AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782016259467
Hachette (31/01/2018)
3.65/5   55 notes
Résumé :
Quand ses amis lui proposent de le payer cinquante euros pour chaque semaine durant laquelle il sortira avec Eli, la fille la plus excentrique de sa classe, Dylan y voit l'occasion de se faire de l'argent facilement. Tout comme Eli  ! Si Dylan partage la récompense, elle s'engage à être la meilleure des petites amies. En scellant ce pacte, ils deviennent le couple parfait. En apparence seulement? Mais si différents qu'ils soient, Dylan et Eli ont tout de même deux p... >Voir plus
Que lire après Juste un pariVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
3,65

sur 55 notes
5
7 avis
4
7 avis
3
3 avis
2
3 avis
1
0 avis
Je m'interdis de noter ce premier roman car il s'agit tout simplement d'une erreur de casting. Bien qu'il réponde à la catégorie "young-adult" que plusieurs challenges m'invitent à découvrir depuis quelques années, ce roman n'offre vraiment que très peu d'intérêt pour la lectrice que je suis. N'y voyez pas de condescendance mais la simple conscience que je n'adhère pas du tout à ce type de littérature.

Né de l'imagination (et sans doute de l'expérience) de sa jeune auteure, elle-même lycéenne, "Juste un pari" est un roman d'apprentissage sur les premières amours (dans un cadre scolaire), sur les rapports complexes entre parents et enfants, sur l'adolescence d'une manière plus générale mais aussi sur la manipulation qui peut s'exercer entre ados. Tous ces thèmes - plus quelques autres comme la violence conjugale - sont certes intéressants mais abordés dans un style juvénile enlaidi par un vocabulaire souvent cru et alourdi de tournures malheureuses telles que "la table à manger" ou encore "elle colla ses lèvres sur la ligne de sa mâchoire". Des maladresses d'autant plus regrettable que l'éditeur ne s'y est pas trompé : on sent un réel potentiel sous la plume de Marie Mordomo.

Je ne doute pas que des dialogues mère-fille tels que celui-ci :
"- Elizabeth, c'était qui ce jeune homme ? [...]
- Juste un mec qui a proposé de me ramener.
- Il était sexy ! Dans le genre "Je le mettrais bien dans mon lit."
n'apparaîtront pas le moins du monde surréalistes à un public ado ou "young-adult" mais en ce qui me concerne, ça m'écorche les yeux et les oreilles.

Toutefois, je salue le courage nécessaire à une auteure aussi jeune pour écrire et partager ses productions. le roman trouvera certainement son public et c'est d'ailleurs pour ne pas être injuste que je refuse à l'évaluer. J'ajoute que la narration est bien structurée, avec un chapitrage rythmé bien adapté au récit. Si le lexique employé n'est pas à mon goût, il n'en demeure pas moins actuel, et si les personnages m'ont parfois semblé caricaturaux, ils ne manquent ni de personnalité ni de sensibilité. Après tout, cela fait longtemps que je n'ai pas mis les pieds dans un cour d'école, Dieu merci !

J'ai donc eu du mal à tenir jusqu'au bout pour les raisons que je viens d'évoquer. Il me faut aussi avouer qu'un roman dont le héros principal se nomme Dylan compromet ses chances avec moi dès le départ, en me donnant l'impression d'être spectatrice d'une sitcom, genre que je n'affectionne pas du tout. Néanmoins, grâce à Marie Mordomo, j'aurai vécu ma première (et sans doute dernière) expérience de littérature young-adult, expérience qui tend à prouver qu'à presque quarante ans, je ne suis vraisemblablement plus si young que cela...

Enfin, et j'en termine ici, je suis au désespoir de constater une fois de plus que quelle que soit la maison d'édition, il est désormais quasi impossible de ne pas trouver coquilles et fautes en quantité dans les textes. Ce manque de rigueur dans la relecture devient un vrai phénomène que rien ne semble devoir endiguer. "Juste un pari" n'échappe malheureusement pas à cette règle.


Challenge MULTI-DÉFIS 2018
Challenge PLUMES FÉMININES 2018
Commenter  J’apprécie          2910
**

Éli et Dylan n'avaient rien pour se rencontrer. Ou tout du moins, rien pour former un couple. Mais dans l'univers des adolescents, rien n'est jamais simple et limpide !!! Après les insultes et les tacles, après l'acceptation d'un pari, ces deux lycéens vont jouer un jeu : celui d'être ensemble.... Mais finalement, qui va jouer dans tout ça ?

Je suis d'habitude sensible et enthousiaste à lire et découvrir des romans jeunes adultes mais j'ai été totalement hermétique à celui-ci. Trop de clichés, des dialogues peu travaillés et des personnages trop dessinés ne m'ont pas permis de lire cette histoire avec plaisir.
L'auteur, Marie Mordomo, est une toute jeune écrivain et je suis sûre qu'avec la maturité qu'elle va développer, elle pourra nous offrir prochainement un roman plus abouti...

Merci à NetGalley et aux éditions Hachette Pour le partage de ce premier roman.
Commenter  J’apprécie          190
Pour gagner cinquante euros par mois, Dylan accepte le pari de sortir avec Eli, son ennemi jurée. Pour faciliter la mise en place de ce pari, Dylan va tout raconter à Eli, en lui promettant de lui reverser la moitié de la somme si elle accepte de faire croire qu'ils sont en couple. Pari accepté. Les deux jeunes gens font semblant de mener une belle idylle, n'hésitant pas à se montrer ensemble en public et à s'embrasser devant tout le monde. Mais il ne faudrait pas que ce petit jeu se retourne contre eux. Après tout, entre la haine et l'amour, il n'y a qu'un pas.

Juste un pari est une romance young-adult qui pourrait plaire aux jeunes adolescent(e)s. On y retrouve de l'amour, de la jalousie, des disputes, des bagarres, des secrets… tout l'attirail qui plaît normalement aux jeunes lecteur(trice)s. Malheureusement, cela n'a pas vraiment fonctionné avec moi, puisque j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup trop de clichés et de stéréotypes dans cette histoire.

De plus, le récit est bien trop commun et manque d'originalité : j'avais l'impression de lire une histoire que j'avais déjà lue dans le passé. Quant aux personnages, je les ai trouvés trop peu attachants, pas assez travaillés et manquant de singularité dans leurs caractères. de plus, leurs réactions étaient tellement prévisibles qu'ils ont tous finis par m'agacer !

Marie Mordomo aborde quand même des thématiques sérieuses et plus graves, comme la violence conjugale et familiale. Malheureusement, là encore, j'ai trouvé qu'il manquait d'approfondissement dans le traitement du sujet : des thématiques aussi fortes que celles-là ne doivent pas être traitées avec autant de légèreté !

Néanmoins Marie Mordomo est une jeune auteure prometteuse, qui a un bel avenir littéraire devant elle. Je l'encourage fermement à continuer dans cette voie de l'écriture. Avec plus de maturité, elle pourrait produire de grandes et belles choses. Je ne suis d'ailleurs pas fermé à la découverte de ces futures oeuvres littéraires, qui, je l'espère, pourront m'enchanter davantage que ce récit.

Juste un pari est une romance young-adult trop commune et pas assez travaillée. Néanmoins, je ne doute pas que sa jeune auteure va améliorer son écriture en gagnant en maturité. C'est prometteur, mais pas suffisant pour l'instant !
Lien : https://analire.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          80
L'histoire commence dés la première page. Un prologue qui donne le ton. le fameux pari qu'ont lancé les potes de Dylan: sortir avec sa pire ennemi, la fille la plus impopulaire du lycée, qui vire tout le monde de ses regards et de ses réparties acerbes, Eli.
Dés les premières lignes nous apprenons que pour déjouer ce fameux pari Dylan met Eli dans la confidence et lui propose un marché, toucher la moitié des gains si ils arrivent à faire semblant de sortir ensemble.
Je me suis vite dit qu'on allait voir une romance démarrer de leur marché et qu'ils allaient très vite tomber dans les bras l'un de l'autre. Et bien pas vraiment. Leur pacte va durer un petit moment. Semé d'embûches, de quiproquos et de rapprochements, les deux héros vont surtout devenir des proches, des amis. Et j'ai franchement aimé leur histoire.
Et finalement voilà une romance ado qui se lit toute seule.

Rien d'original, une histoire de départ assez vue, un univers de lycée classique, avec les rumeurs, la popularité des uns et des autres, les couples qui se forment...etc. Rien de nouveau c'est clair.
Le tout servi par un style très simple dans un langage d'ado, un registre courant, voire familier, pour ma part quelques fois assez vulgaire.
Bref au départ je me suis dit que ça n'allait pas le faire. Mais finalement j'avoue avoir été charmée par les deux héros. Je m'y suis attachée plus que je ne l'aurai cru. Leur romance en dents de scie m'a embarquée. Rien ne fut lisse dans leur histoire.
Alors bien sûr j'y ai retrouvé les sacrés clichés de la meilleure amie, du pari, de l'ex qui se venge, des non dits, des secrets. Mais ce fut plaisant.

A mon sens, même si j'ai passé un agréable moment, je pense avoir passé l'âge de ce registre et j'ai trouvé le tout assez prévisible et stéréotypé. Ce qui m'a déplu c'est la caricature familiale, les scènes sans tabou ni pudeur, avec un langage parfois trop cru. En somme un manque de poésie et de subtilité que j'aime à trouver dans certaines lectures qui s'adressent elles aussi aux adolescents.
Mais après tout je ne suis plus une ado depuis bien longtemps...
Je ne doute pas que ce roman trouve son lectorat.
Lien : https://leslivresdalily.blog..
Commenter  J’apprécie          40
J'ai acheté ce livre sur un coup de tête à Saint-Maur en Poche (Saint-Maur en poche 2018 : le Bilan) parce que le résumé était tentant et qu'une petite romance lycéenne de temps en temps ne fait pas de mal. L'été est le moment idéal pour découvrir ce genre d'histoire. le moins que l'on puisse dire est que celui-ci se lit très rapidement mais je l'ai trouvé un peu creux. Tout de suite les explications !

L'auteure, Marie Mordomo, n'y va pas par 4 chemins et entre directement dans le vif du sujet. Dylan propose à Eli de sortir avec lui pour un pari. Même s'ils se détestent, elle accepte le défi. Cette entrée en matière m'a un peu surprise et déstabilisée, j'aurai préféré apprendre à connaitre un peu les personnages avant. Ces derniers ne sont d'ailleurs pas assez approfondis et travaillés pour moi. Je les ai trouvé un peu plats et du coup j'ai eu énormément de mal à m'attacher à eux. C'est dommage, cependant cela ne m'a pas empêché de dévorer ce livre pour lequel je n'avais pas trop d'attente. Je voulais juste passer un bon moment et en cela c'est réussi. Mais je ne suis certainement pas (ou plus) la cible visée. Il m'a manqué de la profondeur au récit.

L'auteure n'a pas lésiné sur les clichés ce qui en soi ne me dérange pas mais encore une fois elle n'a pas assez creusé. Les « secrets » de ses personnages ne sont pas si dramatiques et leurs révélations m'ont un peu laissé de marbre.

Je semble critique mais je ne peux pas nier que cette histoire est super addictive. Même si la plume manque clairement de maturité et est parfois un peu brouillonne, je n'ai pas pu reposer ce roman.
C'est une bonne lecture, sans prétention et qui ne révolutionnera pas le genre, mais j'ai passé un bon moment.

Une romance lycéenne simple et efficace : parfaite pour se changer les idées mais n'en attendez pas plus. Ce roman s'adresse à un lectorat plus jeune qui sera comblé à coup sur. Une bonne lecture dot je retiendrai surtout l'additivité.
Lien : https://monjardinlitteraire...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
- J'ai la certitude de vivre et pas seulement d'exister. J'ai... simplement l'impression que tu n'en auras jamais marre de moi, que je suis la personne à laquelle tu ne peux t'empêcher de sourire. Je souhaite à tout le monde de trouver cette personne-là, cette personne qui, comme toi, fait qu'on se sent aimé, parce que tout le monde en a besoin.
Commenter  J’apprécie          250
Étrangement, elle se sentait vide et sa poitrine était comprimée, ce qui l'empêchait de bien respirer. Elle ne comprenait pas ce sentiment. Elle avait à peine dix-sept ans et le sentiment d'avoir déjà trop vécu, et d'être comme emprisonnée par ses souvenirs.
Commenter  J’apprécie          160
Elle avait la langue bien pendue, remettant toujours les gens à leur place quand ils en avaient besoin. C'était marrant à entendre, jusqu'à ce que ce soit votre tour d'être sa victime.
Commenter  J’apprécie          150
- Tu sais ce que je vois quand je te regarde ? La plus grande déception de ma vie.
Dylan se disait toujours qu'il aurait assez de courage la prochaine fois. Mais il redevenait un enfant chaque fois qu'il faisait face à son père.
Commenter  J’apprécie          110
J'ai la certitude de vivre et pas seulement d'exister. J'ai... simplement l'impression que tu n'en auras jamais marre de moi, que je suis la personne à laquelle tu ne peux t'empêcher de sourire et que tu ne peux empêcher de faire sourire. Je souhaite à tout le monde de trouver cette personne-là, cette personne qui, comme toi, fait qu'on se sent aimé, parce que tout le monde en a besoin.
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : pariVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus

Lecteurs (135) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5197 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..