AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782220096872
284 pages
Éditeur : Desclée de Brouwer (22/04/2020)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Les auteurs, psychologue et économiste, décrivent les mécanismes psychosociologiques des individus face à la possibilité d'un effondrement de la société causé par la surexploitation des ressources naturelles. Ils démontrent que cette prise de conscience peut engendrer la peur ou la mise en place d'une nouvelle vision du monde fondée sur la solidarité et la transformation des modes de vie.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Pilly
  23 juin 2020
Eh bien... quelle lecture !
Le fait qu'on semble aller droit dans le mur, si l'on continue, j'y pense depuis un bon moment déjà... et plus ça va, plus ça se semble inévitable. C'est également ce qui est avancé par les collapsologues, mais en mettant en avant des faits scientifiques avérés... ce n'est plus seulement un ressenti.
Pas réjouissant me direz-vous... et c'est là que ce livre devient particulièrement intéressant !
Non, en effet, ce n'est pas réjouissant, mais quelle est la meilleure attitude à adopter ? Ignorer ces faits ? Les dénigrer ? Porter un espoir démesuré en la modernité et l'essor de nouvelles technologies ? Ou imaginer les différents scénarios possibles et tenter d'agir à sa mesure, pour vivre sa vie au mieux, et se préparer le plus sereinement possible à un bouleversement probable de la société.
Je pense que vous avez compris quelle attitude me convient le mieux ; je préfère me préparer, en vivant une vie qui me convient, en accord avec mes valeurs.
Oui, ça fait déjà longtemps que j'adopte des gestes écolos, mais est-ce suffisant ? C'est déjà pas mal me direz-vous peut-être... Je fais ma part, tel un petit colibri... Mais ne puis-je pas faire plus ? Mieux ? Pour la planète... pour moi...
Nous pourrions attendre que de fortes actions/décisions viennent de plus haut. Mais ça me semble bien illusoire. Tant que ce système aura encore quelques braises, on soufflera dessus. Et n'est-on pas plus sûr de ce qu'on fait soi, plutôt que de ce qu'on espère d'actions chez les autres ?
Ce livre n'est pas là pour nous alarmer ; il y en a d'autres ont été écrits avec cet objectif. Ce livre nous permet de mieux comprendre notre psychologie, pourquoi nous réagissons de telle ou telle façon face à une réalité ; une réalité certes, mais qui peut être particulièrement angoissante, car il nous rapproche d'une potentielle angoisse de mort, de finitude. Il nous explique aussi comment agir est bénéfique dans ce cas-là. Les auteurs nous donnent matière à réflexion, matière à surmonter nos peurs, et à agir.
Des témoignages sont apportés, et j'avoue avoir beaucoup aimé la partie où il y en a le plus : Changer ses modes de vie. C'est inspirant. Ça donne des pistes.
Outre les aspects psychologiques qui constituent une partie non négligeable de cet ouvrage, nous retrouvons également beaucoup de philosophie, et surtout dans le dernier chapitre : Changer son mode d'être, un cheminement intérieur. Les auteurs nous offrent même des méditations philosophiques. Une voie qui semble importante à emprunter, si l'on veut sortir de l'inaction.
Ce livre est très riche, et je ne pourrai pas vous parler de tout, autant que je le souhaiterais. Parce qu'il y a beaucoup de choses à dire, mais également, parce que c'est le genre de livre, qui nécessite une deuxième lecture pour savourer pleinement le contenu, réfléchir, et aussi pratiquer ce qui est mis en avant.
Je ne peux que vous conseiller cette lecture, si vous avez conscience qu'il est totalement illusoire de penser que nous pouvons continuer comme ça, ad vitam æternam. Et, je vous le conseille d'autant plus, si vous en avez conscience, mais que vous vous sentez impuissant, que vous ne savez pas comment faire pour agir, et vivre les choses plus sereinement, quoi qu'il advienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
PillyPilly   20 juin 2020
Cette question de la mort, universelle, se pose à chaque être humain. Mais sa réponse est particulière, intime. Selon les paléoanthropologues d'ailleurs, les premiers hominidés se distinguent des grands singes dès lors qu'ils enterrent leurs congénères, ce que ne font pas les simiens. Ainsi pour les scientifiques, l'épopée de l'homme débute par sa fin, la fin de sa vie ritualisée par le culte des morts ; belle symbolique à transposer pour soi ! Au même titre que le culte primitif des morts témoigne de la volonté de l'homme de s'arracher du règne animal pour inscrire quelque chose de lui au-delà de sa propre vie, la méditation existentielle personnelle sur la mort dénote du désir de dépasser la peur pour vivre pleinement sa vie afin d'éviter de la vivre comme un zombie. Doit-on perdre sa vie à la gagner dans une activité qui n'a pas de sens ou consommer à outrance, ce qui dégrade les conditions d'existences futures ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PillyPilly   20 juin 2020
Il s'agit de passer de la collapsophobie à la collapsosophie, car rester prisonnier de ses peurs condamne d'une part l'individu à rester dans l'inaction et menace d'autre part l'humanité à vivre des jours très difficiles. Nous pouvons canaliser nos peurs afin qu'elles nous poussent à agir positivement. Il est en effet possible de les convertir en action et de fonder une espérance, l'espérance d'un monde métamorphosé pour le meilleur plutôt qu'effondré pour le pire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PillyPilly   20 juin 2020
L'information est à la base de l'évolution du vivant, depuis son apparition sur terre, dans le double sens du terme : évoluer dans son environnement pour y interagir, évoluer dans la grande histoire des espèces pour s'y adapter et ne pas disparaître. De l'amibe à l'être humain, les organismes, qu'ils soient simples ou complexes, ont besoin d'informations pour (sur)vivre. Qu'elles soient chimiques ou symboliques, elles doivent être pertinentes pour leur permettre de se nourrir, se protéger, collaborer, se reproduire... En bref, l'information est fondamentale pour que le vivant se perpétue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PillyPilly   20 juin 2020
Pour qu'une information soit prise en compte dans notre vision du monde, il faut qu'elle soit crédible, c'est à dire qu'on accepte d'y adhérer en toute certitude, sans preuves. La plupart du temps, nous ne sommes pas capables de reproduire par nous-mêmes les expériences ou raisonnements qui ont conduit à l'affirmation scientifique. C'est notre confiance dans le mécanisme de la science et des institutions qui nous font accepter leurs conclusions. Il faut également entrer en résonance avec elle, elle doit faire sens et surtout elle ne doit pas entrer en conflit avec nos croyances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PillyPilly   21 juin 2020
La collapsologie est comme une nouvelle boussole qui montre de nouvelles façons de faire, par-delà nos certitudes toutes faites. A nous de décider d'explorer les nouveaux champs du possible ou de continuer à nous aveugler en suivant l'unique direction de croyances qui semblent aller de soi parce qu'elles sont issues des référentiels du passé. Ces derniers sont autant d'écrans nous empêchant de voir la variété des chemins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : transition écologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
343 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre