AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Les passeurs de livres de Daraya (19)

fanfanouche24
fanfanouche24   09 octobre 2017
Ahmad vit sous une pluie de bombes.Il a perdu tant d'amis, n'a pas vu sa famille depuis quatre ans. A Daraya, son quotidien est une montagne d'urgences. Il a pourtant pris le temps de rédiger ce message, de partager sa compassion.
Un terroriste ne s'excuse pas.
Un terroriste ne pleure pas les morts.
Un terroriste ne cite pas - Amélie Poulain- et Victor Hugo.(p. 60)
Commenter  J’apprécie          240
fanfanouche24
fanfanouche24   08 novembre 2017
Avant l'inauguration restait une dernière tâche à remplir : numéroter minutieusement chaque recueil et y apposer le nom de son propriétaire sur la première page. (...) Notre but, c'est que chacun puisse récupérer ce qui lui appartient une fois la guerre terminée, insiste Ahmad.
A ses mots, j'ai posé mon crayon. Impressionnée par son civisme. Muette devant un tel sens du respect de l'autre.
Des autres. Nuit et jour, ces jeunes côtoient la mort. La plupart d'entre eux ont tout perdu : leur demeure, leurs amis, leurs parents.
Au milieu du fracas, ils s'accrochent aux livres comme on s'accroche à la vie. Avec l'espoir des meilleurs lendemains. Portés par leur soif de culture, ils sont les discrets artisans d'un idéal démocratique. Un idéal en gestation, qui brave la tyrannie du régime. (p.19)
Commenter  J’apprécie          210
fanfanouche24
fanfanouche24   07 novembre 2017
(...) je finis par retrouver la trace d'Ahmad Moudjahed, son auteur. Ahmad est l'un des confondateurs de cette agora souterraine. A travers les mailles d'une mauvaise connexion internet, unique lucarne sur le monde extérieur, il me raconte sa ville dévastée, les maisons en ruine, le feu et la poussière, et dans tout ce fracas les milliers d'ouvrages sauvés des décombres et rassemblés dans ce refuge de papier auquel tous les habitants ont accès. Des heures durant, il évoque en détail ce projet de sauvetage du patrimoine culturel, né sur les cendres d'une cité insoumise. Puis il me parle des bombardements incessants. Des ventres qui se vident. Des soupes de feuilles pour conjurer la faim. Et de toutes ces lectures effrénées pour se nourrir l'esprit. Face aux bombes, la bibliothèque est leur forteresse dérobée. Les livres, leurs armes d'instruction massive. (p. 12)
Commenter  J’apprécie          180
fanfanouche24
fanfanouche24   09 novembre 2017
Avec le temps, la peur s'est tassée. Je me suis mis à filmer de plus belle. A force de côtoyer la mort, j'en ai perdu le sens des émotions. (p. 66)
Commenter  J’apprécie          150
celinefabre27
celinefabre27   30 septembre 2017
Comme les cailloux du Petit Poucet, un livre mène à un autre livre. On trébuche, on avance, on s'arrête, on reprend. On apprend. Chaque livre dit il, renferme une histoire, une vie, un secret.
Commenter  J’apprécie          80
Mimosa81
Mimosa81   26 octobre 2017
Les livres, ces sédiments de la mémoire qui défient les carcans. Du temps. De l'asservissement. De l'ignorance.
Commenter  J’apprécie          70
dechosal
dechosal   11 octobre 2017
Les livres, leurs armes d'instruction massive.
Commenter  J’apprécie          50
celinefabre27
celinefabre27   30 septembre 2017
J'aime citer cette récente étude de la Banqur mondiale qui signale que les personnes qui lisent des livres vivent plus longtemps et sont plus heureuses. Les livres détiendraient ils, sinon la clé du bonheur, du moins le pouvoir d'y faire croire ?
Commenter  J’apprécie          50
Mimosa81
Mimosa81   26 octobre 2017
Le livre ne domine pas. Il donne. Il ne castre pas. Il épanouit
Commenter  J’apprécie          40
fanfanouche24
fanfanouche24   10 octobre 2017
- A vrai dire, concède Shadi, les gens sont moins intéressés par l'apprentissage d'une langue à proprement parler que par le fait d'être là, tout simplement. Quel infini plaisir que de discuter d'autres choses que de la guerre. De tenir un crayon. De remplir un carnet de notes. Un sentiment de normalité. (p. 71)
Commenter  J’apprécie          40




    Acheter ce livre sur

    AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





    Quiz Voir plus

    Quelle guerre ?

    Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

    la guerre hispano américaine
    la guerre d'indépendance américaine
    la guerre de sécession
    la guerre des pâtissiers

    12 questions
    1084 lecteurs ont répondu
    Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre