AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Sola (Traducteur)
ISBN : 2290337722
Éditeur : J'ai Lu (10/09/2004)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 431 notes)
Résumé :
Les Sept Couronnes, désolées et exsangues, sont enfin réunies sous une même bannière : celle du roi Stannis Baratheon. Pourtant, la menace gronde.
Au nord, le Mur est assailli par les Sauvageons. S'ils le franchissent, les forces de l'hiver balaieront tout sur leur passage.
Face à ce danger se dresse, impassible, la Garde de Nuit, dernier rempart contre le froid et la mort, fidèle au poste mais tellement diminuée : il ne reste qu'une poignée d'hommes ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Gwen21
  02 avril 2014
A peine remise du choc des "Noces pourpres", je poursuis donc ma route à travers Westeros et au-delà. Ce tome offre deux rythmes : d'une part, la montée en pression de la lutte qui se joue sur le Mur entre la Garde de Nuit et l'armée de sauvageons et d'autre part, le temps des règlements de comptes au sein même de la puissante et ambitieuse famille Lannister.
***ALERTE SPOILERS***
Beaucoup d'ombre est jetée sur plusieurs personnages comme Sandor Clegane, Catelyn Stark, Petyr Baelish, Jorah Mormont ou encore Varys. le brouillard semble s'épaissir à certains endroits - par exemple qu'est devenu Rickon Stark ? - et se lever à d'autres comme pour Brienne qui semble provisoirement lavée de l'accusation de régicide.
Celui qui va permette de dénouer certains noeuds très serrés de l'épopée est Jaime, un protagoniste qui monte en puissance dans la narration et que le lecteur se sent désormais enclin à apprécier même si pour ma part le fait qu'il ait chevaleresquement secouru Brienne dans l'arène face à l'ours ne le purifie pas du crime d'avoir voulu assassiner le jeune Bran Stark. le bravache chevalier sans peur du début de saga semble, de par la perte de sa main d'épée qui lui donnait son identité et sa légitimité à mener les hommes, se muer en un être plus lucide, plus raisonnable et raisonné, pétri de remords et décidé à s'amender de quelque manière que ce soit. Grâce à son initiative de libérer son frère Tyrion, injustement accusé de régicide, Jaime bouscule les pions sur l'échiquier et change totalement la donne du jeu des trônes. Ainsi, là où le lecteur pourrait sentir poindre une lassitude à errer sans répit à la traîne des nombreux personnages de l'épopée, émerge un surcroît de suspense et d'espérance. le lecteur, qui s'est attaché depuis longtemps à la destinée voire à la personnalité des personnages, ne peut étouffer la curiosité qui le dévore de toujours en apprendre davantage.
L'addiction continue donc au rythme du jeu des trônes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
lilyrose87
  11 août 2015
Alors, vous vous êtes remis de vos émotions suite au précédent tome? Je vous parie que vous êtes encore sous le choc. Et comment faire autrement face à tant d'évènements! le tome 9 est le dernier du volume 3...Autrement dit, vous trouverez ma critique sur l'intégralité du volume à la fin des spoilers. Vous commencez à me connaitre, je crois, donc, pas de temps à perdre. Place aux....SPOILERS!

1) La bataille entre les Sauvageons et la Garde de Nuit se poursuit impitoyablement...Jon est le seul à pouvoir encore prétendre au titre de Commandant, du moins temporairement. Mais que peut-il face à une armée composée de farouches guerriers et surtout de géants?
2) Pauvre Arya...elle n'est venue aux Jumeaux que pour voir les siens mourir. Elle n'a d'autre choix que de rester avec le Limier dont le but est de l'amener à Vivesaigues où se trouve l'oncle de Catelyn, Brynden Tully.
3) Dans les précédents tomes, un personnage avait fait son apparition. Je ne l'ai pas mentionné et pourtant il est vraiment important (et puis c'est un de mes chouchous, alors double honte à moi) : Oberyn Martell. Dans ma critique du Tome 2, je vous parlais des différentes grandes familles de Westeros. Certes, on nous parle énormément des Lannister, Stark, Baratheon et Targaryen au point qu'on pourrait oublier l'existence des autres.
Mais ce serait vraiment une grave erreur! Oberyn est le grand frère d'Elia Targaryen, la femme de Rhaégal et surtout la bru de Roi fou (et donc la belle-soeur de Daenerys, vous suivez toujours?). Elia a été assassinée, avec ses enfants, sur l'ordre de Tywin Lannister par Gregor Clegane alias la Montagne alias le grand frère du Limier. Et si Oberyn se trouve à Port Réal ce n'est pas un hasard : il veut la Justice...
4) ....ce qui m'amène au quatrième point : le procès de Tyrion. Accusé à tort par Cercei du meurtre de Joffrey, Tyrion passe un sale quart d'heure car tous les témoignages l'accusent du meurtre. Aussi étrange que cela puisse paraitre, Tyrion est détesté par presque tout le monde...alors qu'il est bien le seul à vouloir sauver le Royaume. Mais les apparences sont trompeuses et face à la beauté et la richesse de Cercei Lannister, un pauvre nain hideux et défiguré ne fait pas le poids...à moins qu'un sauveur daigne prendre sa défense...et c'est ce que propose Oberyn à Tyrion. Bien sûr, ce geste n'est pas innocent. En combattant pour Tyrion, Oberyn se trouvera face à l'assassin de sa soeur, la Montagne, et pourra donc exercer sa vengeance
5) le retour de Jaime ne commence pas sous les meilleurs auspices : Sansa a disparu, Arya est présumée morte. Autant dire que pour respecter sa promesse, c'est un peu rapé. Son fils vient de mourir (oui, je parle bien de Joffrey l'Ignoble Premier du Nom), son frère est accusé du meurtre et pour couronner le tout, il s'est mis à dos son père en refusant d'obéir à ses ordres (à savoir retourner chez eux pour se marier et fonder une famille). Mais en échange, il devient Lord Commandant de la Garde Royale...et ça, c'est glamour.
6) Si ça vous intéresse, c'est Littlefinger et Olenna Tyrell qui ont commandité le meurtre de Joffrey. Voilà, pas besoin d'appeler les Experts.
7) Quand Oberyn se prend pour Inigo Montoya, ça donne un Princess Bride ultra sanglant. En résumé : trop préoccupé par sa vengance, et alors qu'il était sur le point de gagner, Oberyn se fait surprendre par Clegane qui le tue...ça sent le sapin pour Tyrion (si vous pouviez voir le duel qui se situe à la fin de l'épisode 8 de la saison 4, ne vous en privez pas, c'est du grand spectacle)
8) Et pendant ce temps là, à Meereen : Dany finit par s'emparer de la cité et décide d'y rester pour régner, le temps que ses dragons grandissent (ouais ben vu comme c'est parti, le temps qu'elle arrive à Westeros, il n'y aura plus personne sur le trône de fer). Et dans la foulée, elle bannit Jorah parce qu'il l'espionnait pour le compte de Varys (mais enfin Dany, ça c'était avant! Maintenant il t'aime et il te conseille vachement bien...non? Bon ben, au revoir Jorah)
9) Finalement, tout est bien qui finit bien pour la Garde de Nuit. Alors que Jon, obligé d'aller négocier avec Mance (à cause d'Allistair Thorne et de Janos Slynt, qui semblent commander la Garde de Nuit et qui prennent Jon pour un traître), était sur le point de tuer ce dernier ou être tué, il est sauvé par l'armée de Stannis!!! Celui-ci, sur les conseils de Davos et Mélissandre, s'est décidé à prêter main forte à Jon et ses frères d'arme. Mais que voudra-t-il en échange?
10) C'est la fin de l'équipée Arya/Le Limier. Alors que ce dernier est grièvement blessé par une précédente attaque, Arya décide de l'abandonner à son sort (au lieu de le tuer, ce qu'elle voulait faire au départ), et part à destination de Braavos.
11) Tyrion finit par être délivré par Jaime mais les deux frères se quittent en de très mauvais termes (Jaime avouant à Tyrion lui avoir menti au sujet de sa première femme. Tyrion, par vengeance lui fait alors croire qu'il a réellement tué Joffrey). Et pour ne pas quitter Port-Réal sans laisser un souvenir de lui, il tue son père et son grand amour Shaé (oui, parce que non contente de l'avoir trahi, celle-ci couchait avec papa lion).

12) Jon, grâce aux manigances de Sam, finit par être élu Lord Commandant de la Garde de Nuit...alors qu'il vient de recevoir une proposition de légitimation de la part de Stannis...Autrement dit, Stannis lui proposait de lui enlever son statut de bâtard et de le nommer Gouverneur du Nord, si, en échange, Jon lui apportait les bânnerets des Stark pour grossir son armée.
13) Un mystérieux personnage fait son apparition à la fin de ce tome : Catelyn Stark! Revenue d'entre les morts, on ne sait comment, et ayant perdu la raison (oui, la mort peut avoir cet effet là), elle n'a qu'un seul but...se venger des Frey et des Lannister.

FIN DES SPOILERS

Le moins que l'on puisse dire est que ce volume est riche en émotion forte! Plus l'intrigue avance, plus elle se complexifie. On ne peut faire confiance à personne (mais ça, je crois que tout le monde l'avait compris dès la fin du premier tome, merci à toi Ned).
Dans le grand échiquier géant qu'est Westeros, certaines pièces ont quitté le jeu et d'autres sont apparues. Les décisions prises plusieurs mois auparavant ont ici trouvé leur dénouement. C'est donc sur de nouvelles bases que le prochain volume s'ouvrira.
Vous l'aurez compris, ce troisième volume a un rôle charnière dans l'histoire. Beaucoup d'informations ont dû être assimilées...trop peut-être...trop et surtout trop vite. Car si les deux premiers tomes s'étirent en longueur, toute l'action se concentre sur le troisième tome (nos fameuses Noces Pourpres). Heureusement que le dernier tome est là, pour conclure admirablement A storm of sword. Je dirais que c'est l'un des meilleurs tomes de toute la saga, en particulier du point de vue de l'évolution des personnages.
Tous ont perdu quelque chose depuis le premier tome : la vie, l'innocence, la vertu, le bonheur...Et ce n'est pas fini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Dionysos89
  13 juin 2012
George R. R. Martin clôt magnifiquement son troisième tome original avec La Loi du Régicide.
Si l'intrigue se focalise sur deux lieux emblématiques de Westeros, les couloirs du palais de Port-Réal et les manteaux noirs sur la couverture blanche du Mur. Ces deux sphères de pouvoir et d'action ont chacune leurs scènes épiques, leurs moments de bravoure et leur duo de choc, Jaime et Tyrion d'un côté, Samwell et Jon de l'autre. Port-Réal et le Mur se retrouvent au centre des intrigues majeures de ce tome et au point de convergence d'une multitude de personnages. Ce balancement entre ces deux situations éloignées l'une de l'autre, où le pouvoir sur Westeros se joue, est chaloupée d'un ou deux chapitres de temps en temps sur Arya, Sansa, Brienne et Daenerys pour compenser (beaucoup de femmes laissées sur le carreau d'ailleurs...), mais ces chapitres se veulent d'autant plus remplis de révélations surprenantes pour pallier à ce manque de matière.
Bref, un cocktail explosif encore une fois de sentiments contrastés. de l'épique : des combats impressionnants, surtout au Nord et compte tenu de ce qui arrive en face, la bravoure n'est pas du luxe ! de l'intrigue : Port-Réal grouille d'espions qui bouffent à tous les rateliers, mais le Mur n'a rien à lui envier avec ses élections de Lord Commandant dignes de nos conclaves catholiques ! Des morts : encore une belle hécatombe avec pas moins de trois personnages (très !) charismatiques en moins ici ! Quant au cliffhanger final, dans l'épilogue, que dire ? George R. R. Martin distille tout au long de ses récits des ingrédients minutieux et sans importance et on se rend compte qu'ils prennent tout leur sens une fois le rideau baissé !
L'auteur renverse donc, une nouvelle fois, ses lecteurs en se focalisant sur de nouveaux personnages, ou d'une manière bien différente, ce qui les rend les situations de moins en moins manichéennes. L'exemple le plus flagrant est bien sûr celui de Jaime, mais l'avantage est surtout ici de découvrir ses véritables motivations, son histoire personnelle, ses frustrations. George R. R. Martin a le don de la psychologie des personnages dans un monde qui se disloque sans pour autant s'écrouler. À l'inverse, il est clair qu'il se permet de faire des ellipses impressionnantes et de laisser de côté des questions importantes comme le devenir de certaines régions stratégiques comme le pays des fer-nés ou toute la partie sud du continent, Dorne notamment.
Mais comme tout s'enchaîne, les pauvres lecteurs que nous sommes nous laissons entraînés dans l'histoire merveilleusement contée par George R. R. Martin et espérons que les tomes à venir répondront à nos questions tout en en suscitant de nouvelles, toujours plus passionnées que jamais...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Charybde2
  15 janvier 2014
Un tome qui réussit, prouesse, à conserver la noire puissance du volume précédent...
Publié en août 2000, traduit en français en 2003 par Jean Sola chez Pygmalion, ce neuvième tome "français" du "Trône de Fer" est le quatrième et dernier du découpage en quatre parties du "A Storm of Swords" original de George R.R. Martin.
Après les monstrueux coups de théâtre du tome précédent, on pouvait s'attendre à "souffler" un peu en s'acheminant vers la fin de ce cycle entamé au lendemain de la bataille pour Port-Réal. Mais George R.R. Martin maîtrise décidément joliment les ressorts du rebond et du suspense, et dispose désormais d'une galerie de personnages suffisamment fournie et soigneusement approfondie au fil des milliers de pages pour pouvoir surprendre et ravir son lecteur, soit en révélant brutalement un aspect d'un protagoniste jusque là ignoré (mais parfaitement cohérent), soit en sacrifiant des personnalités que l'on aurait jurées indispensables jusqu'alors...
C'est ainsi que se construit sans désemparer cette saga d'une rare brutalité.
Jaime, de retour à Port-Réal, beaucoup plus "changé" qu'on ne l'imaginait par son rude périple en compagnie de Brienne de Tarth, reprend en main d'une nouvelle manière la Garde Royale, et décide de remplir de son mieux certaines promesse passées. Tyrion se débat dans les affres d'un procès joué d'avance, et doit remettre un instant ses espoirs dans un duel judiciaire pour lequel un champion inattendu se présente en sa faveur. Davos, auprès de Stannis Baratheon, se révèle comme le conseiller les plus intègre, le plus sage et le plus fou à la fois de toute la saga jusqu'ici. Jon Stark, pourtant bien affaibli, se révèle aussi, sans que l'on soit surpris comme un défenseur du Mur héroïque et extrêmement capable, dont les mérites pourraient être reconnus à leur juste valeur si l'abjection politique peut être surmontée. Toujours en fuite en une compagnie improbable, Arya fait (enfin !) usage de la pièce de monnaie de Jaqen H'ghar...
Deux figures dominent toutefois, à mon avis, ce tome en forme de fin provisoire (puisqu'il est même doté d'un bien curieux épilogue) : Stannis Baratheon, qui démontre qu'il est peut-être à la fois, le plus fin politique du jeu et le seul véritable "roi" au sens traditionnel de Westeros, et Littlefinger, dont l'ampleur du machiavélisme, dévoilée, réussit à surprendre le lecteur le plus blasé.
Je ne vais pas pouvoir attendre bien longtemps avant d'attaquer les trois tomes "français" suivants regroupés dans "L'Intégrale 4"...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Crazynath
  16 septembre 2015
Une fois de plus, je me suis laissé prendre par l'histoire de ce très bon neuvième tome de la série du trône de fer .
J'ai suivi avec beaucoup d'intérêt les aventures de Tyrion, emprisonné suite à l'accusation de sa très chère soeur Cersei d'avoir assassiné l'affreux Joffrey. Même la vipère de Dorne va s'en mêler et quel final !! J'avoue que je ne m'attendais pas à ces rebondissements dans la vie de Tyrion .
Retrouver Jon continuant à défendre le mur et les intérêts de la garde noire a evidemment été un plaisir, surtout que maintenant il a eu l'aide ( fort intéressée ) d'un prétendant au trône...
Dans cette histoire, on suit aussi régulièrement le point de vue de Jaime, personnage qui semble essayer de se racheter une virginité : décidément, Cersei n'a pas de chance avec ses frangins, ils ne font jamais ce qu'elle voudrait...Mais bon, je reconnais que même si la cote du régicide est en hausse chez beaucoup de lecteurs, je n'accroche pas complétement au vu de ses antécédents....
On passe à la suite ?...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations & extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   12 juin 2012
"Nous nous marierons bientôt, dites... ? Bien bientôt ?
- Tout de suite, répondit-elle avec un soupir. J'ai pris mon septon privé, ainsi qu'un chanteur et de l'hydromel pour notre festin de noces.
- Ici ?" Son déplaisir crevait les yeux. "J'aimerais mieux vous épouser aux Eyrié, au vu et au su de toute votre cour.
- Peuh, ma cour, peuh. Il y a si longtemps que j'attends cet instant, je ne saurais attendre un instant de plus." Elle l'enlaça. "Je veux partager votre lit dès cette nuit, chéri. Je veux que nous fassions un nouvel enfant, un mignon petit frère pour Robert, ou une mignonette petite sœur.
- Je ne rêve aussi que de ça, ma chérie. Il y aurait néanmoins de gros avantages à tirer d'un grand mariage public, avec tout le Val pour...
- Non." Elle tapa du pied. "Je vous veux maintenant et je vous veux cette nuit même. Et, autant vous prévenir, après toutes ces années de silence et de chuchotements, j'entends bien crier quand vous me ferez l'amour. Je vais crier si fort qu'on m'entendra jusqu'aux Eyrié !
- Je pourrais alors vous baiser tout de suite et vous épousez plus tard, non ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Gwen21Gwen21   31 mars 2014
- Ils sont en bas, nous sommes en haut, reprit Jon, et, tant que nous tenons la porte, ils ne peuvent pas passer. Ils ne pourront pas passer !
Commenter  J’apprécie          160
Gwen21Gwen21   01 avril 2014
Il se mit à larder mollement de coups de couteau une saucisse grisâtre et graisseuse, en déplorant qu'elle ne fût pas Cersei.
Commenter  J’apprécie          120
CrazynathCrazynath   03 septembre 2015
ça lui faisait comme un vide, comme un désert à l'endroit où elle avait eu le cœur, à l'endroit où ses frères avaient vécu, eux et puis ses parents.
Commenter  J’apprécie          80
Malahide75Malahide75   06 novembre 2013
Dans son rêve, il était de retour à Winterfell et longeait en boitant les rois de pierre alignés sur leurs trônes. Leurs yeux de granit gris le suivaient au fur et à mesure qu'il passait, et leurs doigts de granit gris se crispaient sur la garde des épées rouillées qui reposaient sur leurs genoux. Tu n'es pas un Stark, les entendait-il grommeler d'une grosse voix de granit gris. Il n'y a pas de place pour toi en ces lieux. Va-t'en. Il s'enfonçait plus avant dans les ténèbres. "Père ? appelait-il. Bran ? Rickon ?" Aucun d'entre eux ne répondait. Un courant d'air glacial lui soufflait sur la nuque. "Oncle ? insista-t-il. Oncle Benjen ? Père ? Je vous en prie, Père, aidez-moi." D'en haut lui parvenaient des martèlements de tambours. On banquette dans la grande salle, mais je ne suis pas le bienvenu. Je ne suis pas un Stark, et je n'ai pas de place en ces lieux. Sa béquille lui échappa, et il tomba sur les genoux. Les cryptes se faisaient de plus en plus noires. Une lumière a disparu de quelque part. "Ygrid ? murmura-t-il. Pardonne-moi. S'il te plaît." Mais il n'y avait qu'un loup-garou - un épouvantable loup-garou gris maculé de sang, dont les prunelles d'or perçaient les ténèbres de leur éclatante affliction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de George R.R. Martin (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  George R.R. Martin
Une interview de Stephen King par G.R.R.Martin.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le Trône du Fer, Tome 9 : La Loi du Régicide

Quel est le nom de l'enfant que Davos cherche à sauver des griffes de Mélisandre ?

Petyr Frey
Aegon Snow
Belon Stone
Edric Storm

10 questions
199 lecteurs ont répondu
Thème : Le Trône de fer, tome 9 : La Loi du régicide de George R.R. MartinCréer un quiz sur ce livre