AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266192606
256 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse (03/10/2013)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 46 notes)
Résumé :
Alex et ses amis pensaient être enfin libres. Mais ils auraient dû se douter qu'on ne s'échappe pas si facilement de la Fournaise. Au lieu de ça, ils découvrent les horreurs qui se trouvent dans les tunnels situés sous la prison, bien pires que les panteleurs ou le directeur... Et le temps est compté avant qu'ils ne se transforment eux aussi en monstres !Dans ce gouffre obscur, leurs pires cauchemars vont prendre vie...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
ElBaathory
  25 avril 2016
Ce second tome se révèle aussi riche et percutant que son prédécesseur mais d'une manière différente. Même si l'action reste omniprésente et l'univers d'un étouffement extrême, c'est la psychologie d'Alex qui est avant tout mise en avant dans cet épisode.
En effet nous pensions retrouver notre héros et ses compagnons libres, après avoir réussi à déjouer le piège mortel qu'est la Fournaise, sauf que rien ne se déroule facilement en ce lieu. Ils se retrouveront plus encore enterrés et emmurés qu'ils ne l'ont jamais étés. C'est un univers extrêmement glauque et sombre que redécouvrira le lecteur, pourtant déjà si bien connu car décrit lors du premier tome.
C'est dans les bas-fonds de ce pénitencier et plus précisément au ‘Mitard', communément appelé ‘trou' dans le jargon, que se déroule la majorité de ce récit. Ces lieux ont créé en moi un véritable sentiment d'agoraphobie. Jamais une lecture ne m'a paru aussi réelle. Cela provient certainement du fait que je me suis totalement identifié et attaché à notre héros, Alex. Je me suis plus d'une fois encore imaginé à sa place, ce qui m'a procuré quelques sueurs froides et autant de frissons. Plus j'en découvrais sur ce lieu, plus j'étais plongé dans ce cauchemar où seul l'instinct de survie permet de ne pas devenir fou, paradoxalement je voulais en apprendre davantage sur les motivations d'un tel supplice. C'est aspect est intelligemment mis en avant par l'auteur dans cette aventure. Alex découvrira les limites de son esprit lorsqu'il sera enfermé et isolé entre quatre murs. Plus d'une fois son esprit sera mis à l'épreuve à tel point que j'ai trouvé la limite entre la réalité et son subconscient tellement faible, que je ne savais plus si ce qu'il voyait était réel ou sortait de sa torpeur. Non pas que je devenais fou à mon tour, seulement j'étais comme lui, enfermé dans ce livre que je ne pouvais pas fermer avant d'en connaître l'issue fatale.
Heureusement et malgré leurs solitudes forcées, Alex et Zed parviendront à mettre au point un système de communication plutôt drôle, ce qui m'a d'ailleurs franchement fait rire. Ce système de morse leur permet d'échapper le temps de quelques secondes à l'obscurité cauchemardesque et à leur folie. Nos deux prisonniers feront aussi la connaissance de Simon, une étrange créature mie-démon mie-humaine, qui leur prêtera main-forte plus d'une fois et leur redonnera l'espoir de fuir ce lieu asphyxiant où règne de véritables rats de laboratoires dévorant et torturant tout sur leurs passages. C'est avec excitation que j'ai suivi cette folle quête de liberté que mène cette petite mais solide bande et c'est surtout épuisé et frustré que je l'ai achevée.
Comme je l'évoquais, l'action est toujours omniprésente mais est, cette fois-ci, saccadée par des passages où la psychologie de notre héros est mise en avant. Cette notion permet de s'attacher et de comprendre encore mieux Alex et ce qui le motive. Lorsqu'il se retrouve emmuré et seul, le lecteur l'accompagnera dans le bilan de sa vie et sur une véritable remise en question de sa part. Plus d'une fois il doutera de lui, est-il bon ou mauvais, mérite-t-il vraiment encore de vivre ? Toutes ces questions le retrancheront inexorablement dans son fond intérieur et c'est avec l'âme torturée et meurtrie qu'il se dévoilera, paradoxalement, encore plus audacieux et loyal que par le passé. C'est plein d'empathie que j'ai suivi ce véritable repli sur soi et, de ce fait j'ai plus d'une fois eu envie de le secouer afin qu'il se ressaisisse. C'est impuissants que nous suivons petit à petit sa transformation. La Fournaise, à travers ces différentes épreuves, tue la moindre part d'humanité de ce personnage.
Du fait qu'il s'agisse avant tout d'isolement dans cet opus, seulement deux personnages gravissent autour de notre condamné et seul Simon se démarque réellement et j'espère en apprendre d'avantage sur lui par la suite car même si nous découvrons ce qu'il a subi, rien ne nous explique clairement comment il est parvenu à rester humain et ce qu'il cache réellement derrière ses intentions. Je ne parviens pas à savoir s'il agit vraiment pour aider Alex, ou simplement par pur égoïsme.
En ce qui concerne Zed et même si j'apprécie fortement ce protagoniste, j'ai la nette impression qu'il sert surtout à l'auteure pour ajouter quelques passages drôles, permettant au lecteur un moment de liberté. L'instant de quelques moments, leur trio sera de nouveau lié et uni lorsque Donovan fera son apparition d'une manière inattendue et émouvante.
J'avais découvert, au travers de son premier roman, une plume accrochante et fluide mais j'étais loin de me douter que celle-ci parviendrait à me toucher autrement. C'est vraiment une chose agréable, que de découvrir encore plus le talent d'un auteur. J'ai dévoré ce roman à une vitesse incroyable, l'envie d'en savoir plus et de savoir ce qu'allaient devenir nos personnages me poussait à n'en plus finir. J'apprécie toujours autant les scènes où l'action déborde mais j'ai encore plus apprécié celles où la psychologie du héros est mise en avant. L'auteur parvient à donner vie à son personnage d'une manière assez innovante et touchante. Sans donner dans le dramatique, il parvient à appuyer sur l'essentiel de ce que peut ressentir n'importe quelle personne face à la solitude et à l'enfermement et crée, de ce fait, un véritable sentiment d'empathie pour le lecteur.
De plus son art excelle autant que précédemment et c'est un univers cauchemardesque dans lequel j'ai été de nouveau immergé sans répit. Je n'apprécie que trop peu lorsqu'un univers est fermé pourtant j'en redemande avec cette série. Cela est dû avant tout à l'auteur qui ne dévoile rien sur la Fournaise ce qui me frustre et me fait totalement me questionner. J'espère d'ailleurs trouver des réponses rapidement car au vu de la finalité de cet épisode, je suis déjà certain que le pire reste à venir et que je n'ai pas fini d'être torturé au même titre qu'Alex.
En conclusion, l'auteur maîtrise parfaitement sa saga avec ce deuxième tome. En s'appuyant avec aisance et fermeté sur les fondements et points positifs de son premier écrit, celui-ci parvient à surprendre le lecteur en ajoutant une touche psychologique donnant une dimension des plus humaine à son récit pourtant si cauchemardesque et morbide.
Lien : http://plumebleuee.com/2016/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
elynias
  06 juillet 2014
Bienvenue dans les entrailles de la Fournaise.
On retrouve Alex et ses amis là où on les avait laissés et nous découvrons les souterrains de la prison et les horribles créatures qui les accompagnent.
Ce second tome est tout aussi bon que le premier, le style reste fluide et attrayant. L'action est intense et les amitiés se renforcent dans ce monde chaotique. L'auteur joue avec nos nerfs pour son plus grand bonheur. En avant pour la suite!
Commenter  J’apprécie          100
3447
  21 octobre 2013
Un livre horriblement bien !!!
En le lisant j'en ai eu des frisson !! Imaginer les panteleurs juste à côté de sois... Dégoûtant !
Simon, j'l'aime bien, il est sympa, fort et a un humour bien à lui. Les rats par contre, je détesterai les rencontrer !!
J'ai hâte qu'Alex rencontre Alfred Fournaise !! Ça risque d'être inoubliable !
Sinon, pauvre Donovan...
Quand ils essaient de s'échapper à la fin, j'ai failli y croire ! Ils avaient toutes leurs chances.
J'ai vraiment hâte que le prochain tome sorte, on pourra savoir ce qui arrive à Alex en salle d'opération...
Commenter  J’apprécie          70
DarKSidious
  29 mars 2015
Après un premier tome qui m'avait vraiment tenu en halène de bout en bout, ce deuxième tome est un cran en dessous. Il n'y a plus l'effet de surprise, certes, mais je trouve l'histoire traîne un peu plus en longueur.

Le roman est un peu plus court que le premier en nombre de pages, mais au final je l'ai trouvé plus long étant donné la monotonie de l'histoire.
A part ça, les descriptions de la fournaise sont toujours aussi oppressantes, on aime retrouver notre héros et ses quelques "amis" dans de nouvelles aventures, et on a hâte d'entamer le dernier tome pour savoir comme tout ça se termine, même si on en a déjà une petite idée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MyDiogeneClub
  27 avril 2014
J'avais vraiment bien aimé le premier volume de la Fournaise et c'est avec empressement que j'ai lu ce second volume. Et bien…. J'ai trouve qu'il manquait quelques chose. Pourtant, comme dans le premier, il n'y a pas de temps mort mais je l'ai trouve moins angoissant que le précédent car, peut-être, plus basé sur l'action que sur l'angoisse et la torture mentale que subissait les héros lorsqu'ils etaient prisonnier. Cette angoisse renait vraiment a la fin, quand a quelques centimetre de la liberté, tout dérape de nouveau. En attente du volume 3…
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
ALEXIAAALEXIAA   27 janvier 2014
Tu n'as pas besoin de me libérer pour me sauver.
- Je sais, répétai-je.
Puis, d'un coup, je plaquai l'oreiller contre son visage. Secoué par les pleurs, je parvins difficilement à le maintenir en place. Donovan se démenait tellement que certains des maillons de ses chaînes se déformèrent. Mais ils tinrent bon et j'appuyai de toutes mes forces en criant pour couvrir ses halètements étouffés. J'appuyai jusqu'à sentir son corps s'affaisser, les tendons de son cou se détendre. Je poussai jusqu'à sentir sa mâchoire se relâcher sous le tissu après un ultime gémissement qui laissa place au silence. Et je continuai à appuyer parce que je ne supportais pas l'idée d'écarter l'oreiller pour contempler ce que j'avais fait.
- Tu es libre maintenant, murmurai-je.
Je fermai les yeux et revis le vrai Donovan.
- Tu es libre. Tu es libre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MyDiogeneClubMyDiogeneClub   28 avril 2014
Ce ne fut pas rapide. Ce ne fut pas liberateur. Je ne me souviens pas d’avoir plonge dans le brasier, la douleur trop intense pour que mon corps puisse l’enregistrer. J’entendis les hurlements, par contre, les cris des cols noirs, le vrombissement du fourneau qu’on éteignait brusquement. Je sentis leurs mains sur moi, qui frappaient ma chair aux endroits mordus par les flammes.
Et je vis le directeur, dont les yeux morts me firent souhaiter d’avoir péri dans le feu. La vue m’abandonna avant l’ouïe et je l’entendis rire, d’un ricanement dement et malsain. Lorsque ses gloussements cessèrent, ce fut pour permettre a sa voix terrifiante de percer les ténèbres sous mon crane.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MyDiogeneClubMyDiogeneClub   28 avril 2014
Quand on a peur – vraiment peur, c’est comme si on avait reçu une injection de ténèbres. Une sorte d’eau noire glacée qui s’installe dans votre corps en remplaçant le sang et la moelle. La peur chasse toutes les autres émotions et vous remplit de la tête aux pieds.
Commenter  J’apprécie          40
MyDiogeneClubMyDiogeneClub   28 avril 2014
Mais, alors même qu’on m’emportait a l’écart de l’incinérateur, je sus que la mort ne viendrait pas pour moi. Pas a cet instant. Elle n’oserait pas.
Parce que l’horreur veritable de la Fournaise etait sur le point de commencer.
Commenter  J’apprécie          40
lesbouquinsdeChloelesbouquinsdeChloe   08 novembre 2015
– Alors, qu’est-ce qu’on attend ? demandai-je.
[…]
– On fait comme les avions, on décolle, dis-je.
– On fait comme les lapins, on detale, lança Ozzie derrière moi.
-On fait comme les vers du nez, on se tire, ajouta la voix de Pete, avec un ricanement.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Alexander Gordon Smith (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexander Gordon Smith
???? PLUS D'INFOS SUR LA VIDEO????
Vidéo de Margaud sur les Outrepasseurs : https://www.youtube.com/watch?v=Yskd-dRPBtc Vidéo d'Emilie sur les Outrepasseurs : https://www.youtube.com/watch?v=UKhCMgfa_4g
_________________________________________
Les livres cités :
Les Outrepasseurs, Les Heritiers de Cindy van Wilder : http://amzn.to/1LSU6ds L'ordre de tuer de James Dashner : http://amzn.to/1G3hXyU La Fournaise, enfermé de Alexander Gordon Smith : http://amzn.to/1HIuYU2
_________________________________________
Retrouvez-moi sur :
? Facebook : http://www.facebook.com/NiNeGorman ? Twitter : http://twitter.com/#!/NiNeGorman ? Instagram : NiNeGorman ? Goodreads : https://www.goodreads.com/user/show/18331969-nine-gorman ? Mail : nine(@)ninehank.com
_________________________________________
Tu veux connaître tous les romans que j'ai lu, ceux qui sont dans ma pile à lire, ainsi que ceux que je lis actuellement ? Toutes ces informations sont disponible sur mon profil Goodreads que je mets à jour quotidiennement ! https://www.goodreads.com/user/show/18331969-nine-gorman
________________________________________­_
? Ma Wishlist Amazon : http://www.amazon.fr/registry/wishlist/121¤££¤25De Alexander Gordon Smith 23¤££¤2
_________________________________________
L'abonnement c'est gratuit et c'est gentil.
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
635 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre