AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782290112410
384 pages
J'ai lu (11/03/2015)
3.74/5   21 notes
Résumé :
Grandir au côté de quatre soeurs n'a pas été facile pour la maladroite Mary Bennet, amoureuse invétérée des livres. Alors que toutes sont établies ou presque, Mary vit encore dans la demeure familiale, où sa mère n'a de cesse de lui répéter qu'elle finira vieille fille. Lorsque son aînée Lydia et son fiancé sont au coeur d'un nouveau scandale, qui met à mal l'image de la famille Bennet, Mary est éloignée à High Tor, chez Jane et son époux Mr. Bingley. Auprès du coup... >Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après La quête de Mary BennetVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
J'avais déjà eu une expérience assez malheureuse avec un livre dérivé d'Orgueil et Préjugés intitulé Georgiana Darcy'Diary, puis une autre beaucoup plus convaincante avec Une saison à Longbourn de Jo Baker, aussi n'ai-je abordé ce livre qu'avec recul en me disant que j'avais plus de chance d'être déçue que satisfaite. Alors, verdict ? Même si la lecture n'a pas été transcendante, elle n'en a pas moins été fort agréable, le roman évitant les écueils frappant généralement la littérature para-austenienne, à savoir la trahison du caractère des personnages de Jane Austen et des normes sociales de l'époque.

Or donc, ce roman met en lumière la plus effacée des cinq soeurs Bennet d'Orgueil et Préjugés : Mary. Rappelez-vous : dans le roman de Jane Austen, c'est la 3ème soeur et la seule décrite comme n'étant pas jolie. Elle est en outre affublée des défauts de pédanterie et d'étroitesse d'esprit. J'attendais donc énormément de la manière dont Pamela Mingle allait aborder l'évolution de ce personnage pas franchement attirant. Au début de l'intrigue, quelques années se sont écoulées depuis le double mariage de Jane et d'Elizabeth. Au contact de ses deux soeurs aînées, Mary a gagné en maturité et en esprit. D'ailleurs, de son côté, Mr Bennet, le père, tente de rattraper ses années d'indifférence en faisant l'éducation littéraire de Mary.
J'ai bien aimé la complicité qui naissait entre elle et son père.

Le caractère de la jeune fille et de ses parents est plutôt bien rendu. Tout comme les règles de bienséance (enfin, la plupart du temps, car il y a eu quelques petites entorses aux convenances qui m'ont choquée, ou plutôt qui auraient dû choquer des personnages censés vivre au début du XIXème siècle)... Kitty, de son côté,' est toujours aussi superficielle. Et ne parlons même pas de Lydia qui ne s'est pas améliorée avec le temps bien au contraire ! D'ailleurs, Mary doit souvent subir les piques humiliantes de ses deux plus jeunes soeurs.

Si j'ai bien aimé les conversations entre Mary et Henry Walsh, l'homme dont elle est amoureuse mais pour lequel une rivalité s'est déclarée entre Kitty et elle, je n'ai par contre pas été convaincue par l'obstacle que Mary rencontre en la personne d'une autre rivale. J'ai trouvé le procédé artificiel d'autant que l'histoire n'en avait vraiment pas besoin, le comportement de Mary se suffisant à lui-même.

Par ailleurs, j'ai trouvé bien inutile l'invention du deuxième scandale touchant Lydia alors que le 1er suffisait largement à expliquer le retour de la jeune femme chez ses parents (j'ai bien conscience d'être confuse mais je ne peux en dire trop sans révéler une partie de l'intrigue...)

Dernière réserve : je trouve dommage que la demande en mariage de Henry ressemble trop à celle du film de 2005 et qu'elle ne soit pas appropriée au caractère de Mary. de plus l'obstacle supposé au bonheur de Mary n'est guère convaincant, et sonne faux.

Comme vous pouvez le constater, le livre n'est pas exempt de défauts. Malgré cela, la lecture a été très agréable même si je n'en garderai pas un souvenir impérissable. J'ai été contente de découvrir une séquelle portant sur le personnage effacé et pédant de Mary, qui connaît ici une évolution intéressante, même si un peu trop rapide pour être tout à fait crédible. J'ai apprécié la discrétion dont elle fait preuve même si parfois l'ancienne Mary refaisait surface, nous valant la scène la plus drôle du roman (je dois avouer qu'au début j'avais peur que le ridicule de la situation ne vienne gâcher ma lecture mais ce passage m'a valu au final un franc éclat de rire)...
Lien : http://parthenia01.eklablog...
Commenter  J’apprécie          30
Pamela Mingle accomplit le pari difficile d'imaginer la suite d'Orgueil et Préjugés, du point du vue de Mary, l'une des cinq soeurs Bennett. Ayant très peu de souvenirs de cette jeune fille que ce soit dans le roman ou le film avec Keira Knightley, j'ai trouvé intéressant de découvrir sa destinée.

La quête de Mary Bennet

Mary pense avoir changé, elle a mûri, pris ses distances par rapport à ses soeurs frivoles, Lydia et Kitty, pour prendre modèle sur ses soeurs aînées, Jane et Elizabeth. Ces dernières goûtent aux joies de la maternité et coulent des jours heureux dans leurs domaines respectifs. Mais Lydia vient vite ternir la tranquillité un peu morose de Longbourn avec une nouvelle surprenante, voire choquante pour les membres de la famille… Nouvelle qui pourrait compromettre les chances de bonheur de Kitty et Mary.

On découvre le personnage de Mary dans une narration à la première personne, une Mary plus fine qu'il n'y paraît, une Mary sensible et attachante. Vouée par sa famille à rester « vieille fille » et à seconder ses soeurs, elle va pourtant obtenir une chance de convoler à son tour. Mais Mary n'est pas prête à se marier sans amour, simplement par respect des convenances ou pour mener une vie confortable. Elle attend plus du mariage. La quête de Mary Bennet, ou le bonheur d'être aimé pour soi-même.

J'ai adoré retrouver les personnages du roman de Jane Austen, lu il y a quelques années. L'écriture tout en finesse de Pamela Mingle et la subtilité avec laquelle elle dépeint les personnages, que ce soient les personnages de Jane Austen ou ceux qu'elle a inventés pour les besoins de l'intrigue m'ont vraiment séduite. Seul le personnage de Jane m'a un peu surprise, car elle est devenue très sûre d'elle alors que dans le roman, il me semble que c'est une personnalité plutôt effacée. Mais peut-être est-ce l'effet de sa nouvelle situation ? Un riche époux, un enfant et une belle demeure, ça vous change la vie !!
Commenter  J’apprécie          30
L'histoire est racontée à la première personne : c'est Mary qui nous parle. Un point qui me plait puisque cette proximité nous permet d'être au plus proche de ses sentiments et donc, de mieux la comprendre. C'était important, ne serait-ce que pour se faire à la nouvelle personnalité d'une jeune femme qui n'a plus rien à voir avec celle que l'on connaissait chez Jane Austen. Pamela Mingle a pris la peine de justifier ce changement à plusieurs reprises. Mary explique son cheminement, son évolution, son désir de changement. Ses grandes soeurs, Jane et Lizzie, exprimeront à plusieurs reprises leur étonnement et leur bonheur de voir leur soeur sous un nouveau jour.

La Mary que nous découvrons ici est donc assez attachante, volontaire… bien que toujours un peu rabaissée par le reste de sa famille (tout le monde lui dit qu'elle finira vieille fille). Malgré ses défauts, elle fait une héroïne romantique assez intéressante. Son histoire avec Henry est très progressive, très lente, contrariée par bien des choses (notamment le manque de confiance de Mary) mais à mes yeux, passionnante à suivre. Surtout que j'ai bien aimé Henry aussi…

Là où Pamela Mingle aurait pu se contenter de raconter une romance contrariée à plusieurs reprises, elle a fait en sorte d'ajouter différentes sous-intrigues à son roman qui, ainsi, tient la route sur la longueur. Cela mérite d'être souligné. Je ne vous cache pas que Lydia va encore faire des siennes et qu'il y a beaucoup de retournements de situation à son sujet !

Notons également le fait que l'auteur nous permet de retrouver les Darcy, les Binglet, on croise les Collins, on se promène dans différentes propriétés et surtout, on revient chez les Bennet ce qui est particulièrement sympathique. Tous les personnages m'ont semblé très proches des personnages originaux. On pourrait toujours chipoter mais à mes yeux, il n'y a aucune horreur, aucun non-sens, tout est assez cohérent.
Malgré un langage peut-être un peu trop contemporain à certains moments, La quête de Mary Bennet reste fidèle à l'univers de Jane Austen. Si j'ai trouvé quelques longueurs au roman, je n'en reste pas moins tout à fait séduite par l'histoire, par Mary et surtout, j'ai été heureuse de retrouver les personnages que j'aime tant. Je ne peux pas vous promettre que vous adorerez mais tentez le coup !
Lien : http://cellardoor.fr/critiqu..
Commenter  J’apprécie          50
J'ai beaucoup aimé ce livre, et surtout découvrir Mary Bennet, qui est un peu négligée dans Orgueil et préjugés. et encore plus dans les films. Si au départ j'étais quelque peu sceptique face à ce personnage, elle s'est toutefois avérée attachante et à la hauteur de Lizzy et Jane. Malgré quelques côté quelque peu grinçant parfois. J'ai beaucoup aimé sa discrétion vis-à-vis de ses propre sentiments envers Walsh. Ainsi que la relation quelque peu naissante entre Kitty et elle. Voir l'évolution dans ce livre d'une des plus sottes de la famille est également très intéressant. Tout le monde peut changer, finalement. Par contre Lydia est toujours autant exécrable dans ce livre. Je dirais même plus encore. La magie de Jane Austen a été préservé, ce qui en fait un très bon livre.
Commenter  J’apprécie          30
Quelle joie de me replonger dans l'univers de Jane Austen, l'auteur a su garder les caractères des personnages (j'aurai pu me passer de celui de Mrs Bennet et de Lydia:) ).
J'ai adoré ce livre qui parle d'un personnage qu'on ne connaît pas suffisamment. J'ai aimé connaître Mary au fur et à mesure de l'histoire, j'aurai bien aimé qu'elle est le caractère de Lizzie (à certains passages ou Kitty ou Lydia s'en prenaient à elle, j'avais envie de pouvoir me faufiler dans l'histoire pour pouvoir mettre 2/3 claques à ces 2 sottes).

J'aimerais vraiment une suite (d'habitude ce n'ai pas le cas pour une réécriture) à ce livre pour voir comment Mary se débrouille dans son rôle d'épouse et (surtout) de mère envers Amélia. Et aussi parce que j'ai aimé à connaître ce personnage trop délaissée par l'auteur.
Commenter  J’apprécie          20


autres livres classés : victorienVoir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Autres livres de Pamela Mingle (1) Voir plus

Lecteurs (41) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3247 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *}