AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Miss Peregrine et les Enfants Particuliers (203)

gouelan
gouelan   13 décembre 2014
" Les étoiles aussi sont des voyageurs du temps", ai-je songé.
Combien de ces points lumineux provenaient de soleils déjà morts? Combien d'étoiles étaient nées, dont la lumière ne nous parvenait pas encore? Si tous les soleils, à l’exception du nôtre, s'éteignaient ce soir, combien de vies nous faudrait-il pour comprendre que nous étions seuls? J'avais toujours eu conscience que le ciel était plein de mystères, mais je réalisais seulement aujourd'hui que la Terre l’était aussi.
Commenter  J’apprécie          530
ladyoga
ladyoga   30 octobre 2014
Quand quelqu'un refuse de t'ouvrir sa porte, au bout d'un moment tu arrêtes de frapper. Tu vois ce que je veux dire ?
Commenter  J’apprécie          490
PiertyM
PiertyM   13 décembre 2014
On s'accroche à nos contes de fées jusqu'à ce que le prix de ces croyances deviennent trop exorbitant.
Commenter  J’apprécie          470
Daniella13
Daniella13   06 juillet 2017
Quelquefois, il suffit de claquer une porte pour se sentir mieux
Commenter  J’apprécie          462
Myrtle
Myrtle   29 mars 2012
- Ne le prends pas mal, ai-je dit, mais vous êtes quoi?
- On est particuliers, a-t-il répondu, l'air perplexe. Pas toi?
- Je ne sais pas. Je ne crois pas.
- Dommage.
Commenter  J’apprécie          440
kiki23
kiki23   18 juillet 2012
Je venais juste de me résigner à vivre une vie ordinaire, quand des événements extraordinaires se sont produits.
Commenter  J’apprécie          430
Eric76
Eric76   01 juillet 2017
Un vaste marécage couvert de brume s'étendait de part et d'autre du sentier : de l'herbe marron et une eau couleur thé à perte de vue, avec pour seul point de repère un petit tas de pierres ici et là. Il s'achevait brusquement au seuil d'une forêt d'arbres squelettiques. Dans le sous-bois, le chemin disparaissait sous des troncs couchés et des tapis de lierre. J'ai cru à plusieurs reprises que je m'étais perdu. [...] Passé un virage, les arbres se sont clairsemés et j'ai vu la maison surgir du brouillard, au sommet d'une butte envahie par la végétation. J'ai compris pourquoi les garçons avaient refusé de m'accompagner.
Mon grand-père me l'avait décrite des centaines de fois mais, dans ses histoires, c'était un endroit gai et lumineux, qui résonnait de cris et de rires d'enfants. La bâtisse qui se dressait devant moi avait quelque chose d'angoissant. Des branches jaillissaient de ses fenêtres brisées, des lianes dévoraient ses murs, tels des anticorps attaquant un virus. Comme si la nature lui avait déclaré la guerre, mais qu'elle s'obstinait à rester debout, malgré sont toit effondré et son évidente décrépitude.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
ange77
ange77   24 octobre 2016
En passant devant un pommier, à la sortie de la ville, elle a voulu cueillir un fruit. Même dressée sur la pointe des pieds, elle n’était pas assez grande pour atteindre la pomme la plus basse. Alors, comme l’aurait fait n’importe quel gentleman, je l’ai aidée. Je lui ai enlacé la taille et je l’ai soulevée en étouffant un grognement. Quand je l’ai reposée, elle m’a donné un petit baiser sur la joue et m’a tendu la pomme.
— Tiens, tu l’as bien mérité.
— La pomme, ou le baiser ?
Elle a ri et filé rejoindre les autres. J’étais incapable de définir ce qui se passait entre nous, mais ça me plaisait. C’était à la fois idiot, fragile et agréable.
Commenter  J’apprécie          362
ange77
ange77   23 octobre 2016
Je n’étais vraiment pas d’humeur à faire la fête. J’ai compris que ça me pendait au nez quand mes parents ont multiplié les allusions grossières, du genre : « Ce week-end va être assommant, on n’a rien de prévu… », alors qu’on savait tous que j’allais avoir seize ans. Je les avais suppliés de ne rien organiser cette année, car j’étais incapable de penser à une personne que j’aurais aimé inviter.
Mais ça les inquiétait que je reste seul. Ils prétendaient que voir du monde avait des vertus thérapeutiques.
« Les électrochocs aussi », avais-je ironisé.
Commenter  J’apprécie          355
Yggdrasila
Yggdrasila   08 juin 2019
Combattre l’imagination en la confrontant à la réalité est souvent très efficace.
Commenter  J’apprécie          290




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Miss Peregrine et les enfants particuliers

    Comment s'appelle la directrice de l'orphelinat ?

    Miss Josete
    Miss Peregrine
    Miss Amandine

    10 questions
    317 lecteurs ont répondu
    Thème : Miss Peregrine et les Enfants Particuliers de Ransom RiggsCréer un quiz sur ce livre