AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Citations sur Territoires (195)

SMadJ
SMadJ   24 avril 2015
Vous savez, j'ai toujours classé les infractions en deux mobiles. L'argent et le sexe. Vous m'avez ouvert l'esprit. Il n'y a jamais qu'un seul mobile, celui du pouvoir.
Commenter  J’apprécie          521
migdal
migdal   30 mars 2021
Coste plissa les yeux. Il y a trois types d'utilisation du français. Le français entre amis, celui avec les insultes en guise de ponctuadon. Le français en famille, un peu plus riche. Enfin, le français utilisé en milieu professionnel, plus châtié et codifié. Maîtriser les trois dans le 93, c'est déjà être polyglotte. Mais le pauvre Colin semblait n'en connaître qu'un, celui avec les insultes. Même si le gamin faisait bien des efforts aujourd'hui, Coste s'attendait malgré tout à saigner des oreilles d'ici une phase ou deux.
Commenter  J’apprécie          501
migdal
migdal   31 mars 2021
Il prit ensuite une intonation de chauffeur de salle :

- Qui c'est qui protège les CRS ?

Et d'une seule voix la réponse de cinquante hommes tonna :

- Les CRS !

- C'est beau ! apprécia le commandant en prolongeant la dernière voyelle.

Puis il se tourna vers deux policiers, une femme et un homme un peu à l’écart des autres, deux malinois assis à leurs pieds.

- Ce soir, exceptionnellement, on a le soutien de la Canine. Faites gaffe à vos doigts, je vous signale qu'au bout de la laisse, c'est pas des gentils chiens à caresser. Il faut les considérer comme des collègues à part entière. Y en a même certains d'entre eux qui sentent meilleurs que vous et qui savent mieux lire.
Commenter  J’apprécie          320
koalas
koalas   21 septembre 2015
La violence crée la peur et la peur soumet les hommes.
Commenter  J’apprécie          300

carre
carre   16 décembre 2016
C'est facile de considérer le monde entre le Bien et le Mal ! Le blanc et le noir. Alors que tout se passe dans la zone grise.
Commenter  J’apprécie          290
AgatheDumaurier
AgatheDumaurier   15 novembre 2017
(Madame la maire s'entretient avec le Boss, caïd de sa commune)
-Je vous donnerai cent mille euros pour que vous calmiez vos troupes, il est temps que tout cela cesse avant qu'un nouveau drame ne survienne.
-C'est entendu, ils seront sages comme des images.
-Ne dites pas de bêtises. Freinez-les, seulement, il ne s'agirait pas que je perde ma qualification de zone urbaine sensible. Ce serait comme perdre une étoile.
-Je ne sais pas lequel de nous deux est le plus dangereux, madame.
-Vous tuez des gens. Ca répond à votre question ?
Commenter  J’apprécie          280
Yendare
Yendare   31 juillet 2019
- Vous lui connaissiez des ennuis ?
- Oui, probablement les mêmes que les miens.
- Je ne vous parle pas de problèmes de santé, nous nous comprenons bien ? J’ai peur que vous ne soyez pas au courant de toutes les activités de madame Carpentier…
Monsieur Jacques reposa son café sur le coin de la table et lissa son pantalon du plat de la main.
- Je préférais quand vous l’appeliez Rose, mais si vous parlez de la drogue qu’elle cachait chez elle, rassurez-vous, j’en ai tout autant dans mon armoire
Commenter  J’apprécie          273
Yendare
Yendare   30 juillet 2019
Il sectionna l’organe dans sa largeur et vida le contenu dans un pot cylindrique en plastique blanc portant le logo biohazard, un cercle entouré de trois croissants sur fond jaune.
- Apparemment, il n’a pas mangé énormément, mais je ferai analyser le bol alimentaire. Vous aurez votre réponse sous quarante-huit heures.
- On peut faire accélérer les choses ?
Le docteur lui tendit le pot encore ouvert et nauséabond.
- Oui capitaine, vous pouvez directement goûter si vous le souhaitez.
Coste se ravisa.
- Deux jours, c’est pas si long.
Commenter  J’apprécie          272
Yendare
Yendare   02 août 2019
À minuit dix, Estelle reçut l’ordre d’aller se coucher.
- Si ta mère te voit debout à cette heure, je vais me faire défoncer.
- Le grand costaud qui a peur de ma maman, se moqua-t-elle.
- Tout le monde a peur de ta maman.
Commenter  J’apprécie          260
Ziliz
Ziliz   30 avril 2018
Marchés surfacturés, associations fictives, financement occulte de campagne, achat de votes, de gros bras, de colleurs d'affiches, de concierges et de journalistes rapporteurs d'infos, emplois fictifs et placement d'amis aux bons postes. [Il] avait commis tant de malversations qu'il n'en voyait même plus l'illégalité. Dans la mesure où il ne s'agissait pas d'enrichissement personnel, il prenait presque plaisir à ce jeu du chat et de la souris avec la préfecture, les administrations publiques et la Cour régionale des comptes. Pour lui, tout cela ressemblait à de simples mouvements bancaires. Avec juste un peu plus de malice et d'attention.
Commenter  J’apprécie          240









    Quiz Voir plus

    Entre deux mondes - Olivier Norek

    Que signifie Youké ?

    boxe thailandaise
    chanson de Richard Gotainer
    discipline de relaxation
    UK - L'Angleterre

    10 questions
    166 lecteurs ont répondu
    Thème : Entre deux mondes de Olivier NorekCréer un quiz sur ce livre