AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Miss Peregrine et les enfants pa... tome 2 sur 6
EAN : 9782747044981
512 pages
Bayard Jeunesse (02/05/2014)
  Existe en édition audio
4.19/5   1750 notes
Résumé :
3 septembre 1940

Dix enfants particuliers sont pourchassés par une armée de monstres.

Une seule personne pourrait les aider : Miss Peregrine ! Mais elle est prisonnière dans sa forme oiseau...

Les enfants particuliers sont désemparés : Miss Peregrine, changée en oiseau, est prisonnière de son état, suite à l'attaque des Estres, des âmes damnées. Ils n'ont plus qu'un espoir : trouver une Ombrune susceptible de redonner à l... >Voir plus
Que lire après Miss Peregrine et les enfants particuliers, tome 2 : Hollow CityVoir plus
Sunshine, tome 1 par McKenzie

Sunshine

Paige McKenzie

3.60★ (437)

3 tomes

La malédiction Grimm, tome 1 par Shulman

La Malédiction Grimm

Polly Shulman

3.87★ (1464)

3 tomes

Dark Shadows, Tome 1 : La malédiction d'Angélique par Parker

Dark Shadows

Lara Parker

3.68★ (247)

2 tomes

Terre-Dragon, tome 1 : Le souffle des pierres par L'Homme

Terre-Dragon

Erik L'Homme

3.71★ (482)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (286) Voir plus Ajouter une critique
4,19

sur 1750 notes
Nous retrouvons dans ce second tome nos héros à savoir Jacob, Emma et tous les autres enfants particuliers là où nous les avions laissés à l'issue du premier livre. Décidés à aider Miss Peregrine "coincée" sous son apparence d'oiseau suite aux manigances des Estres, la bande de particulier décide de trouver une ombrune capable de la sauver. Au fil de cette épopée, le petit groupe est traqué par les Estres, les creux mais rencontre d'autres particuliers dans d'autres boucles. Leur aventure de sauvetage prend une autre dimension lorsqu'ils apprennent que plus Miss Peregrine restera sous sa forme animale, plus son essence humaine disparaîtra.... Ils doivent trouver au plus vite Miss Wren.


Globalement ce second tome m'a moins plu que le premier en raison d'une part des photos, et d'autre part de l'intrigue qui traîne un peu en longueur avant de vraiment démarrer vers la fin. Pourquoi me direz-vous ?
Le premier livre se présentait comme une sorte de mémoire ou récit relaté avec comme nous le faisons tous, ajout d'images du passé des personnes en question. Cela donnait un aspect "naturel" voire album de famille au livre... et apportait un vrai plus au livre. Dans ce second opus, les clichés ici donnent la sensation de fausseté : nous avons des enfants qui errent dans l'Angleterre pour atteindre Londres et des images de cadavre de chevaux, de morts... On sent de suite le côté fabrication du livre et cela enlève la magie ressentie lors du premier tome.
L'intrigue tarde réellement à se mettre en place... et la rythmique de la narration n'est pas terrible... Les épisodes où les enfants sont poursuivis n'ont pas l'intensité qu'il faudrait pour en apprécier l'histoire... Heureusement, le final rattrape le tout et donne envie de se plonger dans le dernier volet de la trilogie.


Un élément important et appréciable à mettre au crédit de l'auteur. Cette série s'adresse à un jeune public et Ransom Riggs a su proposer une description de Londres sous les bombes assez visuelle et vraisemblable sans pour autant tomber dans l'horreur. Chaque fois qu'il est question d'un élément historique comme les bombes tombant sur la ville, les morts dans les décombres, Ransom Riggs aborde la chose de manière simple sans tomber dans le pathos en précisant au travers des dialogues des personnages que c'est le passé.


Bilan... le livre papier est certes magnifique ... mais ici on sent le côté factice de l'album. Les photos sont superbes mais elles ne cadrent pas avec le récit. Les enfants ne sont pas en vacances mais en mission sauvetage. La magie a semble-t-il disparu 😰
Je compte lire le troisième et dernier livre en espérant avoir des surprises positives au final. Ce second volet m'a quelque peu déçue et refroidie.
Commenter  J’apprécie          1100
Un livre extraordinaire, fantasque, ébouriffant.
Vous allez les aimer, nos jeunes particuliers ! Parce qu'ils ont une force d'âme peu commune. Parce qu'ils ont la foi chevillée au corps. Parce qu'ils ont l'étoffe des héros. Parce qu'ils n'oublient jamais de s'envoyer quelques petites vacheries en passant, même dans les situations les plus critiques. Parce qu'ils sont fidèles en amitié. Parce que leur combat est perdu d'avance. Parce que leur monde est un rêve qui s'achève. Parce que leur salut dépend du bon vouloir d'un affreux pigeon caractériel.
Jacob voit ce que personne ne peut voir et Emma prend feu à la moindre contrariété. Bronwin, aussi forte et rassurante qu'un grand chêne, veille sur la petite, fragile et aérienne Olive. Enoch a beau se montrer brutal et cynique, il reste fidèle au groupe. Hugh, le héros, le sauveur de la bande, pleure ses abeilles disparues. Millard, le gardien du savoir, souffre de son invisibilité, et l'élégant Horace avec ses envies de belles toilettes se garde bien de révéler tout ce que lui apprennent ses rêves prémonitoires.
Pourchassés sans relâche par les corrompus qui veulent leur extermination, ils traversent un monde en perdition. Sauver Miss Peregrine reste leur unique credo. Ils savent que la guerre est perdue, pourtant leur espérance reste intacte. de leur faiblesse, de leur innocence, ils font une force et donnent bien du fil à retordre à ces corrompus bouffis d'orgueil et de certitudes.
Une histoire drôle et émouvante baignée de nostalgie. Les photos en noir et blanc qui accompagnent le livre apparaissent comme les vestiges d'un monde éteint.
Le récit s'achève en apothéose et sur un grand point d'interrogation. Je ne vois pas d'autre solution que de me précipiter vers le troisième tome.
J'ai lu ce livre en commun avec mon amie Angie. Nous avons été, je crois, charmés par la magie qui se dégage de ce livre, émus par sa nostalgie, et ragaillardis par la foi inébranlable de nos enfants particuliers.
Commenter  J’apprécie          845
Ayant dévoré le tome 1, je n'ai pas beaucoup traîné pour attaquer le second volet.

J'ai beaucoup moins accroché. Je l'ai trouvé moins linéaire, c'est a dire que mon intérêt était un peu comme sur une montagne russe avec des parties captivantes et d'autres ennuyeuses.

Alors bien sûr les personnages sont toujours aussi intéressants. La quête du jeune Jacob aussi, il apprend à se connaître au fils des jours. Heureusement que j'ai quand même eu quelques pics d'intérêt, sinon j'aurais abandonné cette série.

J'avoue que la fin de ce tome 2 a réussi à titiller la curiosité, donc j'attaquerai très certainement le troisième opus d'ici quelques temps.
Commenter  J’apprécie          660
Après un premier tome de présentation des personnages et de la situation des particuliers et qui donne au lecteur la teneur du volume suivant, nous voici plongés dans l'aventure avec nos courageux héros qui se soutiennent, se complètent et font preuve d'un courage hors du commun. Ils sont d'abord condamnés à une errance , affrontant la tempête sur les flots qui les sépare définitivement de leur chère île dont la boucle protectrice s'est fermée, cherchant désespérément une autre boucle temporelle, tentant de protéger leur ombrune, où ce qu'il en reste, à la merci des estres et autres monstres repoussants… leur vie n'est pas un long fleuve tranquille…

combien de fois me suis-je sentie, effrayée, rassurée, terrorisée, apaisée, comme si je faisais partie de l'histoire… prête à poursuivre cette aventure avec le troisième tome (et hélas le dernier… enfin peut-être…) qui, je l'espère, m'offrira le même type de récit, sans longueur, avec très souvent des personnages nouveaux, des surprises énormes, un suspens extraordinaire et ces photos qui agrémentent le récit et aident à se représenter ces particuliers.

deux mots pour terminer : viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite !!!!!!!! la suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Lien : http://1001ptitgateau.blogsp..
Commenter  J’apprécie          593
Bof, bof, bof. Contrairement au premier volet, celui-ci manque cruellement de peps, d'originalité, de magie. J'ai eu un peu l'impression de tourner…en boucle !

Il faut dire que le premier tome m'avait laissée dans l'expectative. Je m'attendais à une passionnante confrontation entre les gens « normaux » et les enfants particuliers, entre la guerre du monde réel et celle du monde de l'imaginaire. Je m'attendais à un truc délirant avec ces boucles temporelles. Je m'attendais à un tas de surprises, de rebondissements, à voir grandir nos jeunes héros avec leurs forces, leurs faiblesses, leurs réussites, leurs erreurs. Bref, je m'attendais à encore plus, et manifestement à beaucoup trop. Au bout du compte, je n'ai trouvé qu'une simple course-poursuite sans grand intérêt.

Nos enfants particuliers n'ont que trois jours sauver leur ombrune Miss Peregrine ; trois jours pour dénicher celle qui pourra la libérer de son état animal en traversant un monde en guerre (l'Angleterre des années 40) pourchassés par de méchants estres et de terrifiants sépulcreux.

Je n'ai rien contre les courses-poursuites. le hic, c'est que dans celle-ci l'action prend le pas sur tout le reste, au détriment de la vraisemblance et même des personnages. On la dirait téléguidée pour mieux ménager l'effet de surprise de la fin. Car je reconnais que le dénouement final m'a prise de court. Enfin des rebondissements intéressants qui relancent la curiosité ! Mais c'est à la fin, bien trop tard.

C'est dommage car les premiers chapitres semblaient prometteurs. le glissement des contes vers la réalité et les boucles était plutôt bien amené. Mais, cela s'enlise très rapidement. Les personnages sont on ne peut plus prévisibles et stéréotypés. Ils restent figés dans quelques traits de caractère et n'évoluent plus. Leur comportement face aux évènements ne varie pas d'un iota. Jacob, notre jeune héros qui était en pleine découverte de son talent et de lui-même, ressassent les mêmes questionnements et à tendance à prendre conscience de certaines évidences avec 10 wagons de retard. Ce qui créé un décalage mal venu.

Alors certes, il y a de l'action. Les personnages sont toujours en mouvement et leur route est semée d'embuches et de rencontres plus ou moins amicales. Cela ne m'a pas empêchée de parfois m'ennuyer. Malgré quelques bons moments, c'est trop superficiel à mon gout. Cela manque bien trop de consistance, voire pire cela sonne faux. J‘ai tellement eu l'impression de rétrograder avec ce tome que j'hésite maintenant à lire le suivant. En tout cas, je remercie Nadou38 et Siabelle d'avoir égayer ma lecture avec leurs commentaires.
Commenter  J’apprécie          418


critiques presse (3)
Sceneario
22 mars 2017
Une excellente lecture que je recommande fortement à tout amateur de récits d’aventure fantastique.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Elbakin.net
18 mai 2015
Cette suite tient toutes les promesses du premier tome en intensifiant les enjeux et en installant une tension permanente qui donne vraiment envie de connaître la conclusion à venir.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Ricochet
01 août 2014
Nous sommes [...] invités à un combat acharné pour la survie qui prend au cœur, et à de périlleuses aventures à rebondissements. Menées brillamment, écrites par un narrateur (Jakob) partie prenante, elles se parsèment de ces fameuses photographies anciennes qui avaient contribué au succès du premier tome [...].
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (96) Voir plus Ajouter une citation
Emma a ouvert le secrétaire et soulevé un vieux rouleau de papier jauni. Dessous, nous avons découvert la photographie d'une femme vêtue d'un châle noir à sequins. Ses cheveux, parsemés de fils gris, étaient relevés dans une coiffure élaborée. Elle avait les yeux clos et tournait la tête à l'objectif. Une poule était perchée derrière elle. Au premier coup d'œil, la photo paraissait ratée, prise lors d'un moment d'inattention. Et pourtant, sa composition était parfaite. Les cheveux de la femme et ses vêtements rappelaient le plumage noir et blanc de la poule. Elles regardaient dans des directions opposées, mais on avait l'impression qu'un lien étrange les unissait. Elles semblaient communiquer en silence, ou rêver l'une de l'autre.
Commenter  J’apprécie          390
Il y avait aussi ce jeune américain, à l'apparence si ordinaire qu'il méritait à peine un regard. Ce dernier, dressé sur la point des pieds, scrutait la foule, telle une sentinelle. La fille debout à ses côtés avait les mains jointes. Comme chaque fois qu'elle était contrariée, une petite flamme frisait autour de l'ongle de son auriculaire. Elle secouait le doigt, ainsi qu'on le fait pour éteindre une allumette, puis soufflait dessus, sans résultat. En désespoir de cause, elle l'introduisait dans sa bouche et laissait échapper une bouffée de fumée par les narines. Mais bien sûr, personne ne la fixait assez longtemps pour remarquer ce petit manège.
Commenter  J’apprécie          420
- J'étais plus légère que l'air à la minute où je suis née, a déclaré fièrement Olive. Je suis sortie du ventre de ma mère, et j'ai flotté vers le plafond de l'hôpital. La seule chose qui m'a empêchée de m'envoler par la fenêtre, c'est le cordon ombilical. Il paraît que le docteur s'est évanoui de surprise.
Commenter  J’apprécie          662
Nous avons traversé le port à la rame. Ici et là, des bateaux dansaient sur l'onde en pleurant des larmes de rouille le long de leurs soudures. Des jurys d'oiseaux de mer silencieux nous regardaient passer, perchés sur les vestiges de quais effondrés, colonisés par les bernacles.
Les pêcheurs qui jetaient leurs filets interrompaient leur besogne pour nous observer, sans savoir si nous étions réels ou imaginaires : des fantômes flottants ou des fantômes en devenir.
Commenter  J’apprécie          412
- Tu vas devenir un grand homme, Yakob. Un très grand homme.
- Comme toi ? lui demandais-je.
- Mieux.
Sur le moment, je le croyais. Et aujourd’hui encore, j’avais envie de le croire. Mais plus j’en apprenais sur lui, plus son ombre s’allongeait, et plus il me semblait impossible de devenir aussi important que lui. J’étais convaincu que le simple fait de marcher dans ses pas était suicidaire. Et quand je me figurais suivre son exemple, je me mettais aussitôt à penser à mon père. Mon pauvre père, qui serait fou de chagrin. Et je me demandais comment un grand homme pouvait infliger une souffrance pareille à quelqu’un qui l’aimait.
Commenter  J’apprécie          200

Videos de Ransom Riggs (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ransom Riggs
Extrait du livre audio « Miss Peregrine et les enfants particuliers - Tome 6 - Les désolations de l'Arpent du diable » de Ransom Riggs, traduit par Sidonie van Den Dries et lu par Benjamin Jungers. Parution numérique le 28 septembre 2022.
https://www.audiolib.fr/livre/miss-peregrine-et-les-enfants-particuliers-6-les-desolations-de-larpent-du-diable/
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (4785) Voir plus



Quiz Voir plus

Miss Peregrine et les enfants particuliers

Comment s'appelle la directrice de l'orphelinat ?

Miss Josete
Miss Peregrine
Miss Amandine

10 questions
373 lecteurs ont répondu
Thème : Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom RiggsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..