait disparaître de professeur.
En 2142, la longévité avait totalement éradiqué la mort... Mais les gens commencent à mourir à nouveau... Cela signifie que la Longévité est impuissante face à un nouveau virus qui semble avoir muté. L'homme est sensé être immunisé contre la maladie, la vieillesse et la mort. le gros problème c'est que la Longévité avait supprimé le système immunitaire, avec cette nouvelle formule, il n'en avait plus besoin...
Mais comme Richard n'a pas la solution originale à cette pandémie et qu'il n'a pas en sa possession les recherches d'Albert et que ce dernier à disparu... Il va inventer un mensonge, encore un de plus, il n'est de toute façon plus à un de plus... il va tout mettre sur le dos du Réseau Souterrain.
On retrouve Anna et Peter, ils vivent toujours dans la clandestinité. Ils ont un beau bébé de 4 mois, Molly et Ben le petit frère d'Anna. Ils vont devoir, bien évidement venir à la rescousse du Réseau Souterrain pour sauver l'humanité s'ils le peuvent...
Ce tome 3 est la clé des deux autres tomes. Il reprend le passé de tous les personnages rencontrés et approfondi leur histoire tout en allant de l'avant avec cette nouvelle catastrophe qu'ils vont devoir combattre...
Une trilogie passionnante. Une belle épopée d'anticipation qui fait peur et qui laisse tout de même l'espoir que l'humanité est indestructible ou presque.. Que le naturel revient toujours à sa place quoi qu'on face... le Cercle de la Vie est immuable !!!
Lien : http://tousleslivres.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Jordanher
  24 octobre 2012
Peter et Anna vivent toujours dans la clandestinité dans un endroit plutôt tranquille avec Ben le petit frère d'Anna et Molly leur enfant en Ecosse. Cet endroit leurs à été proposé par le réseau pour leur sécurité.
Nous sommes en 2142 lorsque Richard Pincent voit sa vie qui commence brutalement à s'affoler. Autour de lui des gens commencent à mourir pour on ne sait quelle raison. Pour éviter que cela s'ébruite et que les gens commencent à avoir peur, il décide faire disparaître tous les corps des personnes qui sont en train de mourir. La population commence à se rendre compte de certaines choses et se tourne vers la pilule de longévité de l'établissement Pincent Pharma. Pour être considéré comme le plus innocent des individus, Richard décide de mettre tous ses problèmes sur le dos du réseau. Il pense que les personnes qui font partie du groupe ont empoissonné un certain nombre de pilules de longévité.
A partir de ce moment, Paul, Peter, Jude et les autres vont être confrontés à une vraie chasse à l'homme. Leur but est de prouver au monde entier qu'ils n'ont absolument rien à voir avec ces meurtres et que les pilules sont néfastes pour la vie de la population. Arriveront-ils à se débrouiller pour que Richard Pincent réponde de tout ces crimes ? le réseau souterrain va-t-il réussir à résister à toutes ces attaques de Richard ?

Ici nous revoilà avec Peter et Anna dans un dernier livre qui va fournir toute ces promesses. J'ai adoré l'histoire. Comme les deux précédents volés d'ailleurs. Avant de commencer ce livre, je me suis demandé s'il allait être aussi bien que les précédents. Je me demandais même qu'elle allait être le sujet principal de cette fin. Dans ce livre, j'ai vu que nous apercevions moins Peter et Anna que dans les précédents tomes mais le but était de montrer le passé. La création de la pilule jusqu'au jour où celle-ci c'est révélée mortelle.
Pour conclure, concernant cette trilogie, j'ai pris beaucoup de plaisir à voir évoluer Peter et Anna dans l'univers des surplus ainsi que dans la peau de clandestins. Je me suis beaucoup attaché aux personnages. Cela m'a permis de comprendre aussi que toutes les nouvelles technologies ne font pas que le bonheur des gens, même si on aurait pu penser le contraire…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Livresquement
  26 mai 2013
Tout comme les deux tomes précédents, j'ai beaucoup aimé ce livre. Ce n'est pas un coup de coeur mais, si vous aimez les dystopies, celle-ci vous plaira très certainement !
Pour commencer, un petit conseil : si vous possédez ce livre en version française, ne lisez pas le résumé de la quatrième de couverture. Je trouve qu'il en dit beaucoup trop et cela m'a un peu gâché le plaisir de la découverte de certains événements.
La première chose que j'ai beaucoup apprécié, c'est que l'auteur nous remémore de temps à autre ce qu'il s'est passé précédemment. Moi qui avais quitté cet univers il y a plusieurs années, j'ai été heureuse d'avoir ce petit récapitulatif. L'action se met gentiment en place mais, tout au long du livre, je n'ai pas trouvé que l'on avançait beaucoup. Heureusement, par la suite, tout s'enchaîne et, là, ça devient vraiment intéressant ! L'univers est très sombre, ce qui est assez propre à la dystopie. J'ai bien aimé cet aspect-là.
Ce dernier tome n'est centré sur aucun personnage en particulier : on suit tour à tour Anna, Peter, Jude et Richard. Je ne me suis pas spécialement attaché aux personnages, mis à part celui de Jude. Anna est un peu exaspérante, mais on comprend également qu'elle veut protéger sa famille coûte que coûte. Peter, au contraire, a l'air de préférer l'action à la vie bien tranquille de famille. Jude est donc le seul à m'avoir plu : il a soif de reconnaissance et n'hésite pas à se mettre en danger pour jouer les héros.
Je pense donc que la force du livre ne réside absolument pas dans les personnages, mais bien dans l'univers créé par l'auteur et son idée des pilules de Longévités, qui permettent aux hommes de vivre éternellement. Enfin, en théorie puisque ce tome changera tout.
La fin, quant à elle, m'a totalement satisfaite. Pourtant, habituellement, je ne suis pas très fan de ce genre de fins ouvertes. Ici, j'ai trouvé que ça collait parfaitement avec le reste du livre.
En conclusion : Un très bon livre qui m'a fait réfléchir sur la condition de l'Homme et sur la médecine. A lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
JumaxJumax   05 juillet 2014
- Vous ne pensez pas que nous commettons une grave erreur ? demanda-t-il. Le rêve de la vie éternelle a corrompu l'âme de bien des hommes au fil des siècles.
- Le rêve, mais pas la réalité, répliqua Richard avec une pointe d'impatience. Albert, nous n'avons moralement pas le droit de faire machine arrière. Les gens ont le droit de savoir. La science ne peut-être égoïste. C'est vous-même qui me l'avez appris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
CielvariableCielvariable   11 janvier 2014
Anna se redressa brutalement dans son lit, le cœur battant et le visage en sueur. Il avait beau faire nuit noire, elle se leva d'un bond et se précipita dans la chambre de Molly. Délicatement, elle tourna la poignée de la porte et s'agenouilla au pied du berceau de fortune. S'autorisant enfin à respirer normalement, Anna contempla sa fille endormie. [...] Tout allait bien. Molly allait bien. ce n'était qu'un mauvais rêve. Un cauchemar . Comme tous les autres.
De temps à autre, la fillette lâchait un soupir et tendait le bras dans son sommeil, comme pour atteindre un objet inexistant. Puis elle roulait sur le côté en suçant son pouce et, peu à peu, son doigt ressortait de sa bouche. Anna connaissait tout cela par cœur. Chaque nuit, depuis des semaines, elle avait regardé son bébé dormire, rassurée de voir que ses craintes n'étaient que le fruit de son imagination et que personne n'était venue lui voler son enfant. [...]
- Anna ?
La jeune femme sursauta. Debout dans l'encadrement de la porte, Peter l'observait d'un air intrigué.
- Qu'est-ce que tu fabriques ?
Elle rougit.
- Rien.
- Encore en train de la regarder dormir, hein ?
Elle se mordit la lèvre.
- Je... voulais juste...
Elle soupira
- J'ai fait un cauchemar.
- Laisse-moi deviner, murmura Peter. Les Rabatteurs ?
Elle croisa son regard. Ses yeux pétillaient avec tendresse.
- Non, pas cette fois, dit-elle en se relevant pour le rejoindre. J'ai rêvé de Sheila.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   11 janvier 2014
Debout à la fenêtre de son bureau, Richard Pincent profitait distraitement de sa vue panoramique sur Londres, symbole même de son pouvoir et de sa réussite. Il se sentait fatigué, malade... et inquiet.
Le pouvoir. La réussite. Il avait déjà l'impression de les perdre. Il fit quelques pas vers son bureau et s'y agrippa. Puis il se mit à respirer lentement. Inspirer...Expirer... Il finirait par trouver la solution. Aucun problème ne lui résistait.
Il entendait encore résonner en boucle les propos confus d'Albert à propos du "cercle de la vie". Le cercle de la vie? Comment fallait-il comprendre ces mots?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
JumaxJumax   06 juillet 2014
La vie est un élément changeant, Richard. L'évolution nous a appris que l'adaptation était la clé de la survie.
Commenter  J’apprécie          180
AudreyyAudreyy   25 mars 2012
Mon grand-père disait toujours que ceux qui ont peur de la mort sont ceux qui n'ont pas vécu.
Commenter  J’apprécie          160
Videos de Gemma Malley (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gemma Malley
Payot - Marque Page - Gemma Malley - La déclaration
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La déclaration : l’histoire d’Anna, de Gemma Malley

Quelles initiales sont marquées sur la chevalière de Peter ?

AF
PM
BX
NF

10 questions
170 lecteurs ont répondu
Thème : La Déclaration : L'Histoire d'Anna de Gemma MalleyCréer un quiz sur ce livre